Actualités des Agenda 21

Archives

La santé : un nouveau thème pour Eco-Ecole
Eco-Ecole accompagne en France un réseau de plus de 1900 établissements scolaires dans la mise en oeuvre du développement durable. En cette Journée Mondiale de la Santé, le programme Eco-Ecole lance son nouveau thème de travail pour les établissements scolaires : la santé. Grâce à ce nouveau thème les établissements scolaires pourront aborder de nouveaux enjeux comme la qualité de l'air, l'alimentation, le cadre de vie, le bien-être et le climat scolaire. Sur www.eco-ecole.org, les associations et les collectivités territoriales peuvent rejoindre le réseau, tous les établissements scolaires peuvent s’inscrire au programme jusqu’au 30 septembre 2016.


Posté le 07/04/2016
Le lycée Bergès officiellement labellisé E3D
Le label E3D, l'éducation au développement durable, obtenu en 2015 par le lycée Aristide-Bergès, vient d'être officialisé. Dès 2000, le projet d'établissement mentionnait un axe d'éducation au développement durable et développait des actions de tri des déchets, d'utilisation d'éco-matériaux, des initiatives dans le domaine de la santé, de la citoyenneté ou du sport. En 2011, le lycée mettait en place l'Agenda 21 qui allait conduire à la labellisation «Lycée des métiers du bâtiment et de l'habitat dans le développement durable». L'équipe pédagogique et les lycéens se dotaient d'un comité de pilotage qui ciblait deux objectifs : l'énergie et la qualité de vie. Cette cohérence et cette volonté ont permis la reconnaissance de l'Éducation nationale et la distinction au niveau 3, le plus élevé de la labellisation. Aujourd'hui le lycée poursuit cette démarche au travers de projets riches et nombreux. «Les petits gestes durables» visent à faire prendre conscience du cycle de transformation des déchets alimentaires, de la cantine scolaire jusqu'à la récolte de légumes, en passant par la création d'un composteur et la réalisation d'un petit jardin. La Maison des lycéens, une association gérée directement par les élèves dès l'âge de 16 ans, est dans une dynamique de responsabilisation et d'initiative propre à la démarche de développement durable avec par exemple la rénovation du foyer. La fabrication de sets de table l'an dernier lors de la Cop 21 pour lutter contre le réchauffement climatique ou prochainement la création d'une web radio s'inscrivent bien dans l'éducation au développement durable. (source : la dépêche du Midi - en savoir plus).
*photo : Dans l'atelier énergétique, chauffage, climatisation et sanitaire avec Françoise Canétos, proviseure./ DDM.
Posté le 04/04/2016
Le lycée d’Alembert inaugure son Agenda 21 avec une journée verte
Cinquième lycée du département à mettre en place un Agenda 21, le lycée d’Alembert peut se féliciter du chemin accompli. Un comité de pilotage a été mis en place au début de l’année scolaire, réunissant enseignants, élèves et administratifs. Réfléchir ensemble sur l’environnement a permis de mettre en lumière des actions déjà mises en place mais pas forcément formalisées. C’est le cas de la sensibilisation au gaspillage dans la cantine, ou la création par les élèves d’un potager participatif. Le principe de l’Agenda 21 a donc été adopté. Un questionnaire sera proposé dans le lycée pour pousser davantage la réflexion autour des questions de consommation d’eau, des déchets, des fournitures scolaires éco-labellisées. « L'Agenda 21 peut aussi nourrir les disciplines enseignées : en maths, on peut calculer notre empreinte écologique ; en géographie, réfléchir à la solidarité Nord-Sud ; en transports, parler de conduite éco-responsable. L'objectif est de diffuser largement les valeurs du développement durable car il est plus qu'urgent de remettre l'homme et son environnement au cœur de notre société. » Cette démarche vise à convaincre les jeunes de la nécessité d’être attentif à l’environnement et de le respecter. La journée de lancement de l'Agenda 21 s'est terminée par un « flash mob » aux couleurs de l’environnement.
Posté le 18/03/2016
Enseignants, élèves, parents, élus... Mobilisez-vous pour participer à Eco-Ecole 2016-2017
Le programme Eco-Ecoles, coordonné par la Fondation pour l'éducation à l'environnement en Europe, vient de lancer son appel à inscription 2016-2017. Les écoles, collèges et lycées qui le souhaitent peuvent rejoindre dès à présent le réseau des 1 900 établissements scolaires déjà inscrits en France (48 000 à travers le monde) en remplissant le formulaire disponible sur le site Internet www.eco-ecole.org avant le 31 septembre 2016, pour débuter un projet Eco-Ecole dès la rentrée scolaire prochaine.
Posté le 25/02/2016
Forum de la Dynamique E3D-21 : vidéos en ligne
La Dynamique E3D-21, créée à l'initiative d'Ecophylle et du réseau Vivacités Île-de-France, est un espace de dialogue et de mise en réseau francilien qui a pour vocation de valoriser les démarches globales d'éducation au développement durable et de favoriser leur impulsion dans les écoles, établissements scolaires et accueils de loisirs d'Île-de-France. Vous pouvez retrouver les vidéos du Forum régional de la Dynamique E3D-21, organisé le 12 février 2015. A regarder
Posté le 23/02/2016
Région Limousin Aquitaine Poitou-Charentes : mieux comprendre le développement durable
Dans le cadre de l'éducation au développement durable sous l'égide du COPIL EDD instauré au lycée du Haut-Val-de-Sèvre (Saint-Maixent-l'Ecole), après la fabrication des savons, l'équipe d'animation avait choisi comme deuxième action la rencontre théâtrale avec la compagnie Zygomatic qui a déroulé leur spectacle autour des enjeux alimentaires, a déclaré Delphine Masse, animatrice culturelle qui encadre ces actions avec les enseignants et les élèves. Ce sont 311 élèves de 3e prépa pro et première année CAP, toutes les secondes générales et professionnelles qui sont concernés. Ce spectacle " manger " correspond tout au fait au thème. On a pu réussir à financer ce projet avec la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes et la mairie de Saint-Maixent-l'Ecole qui nous a gracieusement prêté la salle. Le 29 avril prochain nous aurons de nouveau Cre'action sur le développement durable sur le thème " J'agis donc je suis ". L'idée de faire prendre conscience aux jeunes en parlant de toutes ces actions. Ici ils découvrent aussi une salle de spectacle. (source : la nouvelle république.fr)
Posté le 15/02/2016
Point d'étape de la généralisation des projets d’école et d’établissements en démarche de développement durable
Dans le cadre du plan conjoint MEDDE-MENESR d’éducation à l’environnement et au développement durable annoncé en février 2015, de nouveaux objectifs sont fixés pour la généralisation des projets d’école et d’établissements en démarche de développement durable dans laquelle doivent s’inscrire, toutes les écoles, collèges et lycées : d’ici 2020, ces démarches s’intègrent dans leur projet d’école ou d’établissement ; d’ici 2017, doublement des labels E3D dans chaque académie. De nombreux établissements scolaires et académies sont engagés dans des projets scolaires ayant trait au développement durable, à la transition écologique et énergétique et à la lutte contre le changement climatique. L’année scolaire 2013-2014 a permis d’en décompter plus de 3 552, et plus de 4 369  projets ont été décomptés dans l’ensemble des académies pour l’année scolaire 2014-2015. En deux années scolaires, 2013-2014 et 2014-2015, ce sont donc plus de 7 881 projets d’EDD qui ont été décomptés. Les académies ont été fortement mobilisées en vue de l’accueil de la COP 21 mettant en œuvre des appels à projets sur le changement climatique, ainsi que des formations sur ces enjeux. Les établissements de l’enseignement agricole, sont engagés  sur des démarches éco-responsables  depuis plusieurs années avec des  projets traitant de l'économie d'énergie, la lutte contre le gaspillage  alimentaire et la défense de la biodiversité. Depuis la rentrée 2014, les démarches se sont intensifiées  notamment grâce à la mise en place de l’outil d’aide au positionnement « démarche EDD des établissements en démarches globales pour l’environnement et le développement durable ». Pour en savoir plus
Posté le 09/02/2016
Lancement du guide « La consommation collaborative pour des campus durables »
Le nouveau guide du REFEDD accompagne les étudiant.e.s qui souhaitent monter des projets en lien avec la consommation collaborative sur leur campus. Ce guide présente les enjeux de la consommation collaborative et un ensemble de fiches pratiques accompagnées de retours d’expérience. Equipe, alimentation, transports, formation : les thématiques sont multiples. Le campus est le terrain idéal pour expérimenter et développer des projets. « D’après le rapport Enjeux et perspectives de la consommation collaborative (Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, juin 2015), les étudiant(e)s sont relativement plus impliqué(e)s dans les modes de consommation collaborative que le reste de la population. Il s’agit donc d’un domaine particulièrement intéressant pour les associations étudiantes » (extrait du guide). Lauréat de l’appel à projet Cap sur l’économie circulaire de la Mairie de Paris en 2015, ce guide est en libre téléchargement sur le site du REFEDD et est distribué gratuitement aux associations et étudiant(e)s intéressé(e)s. A télécharger
Posté le 29/01/2016
Formation Vivacités : encourager la pratique du vélo vers les établissements scolaires
Le vélo est très efficace sur les courtes distances. C’est un mode de transport silencieux qui n’émet ni polluant, ni gaz à effet de serre. Alors comment encourager cette pratique vers les établissements scolaires ? Vivacités propose une formation qui vise à faire connaître ces initiatives liées à la pratique du vélo, à explorer les ressources traitant de cette question et à réfléchir aux modalités pédagogiques pour mettre en place des actions "vélo" sur un territoire donné. Cette journée sera l'occasion de rencontrer des professionnels et militants du vélo et d'échanger sur les enjeux d'une éducation aux déplacements.
Date et lieu de la formation : 27 janvier 2016 / 9h-17h LA MAISON DU VÉLO 37 boulevard Bourdon - 75004 Paris Formation gratuite - nombre de places limité
Pour plus d'informations et pour vous inscrire

>> Consulter le document
Posté le 07/01/2016
Un arbre pour le climat pour le lycée Sixte-Vignon
La COP 21 a des répercussions sur les actions des lycées du département. L'établissement Sixte-Vignon ((Aureilhan - Hautes Pyrénées) a décidé de participer à l'opération «Un arbre pour le climat», organisée par la LPO (Ligue de protection des oiseaux) et l'AMF (Association des maires de France). Au cours du mois de novembre, des milliers d'arbres ont été plantés.  Ils ont planté un frêne venant de Montgaillard, un arbre qui aurait dû être coupé a été sauvé pour le lycée. «La sensibilisation au développement durable et à l'environnement passe par ces actions. D'autant que nous formons des futurs professionnels dans des domaines où ces aspects sont très importants», déclare Stephan Angla, proviseur adjoint de l'établissement. Engagé depuis quatre ans dans l'Agenda21 du Conseil régional et reconnu comme lycée pilote dans ce domaine, Sixte-Vignon a obtenu le label international Eco-école depuis deux ans, ainsi que celui de E3D (Éducation au développement durable) de l'Éducation nationale. (source : ladépeche.fr du 19 décembre 2015). Pour en savoir plus
Posté le 21/12/2015
Les enfants questionnent la COP 21 !
Dans le cadre du support pédagogique l'Air et moi, des enfants interpellent le président de la république sur la COP21. L’Air et Moi a été créé grâce à un travail coopératif et plus de 500 animations en écoles et collèges. Actuellement, plus de 100 000 enfants ont été sensibilisés et 50 000 téléchargements ont été réalisés sur notre site Internet www.lairetmoi.org.
A regarder
Posté le 03/12/2015
Les élèves Eco-Responsables de l'Enseignement agricole se mobilisent pour le climat
Dans le cadre de la mobilisation de la jeunesse en vue de la Conférence internationale sur le climat de Paris fin 2015 (COP21), le lycée agricole des Sardières accueille, à l’initiative de la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER) du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF) avec l’appui de l’enseignement agricole public rhône alpin (DRAAF/SRFD) et le Réseau National Education au Développement Durable (RNEDD) de l’enseignement agricole, la 2ème Rencontre Nationale des élèves Eco-Responsables de l’enseignement agricole du 25 au 27 novembre 2015 à Bourg en Bresse. L'objectif de la rencontre est de favoriser une meilleure valorisation des initiatives des jeunes en faveur du climat et une reconnaissance de leur engagement citoyen en faveur du développement durable dans leur établissement scolaire. Les Eco-Responsables « partagent une même envie d'agir collectivement pour le développement durable dans leur établissement et au-delà. Accompagnés, ils peuvent former un groupe d’apprenants, volontaires, élus ou non, qui contribuent, avec d’autres acteurs de la communauté éducative et du territoire, à la mise en œuvre de la démarche de développement durable de l’établissement ». Ils contribuent ainsi à l'Éducation pour le Développement Durable (EDD), à la mise en œuvre de ses principes conformément aux orientations prises dans la Loi de Modernisation de l’Agriculture et de la Pêche (LMAP, 2010) et s’engagent pour relever le défi climatique. La rencontre va mobiliser 150 jeunes Eco-Responsables de l'Enseignement Agricole Public (EAP) métropolitain ainsi que des jeunes représentants des fédérations de l'enseignement agricole privé sous contrat et de l'Éducation Nationale (EN). Cette rencontre nationale répond à l'ambition de faire de l'éducation, de la jeunesse et du développement durable une priorité. Au cours de ces trois journées, les jeunes seront acteurs de la rencontre au cours de conférences débats, d'ateliers participatifs, de témoignages de jeunes et d'une table ronde avec des représentants de l’enseignement agricole et de l’éducation nationale. A l'issue de la rencontre, il est attendu des productions qui seront présentées par une délégation de jeunes le 4 décembre après-midi à la COP21. Par ailleurs les jeunes planteront des arbres pour le climat offerts par l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe et s’enverront une time capsule à ouvrir en 2050 avec notamment le récit de la vie qu’ils imaginent en 2050. Programme
Posté le 28/10/2015
Le label développement durable pour l'enseignement supérieur est lancé !
En réflexion depuis 2010, le label DD&RS (développement durable et responsabilité sociétale) a enfin été lancé lors de la journée des référents développement durable de l'enseignement supérieur, le 14 octobre 2015. Le dispositif de labellisation « Label DD&RS » est le fruit du travail collectif d’une dizaine d’universités et de grandes écoles, de la Conférence des Grandes Ecoles, de la Conférence des Présidents d’Université, du Ministère en charge du développement durable, du Ministère en charge de l’enseignement supérieur et du REseau Français des Etudiants pour le développement Durable. Il s’inscrit dans la lignée de l’art 55 du Grenelle 1 de l’environnement, en réponse à la feuille de route de la Conférence environnementale 2013 et au nombre des initiatives internationales rassemblées sur la plate-forme www.sustainabilityperformance.org. La labellisation s'appuie sur le référentiel Plan vert organisé selon cinq axes (stratégie et gouvernance ; formation ; recherche ; politique sociale et ancrage territorial ; environnement). Le label DD&RS permet de : valoriser nationalement et internationalement au meilleur rapport bénéfices/coûts les démarches  de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, et monter en compétences au sein d’un collectif d’établissements engagés. Ce sera l'association Cirses (Collectif pour l'intégration de la responsabilité sociétale et du développement durable dans l'enseignement supérieur), créée en 2013, qui se chargera du rôle d'opérateur pour gérer le label et les audits des écoles et universités. Chaque audit sera mené par une équipe de trois personnes : deux membres d'autres établissements et un étudiant, qui aura suivi une formation par le Refedd (Réseau français des étudiants pour le développement durable). Celui-ci sera effectué sur la base de documents et d'un entretien, avant de passer devant un comité de labellisation, où siègent les auditeurs, mais aussi le ministère de l'Enseignement supérieur, la CPU, la CGE, Cirses... Pour que ce réseau fonctionne, un système de monnaie virtuelle a été créé. Chaque établissement dépense 10 crédits-temps pour sa candidature. Un membre mandaté par son établissement qui participe à l'audit d'un autre sera, lui,  crédité de deux crédits-temps. Le premier débit de 10 crédits-temps sera à rembourser durant les quatre premières années, durée de l'accréditation du label. La mission de l'auditeur mobilisera deux à quatre jours de travail, sans obligation d'être sur place. Sept établissements (Audencia Nantes, l'EIVP, l'École des mines de Nantes, La Salle Beauvais, les Mines de Douai, l'université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense et l'université de Poitiers) ont déjà testé le dispositif du label, mais ils devront tout de même refaire un audit pour l'obtenir. Pour en savoir plus
Posté le 28/10/2015
Lancement de la charte et du guide « Mon campus s’engage pour le développement durable »
Nous, étudiant.e.s, associations, organisations représentatives, portons des revendications communes pour que soit donné au développement durable une place centrale dans l’enseignement supérieur. Dans les formations comme dans le fonctionnement des campus, le développement durable ne doit plus être pensé isolément mais doit permettre de redéfinir de manière globale nos campus. En complément du Manifeste étudiant, le REFEDD a réalisé un kit d’accompagnement pour des campus durables. A destination des établissements et des étudiant.e.s, il se compose : 
  • d’une charte d’engagement Mon campus s’engage pour le développement durable,
  • et d’un guide du même nom. 
« Le REFEDD et ses partenaires continueront à valoriser les nombreuses initiatives des campus, non pas pour montrer du doigt ceux qui n’agissent pas, mais bien pour partager et montrer que c’est possible », explique Oriane Cébile, présidente du REFEDD. «  Le manque d’information ne doit plus être un obstacle à l’action ». La FAGE, l’UNEF et le REFEDD ont rédigé le Manifeste étudiant pour un enseignement supérieur durable. Il défend :
  • une plus grande prise en compte des enjeux du développement durable dans les enseignements et la gestion des campus,
  • et une meilleure intégration de la parole étudiante dans les prises de décisions des établissements sur le développement durable.
Depuis mai 2015, une trentaine de structures étudiantes, associations ou organisations représentatives, ont signé le Manifeste. Pour en savoir plus
Posté le 23/10/2015
Le collège Pierre-Suc labellisé «E3D» à Giroussens
Cette année encore, Fabienne Mallein est venue rendre visite aux élèves de 6e du collège Pierre-Suc. Autour du projet transversal «le collège fait le buzz…», les élèves ont été sensibilisés aux problématiques de l'environnement grâce au rucher-école du Tigou de Fabienne et Jean-François Mallein, apiculteurs à Giroussens. Ce projet est l'un des nombreux menés dans l'établissement, qui ont permis au collège d'obtenir le mois dernier la labellisation académique «E3D» de 1er niveau. La distinction a été remise à Xavier Sauvage, principal adjoint en charge du développement durable, par Hélène Bernard, rectrice de l'Académie de Toulouse. Dans la généralisation de l'éducation au développement durable, la labellisation «E3D» (école ou établissement en démarche globale de développement durable) a été officiellement lancée par le ministère de l'Éducation nationale le 29 août 2013. Est considéré comme «E3D» tout établissement scolaire et toute école engagés dans un projet de développement durable fondé sur une continuité entre les quatre modalités suivantes : enseignements, vie scolaire, maintenance de la structure et ouverture sur l'extérieur par le partenariat. De nouvelles actions se mettent en place cette année et toute la communauté éducative est désormais en attente de son 1er miel, puisque depuis l'an dernier la ruche du collège est en production à Giroussens chez Fabienne Mallein. (Source : ladepeche.fr du 21 octobre 2015  ici)

Posté le 22/10/2015
Les collèges et lycées de l'Académie de Créteil fêtent leur label écolo
Ruches, ateliers de compost, bassins de récupération d’eau de pluie… les collèges et lycées aussi montrent l’exemple écolo. Et il y a même un label pour les récompenser,  le diplôme E3D, (comprendre Etablissements en démarche de développement durable). Le 29 septembre, 36 nouveaux collèges et lycées de l’Académie de Créteil ont reçu leur diplôme E3D des mains de la rectrice, Béatrice Gille, dans un amphithéâtre de l’UPEC (Université Paris-Est Créteil). De 59 labels distribués en 2014, le nombre total des établissements diplômés est passé à 79 en 2015. « Les élèves doivent apprendre à construire le monde dans lequel ils vivront demain dès la maternelle« , encourage la rectrice. A Limeil-Brévannes, le collège Janusz Korczak travaille sur les déchets depuis 2013. Après avoir commencé par une collecte des déchets alimentaires à la cantine, c’est un pavillon de compostage qui a été installé en avril 2014. En deux ans, près de 18 tonnes de déchets ont ainsi évité les poubelles du collège!  Désormais, les éco-délégués s’occupent aussi de la récolte des bouchons en plastique, piles et batteries. Des ateliers de récupération, construction de meubles à partir de palettes en bois sont également proposés. Lire la suite (Source : 94.citoyens
Posté le 02/10/2015
Formation sur les plans de déplacements d'établissements scolaires
Le réseau "Partenaires pour l'éco-mobilité de l'école à l'université", co-animé par la Région Île-de-France, l'ADEME Île-de-France et l'ARENE Île-de-France, organise le 4 novembre prochain à Pantin, de 9h à 17h, une formation au Plan de déplacements Établissement Scolaire (PDES). Qu'est-ce qu'un PDES ? Le PDES est un outil de connaissance et de stratégie locale qui vise à mettre en place des modes de déplacement plus sûrs, plus écologiques et plus solidaires sur les distances domicile-établissement éducatif (de l'école à l'université). Les objectifs de la formation sont : de s'approprier la méthodologie d'un PDES ; de connaître les différents outils d'aide à la mise en œuvre d'un PDES (diagnostic "accessibilité" et "mobilité", outils d'évaluation, d'aide à la décision, etc.) ; et de rencontrer des acteurs et découvrir des exemples de PDES menés par les membres du réseau (Plan de déplacement école, collège, université, etc.). Pour plus d'informations et pour vous inscrire

>> Consulter le document
Posté le 28/09/2015
Bordeaux Métropole organise une COP21 Juniors aquitains
La Région Aquitaine, le Département Gironde, Bordeaux Métropole et le rectorat organisent une COP21 Juniors aquitains, le 9 octobre prochain. Il s’agit d’une journée où quelques 600 élèves de la primaire au lycée, qui ont tous travaillé sur des projets sur le changement climatique, seront mobilisés. Les primaires ont travaillé sur des projets appelés « En route vers la COP 21 » dans le cadre du dispositif Les Juniors du DD, initié par Bordeaux Métropole ; quand aux collégiens et lycéens, ils ont répondu à l’appel à projet du rectorat sur les changements climatiques. cette journée a été labellisée COP 21. Programme détaillé
Posté le 24/09/2015
Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale
Engagée depuis 2006 dans une démarche de développement durable, l’Ecole d’ingénieurs Télécom Bretagne publie en cette rentrée son guide « Responsabilité sociétale - Petit guide à l'attention de ceux qui veulent mieux comprendre et s'impliquer ». Ce guide présente les actions menées par l’École dans trois domaines : gestion environnementale, recherche et formation, politique sociale. L’Ecole est un acteur mobilisé sur la question du climat puisqu’elle est impliquée dans le Plan climat énergie territorial (PCET) de Brest Métropole. Elle a aussi participé en 2015 à des actions de sensibilisation en vue de la COP21. Télécom Bretagne réalise également son Bilan des émissions de gaz à effet de serre (Beges) tous les trois ans. Enfin, l’établissement est fortement engagé dans une politique sociale en facilitant l’accès aux étudiants en situation de handicap, en intégrant les étudiants étrangers et en proposant un dispositif de prévention et de gestion des risques psychosociaux. Cette préoccupation sociale s’affiche aussi à travers la défense de l’égalité homme-femmes en participant à la promotion des études scientifiques auprès des lycéennes : journée « 100 Femmes – 100 Métiers », journée « Sciences de l’ingénieur eu féminin ». En outre, le guide cherche à impliquer chacun en proposant des exemples d’actions concrètes facilement réalisables par les étudiants et le personnel de l’École. Il propose un encadré « Je m’implique » à chaque page : par exemple « Je débranche mes chargeurs après usage, car ils consomment tant qu’ils sont branchés ». Pour en savoir plus.
Posté le 10/09/2015
Académie de Créteil : 59 établissements labellisés E3D (établissement en démarche de développement durable) en 2015
Dans ces établissements, l'éducation au développement durable est au cœur du projet d'établissement. Tous ont mis en place des actions concrètes dans ce domaine. Celles-ci touchent non seulement les enseignements et la vie scolaire mais aussi la gestion et la maintenance de l'établissement. La démarche E3D peut se conjuguer avec d'autres domaines : l'éducation à la santé, l'éducation à la responsabilité, l'éducation au développement et à la solidarité internationale, l'éducation aux médias, l'éducation artistique et culturelle... De plus, une importance particulière est accordée à l'ouverture sur l'extérieur par le biais de partenariats. Trois niveaux de labellisation existent :
- engagement : inscription de l'éducation au développement durable dans le projet d'établissement ou d'école, lancement de projets ;
- approfondissement : formation des personnels, coordination des activités, réalisation d'actions concrètes, valorisation des actions menées ;
- déploiement : modification du fonctionnement global de l'établissement ou de l'école, mise en place d'actions transférables à d'autres structures, pérennisation de la démarche. Pour obtenir le label E3D, l'école ou l'établissement le sollicite auprès des autorités académiques. Les établissements et écoles peuvent gravir un à un chaque niveau de labellisation après une évaluation.
Liste des écoles et établissements labellisés E3D
Pour en savoir plus
Posté le 27/07/2015
Plus que quelques jours pour candidater aux Trophées des campus responsables !
Campus Responsables lance la deuxième édition des Trophées des campus responsables, l'édition francophone des Green Gown Awards. Les Trophées ont pour objectif de promouvoir et valoriser les campus ayant les engagements les plus exemplaires sur les différents volets du développement durable, auprès du grand public et de la communauté de l'enseignement supérieur. La première édition a rencontré un vif succès, puisque la Ministre de l’Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem a remis en main propre les prix aux lauréats devant plus de 200 personnes. Accessibles à tous les campus français, belges, suisses et luxembourgeois, l'événement s'ouvre cette année aux campus québécois. Les lauréats, sélectionnés par un jury d'experts externes et de personnalités en septembre 2015, pourront bénéficier de dotations en nature offertes par les partenaires mais aussi de la reconnaissance de leurs actions DD/RSE et d'une visibilité accrue auprès des médias français et internationaux. Les dossiers de candidature sont téléchargeables du 4 mai au 31 juillet 2015. Le Comité 21 est partenaire des Trophées des campus responsablesPour en savoir plus
Posté le 17/07/2015
477 établissements obtiennent le label Eco-école en 2015
Cette année, des centaines d’écoles, de collèges et de lycées ont mené des initiatives innovantes qui ont permis de changer durablement le fonctionnement de leur établissement. Le Jury Eco-Ecole, projet initié par la Fondation européenne pour l'éducation à l'anvironnement-FEEE, a pu étudier une diversité de projets de grande qualité mis en place grâce au travail concerté de la communauté éducative, mais également des partenaires locaux (collectivités locales, associations, etc.). Le Jury, composé de représentants de l’ADEME, d’Eco-Emballages, d’Ecofolio, du Réseau Ecole et Nature, de l'Association des Maires de France, de l’UNESCO, de l’UNICEF et de l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe, a accordé le label à 477 établissements. Ainsi, 285 Eco-Ecoles, 137 Eco-Collèges et 55 Eco-Lycées de toute la France pourront hisser le drapeau millésimé 2015 ! Découvrez des exemples de projets
Posté le 01/07/2015
L'Agenda 21 scolaire du Parc Parc régional de la Narbonnaise en Méditérranée, qu'es aquo ?
Le 3 juin au collège des Corbières-Maritimes, a eu lieu la présentation officielle du site internet de l'Agenda 21 scolaire du Parc régional de la Narbonnaise en Méditérranée. Un agenda 21 scolaire… qu'es aquò ? Pratique, ludique, mais avant tout éducatif, ce site internet recense de nombreuses ressources sur le développement durable avec des thèmes qui touchent à tous les domaines du quotidien. De la fiche méthodologique au quizz interactif, du dossier complet au dessin animé de deux minutes en passant par la BD, du tutoriel technique au «serious game», de nombreux documents sur différents supports sont à la disposition du public. Après la présentation du site par Mme Émilie Gérad, réalisatrice de cet Agenda 21 avec Mme Marie Massé-Deweirder et M. Alain Michel, les participants ont posé de nombreuses questions, notamment à Mme Gisèle Médina, professeur au lycée Diderot-Eiffel, dont la classe a réalisé un projet sur la valorisation des déchets. Les trois élèves gagnants du concours ont été reçus à Paris au ministère de l'Écologie avec leur professeur par Mme Ségolène Royal.
Pour en savoir plus
Posté le 17/06/2015
Olivier de Serres, une école écologique à Paris
Panneaux solaires, toiture végétalisée, jardin bio pédagogique,... Le groupe scolaire Olivier de Serres, situé dans le 15ème arrondissement de Paris, est un bel exemple d'école écologique comme on souhaite en voir se développer partout en France. Depuis janvier, on plante et on fait germer des graines. Les enfants de maternelle ont même récolté leurs propres radis ! ". Laure Cordier, professeure à l'école maternelle du groupe scolaire Olivier de Serres, apprécie son nouvel environnement de travail. L'ensemble, composé de 8 classe de maternelles et de 12 classes élémentaires (417 élèves au total), a été entièrement reconstruit et agrandi. Après trois ans de travaux (qui ont coûté 27 millions d'euros quand même), l'établissement est devenu un bâtiment écologique modèle, le premier édifice municipal labellisé basse consommation (BBC). Les lieux, inaugurés le 4 juin 2015 par la maire de Paris Anne Hidalgo poussent très loin la logique du développement durable... et pourraient même servir de modèle d'écologie urbaine pour la COP 21 organisée à Paris en décembre prochain. (Source : Bioaddict.fr)
Lire la suite
Posté le 11/06/2015
Compostage dans les écoles : 30 tonnes de déchets compostés à Besançon
Le 9 juin 2015, l’école élémentaire Curie a effectué une démonstration de tamisage du compost afin de "sensibiliser les enfants sur le cycle de la matière et les vertus du compostage". Ce fut également l’occasion de faire le bilan du compostage dans les restaurants scolaires. Vingt-quatre écoles bisontines sont équipées de composteurs et deux déposent leurs déchets organiques au Sybert. L’opération a été lancée par la ville de Besançon en 2012. L’installation de composteurs en restaurants scolaires a pour objectif de "limiter les quantités de déchets organiques", donc limiter le gaspillage, et de "valoriser cette matière en compost". Les 2.000 élèves concernés trient leurs déchets de repas et les portent au composteur. Après maturation du compost, ce dernier est utilisé pour le jardinage. En un an, l’ensemble des restaurants scolaires de la ville produisent 115 tonnes de déchets. A Besançon, 80 composteurs sont installés dans les cantines de la ville. 52%, soit 30 tonnes de déchets y sont détournés ou compostés. A noter que 38% des déchets sont non compostables. L’opération est conduite par la Ville de Besançon (Mission Développement Durable, et Direction Education), et soutenue par l’Ademe (Participation au financement de l’animation du programme et de l’investissement) et le Sybert (Financement des animations scolaires). (Source : ma commune.info - 10 juin 2015)
Posté le 10/06/2015
E3D, un label académique d’éducation au développement durable
Au coeur de la Semaine Européenne du Développement Durable (du 30 mai au 5 juin 2015), l’académie de Nantes met à l’honneur ses premiers établissements et écoles lauréats du label E3D (Établissement en Démarche globale d’éducation au Développement Durable). La sensibilisation aux enjeux environnementaux, économiques, sociaux du développement durable participe à la formation des futurs citoyens et permet d’accompagner les élèves dans leur appréhension du monde qui les entoure. L’académie de Nantes a créé un label qui distingue pour leur qualité pédagogique les démarches et les projets d’établissements intégrant largement le développement durable. De la restauration scolaire à l’enseignement de la technologie, de l’histoire aux arts plastiques en passant par les Sciences de la Vie et de la Terre, ou à travers les divers ateliers ou clubs proposés aux élèves, l’éducation au développement durable implique aujourd’hui, de façon transverse et interdisciplinaire, l’ensemble des acteurs et des disciplines du parcours des élèves. C’est à ce titre que les élèves peuvent en comprendre véritablement les principes et les enjeux. C’est cette dynamique globale que valide le label E3D, décerné pour la première fois lors de la cérémonie du 3 juin 2015 par William Marois, recteur de l’académie de Nantes. 27 établissements en ont été lauréats, parmi lesquels 7 écoles élémentaires, 13 collèges, 6 lycées et 1 CFA, répartis dans les 5 départements de l’académie. S’ils sont les premiers à être labellisés pour leur engagement en faveur de l’éducation au développement durable, d’autres établissements suivront. Les candidatures se font en continu et une commission les étudie régulièrement pendant l’année. Pour en savoir plus

Posté le 08/06/2015
Ecofolio : Recyclage des papiers, éduquez aux éco-gestes !
Ecofolio, en collaboration avec la communauté éducative, a élaboré deux programmes pédagogiques qui abordent l’éducation au développement durable à travers le cas concret du recyclage des papiers. Le programme Léo Folio, diffusé avec le Ministère de l’Education nationale dans le cadre des « Itinéraires de citoyenneté », se compose d’un kit avec des fiches-ateliers prêtes à l’emploi, d’expositions itinérantes, de modules e-learning et un espace « Médiathèque ». Déjà diffusé dans plus de 10 000 écoles, il est aussi utilisé par les collectivités et les associations d’éducation à l’environnement et a contribué à la mise en place d’action concrètes sur le terrain : déploiement de bacs de recyclage dans les établissements scolaires, concours d’écriture avec la presse locale, création d’expositions, opérations de déstockage … Pour le secondaire, le programme Défi papiers vient d’être lancé. Entièrement dématérialisé, intuitif et pédagogique, Défi Papiers est un véritable projet d’établissement piloté par les enseignants et réalisé par les élèves. Outil dématérialisé, il accompagne élèves et professeurs du diagnostic papiers de leur établissement jusqu’à la mise en place d’une véritable stratégie de tri et de collecte dont les résultats sont quantifiables en fin de projet. Pour s’inscrire gratuitement :
Léo Folio (primaire)
Défi papiers (secondaire)
Posté le 20/05/2015
2 nouveaux collèges s'engagent dans la démarche Eco-collèges 81
Depuis 8 ans maintenant, la direction académique du Tarn organise chaque année dans un des trois bassins d’éducation, un forum départemental dédié à l’éducation au développement durable à l’attention des établissements scolaires du Tarn. Cette année, c’est le collège Jean-Monnet à Castres qui accueillera la manifestation le jeudi 21 mai, en présence de Jean-Louis Etienne, médecin explorateur, et de Joël Collado, météorologue. Un certain nombre d’acteurs du développement durable du bassin d’éducation de Castres-Mazamet seront présents, en particulier les établissements scolaires engagés dans des démarches de développement durable. Ce forum a pour but d’échanger sur les expériences et pratiques menées dans les différents établissements, c’est aussi l’occasion de rencontrer des professionnels d’éducation au développement durable qui promeuvent des initiatives et une offre pédagogique innovantes. La journée débutera vers 10h00, moment où 15 collèges engagés dans le programme « Eco collèges 81″ présenteront les actions menées dans leur établissement. Le programme départemental « Eco collèges 81″ a été initié par le Conseil départemental du Tarn dans le cadre de son agenda 21 départemental en partenariat avec la Direction académique afin de promouvoir l’éducation au développement durable dans les collèges tarnais sur la période 2008-2016. Elle donnera lieu comme l’an passé, à la signature d’une charte d’engagement entre les principaux des collèges concernés, Madame Mireille Vincent, Inspectrice académique du Tarn et Monsieur Daniel Vialelle, Vice-Président du Conseil départemental en charge de l’Environnement. Cette année, les collèges Marcel-Pagnol de Mazamet et Jean-Jaurès d’Albi sont venus s’ajouter aux 22 collèges déjà engagés dans la démarche. (Source : la semaine de Castres et du Tarn - Christophe Celaries)
Posté le 19/05/2015
Le 31 mai les inscriptions au programme Eco-Ecole seront closes
Il ne reste plus que 2 semaines aux établissements scolaires de votre territoire pour s'inscrire !    Programme international d’éducation au développement durable, Eco-Ecole met en synergie tous les acteurs de l’école (collectivités territoriales, enseignants, élèves, parents d’élèves, associations, prestataires et fournisseurs…), afin de définir un projet pour leur établissement scolaire. Ces établissements bénéficient gratuitement d’outils et d’un accompagnement personnalisé pour la mise en œuvre d’actions de sensibilisation et d’amélioration de leur gestion, notamment pour réduire leur empreinte écologique (tri des déchets, économies d’eau et d’énergie, alimentation responsable, actions solidaires…). Chaque année, les établissements en démarche peuvent demander leur labellisation et ainsi valoriser leur travail et communiquer sur leur engagement. Si les établissements scolaires de votre territoire souhaitent rejoindre les 1 800 établissements déjà engagés en France (45 000 à travers le monde), ils peuvent s'inscrire sur le site Internet Eco-Ecole, rubrique « Inscription ». Retrouverez la plaquette d'inscription au programme sur notre site Internet
Posté le 19/05/2015
85% des écoles font de l'EDD!
85% des écoles belges font de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (ErE DD) ! C'est ce que révèle un audit réalisé dans plus de 150 écoles par l’Inspection de l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un constat encourageant, mais néanmoins teinté de nuances. Découvrez les résultats de cet audit, ainsi que les pistes d'amélioration et recommandations sur le site des Assises de l'ErE DD. L'ErE-DD à l'école profite à l'élève en donnant sens aux apprentissages, en le motivant, en le rendant plus participatif. Ce faisant, l'ErE-DD atteint les objectifs citoyens du Décret Missions. Cependant, en vue de la renforcer, plusieurs champs d'action complémentaires sont à envisager :
  • Professionnaliser les pratiques d'ErE-DD au sein des équipes enseignantes
  • Inscrire l'ErE-DD de façon structurelle au sein de l'établissement
  • Renforcer la place de l'ErE-DD dans le système éducatif
Rapport d'audit de l'inspection
Communiqué
Source : Education 21
Posté le 17/04/2015
Les élèves dans la peau d’Explorateurs de l’eau avec l'of-FEEE
Le nouveau programme Explorateurs de l’eau de l’of-FEEE, ludique et éducatif, a été entièrement pensé pour les élèves de 8 à 14 ans. Mis en place dans 11 pays à travers le monde, ce programme invite les élèves à se mettre dans la peau d’un explorateur afin de réaliser des missions de préservation de l’eau telles que l’analyse de la qualité d’un plan d’eau proche de leur école ou encore la réalisation d’enquêtes sur la quantité d’eau nécessaire à la fabrication des produits du quotidien (aliments, vêtements, etc.). Les meilleures équipes d’Explorateurs de l’eau auront la chance de représenter leur pays lors des International Food and Water Youth Awardsqui auront lieu à Milan en 2015. Les inscriptions sont ouvertes à toutes les écoles et collèges sur le site du programme. Présentationpour en savoir plus
Posté le 14/04/2015
Trois lycées de Côte-d’Or distingués pour leur engagement en faveur du développement durable
Les lycées beaunois du Clos-Maire et Marey et l’établissement Stephen-Liégeard de Brochon ont reçu, le 8 avril, le titre de “lycée référent” pour leurs actions en faveur du développement durable. Il y a quatre ans, le conseil régional de Bourgogne a lancé le projet d’“éco-lycée” pour inciter les établissements à mieux maîtriser leurs dépenses en tenant compte de l’environnement. 54 des 78 lycées de Bourgogne ont adhéré à cette initiative. Le Conseil régional distingue plusieurs niveaux d’engagement. Pour la première fois, neuf structures, dont la démarche a été la plus aboutie, se sont vues décernées le titre de “lycée référent”. Parmi elles, on retrouve les trois lycées de Côte-d’Or, aux côtés du lycée Jules-Renard (Nevers), du lycée agricole de Fontaines (71), de l’EREA Claude-Brosse (Charnay-lès-Mâcon), du lycée la Prat’s (Cluny), du lycée agricole Albert-Schweitzer (Champs-sur-Yonne) ainsi que du lycée agricole de Tournus. (source : Bien public Bourgogne du 9 avril 2014). Pour en savoir plus
Posté le 09/04/2015
L'enseignement se mobilise pour le changement climatique en Aquitaine !
Le 1er avril 2015 a été organisé à Bordeaux Métropole, un colloque sur « enseigner les effets du changement climatique ». Cette journée, organisée par le Comité de pilotage académique EDD, était en liaison avec la conférence internationale sur le climat qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre à Paris. L’académie de Bordeaux a souhaité s’associer avec des établissements scolaires de la région pour une réflexion collective sur le réchauffement climatique et ses conséquences pour la région Aquitaine, mais aussi pour identifier les ressources afin de travailler cette question en classe. (Source Aqui) Pour en savoir plus
Posté le 02/04/2015
Vosges Climat 2015 : 390 000 Vosgiens à mobiliser !
La plateforme EEDD des Vosges, soutenue par le Conseil départemental des Vosges, lance l'opération « Vosges Climat 2015 » qui vise à informer, sensibiliser, valoriser … toutes les démarches et/ou actions de tous les acteurs présents sur le Département et en lien avec la COP21 et le climat.  Cette opération a démarré avec un appel à projets scolaires qui regroupe 30 classes de primaires et de collèges. Des outils de communication spécifiques ont également été élaborés (page Facebook, flyer, marque-page, dossier de presse …) avec le concours d’une artiste réalisant des images d’Epinal. Enfin, Gaël DERIVE (www.gaelderive.fr) est intervenu lors d’une conférence de lancement de l’opération. Nombres d’opérations sont déjà labellisées et seront valorisées lors d’une grande manifestation au dernier trimestre 2015.
Plaquette
Dossier de presse
Posté le 02/04/2015
Le lycée professionnel Auguste Aymard d'Espaly Saint-Marcel engagé dans une démarche E3D
Alors que l'année 2015 est placée sous le signe du développement durable avec l'organisation du COP21 – Paris – Climat 2015, le lycée professionnel Auguste Aymard d'Espaly Saint-Marcel a souhaité ancrer son nouveau projet d'établissement dans l'éducation au développement durable. Pour concrétiser ce projet au sein du LP Auguste Aymard, un service civique, grâce à un partenariat avec la ligue de l’enseignement, l'académie de Clermont-Ferrand et le conseil régional d'Auvergne, a été missionné pour une durée de 9 mois, afin de répondre à cette problématique : comment mieux valoriser les déchets produits par le LP mais aussi lutter contre le gaspillage alimentaire. La finalité de ce projet est d’impliquer les lycéens et le personnel dans la construction d’actions communes.  (source : académie de Clermont-Ferrand). Pour en savoir plus
Posté le 25/03/2015
Une collecte record de mobiles usagés du lycée de Beaune en partenariat avec Orange
Dans le cadre d'un partenariat avec Orange et l’Académie de Dijon, le Lycée Marey de Beaune a souhaité lancer un challenge de collecte des mobiles, sous l’impulsion d’une professeur de SVT, de sa classe de 2de et de la proviseur. Ce Lycée était déjà engagé dans de nombreuses actions de développement durable. L’objectif du Lycée : collecter plus de 1000 mobiles soit au moins autant que de personnes présentes au lycée (élèves et administratifs)*. Le lancement de l’opération a eu lieu début décembre, avec une conférence de presse locale, en présence de nombreux officiels locaux et d’Orange. Une affiche spéciale a été réalisée bénévolement par une surveillante de l’école/graphiste. Moins de 2 mois après, le résultat est impressionnant : 1729 mobiles collectés ! C’est un record absolu. Pour récompenser et valoriser la classe qui a organisé cette grande collecte, une visioconférence entre la Côte d’Ivoire et le Lycée de Beaune sera organisée. L’équipe de l’atelier d’Abidjan se rendra dans les locaux d’Orange Côte d’Ivoire pour participer à cet échange, la classe pourra ainsi leur poser toutes les questions voulues sur leur activité, leur vie en Afrique, etc…  La semaine suivante, le vendredi 16 avril matin, une cérémonie de remise des 1729 mobiles collectés est organisée au Lycée.
*A titre de comparaison, l’ensemble des collectivités locales en France qui participent à la collecte ont collecté moins de 4 000 mobiles sur l’année
Pour en savoir plus
Posté le 19/03/2015
6 établissements d'Ile-de-France participent au projet lycéens franciliens, notre Cop21
Ce projet "lycéens franciliens, notre Cop21" vise à former des lycéens d’Ile-de-France aux enjeux du climat de l’échelle locale à l’échelle globale, ainsi qu’à la gouvernance internationale en matière climatique. Il se déroule durant l’année scolaire 2014-2015. Il est piloté par les académies de Créteil, Paris et Versailles et par la DRIEE. Il est mené en partenariat avec le dispositif des lycées éco-responsables de la Région Ile-de-France, les associations CliMates et Fréquence School. Quatorze lycées se sont portés volontaires pour participer au projet régional, soit plus de 450 lycéens concernés. Chaque lycée déclinera le projet régional à son niveau, selon ses propres modalités.
Lors de la simulation de la Cop21 au Bourget le 6 mai 2015, chacun représentera fictivement un des pays présents à la Cop21 en novembre et décembre 2015. Dans l'académie, il s'agit des lycées : Plus d'informations
le site de la DRIEE Ile-de-France
,
le site du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Environnement
,
le site de la Cop21

Voir aussi deux lycéens des Mureaux et leurs enseignants ont accompagné le président de la République aux Philippines.l
Posté le 19/03/2015
Agenda 21 scolaire : retour d'expériences pour le bien-être durable au collège en Gironde
Plus d’un quart des collèges girondins sont engagés dans une démarche d’Agenda 21 scolaires. Depuis 2013, le Département de la Gironde propose une nouvelle approche : explorer la question du bien-être comme enjeu majeur du développement durable dans les collèges. En effet, le bien-être est au fondement même de la définition du développement durable et des Agenda 21. C’est en posant le bien-être comme objectif ultime du développement durable que deux collèges volontaires se sont engagés dès 2013 dans une démarche Agenda 21 en expérimentant de nouvelles modalités d’accompagnement. Inspiré de la méthodologie SPIRAL du Conseil de l’Europe, cet accompagnement permet de sensibiliser les élèves aux enjeux du développement durable, d’inviter les membres de la communauté éducative à définir leurs critères de bien-être au collège puis à construire collectivement un plan d’actions. Le cahier « Agenda 21 : pour le bien-être durable au collège » retrace l’accompagnement proposé par Graine Aquitaine et le CPIE Médoc dans deux collèges girondins. Pour 2015, 3 autres nouveaux collèges seront accompagnés. A télécharger
Posté le 27/02/2015
Rencontre-débat avec Najat Vallaud-Belkacem, le 10 février, à regarder
La Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem, est venue à la rencontre des membres du Comité 21 et du Club France Développement durable, mardi 10 février, pour présenter les grandes lignes de la nouvelle circulaire relative au déploiement de l’éducation au développement durable dans les établissements scolaires et universitaires 2015-2018.
Regarder la vidéo
Posté le 27/02/2015
L’Université Joseph Fourier 1ere en France dans le classement GreenMetric sur le développement durable
Première université française, 119ème université mondiale, l’UJF prend son rang dans ce classement qui évalue la politique de développement durable des universités. Avec 5 881 points, l'UJF à Grenoble parvient à la 1ère place des universités françaises, et à la 119ème place des universités mondiales ayant répondu au classement international "GreenMetric" 2014. Ce classement, conduit par l'Universitas Indonesia, évalue les efforts réalisés en matière de développement durable : qualité des infrastructures, gestion de l'énergie, gestion des déchets, modes de transport et développement de la formation et de la recherche dans le domaine de l'environnement. Engagée depuis 2008 dans une politique de développement durable avec la mise en place de son Plan vert en 2009, l'UJF a répondu pour la première fois au classement mondial GreenMetric.  Son premier score de 5 881 points contre 7 830 pour la première université classée, l'University of Nottingham (GB) est encourageant et lui permet de se classer en tête des universités françaises candidates. Seules trois autres universités françaises ont participé au classement : l'Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines classée 165e, l'Université Bretagne-Sud classée 175e et l'Université de Valencienne classée 353e.  Pour en savoir plus
Posté le 03/02/2015
L'UVED réalise un MOOC sur l'environnement et le développement durable
L'UVED vient de démarrer la réalisation et la coordination d'un MOOC sur l'environnement et le développement durable. Ce MOOC "EDD" répond à une commande du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche qui a confié la maîtrise d’œuvre à l'UVED. Sa vocation première est d'apporter un ensemble de connaissances de base en matière d'environnement et de développement durable à destination d'un large public, et notamment des lycéens et des étudiants de Licence (pour favoriser le continuum bac-3 / bac+3 ainsi que la réussite des étudiants). Pour en savoir plus
Posté le 30/01/2015
Devenez ambassadeur de l'éco-mobilité scolaire !
Vivacités idf propose une réunion d’information*, le 11 février  2015, pour devenir un ambassadeur de l'écomobilité scolaire. Cet ambassadeur est une personne volontaire, rattachée à une organisation (administration, collectivité ou association) et à un territoire donné. Véritable relais local du réseau, il informe, oriente et contribue à la mise en place d’’initiatives en faveur de l’éco-mobilité scolaire sur son territoire : actions pédagogiques, événementiels, mise en place du bus pédestre, de vélobus, lancement d’un Plan de déplacement des établissements scolaires (PDES), etc.
Pour avoir plus d'informations sur le réseau PARTENAIRES POUR L’ÉCO-MOBILITÉ DE L’ÉCOLE À l’UNIVERSITÉ
Pour vous inscrire à la réunion d'information
l’ADEME direction régionale Île-de-France 11 février 2015 à 14h30 6-8, rue Jean Jaurès 92807 PUTEAUX
>> Consulter le document
Posté le 28/01/2015
Cérémonie de remise des labels E3D par l'Académie de Lille
Le 16 décembre 2014 a eu lieu la 2ème cérémonie de remise des labels E3D pour 39 établissements de l'académie de Lille. Un établissement peut-être considéré comme "école/établissement en démarche de développement durable (E3D)", lorsqu'il est engagé dans un projet de développement durable fondé sur une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en s'ouvrant sur l'extérieur par le partenariat. La réussite de cette démarche sur la durée implique que le projet pédagogique initial puisse s'élargir progressivement à l'ensemble de la communauté éducative. La démarche E3D peut se conjuguer avec les éducations transversales, comme l'éducation à la santé, l'éducation à la responsabilité, l'éducation au développement et à la solidarité internationale, l'éducation aux médias ou encore l'éducation artistique et culturelle.  Elle a donc aussi toute sa place dans les « projets éducatifs territoriaux » qui visent à articuler les activités périscolaires avec les projets d'école et d'établissement. Ce label E3D se développe en 3 niveaux : l'engagement dans la démarche (1), l'approfondissement (2) et le déploiement (3). En 2013, l'académie de Lille a été l'une des premières en France à mettre en place cette labellisation en la remettant à 9 lycées, 12 collèges et 46 écoles. Cette année, ce sont 22 écoles, 13 collèges et 4 lycées qui ont reçu le label, soit un total de 106 établissements E3D en deux ans.
Posté le 22/01/2015
Projet « Les jeunes picards s’engagent pour le climat », soutenu par la région Picardie
Dans le cadre du Projet Educatif Régional Global cosigné par l’Etat et la région Picardie, l’académie d’Amiens met en place un projet « Climat » 2014-2015, valorisant le rôle des équipes éducatives, des experts du rectorat, des associations et des acteurs publics. Parmi les points forts du projet, l’espace Somme accueillera un FOREDD des jeunes fin janvier 2016 permettant de responsabiliser les élèves avec un travail restitué en octobre 2015 comprenant des résolutions proposées aux décideurs institutionnels. Le projet devrait être transformé pour prendre une dimension internationale via la dynamique My Word posée par l’ONU. La participation des jeunes picards leur permet de devenir auteur et acteur de leur projet de vie tandis que la dynamique sera multi-partenariale. Canopé Amiens sera un partenaire essentiel en tant que pôle national d’Education au Développement Durable, mettant à disposition des ressources numériques et valorisant les actions des équipes éducatives par un accompagnement média. En savoir plus.
Posté le 20/01/2015
Les Vosges mobilisent les enseignants sur des projets Climat
Dans le cadre de son Plan Climat Energie, le Conseil Général a lancé un appel à projets scolaires sur le Climat. Les productions fournies seront valorisées collectivement entre le premier et le second semestre 2015, lors d’une période sur la COP 21 dans les Vosges. Le final prendra des formes variées comme un livre blanc ou encore une exposition collective. Parmi les participants, une délégation sera formée pour représenter le département à la COP 21. L’appel à projets concerne les écoles primaires, les collèges, les lycées et les établissements d’enseignement agricole. Parmi les critères de recevabilité, les projets doivent avoir une vision globale se déclinant en actions concrètes mises en place dans l’établissement. Ils doivent également comporter au moins une intervention pédagogique réalisée par les associations membres de la plateforme Education au Développement Durable des Vosges ou par un autre partenaire. Le Conseil général favorisera les projets multi-établissements réalisant une production collective. Un soutien aux projets sera apporté pour les interventions pédagogiques, la communication, l’achat de petit matériel et le transport.  En savoir plus
Posté le 19/01/2015
La Borde Basse obtient le label E3D
Pour prétendre au label E3D (Etablissement en Démarche de Développement Durable), on doit s'engager dans une démarche de développement durable en proposant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire mais aussi s'ouvrir sur l'extérieur. Au lycée Borde Basse (Castres, 81), diverses actions ont été présentées lors du dépôt du dossier auprès des autorités académiques et le comité d'éducation au développement durable a jugé que l'établissement méritait d'obtenir le label E3D de niveau 3, stade d'aboutissement qui prouve que le dispositif est déployé de façon globale. Des actions comme le forum santé avec intervenants extérieurs, tables rondes et débats qui ont concerné plus de 500 élèves ont été mises en exergue. Les actions autour de l'alimentation avec le ‘petit déj' organisé par les élèves de 3ème professionnelle, le travail avec un artiste et une classe de 1ère ES dont la finalité était de monter une exposition sur l'alimentation, de cuisiner des insectes et d'organiser un débat lors du forum départemental en direction des collégiens et écoliers ont aussi été évoquées. Les initiatives autour de la biodiversité ont également joué un rôle majeur dans l'obtention du label : Le jardinier qui confectionne et entretient des nichoirs avec des élèves volontaires y installant même une caméra mise en ligne sur le net, la participation aux journées nature avec l'invention d'un jeu de reconnaissance des arbres dans le parc du lycée, le travail d'une classe de seconde sur la décomposition des déchets dans le sol avec une exposition réalisée sur les déchets dans le monde... Autant d'actions qui permettent chaque année au lycée Borde Basse de s'inscrire naturellement dans le cadre du label E3D qui fera dorénavant partie des atouts de l'établissement inscrits dans le marbre. L'E3D remplace désormais le label «Eco-Lycée», La Borde Basse est donc une nouvelle fois en pointe puisque seuls deux lycées de l'Académie ont obtenu ce label E3D de niveau 3 ! (source : La Dépêche du Midi - 16 décembre 2014)
Posté le 16/12/2014
« L’enseignement supérieur en action pour les générations futures » en vidéo
Chaque année, les membres de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) se réunissent lors des Rendez-vous des Référents du Développement Durable (R2D2) afin d’échanger et de réfléchir sur les démarches de responsabilité sociétale mises en place dans leurs établissements (Plan vert, label DD-RS etc.). A l’occasion de la 6ème édition des R2D2, organisée cette année à LaSalle Beauvais, une vidéo a été réalisée sur « l’enseignement supérieur en action pour les générations futures ». D’une durée de 5mn, cette vidéo présente une vision globale et claire de la démarche de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements d’enseignement supérieur en relation avec les réseaux nationaux et  internationaux.



Posté le 03/12/2014
J-2 : le Comité 21 participe au colloque national Agenda 21
Présent au colloque national Agenda 21 jeudi 3 décembre, le Comité 21 ne manquera pas de relayer les échanges des diverses tables rondes et allocutions ministérielles ! Toute la journée nous alimenterons en direct notre compte Twitter avec les propos des participants : suivez-nous sur @Comité21 ou @EliseGaultier (rappel : vous n’avez pas besoin d’avoir un compte twitter personnel pour pouvoir suivre les tweets !). Par ailleurs, pour ceux qui seront présents, profitez du long temps de pause à déjeuner (2 heures) pour venir à notre rencontre, nous donner des nouvelles de votre démarche pour que nous puissions actualiser le site www.agenda21france.org et évoquer des pistes de travail communes pour 2015. Seront présents Yoann Chagnaud, chargé de mission au Comité 21 Pays de la Loire et Elise Gaultier, responsable Territoires durables.
Posté le 02/12/2014
Ecollèges21 : une plateforme d'actions pour les collèges
Les 47 collèges publics du département Côte d'Or ont dorénavant une plateforme centralisant les actions en faveur du développement durable dans le cadre de l'Agenda 21. L'objectif de l'Agenda21 est de sensibiliser les collégiens et de les inciter, par leur comportement, à préserver leur environnement. Cette plateforme, baptisée Ecollèges21, permet aux établissements, non seulement de connaître les actions déjà existantes, une cinquantaine, qui va du compostage de déchets verts, à l'achat de produits préservant l'environnement, mais aussi de créer des dynamiques de mobilisation au sein des collèges. Cette action s'est développée selon les deux axes stratégiques fixés, à savoir un volet pédagogique « éducation au Développement durable » et un volet technique « écogestion ».
Au titre du volet pédagogique "Éducation au Développement durable", l'appel à projets ouvert aux grandes thématiques du développement durable lancé en avril 2013 a donné lieu à quatorze candidatures et à la mise en place d'actions au sein des treize collèges sélectionnés. Ces derniers ont bénéficié d'un soutien financier total du conseil général à hauteur de 8 060 euros. La restitution des projets a eu lieu au collège Paul-Fort à Is-sur-Tille, le 31 mars dernier. Les établissements ont ainsi travaillé sur sept thématiques et réalisé de nombreuses actions : jachères fleuries pour la biodiversité, économies de papier, éducation à l’alimentation durable, gestion des déchets végétaux du collège… Le second appel à projets a recueilli quatorze candidatures et quatorze projets ont été présentés pour une aide financière de 8 444 euros. Les établissements s'engagent à nouveau sur sept thématiques. Une restitution est prévue en avril 2015, dans le cadre de la semaine du Développement durable.Le volet technique « éco-gestion » s'appuie sur les travaux d'un comité technique, composé des représentants des équipes de direction et de gestion de quatorze collèges volontaires et des services de la Direction Éducation et Patrimoine du Conseil général. (Source Mon bien public - 1er décembre 2014). Pour en savoir plus
Posté le 02/12/2014
Le Sustainability literacy Test présenté à la conférence mondiale EDD de Nagoya
La Conférence mondiale sur l'éducation pour le développement durable vient de se terminer à Nagoya. Et cela a été l'occasion de valoriser le Sustainability Literacy Test, impulsé par Kedge Business school en partenariat avec la CGE et la CPU et de nombreux acteurs. Ce test international évalue le socle de connaissances en développement durable pour les étudiants. 267 établissements de 24 pays étaient enregistrés dont 86 en France au 24 octobre 2014. Une comparaison internationale des scores sur plus de 100 000 étudiants internationaux a été présentée à la conférence de l'Unesco. Après celle-ci, de nouvelles universités sont inscrites et près de 11 000 élèves de plus ont passé le test. Dans quelques semaines, de nouveaux pays rejoindront le RNEC (Suède, Finlande, Allemagne, Indonésie, Malaisie, Kenya ...) ainqi que des réseaux supranationaux comme l'UAI (Association internationale des universités).
Télécharger le document présenté à Nagoya
Posté le 28/11/2014
Le lycée Sacré-Coeur de Nantes, un établissement éco-responsable
Le lycée Sacré-Cœur de Nantes a démontré sa volonté d’engagement en faveur du développement durable depuis un an. A cet effet, il a mis en place de nombreux projets pour sensibiliser les jeunes. Voici les principaux :  
  • Mise en place d’enquêtes et d’énigmes sur le thème de l’éco - responsabilité
  • Sensibilisation au gaspillage (eau, électricité, papier, pain…)
  • Collecte de déchets (cartouches d’encre, piles, bouchons…) ; Visites de quartiers éco – responsables
  • Séjour au parc de Branféré (Ecole Nicolas Hulot) ; Création d’un logo éco - responsable
  • Elaboration d’une charte d’éco – responsabilité à destination des élèves
  • Implication d’élèves en difficulté motivés par le projet
Du 7 au 11 avril 2014 a eu lieu la première semaine « éco - responsable » du lycée. D’autres projets sont en préparation pour l’année scolaire 2014-2015 sur le thème, fil conducteur de l’année pour l’éco-responsabilité : la solidarité. Pour en savoir plus
Posté le 20/11/2014
L'Agenda 21 du collégien en Bretagne
Dans le cadre d’un appel à projets commun entre le rectorat de Rennes et la DREAL Bretagne, l’association Cohérence a été retenue pour accompagner quelques collèges de l’académie autour de la mise en place d’Agenda 21 du collégien. Il s’agit de proposer à chaque collégien de devenir acteur d’un développement durable et solidaire dans son établissement. La construction de l’Agenda 21 du collégien, basé sur un questionnaire, permet ainsi de réfléchir sur les pratiques individuelles et leurs effets sur le fonctionnement collectif de l’établissement. Elle se fait dans le cadre d’un groupe de collégiens, animé par un enseignant ou un autre personnel du collège. L’accompagnement de Cohérence se présente sous la forme de deux journées de sensibilisation pour la mise ne œuvre de la démarche, destinée de préférence à deux personnels d’un même collège et organisé dans un secteur géographique proche de l’établissement. . Pour aider les enseignants à mettre en place ce dispositif, un suivi et une aide sont assurés par Cohérence et entièrement pris en charge financièrement dans le cadre de l’appel à projets. L’association accompagne ensuite l’équipe dans la mise en œuvre de la démarche.  Inscription à l’Agenda 21 du collégienPour en savoir plus
Posté le 17/11/2014
Label E3D pour le lycée Bergès
Hélène Bernard, rectrice de l'académie de Toulouse, chancelière des universités, a remis les premiers labels E3D (établissement en démarche globale de développement durable) à treize structures scolaires qui ont satisfait à plusieurs critères : les enseignements, la vie scolaire, les priorités de gestion et de maintenance de l'établissement, les caractéristiques du territoire et les modalités de l'ouverture sur l'extérieur par le partenariat. Le lycée Bergès a obtenu la plus haute récompense, celle de niveau 3, en menant à bien cinq grandes actions. Tout a commencé en 2011, lorsque le lycée a adhéré à l'Agenda 21, qui valorise toutes les démarches globales de développement durable, de l'école au campus. En 2012, quatre classes de bac pro et huit professeurs se sont engagés dans un projet pédagogique ambitieux : ils ont monté l'entreprise Ariège Bâtiment durable et ils la font fonctionner. Les enseignants de Bergès ont voulu démarrer cette expérience avec des élèves de seconde afin que ces jeunes soient confrontés très tôt à leur futur métier. Peintres, plombiers, maçons, dessinateurs de bâtiments ont appris à travailler ensemble et aujourd'hui ADB propose aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités, des conseils, des études de projets et des aides pour la conception des permis de construire. Les journées éco-construction ont aussi été privilégiées avec en point d'orgue un artisan qui a fait une présentation d'enduits écologiques fabriqués avec de l'argile, de la terre, de la paille, du chanvre et divers oxydes pour ajouter de la couleur. Le bien-vivre au lycée n'a pas été négligé grâce à diverses activités dans et hors de l'établissement. L'éducation à la santé et à la citoyenneté a sensibilisé les élèves à l'hygiène, à l'équilibre alimentaire, à l'argent. L'équipe du Planning familial 09 est intervenue pour l'éducation sexuelle et affective, avec l'accent mis sur la contraception et la prévention des infections sexuellement transmissibles. L'obtention du label E3D n'est pas un aboutissement, mais l'affirmation d'une volonté de poursuivre une démarche d'amélioration continue. Source : Dépêche du Midi du 11 novembre
Posté le 13/11/2014
Le COREN publie un nouvel outil L'Agenda 21 scolaire en 21 questions
Le COREN (association d’éducation à l’environnement belge) vient de publier un guide pratique « l’Agenda 21 scolaire en 21 questions », fruit et reflet des réalités des écoles accompagnées dans leur processus d’éducation autour du concept et des enjeux du développement durable. L’objectif est d’aider d’autres établissements scolaires à s’engager dans un processus de développement. En 2007, le COREN a lancé un programme d’accompagnement « Agenda 21 scolaire ». Il répond à une double préoccupation  : offrir un outil pour aider les écoles à coordonner les nombreux projets, souvent à l’échelle de la classe, et fournir un cadre de mise en œuvre d’une démarche d’amélioration continue qui tient compte des principes de développement durable à l’échelle de l’école. L’ouvrage est structuré en deux grandes parties : dans la 1ère partie, sont passés en revue les principes d’actions et les champs d’application de l’éducation autour du concept de développement durable dans lesquels, les initiatives et activités scolaires relevées se sont ébauchées et prennent forme. La 2ème partie est consacrée aux témoignages directs des acteurs et aux exemples de projets d’écoles. La publication s’adresse à l’ensemble des acteurs scolaires : pouvoirs organisateurs, chefs d’établissement, professeurs, coordinateurs pédagogiques, éducatifs, gestionnaires administratifs et techniques.
A télécharger
Posté le 16/10/2014
Eco-Ecole et Ecofolio s'associent pour le tri et le recyclage du papier !
A l'heure actuelle, seul un papier sur deux est recyclé. L'objectif pour 2016 est d'atteindre 55% de recyclage de tous les papiers. Dans cette perspective, Eco-Ecole s'associe à Ecofolio pour sensibiliser le réseau Eco-Ecole au tri et au recyclage de ce matériau. Société privée à but non lucratif agréée par l'Etat, Ecofolio organise et finance en France la collecte et le recyclage des papiers depuis 2007. Dans le cadre de sa mission de sensibilisation des Français au geste de tri, Ecofolio met à disposition de nombreux outils : un espace pédagogique en ligne pour les enseignants et les animateurs avec des fiches pratiques et fiches ateliers, des livrets pédagogiques, des modules e-learning, des ressources pour les collectivités locales, les animateurs etc. Le programme pédagogique Léo Folio (livret et espace en ligne) est diffusé avec le Ministère de l'Education nationale dans le cadre des « Itinéraires de la citoyenneté », et illustre parfaitement les programmes scolaires (réduire, réutiliser, recycler). A l'école, au bureau, à la maison… trier ses papiers c'est important et ça commence maintenant ! En savoir plus
Posté le 16/10/2014
Accompagnement vers un « Agenda 21 scolaire » ou « Eco-Ecole »
Le Pays de Grasse propose aux établissements volontaires souhaitant s’engager dans cette démarche de bénéficier de conseils méthodologiques pour l’élaboration de leur « Agenda 21 scolaire » ou pour s’engager dans « Éco-école ». La mise en oeuvre d’un « Agenda 21 scolaire » ou «Ecoécole » permet, par sa dimension participative et volontaire, de mobiliser et d’impliquer l’ensemble de la communauté éducative (élèves, enseignants, parents d’élèves, périscolaires, personnel de service…) et des partenaires locaux (commune, communauté d’agglomération, associations…) pour engager une réflexion et des actions simples et concrètes en faveur du développement durable scolaire.
Télécharger le guide méthodologique
Pour en savoir plus
Posté le 19/09/2014
Je suis écomobile...en marchant, en roulant, en naviguant
Ce projet pédagogique sur les transports et l’écomobilité pour les classes du CE2 à la 6ème est lancé à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité par la Fondation La main à la pâte. « Je suis écomobile » est un programme interdisciplinaire qui vise à sensibiliser les enfants aux aspects environnementaux, sanitaires, économiques et sociaux des transports. Il a aussi pour objectif de leur faire prendre conscience des enjeux de l’écomobilité en proposant de repenser la relation au territoire, puisque la mobilité conditionne l’accès, notamment aux loisirs. Plus de 10 000 guides pédagogiques sont distribués gratuitement aux enseignants et formateurs qui en font la demande sur ce site. Ce projet est soutenu par la SNCF, la CASDEN et l'ADEME. Pour en savoir plus
Posté le 04/09/2014
Campus Responsables propose LOCAL FOOTPRINT ®, un nouvel outil pour mesurer l'impact économique local des campus
Loi LRU, autonomisation des universités, regroupement des établissements, réforme territoriale… le contexte et les changement dans la gouvernance et le financement de l'enseignement supérieur confirment l'importance de quantifier et valoriser l'impact des campus sur le développement économique local. Ceux-ci jouent en effet un rôle primordial dans l'attractivité et la compétitivité des territoires. En 2014, Campus Responsables lance un outil de calcul d'impact économique local des campus français : Local Footprint©. Grâce à un paradigme reconnu depuis 30 ans en Amérique du Nord, Local Footprint© est basé sur le modèle « input-output » et évalue  l'impact des dépenses réelles, anticipées ou hypothétiques d’une structure (comme un campus) après avoir collecté et traité les données requises.

L’objectif est de quantifier et d’analyser les retombées économiques locales d’un établissement pour mettre en valeur son rôle et sa valeur ajoutée dans le développement économique des territoires. L’intérêt pour un campus de réaliser cette étude est de :
 connaître précisément sa valeur ajoutée sur le territoire et la valoriser auprès des collectivités pour signifier son rôle économique, et auprès des médias pour illustrer son engagement local. Pour en savoir plus et commander une étude individualisée pour votre campus (étude ouverte à tous les campus francophones, tarifs préférentiels pour les campus membres), contacter pauline@grainesdechangement.com.
Campus responsables
Posté le 02/09/2014
1ère étude nationale Eco-Ecole - label international d’éducation au développement durable
Pour la première fois, une étude nationale réalisée par Equineo a mesuré les résultats des projets du réseau Eco-écoles coordonnés en France par la FEEE (Office français de la Fondation européenne pour l'éducation à l'environnement). Réduction des impacts, économies financières, coopération et transferts d'expérience ... L'étude confirme que ces projets créatifs et positifs favorisent l'implication des élèves, enrichissent leurs apprentissage et contribuent à une profonde innovation sociale. 98% des directeurs d'établissements scolaires recommandent de s'engager dans Eco-écoles ; 8 parents d'élèves sur 10 et 81% des établissements scolaires proposent des produits bio, de saison et/ou locaux à la cantine. ont adopté de nouveaux comportements dans la gestion de leurs déchets.
Eco-ecoles compte aujourd'hui l'engagement de 1600 établissements en France et une communauté forte de plus de 13 millions d'élèves dans 58 pays et 45 000 Eco-Ecoles au total. Il s'agit d'acccompagner les établissements scolaires dans leur démarche de développement durable. Ce projet conduit à la délivrance d'un label pour les établissements qui le souhaitent. Un label source d'émulation et d'engagement dans la durée, qui valorise le travail des équipes mobilisées et donne encore plus de visibilité aux transformations réalisées et à leurs résultats positifs.
Télécharger l'étude

Posté le 01/09/2014
Un kit EDD 1024 regards en Suisse
Avec le kit EDD «1024 Regards», éducation21 invite les enseignants suisses à intégrer l'EDD dans leur enseignement en variant les points de vue. Le kit comprend un poster au format A0 (à commander gratuitement) et une série de suggestions didactiques mises en ligne régulièrement tout au long de l'année scolaire 2014/15. Le poster, une mosaïque de 1024 photos qui reflètent la diversité du monde, constitue le point de départ de la démarche et un ancrage régulier du projet. Les suggestions didactiques, lancées à chaque fois par des cartes postales, se réfèrent toujours au poster et permettent d’aborder en classe (cycles 1 à 3) un thème transdisciplinaire. Pour en savoir plus
Posté le 20/08/2014
La Boite à outils Agenda 21 scolaire du Comité 21 : 250 ressources pour passer à l’action !
Le Comité 21, réseau d’acteurs engagés dans l’Agenda 21 en France, facilite au niveau national depuis 2005, la mise en œuvre des démarches de dévelopement durable, de l’école au campus (Agenda 21 scolaires) avec la réalisation d’outils méthodologiques et l’identification d’initiatives des acteurs de terrain. Aujourd’hui, il propose à tous et gratuitement une boîte à outils qui rassemble près de 250 ressources utiles et pratiques pour mener à bien ces démarches globales. Chef d’établissement, enseignant, inspecteur académique, chargé de mission, parent d’élève, élève… n’hésitez pas à consulter ce nouveau dispositif :  Boîte à outils Agenda 21 scolaire* (en accès libre du site Agenda21france.org) ! Elle propose près de 250 ressources utiles et pratiques réalisées par le Comité 21 (guide méthodologique, exemples de questionnaires et de synthèse d’état des lieux, argumentaire destiné à convaincre les décideurs, répertoire des associations accompagnatrices, etc.) mais aussi celles d’autres structures (établissements scolaires et d’enseignement supérieur, collectivités, associations, entreprises, institutions, etc.) afin de répondre à tous vos besoins !  Vous pouvez vous référer à l’étape qui correspond à votre degré d’avancement pour retrouver les outils les plus pertinents sélectionnés. Exemple : je souhaite engager mon établissement dans une démarche de développement durable, rendez-vous dans la rubrique « Impulser et organiser » pour se poser les bonnes questions ! Si vous souhaitez partager des outils, faite le nous savoir. Téléchargez le Mode d’emploi
Posté le 23/07/2014
Relevez le défi dans vos écoles !
Le Défi Ecol’Energie est un programme éducatif aux économies d’énergie à destination des classes de CM1/CM2 de l’agglomération lyonnaise. Il s'agit pour les élèves de mesurer les consommations d’énergie, de jouer avec les autres écoles du Grand Lyon et de réaliser le plus d’actions possible !  L'objectif est de tenter d'obtenir au moins 8% d’économie d’énergie dans l'école. Ainsi, la classe  remportera un prix. Six classes de CM1-CM2 des communes de Corbas, Craponne, Feyzin, Meyzieu et Saint-Priest ont relevé le défi écol’énergie 2012-2013. Mis en place par le Grand Lyon en 2012 dans le cadre de son Plan d’Éducation au Développement Durable, il est animé par l’Agence Locale de l’Énergie de l’agglomération lyonnaise, Hespul et Oïkos, 3 associations spécialisées dans les économies d’énergie. Pour en savoir plus
Posté le 23/07/2014
Eco-écoles : 477 établissements scolaires qui obtiennent le label !
Cette année a encore vu fleurir une multitude d'initiatives qui ont permis de changer durablement le fonctionnement de centaines d'écoles, collèges et lycées engagés dans Eco-Ecole. Cette grande diversité de projets pédagogiques d'éducation au développement durable a vu le jour grâce au travail concerté de toute la communauté éducative, mais également des partenaires locaux (collectivités locales, associations, etc.). Ainsi, 477 Eco-Ecoles, Eco-Collèges et Eco-Lycées de toute la France pourront hisser le drapeau millésimé 2014, symbole de l'obtention du label. Valorisant le projet mené pendant l'année scolaire, le label est accordé par les membres du Jury Eco-Ecole. Il a réuni cette année des représentants d'Eco-Emballages, de l'ADEME, du Réseau Ecole et Nature, de l'UNICEF, de l'UNESCO, de l'Association des Maires de France et de l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe (of-FEEE). Eco-Ecole est un programme international d’Education au Développement Durable (EDD) développé en France par l'office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE). Lire la suite
Découvrez  les vidéos : "Un projet sur l'eau, en bref !", l'affiche solidaire
Posté le 27/06/2014
Parution d'un nouvel ouvrage sur les éco-délégués
LE CNDP-CANOPE (le réseau de création et d'accompagnement pédagogique) vient de publier un ouvrage "le livret des éco-délégués". La mise en place d’éco-délégués dans les collèges et lycées concrétise la volonté de l’établissement d’associer fortement les élèves à une démarche de développement durable. Ce livret guide les élèves et leurs accompagnateurs engagés dans des projets liés à la préservation de la planète et au bien-être des êtres humains. Un cadre de mise en œuvre de leurs idées est mis à leur disposition afin d'inciter les éco-délégués ou de simples élèves volontaires à être force de proposition. Ce livret leur fournit des feuilles de route pour mener à bien des actions concrètes (s'organiser, animer une réunion, creuser une mare, favoriser le vélo, le papier recyclé ........ ) en s'affranchissant de la présence permanente des adultes. Il leur explique aussi le sens de leurs actions dans le cadre des enjeux de société. Par ailleurs, ce livret renvoie régulièrement vers un site consacré aux éco-délégués regroupant des vidéos ainsi que des documents complémentaires à destination des élèves et des adultes de l’établissement. Enfin, de nombreux liens vers d’autres sites sont donnés pour améliorer ses connaissances, découvrir des exemples dans d’autres établissements et construire des supports d’animation. Editeur : CRDP Basse Normandie - Caen - 72 pages - 9 euros.
Pour en savoir plus et le commander
Posté le 05/06/2014
Campus Responsables organise à la rentrée la première édition francophone des Green Gown Awards !
Depuis 10 ans, les Green Gown Awards récompensent des campus pour leur stratégie de développement durable, et leurs actions dans ce domaine. L’événement fête cette année ses 10 ans au Royaume-Uni, et une édition australienne existe depuis 5 ans. Cette année, la première édition francophone verra le jour, grâce à Campus Responsables ! L’objectif est de mettre en avant les campus engagés dans une démarche de développement durable et de responsabilité sociale et sociétale, afin de valoriser leurs actions sur la scène française et internationale. Cet événement est ouvert à tous les établissements d’enseignement supérieur francophones, qui pourront remplir un dossier de candidature simple ­— Ce dossier sera le plus léger possible, afin de ne pas ajouter une charge de travail supplémentaire aux personnes-ressources — dans l’une des catégories de prix qui les intéressent (stratégie carbone et efficacité énergétique, services et qualité de vie, restauration, stratégie globale et amélioration continue, sensibilisation étudiants, responsabilité sociale et sociétale ...). A la clé : une visibilité accrue des campus participants auprès des médias français et internationaux, des dotations en nature offertes par les partenaires de l’événement (Fondation Egis, etc.) et la possibilité de participer à l’édition internationale des Green Gown Awards pour 3 catégories de prix (“Stratégie DD et amélioration continue“, “Implication des étudiants“, et “Responsabilité sociale et sociétale“), afin de concourir auprès des campus lauréats en Australie et au Royaume-Uni !
  L’équipe de Campus Responsables participe depuis plusieurs années au jury de l’édition britannique des Green Gown Awards, et organise à la rentrée 2014, la première édition française de cet événement international !
Pour en savoir plus
Posté le 04/06/2014
Lycées ECO-responsables » : la Région forme les éco-citoyens de demain
Le Conseil régional d’Ile-de-France a souhaité expérimenter, puis pérenniser la démarche « Lycées ECO-responsables ». Celle-ci vise à accompagner les communautés scolaires dans des projets liant l’éducation à l’environnement avec la recherche d’une gestion plus durable de leur propre établissement. Cet événement va permettre aux 78 lycées actuellement engagés d’échanger sur leurs nouveaux projets et actions, et de valoriser les efforts des communautés scolaires en fédérant les nouveaux établissements engagés dans le dispositif. Cinq thèmes ont été retenus: « Energie-Climat » avec l’Arene, « Gestion de l’Eau » avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, « Biodiversité » avec Natureparif, « Prévention et gestion des déchets » via une convention avec l’ADEME, et « Alimentation-Santé » avec le Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Ile-de-France. "Lycée ECO-responsable » s’inscrit dans la stratégie globale de l’Agenda 21 du Conseil régional ainsi que dans les objectifs de son « Plan Climat ». Pour en savoir plus
Posté le 27/05/2014
Contribuez au site Internet des Lycées et CFA écoresponsables !
Les dispositifs des lycées et CFA écoresponsables du Conseil régional Rhne-Alpes disposent d'un nouveau site Internet : http://etablissement-ecoresponsable.rhonealpes.fr/. Ce site est transversal à toutes les problématiques du développement durable et ses principaux objectifs sont : valoriser les projets et les actions des établissements ; stimuler la démarche écoresponsable; communiquer sur les évènements d'éducation au développement durable ; communiquer sur les dispositifs des lycées et CFA écoresponsables et sur les actions régionales relative au développement durable ; être un outil facilitateur dans l’organisation des évènements qu’organise la Région Rhône-Alpes ; impulser une dynamique de réseau. Chaque établissement est invité à faire part de son actualité, événement... Ligne et charte éditoriale du site
Posté le 02/05/2014
Eco-école – pour un Agenda 21 scolaire pérenne
Valoriser et pérenniser les actions en faveur du développement durable à l’école, c’est la raison d’être du label Eco-école, un programme international d’Education au Développement Durable (EDD) mis sur pied par l’Office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe. Instauré en France depuis 2005, Eco-école est un label décerné aux établissements scolaires qui s’engagent vers un fonctionnement éco-responsable et intègrent l’Education au Développement Durable dans les enseignements. Le programme propose une méthodologie et un accompagnement auprès des écoles primaires, des collèges et des lycées pour leur permettre de mener des démarches concrètes en faveur de l’environnement. Une manière d’installer un Agenda 21 pérenne. Six thèmes de travail sont ainsi proposés : Alimentation, biodiversité, déchets, eau, énergie, et solidarités sont ainsi abordés dans un projet global impliquant aussi bien les élèves, les enseignants que les parents d’élèves, les élus locaux, les associations ou les prestataires de services. L’élément important de la démarche est son intégration au programme scolaire. Car Eco-école ne doit pas être envisagé comme une activité extra-scolaire mais bien comme un projet transversal à toutes les matières. Pour favoriser l’émulation et formaliser la prise de conscience collective, un éco-code conçu par les élèves sous une forme artistique libre pourra être élaboré. Les inscriptions au programme Eco-école sont ouvertes dès à présent pour un démarrage concret en septembre 2014. Pour en savoir plus
Posté le 15/04/2014
Les cours gratuits et en ligne d'Audencia Nantes autour de la RSE
Le premier cours gratuit d’Audiencia sera mis en ligne le 14 avril. Ce MOOC (Massive Open Online Course) propose des sessions hebdomadaires pendant 5 semaines, de 4 à 6 vidéos en anglais d’une dizaine de minutes.  Il s’adresse à tous les professionnels qui souhaitent approfondir leurs connaissances au sujet de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Au cours de ces sessions, des experts internationaux ainsi que des représentants d’entreprises interviendront  (WWF C&A, Ecover, Umicore, Renault, IMA  technologies, BNP Paribas Fortis et Kepler Chevreux). Un forum sera mis en disposition, afin de faciliter les échanges avec les professeurs ainsi qu’une page Facebook pour rapprocher les participants. Audencia a aussi mis en place un calendrier  formel afin de mieux  accompagner les participants. 
Un certificat d’achèvement sera délivré à la fin du MOOC à l’ensemble des participants. Ils pourront également passer un examen en ligne s’ils souhaitent obtenir un certificat authentifié.

Le Programme :
- Semaine 1 : Strategic Drivers                 
- Semaine 2 : Financial Drivers
- Semaine 3 : People Drivers 
- Semaine 4 : Supply chain Drivers 
- Semaine 5 : Consumer Drivers

Pour en savoir plus
Posté le 09/04/2014
SNCF s'invite en classe avec de nouveaux outils pédagogiques
Dans le cadre de sa politique de développement durable, SNCF mène des actions de prévention et d'éducation auprès du public jeune, pour prévenir les risques d'accidents de personnes et limiter les actes de malveillance en milieu ferroviaire. Ces dispositifs font l’objet de conventions avec le ministère de l’Éducation nationale autour de deux axes :
. Les interventions en milieu scolaire : chaque année, 450 agents SNCF interviennent dans les classes de cycle 3, collège et lycée pour sensibiliser (plus de 220 000 jeunes à la sécurité et à la citoyenneté dans les transports).
. Les outils pédagogiques : en parallèle, pour compléter la venue d’un agent ou pour aborder en autonomie le thème de la mobilité à travers les notions de citoyenneté, de sécurité, et d’aménagement du territoire, SNCF met à disposition des enseignants des ressources pédagogiques et des séances clés en main, en lien direct avec les programmes scolaires.
Téléchargeables gratuitement sur www.sncf.com/education, ces outils permettent aux enseignants d’aborder avec leurs élèves de cycle 3, de collège et de lycée le thème de la mobilité à travers les notions de citoyenneté, de sécurité, et d’aménagement du territoire.
Vous pouvez retrouver ces outils pédagogiques dans la boite à outils Agenda 21 scolaire du Comité 21 -> rubrique mettre en oeuvre
www.sncf.com/fr/education
Posté le 09/04/2014
Un collège sur son 21 à Damira Asperti (Lot et Garonne)
Depuis trois ans, le collège Damira-Asperti élabore son Agenda 21 scolaire et participe à la Semaine du développement durable. Des efforts récompensés jeudi. Le proviseur Franck Cutillas, son adjointe Séverine Cabannes et les éco-délégués rencontraient, ce jour-là, les vice-présidents du Conseil général Christian Ferullo en charge de l'éducation et du transport et Michel Esteban en charge du développement durable, accompagnés de Jean-Pierre Lorenzon, conseiller général. Le Conseil général a voulu inaugurer par leur présence le Label Agenda 21 du collège, premier dans sa catégorie. Les autorités ont visité tous les ateliers qui travaillent d'arrache-pied toute cette semaine consacrée au développement durable. Actions concrètes En effet, des actions concrètes s'inscrivent dans cinq axes principaux : la solidarité, la qualité de vie, l'eau, l'éducation au développement durable et la biodiversité. Et tous - élèves, enseignants, agents et la direction - y participent. Côté solidarité, les jeunes organisent des rencontres avec des maisons de retraite, des jeux de société, une éco-randonnée ; ils collectent aussi des vêtements pour les Restos du cœur, des bouchons qui permettent l'achat de fauteuils roulants… Au menu de la qualité de vie, des petits-déjeuners bio ont été instaurés. Des ateliers et expériences sur l'eau sont menés, de même qu'une réflexion et l'élaboration d'un jardin d'accueil xérophile, ou encore l'équipement du collège en récupérateurs d'eau. L'éducation au développement durable tourne autour du tri des déchets, de la lutte contre le gaspillage à la cantine, de la valorisation des déchets et la formation des éco-délégués (25 sont déjà formés). Quant à la biodiversité, dès leur entrée en 6e, les collégiens y plongent par le séjour d'intégration à Arcachon (33). Mais le projet nichoirs, la rencontre avec les apiculteurs et le jardin bio pédagogique incitent au respect de la flore et de la faune et de l'environnement en général. (source : sud Ouest.fr - auteur : Lutgarde Detry)
Posté le 07/04/2014
Audencia Nantes célèbre 10 ans d’adhésion au Global Compact
En 2004, Audencia était la première institution d’enseignement supérieur, en France, à signer le Global Compact. Audencia a fait le choix de former des managers qui ont un regard et un comportement différents, visant à renforcer la performance économique, sociale et environnementale des entreprises. La responsabilité globale, l’innovation et la coopération font partis des engagements institutionnels majeurs d’Audencia. Depuis 2004, le groupe essaye de rendre présent la responsabilité globale dans chacune des ses actions, activités, programmes d’enseignement ou de recherche. Audencia a matérialisé sa démarche par la création de l’Institut pour la responsabilité globale (l’IRG) et par de multiples engagements transversaux sur l'ensemble du périmètre du groupe. Cette position est par ailleurs portée auprès de tiers reconnus pour renforcer l’inscription de la responsabilité globale au cœur de sa stratégie. Pour en savoir plus
Posté le 03/04/2014
La FEEE ouvre les inscriptions du programme Eco-Ecole
A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 31 mai, les établissements scolaires qui le souhaitent pourront rejoindre le réseau des 1600 écoles, collèges et lycées déjà engagés dans la démarche Eco-Ecole. La FEEE (Fondation for Environmental Education) souhaite ainsi développer un programme qui contribue à la généralisation de l’EDD dans le cursus scolaire et vise la mise en œuvre concrète du développement durable. Les établissements participant à Eco-Ecole ont la possibilité de travailler chaque année sur l’un des 6 thèmes prioritaires du programme : l'alimentation, la biodiversité, les déchets, l'eau, l'énergie, et les solidarités. Créé au Danemark en 1994, le programme  Eco-Ecole est aujourd’hui implanté dans 58 pays à travers le monde. Les établissements scolaires participant à Eco-Ecole peuvent également être engagés dans un agenda 21 scolaire ou dans les démarches d’établissements éco-responsables proposées par certaines Régions ou Départements. Toutes ces démarches sont totalement compatibles et débouchent sur de fructueuses synergies. Pour en savoir plus - S’inscrire
Posté le 02/04/2014
Nouvel ouvrage : L’établissement en démarche de développement durable, une construction collective
Cet ouvrage CRDP de l'académie d'Amiens, édité dans la collection "Ressources et formation, Enjeux du système éducatif" dresse la synthèse de ce qu'il faut savoir pour pouvoir commencer la démarche de développement durable à l'échelle d'un établissement ou accompagner son projet. Riche de témoignages et d'expériences d'établissements précurseurs, il détaille tous les aspects nécéssaires à la mise en oeuvre et à la réussite d'un projet d'établissement inscrit dans une démarche de développement durable en trois grands chapitres : Mettre en place un E3D, les bases : définition, l'agenda 21, la démarche d'E3D, inscrire les parcours éducatifs dans une dimension EDD, articulier les enseignements disciplinaires et les projets, construire un partenariat. Comment faire fonctionner un E3D : pérenniser le dispositif, s'appuyer sur des dispositifs existants, impliquer les élèves. Quels critères pour évaluer son projet d'E3D : évaluer les compétences des élèves, la qualité des partenariats et veiller à la cohérence de la démarche de l'établissement; les enjeux de la labellisation. Un outil unique et indispensable pour constituer un projet de développement durable à l'échelle de l'établissement, global, volontaire et ouvert sur le territoire.
Pour le commander
Voir la présentation vidéo
Pour en savoir plus avec le CRDP d'Amiens Pole national de compétences et de ressources EDD
Posté le 14/03/2014
La campagne 2014 du référentiel Plan vert est lancée
Les établissements d'enseignement supérieur ont jusqu'au 30 septembre 2014 pour renseigner en ligne leur référentiel Plan vert. Lancé en 2010, cet outil d'auto-évaluation permet aux universités et aux écoles qui le souhaitent d'appréhender leur "niveau" en matière de développement durable dans cinq domaines : stratégie et gouvernance, enseignement et formation, recherche, gestion environnementale et politique sociale et ancrage territorial. L'an passé, une centaine d'établissements avaient rempli ce référentiel. Pour ceux-là, il suffira de mettre à jour les données 2013, saisies sur la plate-forme en ligne Evaddes. Pour les autres, la démarche est la même, mais ils devront renseigner l'intégralité de leurs données. Cette initiative s'appuie sur la loi Grenelle 1 du 3 août 1999 et son article 55, qui impose à tous les établissements d'enseignement supérieur de mettre en place une démarche Développement durable dans ses dimensions économique, sociétale et environnementale sous la dénomination "Plan Vert", terme officialisé le 17 juin 2010.
Télécharger le référentiel Plan vert

Pour en savoir plus
Posté le 12/03/2014
La Boite à outils Agenda 21 scolaire du Comité 21 : 250 ressources pour passer à l’action !
Le Comité 21, réseau d’acteurs engagés dans l’Agenda 21 en France, facilite au niveau national depuis 2005, la mise en œuvre des démarches de dévelopement durable, de l’école au campus (Agenda 21 scolaires) avec la réalisation d’outils méthodologiques et l’identification d’initiatives des acteurs de terrain. Aujourd’hui, il propose à tous et gratuitement une boîte à outils qui rassemble près de 250 ressources utiles et pratiques pour mener à bien ces démarches globales.
Chef d’établissement, enseignant, inspecteur académique, chargé de mission, parent d’élève, élève… Le Comité 21 vous présente son nouveau dispositif, la Boîte à outils Agenda 21 scolaire* (en accès libre du site Agenda21france.org) ! Elle propose près de 250 ressources utiles et pratiques réalisées par le Comité 21 (guide méthodologique, exemples de questionnaires et de synthèse d’état des lieux, argumentaire destiné à convaincre les décideurs, répertoire des associations accompagnatrices, etc.) mais aussi celles d’autres structures (établissements scolaires et d’enseignement supérieur, collectivités, associations, entreprises, institutions, etc.) afin de répondre à tous vos besoins !
Télécharger le communiqué
Posté le 07/03/2014
Demain en main : un outil pour enseigner le développement durable
Demain en main est un outil pour enseigner le développement durable. L’ouvrage commandité par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et des offices fédéraux est un moyen d’enseignement pour l’éducation en vue du développement durable, au niveau secondaire I (Cycle 3 du PER). Il contient 15 modules d’enseignement thématiques et 7 projets d’école qui montrent de quelle manière les élèves découvrent et comprennent des modes de comportement durables. Ils discutent de leurs valeurs à partir de thèmes qui leur sont proches. Le projet a été mené durant trois ans en collaboration avec 8 hautes écoles pédagogiques et 90 classes réparties sur tout le pays. Environ 2000 personnes, professeurs formateurs, enseignants et élèves, se sont engagés autour de la question: «Comment puis-je, de mon point de vue, promouvoir le développement durable?» Ce programme a été reconnu par la Commission suisse de l'UNESCO comme «Activité de la Décennie pour l'éducation en vue du développement durable en Suisse». Demain en main s'adresse à tous les enseignants qui souhaitent thématiser avec leurs élèves les questions d'un développement supportable et durable de la société et de l'économie, dans toutes les disciplines de l'école. Pour en savoir plus
Posté le 28/02/2014
Eco-Ecole fête ses 20 ans à l'international !
Lancé en 1994 au Danemark, en Allemagne, en Grèce et au Royaume-Uni avec le soutien de la Commission Européenne, Eco-Schools a été reconnu comme une initiative exemplaire en matière d'éducation au développement durable par le Programme des Nations Unies Pour l'Environnement en 2003. Année après année, des pays du monde entier ont rejoint le programme.
Actuellement, 58 pays le développent ! Consultez la liste de ces pays en cliquant ici Un réseau qui a pris une ampleur considérable avec 45 000 établissements scolaires inscrits aujourd'hui, soit 13 millions d'élèves engagés ! En France, la Fondation européenne pour l'éducationà l'environnement vient de lancer l'appel à projet Eco-école 2014-2015. Du 1er avril au 31 mai prochain, les écoles, collèges et lycées intéressés pourront s'inscrire au programme sur www.eco-ecole.org pour démarrer un projet en septembre !
Inscription
Posté le 19/02/2014
50 % de produits bio dans les écoles d’Issy
La ville d’Issy-les-Moulineaux poursuit ses actions dans les écoles en faveur d’une meilleure alimentation et d’un environnement plus sain et ce, sans augmentation tarifaire pour les familles. Après 20% en septembre 2010 et 35% en janvier 2012, la proportion de produits issus de l’agriculture biologique augmente encore dans les menus. Fruits, légumes, féculents, ou encore laitages : les petits Isséens mangent 50% de produits biologiques depuis janvier 2014. Rappel : Les cantines à Issy, ce sont 850 000 repas, + de 5000 repas par jour. Par ailleurs, côté gestion des déchets, la Ville, en partenariat avec Elior Restauration Enseignement, a poursuivi l’installation des tables de tri dans les écoles nouvelles Louise Michel (école en paille et en bois) et Justin Oudin en septembre dernier. Des animations « Chasse au gaspi » ont permis de sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire.
Retrouvez la vidéo IssyTV : http://youtu.be/wlYYGeZ3FpA
Posté le 03/02/2014
Parution du guide Se déplacer autrement à l'école
L'ADEME vient de publier ce guide Plan de Déplacements Etablissement Scolaire (PDES) pour faciliter  les déplacements entre le domicile et l’école en encourageant les modes doux (marche, vélo). Le PDES est une démarche de développement durable encouragée par l’ADEME et les pouvoirs publics dans le cadre des dispositions du Grenelle de l’environnement. Porté par l’établissement scolaire, le PDES permet de repenser, de manière globale, les trajets des enfants entre leur domicile et leur établissement scolaire, en privilégiant plusieurs types d’actions telles que : le bus pédestre ; le bus cycliste ; le covoiturage ; les transports collectifs ; l’éducation des enfants à la mobilité ; les aménagements de la voirie. A télécharger
Posté le 22/01/2014
La Dynamique francilienne E3D-21 pour des établissements en démarche de développement durable est en route !
Organisé par Ecophylle, le 1er Comité de Concertation et de Suivi de la Dynamique francilienne a été l’occasion de réunir les principaux acteurs de l’éducation au développement durable d’Ile-de-France -Académies de Versailles, Paris et Créteil (représentation inter-académique-, ADEME IdF, ARENE IdF ; Comité 21, Conseil Général 93, DRIEE IdF, Graine IdF, Maison de l’Environnement de Sénart, Natureparif, Région IdF, NatureParif, Vivacités IdF. Au cours de cette séance, les participants ont partagé leur représenations des établissements en démarche de développement durable qu’elles se nomment Agendas 21 scolaires, Programmes Eco-école, dispositifs Lycées Eco-responsables ou autres. Ils ont également échangé sur les clés de réussite d’une Dynamique francilienne. Ce tour de table a été suivi d’un temps d’échanges et de débats. De nombreux arguments sur la pertinence et l’intérêt de cette Dynamique ont été formulés. Ensemble, les participants ont abordé les différentes modalités de concertation de la Dynamique et les pistes d'actions à mettre en œuvre dès 2014. Pour en savoir plus
Posté le 17/01/2014
Réduction des consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre dans les lycées publics aquitains
Dans le cadre des bilans-évaluations des dispositifs et actions qu'il met en œuvre afin d'éclairer ses décisions et mesurer l'efficience de ses politiques, le Conseil régional d'Aquitaine a procédé à l'évaluation in itinere de la mise en œuvre de l'engagement qu'il a pris de relever le défi d'ici 2015 de faire baisser de 20% les consommations d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre du patrimoine régional (par rapport à 2004). Les résultats de l'évaluation soulignent une réduction notable des consommations énergétiques des lycées et une baisse significative des émissions de gaz à effet de serre, supérieure aux objectifs visés :
- 15% de consommation énergétique dans les lycées aquitains 2004 : 170,3 KwhEP/m2 SHON vs 2012 : 145,2 KwhEP/m2 SHON  
- 23.5% d'émissions de gaz à effet de serre dans les lycées aquitains 2004 : 26,09 KgCO2/m2 SHON vs 2012 : 19,97 KgCO2/m2 SHON   Ainsi, depuis 2008, les actions mises en œuvre par le Conseil régional d'Aquitaine ont permis d'économiser 9,13 M€ cumulé à un gain annuel chaque année plus élevé : 0.36 M€ en 2008, 1 M€ en 2009, 2.20 M€ en 2010, 2.34 M€ en 2011 et 3.24 M€ en 2012. 
Posté le 20/12/2013
Rappel : la circulaire sur les E3D « référentiel de mise en oeuvre et de labellisation » du 24 juillet 2013
Le référentiel E3D, mis en place par le ministère de l'Education nationale, définit les conditions dans lesquelles cette démarche peut être menée et comment le label E3D peut être obtenu. Peut être considéré comme « E3D », tout établissement scolaire ou toute école engagé dans un projet de développement durable fondé sur la mise en œuvre d'un projet établissant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire, tout en s'ouvrant sur l'extérieur par le partenariat. La circulaire informe qu’un certain nombre d'écoles et d'établissements se sont déjà engagés dans une démarche de ce type, bénéficiant parfois de labellisations spécifiques en lien avec des partenaires locaux ou nationaux, voire européens et internationaux, ce qui est parfaitement compatible avec la labellisation «E3D». La circulaire souligne enfin que « l'éducation au développement durable invite ainsi à tisser des réseaux transversaux de connaissances et de compétences entre les enseignements, les projets d'établissements et les nombreuses initiatives comme les actions éducatives et culturelles conduites sur le temps scolaire ou en dehors du temps scolaire, avec les partenaires de l'École. Elle a donc aussi toute sa place dans les « projets éducatifs territoriaux » qui visent à articuler les activités périscolaires avec les projets d'école et d'établissement ». Télécharger la circulaire
Posté le 20/12/2013
Campus durables de demain : tendances et perspectives d'évolution à 2030
Campus Responsable, initié par Graine de Changement, vient de publier une étude  « Campus durables de demain, ce qui va changer à l’horizon 2030 – Tendances et perspectives ». Construite à partir d’une quarantaine d’interviews individualisées auprès d’experts nationaux et internationaux et d’usagers des campus (internes, externes) tels que les responsables de réseaux développement durable, cette étude a pour objectif d’identifier les facteurs de changement afin d’ouvrir des pistes de réflexion pour faire des campus des lieux de formation et de vie durables. Résilience climatique, développement durable, internationalisation, diversité, technologies du digital ou économie de la connaissance, ces tendances ont transformé les entreprises durant les deux dernières décennies. Elles vont désormais transformer l’enseignement qui doit se réinventer. Le 21ème est, résolument, le siècle de la connaissance, qui demandera aux jeunes d’être en capacité d’innover et de se dépasser pour résoudre des problèmes inédits. Neuf pistes de réflexions sont proposées : rompre l’isolement des campus et brasser les profils ; ouvrir le campus sur monde professionnel ; recréer une vie sur le campus ; ouvrir le campus sur la ville ;relever le défi de la mutualisation et des nouveaux usages des campus ; renforcer la résilience climatique des campus ; faire du campus un lieu intégrant les TIC et privilégiant le travail collaboratif ; développer des outils pédagogiques numériques adaptés à l’enseignement supérieur, et assurer la formation nécessaire à la transition écologique, sociétale et numérique. L’étude est soutenue par: ADEME, Caisse des dépôts, Egis, Gecina. 109 pages. Le Comité 21 est partenaire du projet Campus Responsable. Télécharger l’étude
Posté le 02/12/2013
Formation Accompagner les établissements éducatifs en démarche d’éco-citoyenneté 18 et 19 décembre 2013
La Fédération des Clubs CPN,  la Ligue de l’Enseignement de la Marne et le CREEDD Champagne-Ardenne organisent une formation "Accompagner les établissements
éducatifs en démarche d’éco-citoyenneté" les 18 et 19 décembre 2013. Aujourd’hui, beaucoup de projets d’éducation à l’écocitoyenneté se mettent en place dans les écoles, les centres sociaux, maison de quartier... Ces établissements se lancent même dans des démarches visant à améliorer leurs pratiques de gestion tout en associant le plus grand nombre (le personnel, les jeunes, les partenaires, etc.). Ces porteurs de projets expriment souvent le
besoin d’être accompagnés. Cette formation vise à donner aux animateurs nature, éducateurs, bénévoles dans les associations... des bases pour accompagner ces projets
dans leur mise en place. Les objectifs de la formation sont de : s’approprier la posture d’accompagnateur de projets ; se familiariser avec les méthodologies de projets
de démarche d’éco-citoyenneté / d’éco-responsabilité (du diagnostic d’établissement au plan d’action) ; être capable de développer des questionnements sur des notions telles que éco-citoyenneté et des processus tels que la participation. Pour en savoir plus
Posté le 07/11/2013
L'Agenda 21 du Collège Jacques Prévert de Bourg
Depuis 2008, le collège de Bourg est entré dans la démarche d’Agenda 21 qui consiste à faire des actions pour lutter contre le déséquilibre environnemental consécutif aux activités humaines du monde industrialisé. L’Agenda 21 du collègesuit trois axes principaux : la gestion des déchets, l’alimentation et le vivre ensemble. « Le vivre ensemble » est plutôt traité par le biais du CESC avec des actions ponctuelles sur le tabac, l’alcool, le harcèlement…« la gestion des déchets » et « l’alimentation » sont les deux axes gérés en grande partie par une classe de cinquième choisie au hasard dans laquelle tous les élèves sont écodélégués. Afin de coordonner les actions, cette classe bénéficie d’une heure par quinzaine inscrite sur l’emploi du temps. Pour en savoir plus
Posté le 23/10/2013
Lycées Eco-responsables : la Région Ile-de-France forme les éco-citoyens de demain
Le Conseil régional d’Ile-de-France a exprimé sa volonté d’expérimenter puis de pérenniser la démarche « Lycées Eco-responsables » qui consiste à accompagner les communautés scolaires dans des projets liant éducation et environnement. Celle-ci vise aussi à engager la recherche d’une gestion plus durable des établissements. Ce projet devrait par ailleurs bénéficier d’une subvention de 600 000 € afin de mettre en œuvre les actions des lycées qui ont répondu à l’appel à projet 2013-2015. Les lycéens ont proposé des projets tels que : consommer moins d’électricité ou d’eau, participer à un chantier nature, composter ses déchets, calculer son empreinte écologique, équilibrer son plateau-repas, etc. Cette démarche a donc pour but de permettre aux communautés scolaires de prendre conscience de l’impact de leurs gestes quotidiens, mais représente aussi un pilier de l’éducation à l’environnement.  
Pour en savoir plus
Posté le 17/10/2013
L’Agenda 21 au lycée Jules Verne (Cergy)
Le lycée Jules Verne s’est engagé dans la démarche d’éducation au développement durable depuis 2012. Les axes de travail retenus s’inscrivent dans la démarche "Agenda 21" déclinée autour de 7 axes : la gestion des déchets et de leur stockage ; la gestion de l’énergie ; la gestion des espaces verts et la biodiversité ; protection et conditions de travail ; entraide au sein de l’EPLE ; favoriser le lien Lycée-Université ; aller vers une consommation des produits locaux. Pour en savoir plus
Posté le 16/10/2013
Le 7 novembre : journée mondiale d’actions Eco-Ecole
Cette journée mondiale est l’occasion pour les 45 000 établissements inscrits à Eco-Ecole à travers le monde d’organiser une opération en lien avec leur projet et de célébrer l’engagement de tous en montrant que l’on peut agir en faveur d’un monde plus durable. Une école écossaise a par exemple organisé un grand pique nique écologique à cette occasion l’an passé. Pour participer, et retrouver d’autres exemples d’initiatives, rendez-vous sur le site des World days of Action : www.eco-schools.org/wda/
En France, la Fondation pour l'éducation à l'environnement -FEE organise son séminaire national Eco-école, le 27 novembre prochain. Maud Fontenoy sera la marraine de la journée. Cette année, plus de 1600 écoles, collèges et
lycées renouvellent cette année l’aventure Eco-Ecole ou se lancent pour la première fois dans le programme ! http://www.eco-ecole.org/
Posté le 16/10/2013
Marquette-lez-Lille explique son Agenda 21 aux collégiens !
Le directeur de cabinet à la marie de Marquette-les-Lille s’est rendu dans un collège pour expliquer l’Agenda 21 local aux élèves de 5ème, dans le cadre d’un cours de géographie sur le développement durable. Avec une présentation interactive, le cours a rencontré un franc succès  et les questions ont fusé de la part des élèves. Pour donner suite à cette intervention, la collectivité a également prévu une sensibilisation à la démarche du développement durable à l’échelle du collège, avec par exemple la mise à disposition de poubelles de tri sélectif. En savoir plus
Posté le 11/10/2013
L'Agenda 21 scolaire du Pays Ajaccien
En décembre dernier, l'Agenda 21 a été adopté à l'unanimité par le conseil communautaire de la CAPA afin d'en accompagner la réalisation en y intégrant les finalités du développement durable. Le 20 septembre dernier, les services de la CAPA, de l'inspection académique et les écoles primaires de la Résidences des îles, de Mezzavia et Sarrola-Mezzana ont signé la nouvelle convention avec pour objectif : engager les jeunes au sein d'une démarche de progrès environnemental et social. Une fête a réuni les enfants de l’école de la Résidence des Îles. L'Agenda 21 est un projet territorial de développement durable construit avec un centaine d'acteurs locaux et plus de 3 500 foyers du Pays Ajaccien. Il propose cinq mesures concrètes pour faire de l'école un des piliers du développement durable. La convention cadre entre CAPA et Rectorat a d'ores et déjà été signée, ceci afin d'accompagner les enfants, enseignants et personnels d'encadrement. Cette démarche de développement durable repose sur un programme d'actions qui visent à répondre aux problématiques économiques, sociales et environnementales identifiées par l'établissement.  Alimentation, santé, déplacements, déchets ou encore économie d'eau mais aussi solidarité entre les élèves et lutte contre l'échec scolaire sont plus que jamais au centre de la réflexion. "Bien plus qu'un simple regroupement d'actions, l'Agenda 21 scolaire permet à la fois une gestion plus éco-responsable de l'établissement, tout en renforçant les enseignements disciplinaires et interdisciplinaires. L'élève, au cœur de l'action, développe des savoir-faire et des savoir-être pour devenir un citoyen responsable" explique Marie -Laurence Sotti, de la CAPA. La convention signée à l'école primaire de la Résidence des îles formalise cette volonté d'impulser la dynamique du développement durable et de la citoyenneté des plus jeunes. (Source : 20 septembre 2013 - Corse net info - Charles Monti). Pour en savoir plus
Posté le 24/09/2013
Supméca, établissement acteur du développement durable
A travers la publication de leur rapport développement durable 2010-2013, l’établissement d’enseignement supérieur, Supmeca, affirme sa volonté de s’inscrire dans une logique de développement durable. Grâce à un Comité de pilotage du développement durable présidé par le directeur de l’école et animé par le responsable DD-RSO, l’Ecole a mis en place un Agenda 21 basé sur les 5 axes et les 10 engagements du Plan vert. Ces axes sont les suivants : inscrire, par la gouvernance, le DD-RSO au cœur des valeurs de l’école ; former les futurs ingénieurs et décideurs aux valeurs et aux enjeux de la responsabilité sociétale ; progresser dans ce domaine par la recherche et l’innovation ; gérer le campus en vue de réduire son empreinte écologique ; impliquer et fédérer les parties prenantes, et enfin ancrer l’engagement de l’école sur son territoire. Ainsi les trois dernières années ont été fondatrices en termes de développement durable pour Supméca, elles ont servi à mettre en place le cadre, les structures, les moyens et l’organisation qui permettent aux actions de son Agenda 21 de se déployer.
En savoir plus et télécharger le rapport DD
Posté le 19/09/2013
Une rentrée scolaire et solidaire par Babyloan Networks
Parce qu’il est essentiel de fournir aux générations futures les clés pour construire un monde où l’Homme est remis au centre des préoccupations, l’association Babyloan networks sensibilise les jeunes à une économie sociale au service du Développement Durable au travers du kit pédagogique Ma classe solidaire. Lancé en septembre 2011, le projet Ma classe solidaire se décline sous la forme d’un kit pédagogique à destination des professeurs de collèges et lycées (notamment). Rédigé par Babyloan, 1er plateforme européenne de microcrédit, la MAIF et l’Agence Française de Développement ainsi qu’avec la contribution d’enseignants, ce kit vise à sensibiliser les élèves aux volets économiques et sociaux du Développement Durable, souvent moins traités que les aspects environnementaux et pourtant essentiels. Ma classe solidaire est divisé en séquences reparties dans un triptyque « Connaître - Expérimenter - Agir » qui permet de passer de la théorie à l’action solidaire en classe. Ainsi, le kit propose aux enseignants des bases concrètes pour aborder des notions telles que la Microfinance, les Objectifs du Millénaire pour le Développement ou encore l’Entrepreneuriat social. Chaque enseignant peut adapter le contenu de sa sensibilisation en fonction de la matière enseignée, du niveau de la classe… Le kit est gratuitement téléchargeable depuis la plateforme internet et disponible en version papier sur simple demande. Pour en savoir
www.babyloan-networks.org
Posté le 18/09/2013
Audencia, championne en RSE, labellisée LUCIE
Audencia est le premier établissement d’enseignement supérieur à obtenir le label LUCIE qui récompense les bonnes pratiques en termes de RSE. Grâce à son implication dans des démarches de RSE, l’Ecole a su convaincre le jury d’experts indépendants. Elle a par exemple établi un partenariat avec le WWF qui l’engage à respecter une politique stricte d’achats responsables. Par ailleurs dans sa formation en elle-même, Audencia veille à intégrer une dimension de sensibilisation aux thématiques du développement durable pour responsabiliser les dirigeants de demain. Afin de se positionner en tant qu’exemple pour les autres grandes écoles de commerce, Audencia promeut la RSE dans l’enseignement supérieur, entre autre grâce à son rôle au sein du nouveau programme de l’ONU, « Principles for responsible management education ».
www.audencia.com/
Pour en savoir plus sur le label LUCIE
Posté le 13/09/2013
Top départ de la 5ème édition du challenge Green Tic Campus
Le Challenge Green Tic Campus lance aux étudiants le défi d’imaginer des solutions concrètes pour le développement durable de leur campus en s’appuyant sur le potentiel offert par les TIC : ordinateurs, capteurs, tablettes, smartphones, applications mobiles, programmes informatiques… Les étudiants peuvent choisir de s’inscrire dans l’une des catégories suivantes : vie étudiante, gestion environnementale ou ancrage territorial du campus. Ce projet est récompensé par la réalisation concrète du projet de l’équipe lauréate, mais les autres équipes pourront toujours espérer remporter le prix coup de cœur du public à travers le soutien des internautes sur la page blog du concours. Depuis la création du Challenge, 5 entreprises se sont créées (ou en cours de création). C’est le cas notamment de Deways (www.deways.fr) et de Smart Impulse (www.smartimpulse.com), entreprises issues de la première édition et dont les fondateurs animent le Club Jeunes Pousses, réseau de jeunes entrepreneurs développant une activité autour des TIC et du développement durable. Les inscriptions doivent se faire sur le site www.greentic-campus.com avant le 31 décembre 2013. Le Comité 21 soutient le concours et fait parti du jury. Pour en savoir plus
Posté le 11/09/2013
Le succès du programme d'éducation au développement durable de la Mairie de Tarbes
La mairie de Tarbes a initié depuis 2010 un programme d’éducation au développement durable pour éveiller les élèves de troisième cycle (CE2, CM1, CM2) aux valeurs du développement durable. Le programme est mené par les enseignants eux-mêmes et a été organisé conjointement par la mairie, la Direction académique des Hautes-Pyrénées, ainsi qu’une vingtaine d’autres partenaires publiques et privés. Autour de cinq thème centraux du développement durable (biodiversité, déchets, eau, énergie, alimentation et santé les enseignants organisent des séances pédagogiques, en classe ou sur le terrain accompagnés par un livret écrit également par des enseignants. Cette initiative a remporté un tel succès qu’elle a été reconduite au moins jusqu’à 2016 et a déjà pu profiter à près de 3000 élèves.
Pour en savoir plus
Posté le 06/09/2013
Une circulaire sur les pratiques d'achat responsable pour les fournitures scolaires
Cette circulaire du Ministère de l'Éducation Nationale a été élaborée en concertation avec les associations de parents d’élèves, afin d’associer au plus près les familles à la préparation de la rentrée. Elle vise à préserver le pouvoir d’achat des familles les plus modestes en permettant une meilleure maîtrise des dépenses de rentrée. Sans nuire à la qualité de l’enseignement, l’attention portée à la composition et au coût de cette liste doit contribuer à favoriser l’égalité des chances et à éviter les risques d’exclusion scolaire. Les écoles et les établissements scolaires sont également invités à accompagner la mise en place de "bourses aux fournitures", qui proposent aux parents d’élèves d’acquérir des fournitures scolaires à prix réduits. Les démarches d’achats groupés, engagées à l’initiative des associations de parents d’élèves, seront accompagnées par les conseils pédagogiques et les conseils d'administration. La constitution de listes cohérentes permet également de réduire le poids des cartables. Enfin, en informant et en associant davantage les parents, cette initiative doit permettre à l’école d’entretenir la relation de confiance avec les familles indispensable à la réussite éducative de tous les élèves… Pour en savoir plus
Posté le 23/07/2013
Remise des prix de la 3e édition des Trophées des Têtes Vertes
Les Trophées des Têtes Vertes ont été créés en 2011 pour le lancement du site www.edd-primaire.fr. Edité par Terra Project, ce site contient plus de 300 ressources pédagogiques d’éducation au développement durable pour le primaire (ateliers, savoirs, exercices, fiches pédagogiques et corrigés). Le 26 juin, le jury, composé de professionnels de l’éducation et/ou du développement durable, a sélectionné 6 écoles maternelles et élémentaires pour leur projet d’éducation au développement durable>. Trois prix ont été décernés, dans deux catégories (les petits : cycles 1 & 2 et les grands : cycle 3). Le site www.edd-primaire.fr est soutenu par l’UNESCO et l’ADEME, créé en partenariat avec Screlec, la Casden, Gulli.fr et Universcience. Pour en savoir plus
Posté le 15/07/2013
L'EME publie un guide pour le plan vert
Dans le cadre de leur cursus, les étudiants de dernière année de l’École des Métiers de l’Environnement (EME) ont élaboré un guide pour aider les établissements d’enseignement supérieur à mettre en place leur plan vert. Issu de la loi Grenelle I, le plan vert est aux établissements d’enseignement supérieur ce que l'Agenda 21 est aux collectivités : l’application d’une stratégie de développement durable. Pour y parvenir, les établissements disposent de deux outils : un guide stratégique et un référentiel, à compléter chaque 1er septembre, qui permet d’évaluer la mise en œuvre de la démarche et de la structurer. Chaque établissement est ensuite libre de mettre en place sa propre stratégie et peut s’appuyer sur des modèles étrangers ou français. Pour autant, le sujet reste très complexe. Les étudiants de dernière année de l’EME (I5) ont donc décidé de mener une analyse comparative du plan vert -le modèle français- et de Aishe -le modèle hollandais-, ce dernier étant en effet considéré par la Conférence des grandes écoles comme l'un des plus aboutis. « Ils ont ensuite travaillé sur un guide méthodologique simplifié et valorisé sous forme de poster, afin d'aider les autres établissements qui n’auraient pas encore beaucoup avancé sur le sujet. Ce guide explique le contexte du plan vert et ses finalités, mais aussi la façon de remplir le référentiel et les pièges à éviter pour ne pas perdre trop de temps », explique Anne Cikankowitz, enseignante-chercheuse et responsable du développement durable à l’EME. Finalisé en février, le guide devrait être testé à l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Rennes à la rentrée 2014. D’autres établissements français pourront se porter volontaires.
Présentation www.ecole-eme.fr/
Posté le 08/07/2013
Appel à projets de Pôle Azur Provence
La Communauté d'agglomération Pôle Azur Provence lance cet appel à projets pour soutenir la mise en oeuvre opérationnelle d’actions concrètes de Développement Durable dans les établissements scolaires du territoire (de l'école au lycée). Les six thèmes pour 2012/2013 sont : alimentation, déplacements, eau et milieux aquatiques, déchets, biodiversité – espaces naturels, énergies, pollutions, nuisances, qualité de vie, solidarité locale. Les établissements scolaires dont les projets auront ont été sélectionnés pourront bénéficier, pour l’année scolaire 2013/2014, d’une contribution financière de 500, 1000 ou 1500 euros en fonction des projets, ainsi que ’un appui méthodologique, si nécessaire, pour leur réalisation. Pour en savoir plus
Posté le 03/07/2013
Polytech Orléans lance son Plan Vert sur le campus de l’université d’Orléans
Le Plan Vert de l’école d’ingénieurs d’Orléans vient d’être présenté à l’ensemble du personnel. En matière de développement durable, l’école d’ingénieurs au sein de l’université d’Orléans, prend l’initiative. Il faut dire que le réseau des écoles d’ingénieurs Polytech de France fait partie des signataires d’un engagement, aux côtés de la Conférence des présidents d’université et de la Conférence des Grandes écoles, pour l’application d’un Plan Vert.  Cet engagement est un accélérateur au plan local. Pour en savoir plus
Posté le 01/07/2013
Premier Agenda 21 scolaire au collège Justin Catayée
Fortement impliqué en matière de développement durable, le Département de la Guyane entame la mise en place du premier Agenda 21 scolaire. Dans ce cadre, le collège Justin Catayée en partenariat avec la collectivité départementale organisait un jeu-concours intitulé « J’adopte l’éco-attitude » sur la thématique « Déchets » à destination des classes de 4ème. Lors de la remise des récompenses, les représentants du Département et du collège ont encouragé les élèves et tous les acteurs de l’établissement à adopter une démarche écoresponsable de progrès social et environnemental. Ce processus environnemental offre aux élèves des savoir-faire pour devenir des citoyens respectueux et responsables de l’environnement. Sur 149 inscrits à ce jeu- concours, 97 ont remis leurs dessins et scénarii. D’autres thèmes seront abordés tout au long de l’année, tels que la solidarité, l’énergie, l’eau, la biodiversité et l’alimentation. L’opération Agenda 21 scolaire sera certainement étendue d’ici la prochaine rentrée scolaire aux autres collèges. Pour en savoir plus
Posté le 26/06/2013
Le lycée d’enseignement professionnel (LEP) du Savès lance son Agenda 21
Le lycée d’enseignement professionnel (LEP) du Savès se place sous le signe du développement durable et crée son Agenda 21 scolaire. Cette démarche globale se construit avec l’ensemble de la communauté scolaire de l’établissement : personnels enseignants, administratifs et techniques, élèves et parents d’élèves.«Par le biais de l’Agenda 21 nous souhaitons tendre vers une démarche d’éducation au développement durable. Ce projet se conduit sur plusieurs années, c’est une démarche progressive, chaque cycle ouvrant un programme d’actions spécifiques. Cette année, le lycée a démarré sur la thématique de l’alimentation saine et de qualité avec toutes les notions qui lui sont liées : consommation responsable et locale, tri des déchets alimentaires, santé et qualité de vie. Des actions pédagogiques sont menées en parallèle par différents enseignants, dans différentes classes, avec l’engagement de construire un lien entre alimentation, agriculture et santé. Par exemple, les élèves ont ainsi visité une exploitation agricole bio», explique Julie Comet, documentaliste au LEP du Savès et coordinatrice du projet. L’implication des élèves est un élément important de la démarche. Des éco-délégués, appartenant à des classes de niveaux différents, représentent l’établissement. «Ils sont nommés sur la base du volontariat et leur nombre n’est pas défini. Ils sont les «ambassadeurs» du lycée. Ils sont force de propositions, à l’écoute de leurs camarades, participent au comité de pilotage et transmettent les informations à la communauté éducative», détaille J. Comet. Formés sur les problématiques environnementales actuelles, les éco-délégués engagent des réflexions sur ces sujets. Ensemble et avec le soutien de leur communauté scolaire, ils définiront bientôt un certain nombre d’actions visant à améliorer le fonctionnement de l’établissement et la qualité de vie de chacun. (source : la Dépêche du Midi du 22 mai 2013). Pour en savoir plus
Posté le 25/06/2013
Création d'un Comité de développement durable à l'ENS par Ecocampus
Depuis 2011, l’association Écocampus, association à but non lucratif créée et animée par des étudiantes et étudiants de l’École normale supérieure, travaille à la mise en place d’un Comité de développement durable à l’ENS, chargé d’élaborer de façon concertée la stratégie de développement durable de l’établissement (rendue obligatoire et nommée "Plan Vert" par la loi Grenelle 1). La création de ce Comité a été votée en Conseil d’administration le 15 décembre 2011, mais n’a toujours pas eu lieu en 2013. Un chargé de mission Plan vert a néanmoins été désigné par la Direction en 2012. Écocampus a alors rédigé un "mode d’emploi" du Comité, proposant sa composition, ses objectifs, ses modes d’organisation et de fonctionnement, et l’a envoyé à la Direction. Pour en savoir plus
Télécharger les différents documents :
- La note d’information synthétique sur le Plan Vert rédigée par Ecocampus
- La proposition de Comité Développement Durable d’Ecocampus
- Motion du CA 15 décembre 2011

Posté le 13/06/2013
Ma Classe Solidaire : une initiative pour sensibiliser les jeunes au développement durable
Ma classe Solidaire est une initiative promue par Babyloan networks visant à sensibiliser les collégiens et lycéens aux volets économiques et sociaux du développement durable. Un outil pédagogique est téléchargeable gratuitement depuis une plateforme internet qui héberge également un forum de discussion pour les professeurs. Conçu par Babyloan, la MAIF et l’Agence Française de Développement, l’outil est divisé en séquences réparties dans un triptyque « Connaitre – Expérimenter – Agir » qui permet de passer de la théorie à l’action solidaire. Cette initiative vise à sensibiliser 3 000 jeunes à l’économie solidaire, les objectifs du millénaire ou encore le microcrédit  sur l’année 2013-2014 à travers la mise en application concrète du kit Ma classe solidaire dans 100 classes. Télécharger la boite à outils.
Posté le 06/06/2013
Le Lycée des Métiers du Bâtiment de Felletin s’inscrit dans la démarche Agenda 21
En partenariat avec le CPIE (Centre Permanant d’Initiatives pour l’Environnement) de Guéret, le personnel du LMB de Felletin a décidé d’engager l’établissement dans l’agenda 21 scolaire. L’objectif : Construire ensemble une méthode pour permettre à chacun, élèves et personnels, de s’impliquer dans une citoyenneté active. Premier établissement scolaire du département à s’inscrire dans cet engagement envers le développement durable, le LMB de Felletin a commencé ses démarches en rencontrant l’animateur du CPIE, Jody Berton. Un premier contact entre l’animateur et le chef de travaux du LMB, Laurent Lhéritier, avait permis de réaliser les grosses marches de progrès à faire. Des méthodes seront donc mises en place : un agenda a été établi jusqu’en juin 2015. Les finalités : Engager l’établissement dans une démarche de progrès en lien avec son territoire en intégrant les enjeux du Développement Durable, et bien sûr permettre à chacun, élèves et personnels, de s’impliquer dans une citoyenneté active.La méthode mise en place par le CPIE propose un accompagnement sur trois ans, qui permettra tout d’abord d’organiser la démarche et de l’impulser auprès des acteurs du LMB. L’élaboration (organisation, diagnostic, état des lieux) commencera dès septembre 2013, et la rédaction de l’agenda 21 scolaire sera faite pur juin 2014.Inscrit dans la durée, un engagement nécessite une méthodologie. L’idée au LMB est de créer une mixité entre le lycée professionnel et le lycée technologique, afin de concevoir une passerelle sur un travail conçu par certains élèves et mis en œuvre par d’autre en voie professionnelle. Pour en savoir plus
Posté le 29/04/2013
Signature de convention cadre EEDD en Pays ajaccien
L’intégration du développement durable au cœur de l’éducation est une priorité commune pour le Rectorat de l’Académie de Corse et la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien, qui ont signé lundi 8 avril 2013 une convention cadre articulée autour de deux objectifs :- accompagner les enseignants et les personnels d’encadrement des établissements scolaires qui le souhaitent, à l’élaboration, la réalisation et l’évaluation d’un projet scolaire de développement durable, ou agenda 21 scolaire,- et diffuser des ressources pédagogiques ayant trait aux différents domaines du développement durable auprès de la communauté éducative. Cette convention, signée pour la période 2013-2015, sera déclinée dans tout le Pays Ajaccien sous la forme de conventions Agenda 21 scolaires avec les établissements intéressés. Les services de la CAPA travailleront étroitement avec ceux de l’Education nationale pour accompagner sur le plan pédagogique, méthodologique et financier les établissements engagés dans cette démarche. Pour en savoir plus
Posté le 16/04/2013
Des collégiens en mode développement durable
Depuis 2009, six collèges du département testent la démarche environnementale “Agenda21 scolaire”, à savoir Fontaine-des-Ducs à Châtillon-sur-Seine, Champollion à Dijon, Pasteur à Montbard, Félix-Tisserand à Nuits-Saint-Georges, Jean-Rostand à Quetigny et Champ-Lumière à Selongey. Il s’agit pour les établissements, les élèves et l’équipe encadrante de réfléchir et développer des actions dans des domaines tels que l’énergie, l’eau, les déchets afin de favoriser un comportement éco-responsable. Cette démarche “collège durable”, mise en place avec le rectorat, l’Ademe, et Alterre Bourgogne va ainsi se généraliser aux 47 collèges du département. Le 3 avril, cette généralisation s’est concrétisée à travers la signature d’une convention entre le conseil général, le rectorat et Alterre Bourgogne. Une signature qui a eu lieu au collège Pasteur de Montbard. L’occasion pour Bruno Isabellon, principal, de rappeler les initiatives entreprises par les élèves comme le tri du papier, la collecte de bouchons et de cartouches d’encre ou encore l’écoconstruction d’une cabane… D’autres actions ont également été menées dans les autres établissements autour des déchets, de la biodiversité ou encore de l’alimentation, comme avec la pesée du retour plateau à la cantine afin de lutter contre le gaspillage, par exemple. Une démarche importante pour François Sauvadet qui y voit là un moyen d’apprendre, de découvrir, tout en étant sensibilisé au développement durable.Un domaine qui tient tout particulièrement à cœur de la rectrice, spécialisée dans ce domaine. « Je souhaite que notre académie devienne pilote en matière de développement durable », remarque Sylvie Faucheux, pour qui l’Agenda 21 est exemplaire. (source : le Bien public du 5 avril 2013). Pour en savoir plus
Posté le 11/04/2013
Une vidéo dédiée aux produits Bio en restauration collective
Inter Bio Bretagne a réalisé dans le cadre de son programme de communication une série de vidéos illustrant les principes et les valeurs de l'Agriculture Biologique et ses spécifi cités bretonnes. L'une de ces vidéos est dédiée à l'introduction des produits Bio en restauration
collective. Inter Bio Bretagne, ses partenaires et ses adhérents travaillent depuis 2003 à l'intégration progressive et régulière de produits Bio en restauration collective en privilégiant les produits Bio d'origine régionale. La complémentarité des fournisseurs (circuits courts / circuits longs) figure parmi les messages clés diffusés aux collectivités pour garantir la réussite de leurs projets. Pour les enfants (restauration scolaire) comme pour les adultes (restaurants d'entreprises et administratifs), les démarches se multiplient. Illustration avec l'exemple de la commune de Saint-Avé dans le Morbihan... A télécharger

Posté le 10/04/2013
Nouvelle publication du Comité 21 : Les établissements d’enseignement supérieur, acteurs pour le développement durable de leur territoire !
A l’occasion de la Semaine du développement durable, le Comité 21 publie sa dernière Note 21 sur « Plan vert, une opportunité pour renforcer l’ancrage territorial des acteurs du développement durable ». Avec le Plan vert, les établissements d’enseignement supérieur ont aujourd’hui une vraie responsabilité dans le développement durable de leur territoire, aux côtés des autres acteurs locaux engagés. Le Comité 21 a souhaité mettre en évidence l’intérêt de tous à rapprocher les stratégies individuelles de développement durable pour agir ensemble en faveur d’un développement local durable et concerté.
Télécharger le communiqué
Télécharger la Note 21
Posté le 05/04/2013
Deux nouvelles écoles en Agenda 21 scolaire à Colombes
Le 29 janvier 2013 a eu lieu, en présence des maires adjointes en charge de la Vie scolaire et du Développement durable, la signature de la charte d’engagement Agenda 21 scolaire des écolesLéon Bourgeois B et Henri Martin élémentaire. Les directeurs de ces deux écoles, accompagnés de leurs élèves écodélégués, engagent ainsi leur école à élaborer un agenda 21 scolaire, future feuille de route de leur école en matière d’éducation au développement durable. Les écodélégués des écoles Charles Péguy A et B et Ambroise Paré B, déjà engagées dans la démarche, ont également assisté à cette signature. Ils ont présenté à leurs camarades de Léon Bourgeois et Henri Martin leurs travaux et les résultats des actions mises en place dans le cadre de l’Agenda 21 scolaire de leur école. Pour en savoir plus
Posté le 04/04/2013
Le collège Daniel-Castaing du Mas d'Agenais (47) multiplie les initiatives dans le cadre de son Agenda 21 : cette année « Solidarité au fil de l'eau »
Répondant l'appel à projet du Conseil général du Lot-et-Garonne, le collège Daniel-Castaing du Mas d'Agenais a mis en place son Agenda 21 scolaire. L'accompagnement proposé pour les lauréats de l'appel à projet (journées de formations, appui à la constitution d'un comité de pilotage, soutien à phase de diagnostic...) a permis à l'équipe éducative du collège, en lien étroit avec les élèves, de définir un plan d'actions, traduit dès cette année dans des initiatives autour du thème « Solidarité au fil de l'eau ». Les élèves référents – reconnaissable à leur tee-shirt « éco-délégués » - ont pendant tout l'après-midi de lancement accompagné l'ensemble leurs camarades dans plus de 20 ateliers axés sur ce thème. La dynamique est donc lancée, et déjà, les copilotes de l'Agenda 21 (le principal, quatre professeurs, un agent, un éco-délégué par niveau, un conseille général jeune, la gestionnaire et la conseillère principale d'éducation) projettent de se pencher à la rentrée 2013 sur le thème de l'innovation.
Posté le 03/04/2013
Audencia Group : première institution d’enseignement supérieur en France labellisée LUCIE
Audencia Group vient d’obtenir la labellisation LUCIE, référence en termes de Responsabilité Sociétale des Entreprises en France. Cette première labellisation en France dans le domaine de l’enseignement supérieur démontre l’engagement du groupe qui réunit Audencia Nantes Ecole de Management, SciencesCom et l’Ecole Atlantique de Commerce dans une démarche de respect de toutes ses parties prenantes (élèves, salariés, partenaires) conformément aux principes du développement durable. Le label LUCIE permet d’authentifier l’engagement des organisations dans le développement durable et la responsabilité sociétale et de les  accompagner dans une démarche de progrès continu. Pour l’obtenir, Audencia Group a répondu à un cahier des charges comprenant 28 principes d’actions regroupés en sept
engagements qui correspondent aux questions centrales de la norme ISO 26000. Pour en savoir plus
Posté le 03/04/2013
Parution de la 4ème édition du guide Campus responsables
Créée à la rentrée 2006, l'initiative Campus responsables, dont le Comité 21 est partenaire, a déjà fait paraître quatre éditions de son guide des Campus Responsables, téléchargeable sur le site www.campusresponsables.com. Ce guide, publié avec le soutien de l’ADEME et en partenariat avec le mensuel Terra Eco, recense les bonnes pratiques des établissements d’enseignement supérieur en lien avec les cinq thématiques du « Plan Vert ». L’objectif est de mettre en avant les meilleures pratiques pour inciter tous les établissements français à faire progresser leur démarche. Il s’adresse également aux étudiants, enseignants, entreprises, médias et à toute autre personne intéressée par le sujet. En 2013, 40 campus ont partagé leurs expériences.
Télécharger le guide
Posté le 22/03/2013
Le concours Fluid'art désigne son lauréat : le projet HOM'ER du Lycée agricole de Montbrison
Le concours Fluid'Art organisé par la Région Rhône-Alpes s'adresse à tous les lycées de France afin qu'ils concoivent et fabriquent un objet monumental qui change d'apparence selon les consommations de fluides (électricité, chauffage, eau) enregistrées dans les bâtiments des lycées. Après le succès de la première édition qui avait vu la victoire de la cité scolaire Aragon-Picasso de Givors, ce sont les élèves du Lycée agricole de Montbrison qui remportent l'édition 2012 de cette compétition. Leur projet, baptisé HOM'ER (pour Humanoïde Original Mesurant l'Eco - Responsabilité), est composé d'une arche supportant un panneau solaire. Sur un mur translucide, une mécanique inspirée des horloges atsronomiques, grimace ou sourit aux passants selon les consommations électriques du lycée. Les élèves lauréats gagnent un voyage scolaire financé par la Région et en lien avec les questions environnementales et sociétales. Pour en savoir plus
Posté le 01/03/2013
Un agenda 21 scolaire : plan d’actions de l’école Marcel Pagnol de Colombes
L’Agenda 21 scolaire de l'école Marcel Pagnol à Colombes s’inscrit dans le projet de l’école et dans la démarche de l’Education Nationale, qui a fait du développement durable son troisième objectif d’enseignement depuis la rentrée 2009. Ce projet a été envisagé comme une action à long terme. L’Agenda 21 scolaire, application des recommandations du Sommet de Rio (1992) à l’échelle d’un établissement scolaire, permet non seulement d’améliorer les impacts de l’école sur son environnement mais aussi par la participation et l’implication de l’ensemble de la communauté scolaire, la formation et la responsabilisation de chacun
de ses membres. La mise en place d’un Agenda 21 scolaire trouve ainsi tout son sens, dans un contexte de volonté de changements tel que celui existant à Colombes.
Présentation de l'Agenda 21
Plan d'actions
Posté le 12/02/2013
Bilan de l'expérimentation Agenda 21 scolaire dans l'Oise
Le Conseil général de l’Oise s’est inscrit depuis 2005 dans une démarche ambitieuse et volontaire en matière de développement durable, à travers notamment l’adoption de son Agenda 21 qui prévoit, entre autres, de nombreuses actions en direction des collégiens.  Le programme jeunes éco-citoyens est un exemple concret qui a déjà sensibilisé plus de 16 500 collégiens autour de 95 projets impliquant 18 structures locales partenaires. Au-delà de projets à l’échelle de groupes d’élèves, le Département, en partenariat avec la direction des services départementaux de l’éducation nationale et l’ADEME Picardie, a expérimenté de 2008 à 2011, un accompagnement dans la mise en œuvre d’Agendas 21 scolaires en s’appuyant sur 4 établissements pilotes : les collèges George Sand à Beauvais, Edouard Herriot à Nogent-sur-Oise, Guynemer à Compiègne, Henri Baumont à Beauvais. Le Département vient de publier un document qui retrace 3 années d’expérimentation et constitue une mémoire, un outil tutoriel pour les collèges pilotes mais aussi un recueil d’idées et de méthodes pour les prochains collèges souhaitant se lancer dans cette démarche. Télécharger le document Pour en savoir plus
Posté le 01/02/2013
L'Observatoire National des Agenda 21 locaux vous souhaite une bonne année
"L’année 2012 marquée par le sommet Rio+20 a pris fin, laissant place à une année 2013 que l’on espère sous le signe de l’équité et de la transformation. Le sommet Rio+20 en 2012, la Conférence environnementale et le débat Énergie en 2013 sont autant de points d’étapes forts : l’Observatoire les suit pour être au cœur des problématiques d’aujourd’hui et fournir les dispositifs utiles à une transition vers une société plus respectueuse des ressources et soucieuse du bien être de chacun. C’est ensemble que nous pourrons agir. Nous vous encourageons à référencer et actualiser les fiches expériences menées par vos collectivités françaises au regard du développement durable. Cette année, l’Observatoire s’intéressera au financement de la transition écologique et économique. Suivez toutes l’actualité sur ce thème sur le site de l'Observatoire : le prochain rendez-vous de l’Atelier sera sur ce thème en juin prochain. Très belle année à tous !"
Posté le 31/01/2013
EDF propose aux collectivités un kit de sensibilisation des jeunes au DD
EDF propose ce Kit pédagogique, réalisé à l’attention des collectivités locales qui souhaitent sensibiliser les jeunes de 6 à 12 ans au développement durable dans leur vie quotidienne et dans leur ville. Composé de différents outils adaptés aux jeunes et à leurs encadrants en milieu périscolaire, ce kit a été conçu par la Direction du développement durable d'EDF avec l'appui technique de la Direction de la communication, pour mieux appréhender les notions liées au développement durable. Il est composé de deux éléments : L’animation interactive « Une journée responsable avec Arthur » présente de façon ludique et au travers des temps de la journée d’un enfant, les gestes simples pour économiser l’énergie, trier ses déchets, etc ; Le guide pratique de l’encadrant présente une partie théorique pour maîtriser les informations clés sur le développement durable et des idées d’activités ludiques (débats, visites, concours…).
Télécharger le kit pédagogique
Posté le 22/01/2013
C'est parti pour l'agenda 21 au collège Marcel Rivière dans le Var!
L'an dernier, le collège Marcel Rivière à Hyères a expérimenté avec succès l'Agenda 21 des collèges. Ce projet a été lancé par le Conseil Général du Var, désireux de sensibiliser la jeunesse varoise aux enjeux environnementaux en la faisant participer de manière responsable et solidaire à différentes actions en faveur du Développement Durable : production et traitement des déchets, consommations d'énergie et d'eau, recyclage des fournitures... En effet, la classe de 5ème Galilée du collège Marcel Rivière a tenté de sensibiliser tous les collégiens aux solutions pour préserver l'environnement : des diaporamas ont été visionnés pour comprendre les origines et les enjeux d'un Agenda 21. L'accent était mis sur les déchets et leur nombre croissant, le gaspillage qu'ils engendrent et le recyclage dont ils peuvent faire l'objet. Divers ateliers ont permis aux collégiens de participer à plusieurs activités sur le thème des déchets. La visite du centre de tri de la Seyne-sur-mer et l'intervention du SITTOMAT (Syndicat Intercommunal de transport et de Traitement des Ordures Ménagères de l'Aire Toulonnaise) ont permis d'illustrer ce thème. Cette année aussi, pour son projet d'établissement axé sur le développement durable, une classe de 5ème du collège Marcel Rivière travaille avec des professeurs une heure par semaine sur de nouvelles actions à mener. De nouveaux ateliers sont mis en place : tri des déchets, économies d'énergie, respect du patrimoine. Par exemple, des élèves travaillent sur un prototype de plaquettes qui seront placées au-dessus des interrupteurs pour inciter les collégiens et toute la communauté éducative à éteindre la lumière ; d'autres créent un jeu de société pour sensibiliser au tri sélectif ; d'autres, même, échangent avec un collège espagnol et un collège italien sur leur Agenda 21 respectif. Le Conseil Général du Var en partenarait avec l'Education nationale souhaite encourager tous les collèges du département à adopter cette démarche Développement Durable. Il va différer d'un établissement à l'autre selon les priorités et les besoins de chacun. Vous avez jusqu'au 20 janvier pour répondre à l'appel à projets lancé par le Conseil général du Var. www.clgmarcelriviere.fr
Pour en savoir plus


Posté le 04/01/2013
A Paris, on trie à l’école
En 2010, les enfants participant à l’Eco Conseil de Paris avaient exprimé leur volonté de participer au tri dans leur école. En 2011, vingt écoles pionnières ont donc été équipées de mini bacs jaunes. Le succès de cette phase pilote a conduit la Ville à étendre le dispositif à 380 écoles cet automne. Plus de 5 600 mini bacs jaunes, de 30 litres, ont été livrés dans les salles de classes des écoles élémentaires et polyvalentes (composées d’une maternelle et d’une élémentaire) et dans une quarantaine d’écoles maternelles. Près de 90 000 enfants peuvent donc aujourd’hui trier à l’école. Au second semestre 2013, l’ensemble des locaux éducatifs des 662 écoles parisiennes sera équipé de mini bacs jaunes de 30 litres. 137 200 petits Parisiens seront alors des acteurs du tri à l’école. En 2012, 450 animations de cette nature, sur le thème du tri, ont été dispensées par la Direction de la Propreté et de l’Eau (DPE) et la Direction des Affaires Scolaires (DASCO). Ces animations vont désormais s’appuyer sur une réalité vécue par les enfants dans leur classe. Les personnels de la Ville (agents de service, gardiens d’écoles, directeurs de centres de loisirs, animateurs…) recevront également des formations pour les familiariser avec le tri. Pour en savoir plus
Posté le 17/12/2012
Le lycée Pierre-et-Marie-Curie ouvre son agenda 21
Après Blaise-Pascal, le lycée Pierre-et-Marie-Curie de Châteauroux ouvre son Agenda 21. Il a officiellement démarré par une plantation géante, hier. Mille bulbes et un chêne ont été plantés pour l'occasion. Les élèves qui n'avaient pas cours pouvaient assister à la projection du film Home et découvrir des expositions en relation avec ce thème. Rappelons, comme son nom l'indique mal, que l'Agenda 21 désigne un plan d'actions (1) pour remettre l'homme en phase avec son environnement. Des récupérateurs d'eau pour les toilettes ? A l'échelle d'un lycée de plus de mille élèves comme Pierre-et-Marie-Curie, c'est un projet d'établissement dont il est question pour assurer un développement dit « durable ». En clair, réfléchir aux moyens de préserver l'environnement, mieux gérer les ressources, réduire les dépenses énergétiques et les déchets… Après de longs débats passionnés, notamment au sein du conseil d'administration, sur l'opportunité d'ouvrir un Agenda 21, Pierre-et-Marie-Curie ouvre une nouvelle page de son histoire scolaire. Au-delà des classes occupées à planter leurs bulbes, hier, un plan de réflexion a été lancé par des élèves de terminale. « Ils seront évalués dans ce cadre. Le but pour eux est d'agir simplement. Ces élèves ont un an pour trouver des idées novatrices pour la vie du lycée. Plusieurs thèmes ont été définis. Un projet est notamment en cours pour voir si l'installation de récupérateurs d'eaux pluviales est possible pour alimenter les toilettes de l'établissement », a expliqué José Manuel Félix, professeur de sciences économiques et sociales. Un comité de rédaction, chargé de suivre les réflexions en cours, a même vu le jour. Les quatre journalistes en herbe préparent une double page pour le mois de janvier. Tout est à inventer, comme pour l'Agenda 21 : logo, édito, angle des articles, choix des photos… (source : la nouvelle république du 5 décembre)  Pour en savoir plus
Posté le 12/12/2012
L'Agenda 21 scolaire du groupe Charles Péguy à Colombes
Pour la troisième année consécutive de mise en oeuvre des Agendas 21 scolaires sur la ville, les trois écoles du groupe scolaire Charles Péguy se sont engagées pour une éducation au développement durable de leur communauté scolaire. Mobilisées depuis la rentrée scolaire 2011, les trois écoles continuent le travail entrepris en entrant dans la phase opérationnelle du projet. La mise en oeuvre du plan d'actions a officialement été lancée lors de la remise du livret, le 16 novembre dernier : création de potagers, "coin récup" dans les classes, garages à vélos, chargés de lumière, travail avec les associations... tels sont des exemples d'action qui marquent cet Agenda 21 scolaire. Le fruit du travail de toute une année de rencontres et échanges vous est présenté dans le livret de l'Agenda 21 scolaire du groupe Charles Péguy.  Pour en savoir plus
Posté le 07/12/2012
Trois écoles wallonnes reçoivent le label Agenda 21
 L'asbl Coren (coordination environnement) a remis le 9 novembre le label Agenda 21 à trois écoles wallonnes. Ce label a pour but de faire reconnaître des institutions scolaires qui intègrent structurellement le développement durable dans leurs stratégies d'éducation et de gestion. Les écoles récompensées sont le Collège Pie X de Chatelineau, le Collège Notre-Dame de Basse Wavre et l'Institut Saint-Joseph de Ciney. Ce label s'inscrit dans le programme "Ecoles en développement durable" soutenu par le ministère wallon de l'Environnement et mis en œuvre depuis 2007 par l'asbl Coren. Les établissements scolaires qui s'inscrivent dans une démarche Agenda 21 mettent donc en œuvre des actions en faveur du développement durable en s'engageant à travailler pour la qualité de l'environnement et le bien-être des élèves, et à fournir une éducation au développement durable, le tout dans une démarche participative. L'ASBL Coren accompagne les écoles dans ce processus. Le label "Agenda 21" obtenu par les établissements scolaires est valable deux ans et renouvelable. Depuis 2007, 12 écoles wallonnes ont obtenu ce label. (source : le vif.be 9 novembre 2012). Pour en savoir plus
Posté le 13/11/2012
Appel à projet 2012 Agenda 21 scolaire du Pays Ajaccien
Le Centre de ressource du développement durable du Pays Ajaccien (CRDD) vient de mettre en ligne l'appel à projets Agenda 21 scolaires dans le cadre de l'Agenda 21 du Pays Ajaccien. Il est précisé quatre objectifs dans cet appel : développer et amplifier les actions de développement durable menées par les établissements scolaires et les structures d’animation sociale et culturelle ; sensibiliser les élèves aux enjeux d’un développement durable afin qu’ils puissent prendre conscience de l’impact de leurs comportements sur leur environnement immédiat ; mobiliser l’ensemble des élèves, des parents, de la communauté éducative et du personnel administratif et technique autour d’un projet collectif ; diffuser les retours d’expérience des établissements sur le Pays ajaccien pour mieux capitaliser et mutualiser les bonnes pratiques. Il s'adresse à différentes structures : tous les établissements scolaires du 1er et 2nd cycle, publics ou privés, d’enseignement général ou professionnel ; les établissements recevant des enfants souffrant de handicap ; les structures d’animation sociale et culturelle accueillant un jeune public. Les structures lauréates bénéficieront de la part de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien : un appui méthodologique et humain  ;   financement des actions de sensibilisation, de projet et de formation présentées dans le guide de l’agenda 21 scolaire  (accompagnement financier du programme d’actions de l’agenda 21 scolaire à hauteur quatre mille euros par structure lauréate ) ; mobilisation du réseau partenarial de la CAPA ; organisation d’une journée dédiée aux retours d’expérience des établissements engagés dans cette démarche. Date limite de dépôt des dossiers : 1er décembre 2012.
Pour en savoir plus
Dossier de candifature
Le guide de l'Agenda 21 scolaire
Posté le 08/11/2012
Agenda 21 scolaire de Marcel Pagnol sur la solidarité
Dans le cadre de son Agenda 21 scolaire, soutenu par la ville de Colombes, l'école Marcel Pagnol a travaillé tout au long de l'année scolaire 2011-2012 sur le thème de la solidarité. Le film présenté ci-dessous est le fruit de ce travail de longue haleine. Entièrement conçu (scénario, maquillage, costume, dialogues, acteurs...) par les élèves et leurs enseignants, en partenariat avec l'association l'Oeil du Baobab, ce court métrage, dont le scénario est issu d'un concours entre classes, traite de la question de la pauvreté et des gestes de solidarité qui peuvent être apportés aux personnes dans le besoin.
Posté le 23/10/2012
Nouvel outil pédagogique du Var équitable !
Toujours dans l’optique de sensibiliser le public sur les principes et les produits du commerce équitable, une association varoise propose depuis 2011 un « atelier des sens équitables ». Ce nouvel outil permet la mise en valeur de la « biodiversité équitable ». Pour ce faire, l’association Var équitable met à contribution des produits mis en jeu via le toucher et l'odorat des différents publics sensibilisés ainsi qu’un support multimédia afin d’orienter la découverte de la biodiversité. Dans le milieu scolaire, mais aussi sur des stands d’informations, conférences et évènements, ce nouvel outil ludique permet de sentir, toucher, découvrir, goûter,… pour mieux comprendre les enjeux du commerce équitable.
Pour en savoir plus
Posté le 23/10/2012
La Responsabilité Sociétale des Universités a son Observatoire
L'Unicef France et l'AFEV (Association de la fondation étudiante pour la ville) viennent de présenter un Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Universités (ORSU), nouvelle plateforme d’échange. L’ORSU permet de dresser un état des lieux des bonnes pratiques des universités et d’identifier les freins et les leviers de la mise en œuvre de la responsabilité sociale ou sociétale des universités. Trois objectifs sont au cœur de cette démarche : favoriser et reconnaître l'engagement solidaire des étudiants et plus largement de la communauté universitaire ; promouvoir le rôle des universités comme ressource éducatrice à tous les âges de la vie ; encourager le rôle des universités pour le développement durable des territoires. L’Unicef, les acteurs des universités et des territoires sont parties prenantes de cette plateforme. Ainsi, l'Association des Régions de France (ARF), l'Association des Villes Universitaires de France (AVUF), la Conférence des Présidents d'Universités (CPU), et la Mutuelle Générale de l'Éducation Nationale (MGEN) ont fait part de leur soutien. Pour en savoir plus
Posté le 16/10/2012
Un écoguide pour un Agenda 21 scolaire
Cet outil, réalisé par l'Office central de la coopération à l'Ecole pour les trois années du cycle 3, permet d'aborder les thèmes de la biodiversité, l'eau, la consommation responsable, l'alimentation, les déchets, l'écomobilité, l'énergie, la coopération et la solidarité ! Quatre pages par thème aident à comprendre, enquêter, faire le diagnostic, puis agir, vérifier, améliorer et communiquer ! Cet écoguide est l'outil nécessaire à toutles les classes éco'coop qui démarrent un Agenda 21. A lire

Posté le 10/10/2012
Comité de pilotage Agenda 21 scolaire au Lycée Georges Brassens à la Réunion
Le 28 septembre dernier, le comité de pilotage Agenda 21 scolaire / Eco Ecole s’est réuni au lycée Georges Brassens en la présence de nombreux invités. De nouvelles propositions d’actions ont été proposées. Outre la continuation des actions relatives aux thématiques Déchets et Biodiversité traitées les années précédentes, la thématique principale de cette année sera les transports/déplacements sous leurs différents aspects (pollution atmosphérique, énergie, bruit, ...). Le bruit pourra également être traité au niveau de ses autres aspects. En effet, un travail urgent de sensibilisation aux dangers du bruit doit être mené au lycée Georges Brassens car toute la communauté lycéenne le subit, notamment : lors des déplacements des élèves dans les coursives alors que ce n’est pas la récréation ; lorsque les élèves font du bruit avec leur chaise en arrivant et en sortant de cours ; lorsqu’il y a du bavardage intempestif ; lorsqu’il y a de la musique à un niveau élevé dans la maison des lycéens alors que des enseignants font cours dans des salles à proximité...  Pour en savoir plus
Posté le 03/10/2012
Agenda 21 Junior, tous impliqués à Enghien-les-Bains
Outil d’éducation à l’environnement et à la citoyenneté, l’Agenda 21 Junior favorise la participation des plus jeunes à la vie du territoire et fédère des actions scolaires et extra-scolaires existantes, tout en participant au projet éducatif local. Le projet est une démanche innovante dont l’enjeu principal est de générer un réseau autour d’actions durables. Il permet de valoriser les bonnes pratiques, tout en tissant un lien entre les politiques territoriales et les initiatives en faveur du développement durable. Pour les jeunes de 3 à 25 ans, c’est aussi une reconnaissance officielle de la contribution des différents acteurs. Un guide a été réalisé par la ville et sera distribué lors de l’évènement Jouons Ensemble le 2 septembre. A Enghien-les-Bains, c e projet a mobilisé de nombreuses personnes enthousiastes et passionnées  par leur travail au quotidien avec les jeunes. La Ville apporte souvent un soutien logistique, financier, humain ou administratif aux acteurs du territoire. De nombreuses actions ont d’ores et déjà été réalisées comme le projet éolienne 95, où 70 élèves du lycée des métiers Gustave-Monod ont utilisés les acquis de leur bac pro pour créer un projet humanitaire, en partenariat avec l’association Eoliennes sans frontières. C’est aussi le cas de Récup’art, initié à l’école des Cycles. Plus d’info
Posté le 19/09/2012
La CUB crée les Juniors créateurs
La Communauté urbaine de Bordeaux a souhaité franchir un nouveau cap en incitant les enseignants à travailler le maillon fondamental du développement durable qu'est la culture, grâce au parcours pédagogique « Les Juniors créateurs ».
En partenariat avec l’IDDAC, l’équipe des Juniors du Développement Durable a construit un véritable travail autour du spectacle « Le Jardinier » de Mike Kenny. Les communes de Pessac, Ambarès, Talence, Bègles, Bordeaux, Cenon et Bassens vont diffuser le spectacle dans leurs salles au cours de l’année 2012-2013. A la suite de la représentation, les élèves pourront construire un projet culturel lié au développement durable avec une association dite « artistique » et bénéficiés de fiches pédagogiques. Par ailleurs, la neuvième édition du Guide des Juniors du Développement Durable est désormais dans les cartables des enseignants de La Cub.
A consulter
Le site des Juniors du développement durable
Posté le 12/09/2012
Challenge étudiant GREENTICCAMPUS : une 4ème édition sous le signe de l’innovation
Innovez pour un campus plus vert ! C’est le défi que lancent aux étudiants, pour la 4ème année consécutive, Fondaterra et SFR, rejoints cette année par Cofely. Les candidats devront défendre leurs idées et imaginer des solutions concrètes pour le développement durable au sein de leur campus, en s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Ce challenge, ouvert à tous les étudiants de l’enseignement supérieur en France métropolitaine (universités, écoles de commerce, écoles d’ingénieurs, IUT…), tend à répondre aux problématiques liées au développement durable des établissements d'enseignement supérieur dans le cadre du Plan vert que soutient également le Comité 21. L’équipe lauréate du Grand Prix recevra une dotation de 10 000 € pour mettre en oeuvre son projet. Les trois autres équipes gagnantes remporteront des voyages d’étude d’une valeur de 2 000 €. Les étudiants ont jusqu’au 31 décembre 2012 pour inscrire leurs projets sur le site www.greentic-campus.com 
Posté le 11/09/2012
Le programme durable des écoliers d'Aix sur Vienne
À travers son Agenda 21, la municipalité aixoise accompagne les établissements scolaires vers une éducation au développement durable. La municipalité d'Aixe a initié deux projets autour des économies d'énergie et de la réduction des déchets. Deux projets menés en concertation entre élus locaux, agents municipaux, directeurs des écoles, enseignants et élèves, en partenariat avec EDF, la Communauté de communes du Val de Vienne et l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges. Dans le cadre du projet de réduction et de valorisation des déchets fermentescibles (épluchures de légumes, restes de repas, pain, serviettes en papier, etc.) du restaurant scolaire municipal, les enfants de la classe de CM2 de Mme Duilhe ont lancé cette année un nouveau défi à toute l'école, autour de l'idée de concevoir plusieurs repas "zéro déchet" pour limiter le gaspillage alimentaire. Une enquête a été réalisée au préalable auprès des autres élèves de l'école sur la composition des repas. Les enfants ont fait part de leur démarche aux cuisiniers du restaurant scolaire, et trois premiers menus ont ainsi été servis en cours d'année scolaire. Les enfants ont tous joué le jeu et les résultats ont permis de réduire de deux à quatre fois le volume des déchets. Alors qu'une moyenne de 37,8 kg d'ordures ménagères est jetée chaque jour, ces trois premiers repas ont permis une diminution sensible des déchets : 8,6 kg pour le premier, le 27 janvier, 22,4 kg lors du deuxième repas, le 24 février, 17 kg pour celui du 6 avril. Pour clore l'année scolaire, un quatrième et dernier repas était servi le 8 juin. À l'issue de cet ultime repas "zéro déchet", au menu duquel figuraient salade de tomates, lasagnes, fromage blanc et compote de pommes, le poids de la poubelle était de 10,4 kg. En parallèle à cette action, les enfants ont trié les déchets à l'issue du repas, tout au long de la semaine. Ainsi, les déchets fermentescibles de la semaine, qui représentent en moyenne 50 % de la poubelle, ont pu être valorisés, puisqu'ils ont trouvé place dans les composteurs mis en place au verger conservatoire de l'école. Le deuxième projet "Eco-Ecoles" e poursuivra et se développera durant la prochaine année scolaire. La municipalité accompagnera aussi les écoles dans le dispositif "Eco-école", décerné aux établissements scolaires qui s'engagent vers un fonctionnement éco-responsable et intègrent l'éducation au développement durable dans les enseignements.
Posté le 03/09/2012
Lancement de l’appel à projet Agenda 21 scolaire réunionais 2012-2013
Le Conseil régional de la Réunion a élaboré, grâce à l’expertise du Comité 21 et des acteurs locaux, un guide méthodologique Agenda 21 scolaire qui a été diffusé à l’ensemble des lycées et centres de formation de la Réunion. Ce guide, qui s’inscrit dans les objectifs de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable constitue un outil pratique et méthodologique pour la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur du développement durable. Dans la continuité de cette démarche éducative et afin d’encourager le déploiement des actions et de la démarche Agenda 21 dans les lycées et centres de formation de la Réunion, la Région en partenariat avec l’Académie de la Réunion et la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, lance l’appel à projets Agenda 21 scolaire au titre de l'année 2012-2013 dans les lycées et centres de formation de la Réunion. De plus, afin de répondre aux sollicitations des lycées qui doivent faire face à la gestion des déchets très divers et mettre à leur disposition des outils de gestion et de suivi adaptés, la Région en partenariat avec l’ADEME a souhaité intégrer dans cet appel à projet, une opération complémentaire et spécifique dédiée au financement d’une étude de diagnostic déchets. Les objectifs de l’appel à projets Agenda 21 scolaire sont : le développement des actions Agenda 21 initiées dans les lycées et les centres de formation ; la sensibilisation des élèves aux enjeux du développement durable afin de prendre conscience de l’impact de leurs comportements sur leur environnement immédiat ; la mobilisation des acteurs de l’établissement autour d’un projet commun une reconnaissance régionale de la démarche grâce à la labellisation ; la mise en réseau des actions afin de capitaliser et mutualiser les expériences menées au sein des lycées et de bénéficier d’une meilleure diffusion sur le plan régional.
Télécharger le formulaire d’inscription pour diagnostic déchets
Télécharger l’appel à projets Agenda 21

Télécharger le cahier des charges
Télécharger le dossier de candidature
Télécharger le document Opération diagnostic Déchets

Pour en savoir plus
Posté le 28/08/2012
Eysines - Expérience en restauration scolaire
Le lycée agricole a accueilli la réunion de synthèse des ateliers d'échanges de pratiques entre professionnels. Boris Verhaeghe, intendant du lycée agricole, est l'initiateur de cette expérimentation qui a réuni six chefs de cuisine de quatre lycées et d'un collège de Gironde, accompagnés de leurs proviseurs, principaux et d'agents du Conseil régional. 29 élèves ont participé au choix de 17 recettes destinées à être servies dès la rentrée, auxquelles s'ajoutent celles du dernier atelier, réalisées de manière alternative pour intégrer pleinement les aspects relatifs au développement durable.
Ces ateliers, initiés afin de diversifier les plats, ont permis d'établir des fiches recettes pour une qualité constante, de mettre en avant le choix et le goût spécifique des élèves dans un cadre alimentaire sain et de créer les conditions d'un échange entre élèves et cuisiniers afin de réduire le gaspillage alimentaire. Afin de donner du corps et du sens à cette démarche, il a aussi été jugé important d'afficher « recette élue par les élèves de… » lors du service, d'inscrire l'alimentation dans le projet d'établissement et de mettre en place un Agenda 21 scolaire. À l'heure où un certificat de spécialisation de cuisinier en restauration collective se met en place, il faut valoriser ce métier… L'objectif final étant d'inscrire cette action dans le catalogue des formations du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). 
(Sudouest.fr, Marie-Françoise Jay, 11/07/2012)
Posté le 18/07/2012
L’ADEME Aquitaine mobilisée pour des cartables sains
A l’heure où les grandes surfaces commencent à exposer les premiers cartables et fournitures, il est utile de rappeler l’existence de l’initiative « cartable sain », créée par l’ADEME Aquitaine (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), avec le Conseil général des jeunes de Gironde, la HSEN (Association habitat santé environnement) et l’APESA (Association paritaire pour l’emploi dans les sociétés d’assurance). Créés l’année dernière mais perfectionnés pour la prochaine année scolaire, ces deux guides d’achat pour les familles et les acteurs publics sont disponibles sur le site de l’initiative. Plusieurs études ont en effet démontrées que la concentration de polluants dans l’air des classes était plus forte qu’à l’extérieur, et que ces polluants, liés notamment aux fournitures scolaires, peuvent avoir des effets néfastes sur la santé (maux de tête, irritations, hyperactivité…). Ces guides aident donc à reconnaître les produits bénéficiant d’écolabels certifiés. Pour cette opération, l’ADEME Aquitaine a été nominée aux Victoires des Acteurs Publics 2012 dans la catégorie « Etat ». Les prix seront remis le 15 novembre à l’Assemblée nationale.
Voir le site
Posté le 16/07/2012
La Région Aquitaine engage ses lycées dans une démarche d’achats responsables avec le Groupe AFNOR
Les 153 lycées de la région Aquitaine vont modifier leurs pratiques d’achat en intégrant des critères environnementaux et sociaux à partir de 2013. Le Groupe AFNOR fournira son expertise dans le domaine des achats et de la responsabilité sociétale pour permettre cette transition. Ces lycées, qui comptent plus de 93 000 étudiants, sont déjà engagés dans le programme de certification HQE (Haute qualité environnementale) des bâtiments scolaires. Pour cette nouvelle démarche, AFNOR solutions achats va d’abord effectuer un état des lieux et des enjeux des lycées, puis mettre à leur disposition des documents d’aide à la décision d’achat, et enfin développer un module de sensibilisation spécifique. L’objectif global de la démarche est de faire émerger de nouvelles pratiques, d'améliorer la qualité du service offert aux lycéens et de maintenir l’éthique de service public dans la commande publique.
Voir le communiqué
Posté le 10/07/2012
1er label éco-école dans le cadre de l'Agenda 21 - Saint-Pierre-du-Regard
Parents d'élèves, élus, élèves, tous étaient réunis lundi soir à l'école pour fêter le label éco-école décerné à l'établissement pour leur travail réalisé sur le thème des déchets. 501 écoles ont été labellisées en France, 48 dans notre région et, 23 dans l'académie de l'Orne, plaçant ainsi notre département en second plan derrière Toulouse. Éco-école est un programme international d'Education à l'Environnement et au Développement Durable (EEDD) développé en France depuis 2005 par l'Office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe ; c'est un label international décerné aux établissements scolaires qui s'engagent vers un fonctionnement éco-responsable et intègrent l'EEDD dans les enseignements. Le projet présenté par l'école de Saint-Pierre-du-Regard portait sur les déchets et, « l'année prochaine, nous entendons bien continuer dans cette voie, en présentant un autre thème, celui de l'eau », précise François Baille, directeur. Une initiative soutenue par les parents C'est lors de la formation des élus à la mise en place de l'Agenda 21 par le CPIE des Collines de Normandie, que François Baille a eu connaissance de ce dispositif et qu'il a souhaité y faire participer son école. Les parents sont très satisfaits du travail réalisé par toute l'équipe éducative ; « en tant que parent, j'ai beaucoup apprécié la façon presque ludique dont étaient menées les réunions. Ma fille a été passionnée par le thème toute cette année et, pour moi, c'était une motivation supplémentaire de participer au comité de pilotage du projet. » Explique un père d'élève. 

Ouestfrance.fr, 06/07/2012 
Posté le 09/07/2012
L’ARENE déploie un nouvel outil d'évaluation des démarches d’écomobilité scolaire
L’ARENE (Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies) déploiera la plateforme "Outil de suivi et d'évaluation" (OSE) en septembre 2012. OSE est un outil de suivi et d’évaluation des démarches d’écomobilité scolaire construit dans la cadre du réseau francilien « Partenaires pour l’écomobilité, de l’école à l’université » (co-animé par l'ARENE, l’ADEME Île-de-France et la Région Île-de-France).
Il s’adressera aux collectivités locales menant une démarche territoriale de management de la mobilité visant les écoles maternelles et primaires.
L'outil permettra de suivre et d’évaluer chaque plan de déplacements d’école individuellement et d’en apprécier les performances à l’échelle d’un territoire.
Voir le site de l’ARENE  
Posté le 05/07/2012
« Rio+20…40 » : le CRDP de l’académie de Paris sensibilise les élèves parisiens au développement durable
Des élèves d’écoles primaires, élémentaires, de collèges et de lycées parisiens - environ 880 en tout - se sont engagés dans le projet « Rio+20…+40 » organisé par le CRDP de l’académie de Paris, afin de présenter leur vision de la ville en 2032. A l’occasion des vingt ans du Sommet de Rio, ils se sont penchés sur les deux décennies passées et se sont projetés dans les deux suivantes via une réflexion sur la ville durable. Ce projet a culminé le 21 juin dernier lors d’une journée au Muséum national d’histoire naturelle et au Jardin des Plantes. A cette occasion, les classes concernées ont participé à des débats et ont informé le public des démarches effectuées pendant l’année scolaire. Ils ont aussi effectué un défilé de mode sur le thème du développement durable et ont exposé leurs créations graphiques.
Voir le programme du 21 juin 2012    
Voir le communiqué du projet
Voir la liste des établissements participants
Posté le 03/07/2012
Campus Responsables lance le 1er label de développement durable pour la restauration collective
Campus Responsables, que le Comité 21 soutient, lance le label Restaurant durable©, à l’attention des acteurs de la restauration collective travaillant en gestion concédée dans les établissements d’enseignement supérieur. L’objectif de ce dispositif est d'inciter les restaurants collectifs à adopter une démarche responsable en prenant en compte tous les enjeux du développement durable dans la gestion de leurs activités.  Ce label est dans un premier temps destinée et testé par des écoles françaises qui ont concédé leurs services de restauration à un prestataire. Nous travaillons déjà sur une future version à destination des restaurants en gestion direct (dont Restaurants Universitaires).
Pour en savoir plus sur le dispositif Restaurant Durable© (les étapes d'élaboration, le périmètre, les enjeux couverts et les critères développés)
www.campusresponsables.com 
Posté le 28/06/2012
Guide des pratiques durables exemplaires des grandes universités et écoles de management
A l’occasion de Rio+20, le Pacte mondial des Nations Unies, en collaboration avec des représentants de l’enseignement commercial, propose un guide de présentation des initiatives exemplaires d’universités et écoles de management pour mener la transition vers un avenir durable. Ce guide d'inspiration pour la mise en œuvre de Principes pour une éducation au management responsable (PRME) comprend 63 histoires de cas de 47 institutions, représentant 25 pays de l’ensemble du globe (Asie, Océanie, Amérique latine, Etats-Unis, Canada, Europe, Moyen-Orient et Afrique). Leurs expériences sont classées en six sections, relatives aux  six principes de la PRME  qui avaient été dévoilés au Sommet des dirigeants du Pacte mondial des Nations Unies en juillet 2007 : finalité, valeurs, méthode, recherche, partenariat et dialogue. Le guide délivre un certain nombre de conseils utiles pour se lancer dans le respect des principes de durabilité dans leurs établissements d’enseignement. La publication sera présentée au 3e Forum mondial pour l’éducation au management responsable, c’est à dire la plate-forme officielle pour la gestion des institutions liées à l'enseignement supérieur, à la Conférence des Nations Unies pour le développement durable - Rio +20 en juin 2012. Les établissements d'enseignement supérieur peuvent signer l'Initiative de l'enseignement supérieur au développement durable pour la déclaration de Rio +20. 400 organisations ont signé signataires pour l'initiative PRME. Télécharger le guide
Posté le 27/06/2012
Restauration scolaire et alimentation d'origine biologique issue des circuits courts à Changé
Dans le cadre de l’action Agenda 21 « Passer à 20% d’aliments issus de l’agriculture biologique d’ici à 2012 et favoriser les filières courtes pour l’approvisionnement en produits locaux et biologiques » pour la restauration scolaire, la Commission Agenda 21 de la ville de Changé propose une soirée d’information sur la restauration scolaire, le mardi 26 juin prochain à l'Atelier des Arts Vivants de Changé. Cette soirée sera l’occasion de présenter un film réalisé par une association changéenne présentant ce service municipal. Des résultats issus d’un questionnaire soumis aux parents d’élèves s’en suivront, qui mèneront vers des échanges entre le personnel municipal et les parents conviés. En savoir plus

Posté le 25/06/2012
L’OQAI lance deux nouvelles campagnes
Après les logements, l’OQAI (Observatoire de la qualité de l’air intérieur) lance deux nouvelles campagnes nationales de mesures et de recueil d’informations dans les écoles maternelles et élémentaires d’une part, et dans les immeubles de bureau d’autre part – la France entière est couverte, comprenant 300 écoles et 300 bureaux. L’objectif est de mieux connaître la qualité de l’environnement  intérieur dans ces bâtiments, dans le but d’évaluer les risques sanitaires et les conditions de confort. L’étude, qui prendra fin en 2015 pour les bureaux et 2016 pour les écoles, permettra in fine de proposer des solutions d’amélioration. Voir les communiqués
Posté le 25/06/2012
Des plateaux TV participatifs au lycée du Val d'Argens
"Filmer Local, Penser Global" est un évènement organisé en coproduction avec Résine Média et le Lycée Polyvalent Régional du Val d’Argens (le Muy). Il s'agit de plateaux télévisés participatifs. Le projet, pour la troisième année consécutive, s’est déroulé le 25 mai 2012. Le Lycée du Val d’Argens et l’association MODE organisent un événement d’expression citoyenne durant la Semaine nationale du développement durable. L’an dernier, la seconde édition avait rassemblé plus de 1500 lycéens, enseignants et parents d’élèves et près de 350 internautes autour de débats télévisés retransmis en direct sur internet sur les thèmes de l’éco-responsabilité (consommation, agriculture, gestion des déchets, construction…). 3 plateaux étaient prévus cette année, introduits par des reportages et retransmis en direct sur le site de (rubrique directs 2012). Collégiens, lycéens, citoyens, acteurs économiques, élus et représentants institutionnels pour le territoire de l’Est Var ont été amenés à s'exprimer et échanger sur l'éco-citoyenneté. Cet événement de télévision participative a été mis en œuvre par des publics en insertion socioprofessionnelle, des lycéens, des enseignants et des formateurs. En savoir plus sur le site de Résina Média. Aller sur le portail dédié "Filmer local, penser global".
Posté le 18/06/2012
La Réunion lance un appel à projet Agenda 21 scolaire
Pour développer les actions des établissements scolaires éco-responsables et sensibiliser au mieux leurs élèves aux enjeux du développement durable, les conseillers régionaux ont opté pour le lancement d’un appel à projets « Agenda 21 » scolaire dans les lycées et centres de formation, en partenariat avec l’Académie de La Réunion et la DAAF (direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt). Une labellisation est prévue en vue d’une reconnaissance régionale de la démarche Agenda 21 scolaire, qui soit se concentrer sur une ou plusieurs des thématiques suivantes : Achats/Consommation, Alimentation, Biodiversité, Déchets, Diagnostic Déchets, Déplacements, Diversité Sociale et Culturelle, Eau, Energie/conception et utilisation des bâtiments, Prévention des risques, Santé/Qualité de l’Air, Solidarité/Coopération/Citoyenneté. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une opération complémentaire et spécifique dédiée au financement d’une étude de diagnostic déchets, soutenue par l’ADEME au côté de la Région, et permettant de mettre à disposition des établissements scolaires des outils adaptés de gestion et de suivi de leurs déchets. La Région a décidé de consacrer 160 000 euros à ces deux projets. Pour compléter ces dispositifs, un guide méthodologique Agenda 21 scolaire a été diffusé à l’ensemble des lycées et CFA, en partenariat avec l’Académie de La Réunion et la DAAF et avec l’aide du Comité 21 et des acteurs de la Région. En savoir plus
Posté le 12/06/2012
A Ris-Orangis, des lycéens passent au vert
Depuis deux ans, dix-sept élèves du lycée professionnel Pierre Mendès-France, à  Ris-Orangis, s’investissent dans un projet pédagogique suivant trois axes :  l’environnement, la citoyenneté et l’Europe .What can we do for our planet* ? », demande régulièrement Jennifer Baudouin, professeur d’anglais, à ses élèves de terminale Technique du froid et conditionnement de l’air (TFCA). Cette simple question est le fil conducteur d’un projet pédagogique entamé l’année dernière. L’objectif : rendre le lycée plus « vert ». La classe a ainsi prévu d’installer un espace de triage des déchets (canettes, papier, etc.) dans le hall d’accueil du lycée, lieu de passage incontournable des 500 élèves de l’établissement. Elle a également signé un partenariat avec « Récupars », une association de Montgeron qui recycle les papiers inutilisés des professeurs. Et début mars, les dixsept lycéens ont traversé la Manche, direction Londres, pour découvrir les bonnes pratiques écologiques de nos voisins anglais. Au programme : la visite d’un parc écologique en plein coeur d’un milieu urbain. « Il me semblait naturel d’impliquer ces jeunes, futurs votants et citoyens européens. En plus, c’est idéal pour travailler l’anglais, à quelques mois de l’épreuve orale du bac », sourit leur professeur âgée de 28 ans. L’initiative a d’ailleurs séduit le Conseil général, qui lui a attribué le label 2012 de son Agenda 21 départemental de l'Essonne. Les prochaines étapes pour limiter l’impact environnemental de l’établissement porteront sur la réduction de la consommation d’électricité et d’eau et la création d’espaces fleuris. « L’enjeu est de sensibiliser tous les acteurs du lycée afin qu’ils modifient leurs pratiques, économisent les
énergies et limitent le gaspillage » souligne Jennifer Baudouin. Il s’agit également de prévenir le décrochage des élèves en les inscrivant dans une pédagogie par projet. En fin d’année, une
exposition présentera ce projet durable à l’ensemble du lycée.
Posté le 11/06/2012
Le collège de Saint-Juéry (Tarn) enrichit son Agenda 21 scolaire
Sous l’impulsion de leur professeur de technologies, les élèves du collège Saut de Sabo, à Saint-Juéry, ont mis en place deux nouvelles actions dans le cadre de leur Agenda 21 scolaire.  Ils ont choisi de concentrer leurs efforts sur la diminution et le tri des déchets, ainsi que sur la lutte contre le gaspillage d’énergie. Pour mener à bien le premier objectif, les élèves ont signé des chartes d’engagement, les amenant à adopter une attitude éco-responsable, notamment en réduisant leur consommation de papier. Le collège vient, en outre, d’intégrer le dispositif « Eco-Collège 81 » impulsé par le conseil général il y a quatre ans et qui vise à faire travailler les classes de différents niveaux sur la sensibilisation de la communauté scolaire aux enjeux du développement durable, en collaboration avec l’entreprise Trifyl. Source : ladepeche.fr, « Saint-Juéry. L'agenda 21 pour le collège Saut de Sabo », le 5 juin 2012. En savoir plus sur les éco-actions du collège
Posté le 07/06/2012
Parution du Rapport Développement Durable 2011 de l'Ecole des Mines de Nantes
Le Rapport Développement Durable 2011 de l’Agenda 21 de l’Ecole des mines de Nantes vient de paraître. En 2008, l’Ecole des mines de Nantes a adopté cet Agenda dont les objectifs majeurs ont été de faire du développement durable une valeur centrale de l’école, de former les futurs responsables aux enjeux et aux pratiques du développement durable, d’encourager la recherche et l’innovation pour faire progresser le développement durable et réduire l’impact écologique de l’école, ainsi que de mettre en adéquation la gouvernance, la politique sociale et les ressources. Après cinq ans d’engagement, le bilan est globalement très positif, avec une participation croissante des étudiants, de plus en plus d’appels d’offres intégrant des dimensions socio-écologiques et une réduction de la consommation de certaines énergies et émissions. L’école réaffirme son souhait de poursuivre sa transition, tout en soulignant le travail qu’il reste à faire en matière de diversité et d’ouverture sociale. En savoir plus
Posté le 04/06/2012
Les élèves de la CUB échangent et philosophent sur la durabilité
Depuis onze ans maintenant, la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux) développe des actions de sensibilisation à l’écocitoyenneté et propose chaque année un rendez-vous incontournable pour que les établissements scolaires présentent leurs projets d’année sur le développement durable. Dans les stands, les jeunes, âgés de 6 à 12 ans et au nombre de 4500 pour cette année 2012, se sont rendus du 21 au 25 mai au parc Palmer à Cenon pour échanger sur les questions environnementales et présenter leurs participation à des projets pédagogiques. Pour l’année scolaire en cours, 9 écoles se sont investies dans une démarche Agenda 21 scolaire et 11 000 écoliers de la CUB  peuvent fièrement mettre en avant leur investissement. La collectivité consacre 500 000 euros par an à ces projets et à l’élaboration d’outils pédagogiques, en partenariat avec l’Académie de Bordeaux. La journée de valorisation à Cenon fut ponctuée de projections de films, spectacles de théâtre, cabarets philosophiques… La philosophie tient une place importante depuis la rentrée 2011 dans les activités des jeunes, qui sont incités à réfléchir à des questions existentielles et aux thèmes de la liberté, de la responsabilité envers l’environnement, de la pauvreté… Un partenariat a d’ailleurs été établi avec le département de philosophie de l’université Michel de Montaigne de Bordeaux III. Une trentaine d’associations spécialisées participait aux échanges de la journée avec les enseignants et les élèves. Ils ont pu réfléchir ensemble au rapport de l’homme à la nature, et à la société. A la rentrée de septembre, un nouveau cycle de formation est prévu pour les enseignants, ainsi qu’un parcours culturel sur l’art et le développement durable. En savoir plus.
Posté le 04/06/2012
L’école des Mines de Nantes reconnue comme exemplaire en matière de développement durable
En partenariat avec Entrepreneurs d’avenir, l’Etudiant a mené une enquête qui distingue 76 établissements engagés dans le développement durable, dont 33 écoles d’ingénieurs. Ces établissements d’enseignement supérieur font partie des 300 à qui l’Etudiant a envoyé un questionnaire entre décembre 2011 et janvier 2012. Trois grandes familles ont répondu : 33 écoles d’ingénieurs, 25 écoles de commerce dispensant le grade de master, et 18 universités. L’école des Mines de Nantes est classée parmi les premières au sein de sa famille, elle-même divisée en sous catégories (les “exemplaires”, “engagés”, “challengers”, “prometteurs” et “sensibilisés”). Pour cela, 12 critères de base ont été pris en compte, affectés chacun d’un coefficient allant de 1 à 4 (voir le détail ici). L’école des Mines, consciente de ses responsabilités, a été classée comme exemplaire pour ses actions en matière de formations (préparation des futurs dirigeants d'entreprises et plus généralement des créateurs et des décideurs au sein du monde économique), de gouvernance (en tant que parties prenantes d'un territoire, elle contribue à la réflexion, à l’innovation et à l'action collective en développement durable), et de recherche (préparation des innovations scientifiques, technologiques et organisationnelles de demain). En tant qu’établissement public, son rôle est de traduire de manière opérationnelle le développement durable qu'appellent les politiques publiques (ex : lois "Grenelle", plan vert, nouveaux indicateurs de richesses, SNDD…). En savoir plus sur l’enquête. Lire le nouveau rapport développement durable de l'Ecole des Mines de Nantes qui fait le point sur les avancées du plan d’actions de l’Agenda 21 adopté en mai 2008.
Posté le 04/06/2012
Enseignants : plus que trois semaines pour participer aux Trophées des Têtes Vertes !
Les Trophées des Têtes Vertes, parrainés par la présidente de l’Institut océanographique Paul Ricard, Patricia Ricard, visent à récompenser les meilleures initiatives d’EDD (Education au développement durable) réalisées en classe de primaire. Il reste trois semaines pour s’inscrire ! Les enseignants sont donc appelés à se mobiliser pour participer à ce projet créé tout spécialement pour le lancement du site www.edd-primaire.fr, un site de ressources pédagogiques qui se présentent sous forme d’ateliers, de savoirs, d’exercices, de médias, de fiches pédagogiques et de corrigés. Ce site soutenu par l’UNESCO et l’ADEME se concentrera pour commencer sur la thématique de l’eau, puis abordera l’énergie, les déchets, la biodiversité... Un jury constitué de professionnels du développement durable, de l’éducation et de la jeunesse choisira les heureux lauréats des Trophées des Têtes Vertes. Les noms des gagnants seront annoncés le 20 juin prochain, et ils recevront le 27 juin leurs prix lors d’une cérémonie organisée à Paris pour l’occasion. En savoir plus 
Posté le 24/05/2012
L'ESCEM s'associe à Initiatives Développement pour réduire ses émissions carbone et soutenir la solidarité internationale
L’ESCEM vient de signer une convention de partenariat avec l’ONG Initiatives Développement. L’ONG s’engage à mettre à disposition de l’ESCEM un conseiller carbone (actions applicables pour les déplacements, les achats, les manifestations, l’alimentation, le concours…), à compenser les émissions carbone inévitables de l’ESCEM et à valoriser son engagement durable. De son côté l’ESCEM accompagne Initiatives Développement dans l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées des pays du Sud et dans la lutte pour préserver l’environnement, soutenir le développement humain et les énergies alternatives accessibles. L’ESCEM promeut également les activités de l’ONG auprès de ses réseaux et étudiants. Ce partenariat s’insère dans le cadre de la Stratégie nationale de développement durable (changement climatique, transports, lutte contre la pauvreté, gouvernance durable…), dans laquelle l’ESCEM est déjà engagée. Les parties prenantes de ce partenariat sont des acteurs majeurs : Initiatives Développement a été primée internationalement fin 2011 pour la seconde fois en deux ans par Energy Globe Awards et a reçu le prix HCCI de la solidarité internationale en 2007, tandis que l’ESCEM a signé récemment la Déclaration de l’enseignement supérieur pour le développement durable de Rio+20. En savoir plus sur l’engagement de l’ESCEM aux côtés des autres Universités et Grandes Ecoles déjà engagées dans le monde. Voir les fiches de présentations de certaines de ses actions.
Posté le 21/05/2012
Les collèges isérois en Agenda 21 scolaire se multiplient
Dans le cadre de son Agenda 21 départemental lancé en décembre 2006 et reconnu Agenda 21 local France par le ministère de l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, le Conseil général de l’Isère s’est employé dès 2008 à développer les Agenda 21 scolaires de ses collèges. Partenaire du Rectorat et de l’Académie de Grenoble, il a ainsi promu les démarches globales de développement durable dans le département qui compte aujourd’hui 18 collèges engagés. Il a édité un document présentant son dispositif d’accompagnement, ainsi que les projets innovants développés dans 15 collèges isérois : « Agenda 21 des collèges, une démarche citoyenne dans un cadre pédagogique ». Ces démarches ont notamment permis de rationaliser la gestion des bâtiments dont le Conseil général a la responsabilité, et d’aborder diverses thématiques avec les élèves de façon originale et avec l’appui d’équipes inter-catégorielles motivées : alimentation, déchets, biodiversité, énergie, solidarité internationale. Le livret fournit des témoignages d’acteurs (enseignants, élèves, proviseurs, personnel d’entretien...) et éclaire les lecteurs sur les modalités de mise en place d’un Agenda 21 scolaire, avant de détailler les caractéristiques et l’engagement des collèges concernés. Consulter le livret. En savoir plus
Posté le 16/05/2012
Le diagnostic de l'Agenda 21 scolaire du groupe Charles Péguy
Réalisé de décembre 2011 à mars 2012, le diagnostic du groupe scolaire Charles Péguy s'axe - comme les deux précédents Agendas 21 scolaires de la Ville de Colombes - autour des thématiques de la mobilité, de la consommation, de la biodiversité, des consommations énergétiques, de la citoyenneté et la solidarité. S'appuyant sur les questionnaires et les grilles de recommandations du guide méthodologique "les Agendas 21 scolaires de Colombes", les trois enseignantes "référentes Agenda 21 scolaire" des trois écoles, sont allées avec leurs élèves à la rencontre des parents, des agents travaillant sur le site et de leurs collègues enseignants pour établir l'état des lieux des pratiques du groupe scolaire. Des temps d'observation et des enquêtes de terrain ainsi que la participation à des animations dispensées par les services de la Ville (Ecologie Urbaine, Propreté...), sur les enjeux de la préservation de la biodiversité en ville ou sur la pratique du compostage, ont permis d'accroître la participation des élèves à l'élaboration de ce diagnostic. En parallèle, des éléments techniques propres aux bâtis du site ont été rassemblés par la Mission développement durable de la Ville (consommations énergétiques, système de chauffage...) pour compléter cet état des lieux.L'ensemble des résultats est présenté dans les fiches de synthèse du diagnostic de l'Agenda 21 scolaire Charles Péguy que vous pouvez parcourir en cliquant ici.Ce recensement des points forts et des points faibles alimente la réflexion des réunions de travail pour définir un programme d'actions de développement durable. Ce dernier a pour objectifs de développer l'éducation au développement durable de la communauté scolaire de Charles Péguy tout en participant à la diminution de l'impact environnemental du site (diffusion en septembre 2012). Pour en savoir plus
Posté le 15/05/2012
Agenda 21: les lycéens d'Aquitaine en action pour la planète
Pour la deuxième édition de la journée Agenda 21 des lycées, le Conseil Régional d'Aquitaine a organisé le jeudi 3 mai, une rencontre avec une trentaine de lycées de la région. Son but : échanger sur un thème majeur, le développement durable. Les élèves ont répondu présents et ont tenu à faire part de leurs expériences. Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil Régional d'Aquitaine en charge de l'éducation parle d'un projet qui naît il y a cinq ans et qui regroupe aujourd'hui une trentaine de lycées. L« Agenda 21 », qu'est-ce que c'est ? C'est un contrat qui a été mis en place afin de sensibiliser et de développer le sens critique des élèves sur les enjeux du développement durable. Sauf que cette démarche débute au 21e siècle, pour le futur, d'où l'appellation. En outre, le thème de cette année était l'alimentation. En savoir plus (source : www.aqui.fr -
Posté le 10/05/2012
La Côte d’Or : vers une généralisation de l’Agenda 21 scolaire à tous ses collèges ?
Six collèges avaient été retenus en 2009 pour expérimenter pendant trois ans la démarche d’Agenda 21 scolaire, ce qui donne aujourd’hui lieu à un retour d’expériences et à une évaluation de l’implication de tous : comment ces actions ont-elles été menées dans les collèges Pasteur à Montbard, Fontaine des Ducs à Châtillon-sur-Seine, Félix Tisserand à Nuits-Saint-Georges, Jean Rostand à Quétigny, Champollion à Dijon et Champ Lumière à Selongey ? Un travail sur six thématiques a été effectué durant ces trois années : les déchets, l'alimentation, la biodiversité, l'eau, l'énergie et la solidarité, certains collèges ayant préféré axer leurs efforts plus particulièrement sur certains d’entre eux (l’énergie et les déchets pour collège Champ Lumière). Le but de cette évaluation finale et de constater les succès et les difficultés rencontrées, en partageant les expériences entre les six collèges engagées, et en analysant l’implication de l’équipe de direction, des professeurs, des élèves comme des équipes techniques… En juin prochain, chaque collège fera ainsi l’évaluation annuelle et globale de son expérimentation, avec l’aide d’Alterre Bourgogne. Toutes ces informations feront l’objet d’une évaluation plus générale réalisée conjointement par les partenaires que sont le Rectorat de l'Académie de Dijon, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), Alterre Bourgogne et le Conseil général de la Côte-d'Or. Selon les résultats, cette expérimentation pourra donner lieu à une généralisation de l’Agenda 21 scolaire qui sera alors proposée à l’ensemble des collèges de la Côte-d’Or. En savoir plus l'agenda 21 scolaire. Source : "L’Agenda 21 scolaire, au terme de 3 ans d’expérimentation", Conseil général de la Côte-d'Or.
Posté le 24/04/2012
Inscrire votre classe aux Trophées des Têtes vertes, vous y avez pensé ?
2012 est l’année de la deuxième édition des Trophées des Têtes Vertes qui visent à récompenser les meilleurs projets d’Education au développement durable (EDD) réalisés durant l’année. Jusqu’au 12 juin, il est possible d’inscrire les classes de cycle 1, 2 ou 3 et de déposer le descriptif ainsi que les éléments illustrant les réalisations des élèves sur des thèmes divers et variés liés au développement durable et à l’environnement.  L’occasion également de faire découvrir le site de ressources pédagogiques pour l’EDD au Primaire : www.edd-primaire.fr. Non seulement, la participation aux Trophées permet aux classes d’entrer dans une dynamique d’échange de bonnes pratiques, puisque les projets présélectionnés seront présentés sur le blog des Têtes vertes (blog.tetes-vertes.fr), mais en plus, de nombreux lots sont à gagner : calculatrices, imprimantes, fournitures, DVD et CD éducatifs, livrets pédagogiques, entrées à la Cité des Sciences etc. S’inscrire.
Posté le 23/04/2012
Ecolo Crèches, un réseau d'avenir à mobiliser
La 3e Journée Réseau des Ecolo Crèches a eu lieu le 18 avril dernier à Paris pour une journée riche en partage d’expériences et forte de dynamisme. Différents représentants de crèches de la région parisienne sont venus témoigner de leur engagement dans la démarche de progrès dans laquelle l’équipe d’Ecolo Crèches les accompagne de manière exemplaire. Les municipalités comme les crèches peuvent faire appel aux compétences de ces professionnels de l’environnement et de la petite enfance pour mener à bien des projets de sensibilisation mais aussi de renouvellement des pratiques quotidiennes de la crèche en faveur d’un développement durable. Lieux d’éducation pour les enfants et d'ouverture d'esprit pour leurs familles, les crèches sont un bon support de transmission des bonnes pratiques. Quelle que soit la situation de départ, même lorsque le bâti de la crèche est une véritable passoire énergétique et difficile à rénover, il y a toujours une démarche de progrès à engager sans augmenter le budget. Avec Ecolo-crèche, on comprend qu’être éco-responsable en crèche ne passe pas forcément par des dépenses ni des contraintes supplémentaires, mais permet d’améliorer la qualité de vie, de l’alimentation et du bien-être des petits bouts, tout en étant plus respectueux de l’environnement. Après l’expérimentation marseillaise dont la pluridisciplinarité et les compétences de l’équipe ont assuré le succès, les expériences se multiplient dans toute la France. EJE, écotoxicologue, psychologue environnementaliste, ingénieur qualité environnement, éducateurs environnement remplissent successivement les rôles d'auditeur, de médiateur, d'animateur de groupe ou de formateurs... Ecolo-crèche, c’est également un label qui témoigne de l’implication de tous et permet de pérenniser les nouveaux gestes dans un objectif d'amélioration continue sous les conseils d’une équipe qui n’impose rien pour autant, et collabore avec des collectivités, des institutions, les instances réglementaires et de contrôle pour une évolution harmonieuse des Ecolo crèches, reconnue au niveau national. http://www.ecolo-creche.fr/
Posté le 19/04/2012
Quatrième édition du FOREDD des 2 et 3 février derniers : La France et " Rio+20 "
A l’heure de Rio+20 et dans le contexte de promotion de l’Education au Développement Durable (EDD) par le ministère de l’Education Nationale qui en est, depuis 2011, à sa troisième phase de généralisation de l’EDD, il devient essentiel que la communauté éducative et ses partenaires saisissent l’opportunité de faire le point sur les grandes thématiques en jeu. Le FOREDD, acteur-clé de la politique de généralisation de l’éducation au développement durable, a permis cela en proposant sa quatrième édition en février dernier. Rio+ 20 constituant une nouvelle étape de mobilisation des États, des sociétés civiles et des citoyens par rapport aux grandes transitions du XXIe siècle, il est important que les questions de l’économie verte, l’éradication de la pauvreté et la création d’une gouvernance mondiale du développement durable soient également débattues par la communauté éducative. C’est pour elle l’opportunité d’enrichir et stimuler les enseignements et les projets conduits dans les classes et les établissements et de participer ainsi aux changements globaux en cours. Les actes du FOREDD sont consultables sur le site du Pôle de compétence
Posté le 18/04/2012
Le compostage fait son entrée dans les restaurants scolaires de Besançon
Dans le cadre de son Agenda 21, la ville de Besançon conduit un plan de réduction des déchets sur l’ensemble de ses services. Dans la continuité de cette démarche et à l’occasion de la dixième semaine du développement durable (du 1er au 7 avril 2012), elle a décidé de lancer une nouvelle expérimentation dans six écoles afin de valoriser les déchets organiques des restaurants scolaires. La production de déchets fermentescibles par les restaurants scolaires est importante. En effet, ce sont 3,3 tonnes de déchets de ce type, dont deux tonnes compostables qui sont produites chaque semaine dans les 61 restaurants scolaires de la Ville de Besançon. L’expérimentation, menée en partenariat avec le syndicat en charge du traitement des déchets, qui a été lancée à l’école des Vieilles Perrières, va durer un an.Elle permettra de tester différents modes de compostage et de déterminer quelles sont les techniques les plus adaptées à chaque configuration et taille des restaurants scolaires (bac mécanique, mécanique à manivelle ou composteur de quartier). Le compost sera valorisé au plus près du composteur, dans l'école, la rue ou le quartier. L’association Trivial Compost assurera la mise en place des composteurs le suivi de l’opération et la sensibilisation-formation du personnel et de l'équipe pédagogique. (Source : ma commune.infos - 3 avril 2012) Pour en savoir plus
Posté le 11/04/2012
Sept lycées franciliens accompagnés pour réaliser des économies d’énergies
ETDE, pôle Energies et Services de Bouygues Construction, a été retenu, via sa filiale de facility management Exprimm, par la Région Ile-de-France pour accompagner les 7 établissements pilotes de sa démarche d’éco-responsabilité « Mon Ecolycée » sur le volet Energie-Climat. Ce projet s’intègre dans le dispositif « Mon écolycée » initié et expérimenté par la Région Ile-de-France depuis la rentrée 2011, avec l’aide de partenaires (ARENE, Natureparif, ADEME…) et des lycées volontaires répartis sur 5 thèmes : « Energie-climat », mais aussi « Gestion de l’eau », « Biodiversité », « Déchets » et « Alimentation-santé ». Ce dispositif a pour objectif de rendre les communautés scolaires franciliennes actrices d’un projet éco-responsable, inscrit dans la vie des établissements. Entre mars et avril 2012, aux côtés des classes et professeurs, et plus particulièrement de 11 élèves stagiaires qu’elle contribue à former, ETDE réalise des travaux d’économies d’énergie, en optimisant notamment l’éclairage sur des zones ‘test’ à titre pédagogique. L’objectif attribué à ETDE est de lier l’action éducative aux économies d’énergie, en impliquant des élèves stagiaires à l’optimisation de l’éclairage et des consommations bureautiques sur leur propre établissement. Parallèlement, la région présentera aux lycéens les axes d’optimisation énergétique envisagés pour le patrimoine des lycées dans le cadre du Plan Climat et de l’Agenda 21 régional. Propriétaire d’environ 470 établissements publics d’enseignement, et donc maître d’ouvrage sur un parc d’environ 6,5 millions de mètres carrés, la Région Ile-de-France a en effet inscrit cet objectif d’optimisation dans son programme de construction, de rénovation et d’exploitation des lycées.
Posté le 05/04/2012
ICN signe la Déclaration de Rio d’engagement des établissements d’enseignement supérieur à des pratiques durables
ICN Business School Nancy-Metz s’engage encore plus, aux côtés des établissements d’enseignement supérieur du monde entier, à des pratiques durables. L’Ecole a signé la déclaration qui sera rendue publique à l’occasion de la conférence des Nations Unies sur le Développement Durable qui aura lieu du 20 au 22 juin prochain à Rio de Janeiro. En matière de Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) et de Développement Durable (DD), la stratégie d’ICN Business School 2011-2016 consiste à :  intégrer cette vision dans tous les cours enseignés à l’Ecole ;  promouvoir la recherche académique et appliquée dans ces domaines, notamment à travers ses deux récentes chaires ( la Chaire Art et Entreprise Durable,et  la Chaire RSE Opérationnelle et Innovation) ; renforcer l’équilibre hommes-femmes dans la gouvernance de l’Ecole d’ici 2016 ; poursuivre le déploiement de la Cordée de la Réussite « Artem-Nancy – Ensemble vers l’avenir », projet solidaire commun porté par les trois Ecoles membres de l’Alliance Artem-Nancy, qui a été labélisé par l’Etat Français en 2010 ; réduire l’empreinte carbone de l’Ecole. ICN a réalisé début 2010 un Bilan Carbone, en partenariat avec l’Ecole des Mines de Nancy dans le cadre de l’Atelier Artem « Développement Durable ». A l’issue de ce bilan, des mesures ont d’ores et déjà été mises en place : le tri sélectif des déchets, des opérations de sensibilisation au recyclage (en partenariat avec la Maison de la Propreté du Grand Nancy), le séminaire de 2ème année ICN est devenu entièrement éco-responsable (nombreux déplacements non motorisés, usage de vaisselle réutilisable, utilisation réduite de l’eau…), un site Internet de co-voiturage ainsi que la constitution progressive d’un parc automobile composé uniquement de véhicules hybrides. www.icn-groupe.fr
Posté le 05/04/2012
Votez pour les meilleurs projets de sensibilisation mis en ligne par la SNCF !
Pour sa première édition, le concours national « Le respect à la loupe », lancé par la SNCF en partenariat avec l’Anacej, a proposé aux écoles, collèges, et structures périscolaires de réaliser une campagne de sensibilisation, faite par les jeunes pour les jeunes, autour du développement durable, de la citoyenneté, ou de la sécurité. Les projets seront en ligne du 9 avril au 8 mai 2012 afin que chacun puisse donner son avis et voter pour les meilleurs projets ! Affiches, spots radio et vidéo ont été réalisés par les jeunes. Chaque classe/groupe était invité à soumettre un projet final contenant une présentation de son travail préparatoire et la campagne de sensibilisation. La course au prix des internautes est donc lancée ! Deux prix des internautes seront décernés aux campagnes ayant recueilli le plus de votes pour chaque niveau (primaire/enfants, collège/adolescents), avec à la clé un équipement multimédia. Pour participer, une seule adresse : www.concoursscolaire-sncf.com . A vos votes !
Posté le 05/04/2012
les fruits venus de l'autre bout du monde : ça coûte "la peau des fruits" !
Avec le soutien de l’ADEME, de la région Franche-Comté et de l’Union Européenne, le Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de Franche-Comté vient de mettre en ligne, à l’occasion de la semaine du développement durable, une série de vidéos pédagogiques et amusantes. "Les éner­gi­vOres" portent sur la maîtrise de l'énergie et s’inscrivent dans le cadre du programme Pactes Energie. Cette série de 20 programmes courts animés (1,30 minutes) ont été conçues plus particulièrement pour les élèves du cycle 3 au collège, les sensibilisant ainsi aux problématiques liées à la sur­con­som­ma­tion d'énergie de façon un peu décalée. Parmi ces petites vidéos pédagogiques sont mis en scène les « sur­chauf­fés » (chaussures et vêtements parlants), les « connec­tés », ou encore les « hors saison », des fruits venus du monde entier qui rappellent que leur transport coûte « la peau des fruits »... En savoir plus.
Posté le 04/04/2012
Le Conseil général des Hauts-de-Seine remet les prix des Trophées IDEES
Mardi 3 avril, Christiane Barody-Weiss, Vice-Président du Conseil général des Hauts-de-Seine en charge des affaires scolaires, a représenté Patrick Devedjian (Président du Conseil général) à Saint-Cloud à Sèvres pour remettre les prix des Trophées IDEES Junior Hauts-de-Seine. Elle a signé à cette occasion des chartes de partenariat avec les 11 éco-collèges. Pour l’édition 2012, 44 dossiers ont été déposés pour les Trophées Idées et 13 pour les Trophées Idées Junior. La journée a été ponctuée par un débat théâtral « Ma planète se meurt » avec la Compagnie Entrées de jeu, ainsi que par une table ronde animée par Dominique Martin-Ferrari, journaliste, sur le thème « Quelle transition vers une économie relevant du développement durable ? ». Elle s'est clôturée avec la remise des Trophées Idées par Philippe Pemezec. Les six lauréats distingués se sont vus attribuer une participation financière de 5 000 euros. Il s'agit de Dinamic SARL (Trophée « Entreprise ») pour son accompagnement des personnes en situation d’exclusion socioprofessionnelle vers un emploi durable ; le Théâtre du Bout du Monde (Trophée « Association ») pour sa création théâtrale sur la culture euro-méditerranéenne ; la Ville de Rueil-Malmaison (Trophée « Personne publique ») pour son exposition de photographies ; la Fondation des apprentis d'Auteuil (Prix spécial  du Jury) pour ses initiatives d’économie d’eau ; et du Collège Guy Môquet à Gennevilliers (Trophée IDEES Junior) pour sa création d’un blog « éco-collège ». Et dans le cadre du Trophée IDEES Junior, les membres du jury ont décerné à l’unanimité un Prix spécial honorifique au collège Jean Macé à Suresnes, pour son atelier jardin. Extramuros (entreprise créative d'insertion) a de son côté obtenu le prix espoir du jury. Le Comité 21 faisait partie du jury. En savoir plus
Posté le 04/04/2012
« J’aime ma planète ! », donc je trie
L’éco-organisme des papiers EcoFolio et l’éditeur Bayard s’associent pour inciter les plus jeunes au recyclage des papiers, notamment à travers deux opérations. « J’aime ma planète » est une opération des magazines jeunesse du groupe Bayard. Ces derniers proposent reportages, interviews, jeux et autres histoires consacrés au développement durable. En avril 2012, EcoFolio et le recyclage des papiers seront mis à l’honneur par ce biais. Huit pages pédagogiques sur le recyclage des papiers seront disponibles dans les cinq titres du groupe, Astrapi, J’aime lire, Dlire, Image Doc et Wapiti, qui mettront pour cela en scène Léo Folio, l’aventurier du recyclage des papiers imaginé par EcoFolio. Les 8-12 ans pourront apprendre et transmettre les bons gestes à leur entourage tout en s’amusant dans la lecture. Quant à la deuxième opération, il s’agit d’un partenariat presse : Bayard offre à l’éco-organisme des pages de publi-rédactionnel au sein de ses magazines à paraître tout au long de l’année 2012. Le « Point F », symbole du recyclage du papier, est à présent apposé sur l’ensemble de ses supports de marketing direct. Le logo de la filière papiers invitera les lecteurs à trier leurs papiers. En savoir plus.
Posté le 02/04/2012
Guide pédagogique « Pour une éducation au développement durable et solidaire
Le Guide pédagogique « Pour une éducation au développement durable et solidaire » invite les équipes pédagogiques à entrer dans une réflexion collective autour de la solidarité internationale et du développement durable. L’ouvrage suggère de nombreuses pistes pour mener des activités pédagogiques, dans une approche co-disciplinaire, et conduire des animations hors-temps scolaires de l’école au lycée. Il propose également des conseils et méthodes simples pour construire des partenariats ambitieux, éclairés par des exemples concrets de projets : organiser le compostage des déchets organiques avec la cantine scolaire du lycée, organiser avec les collégiens un projet d’entraide franco-sénégalaise, organiser une journée à thème à l’école primaire, organiser un échange de classes entre deux établissements... Un guide pour amener les jeunes à comprendre le monde dans lequel ils vivent, à devenir des citoyens éclairés et responsables.
Auteurs : collectif  - Editeur : CRDP de Franche-Comté  -136 pages - Réf. 250B0246 – 12€
Pour en savoir plus
Posté le 02/04/2012
L'eau, thème majeur de l'ensemble scolaire Notre Dame de la Providence à Ussel
Depuis le début de l’année, les élèves de Notre-Dame planchent sur le thème de l’eau, dans le cadre de leur Agenda 21. Les élèves déploient leur rés'eauÉlément vital par excellence, l'eau a été déclinée sous toutes ses formes, cette année, à l'ensemble scolaire Notre-Dame de la Providence, à Ussel. Des mois à travailler sur le sujet avec, pour chaque classe de la maternelle à la terminale, un thème précis à approfondir, avant la présentation générale des travaux réalisés sur le sujet dans le cadre de leur Agenda 21, le 22 mars, dans l'établissement. Une intervenante travaillant sur l'eau de source de Treignac tenait conférence aux élèves sur sa vision de professionnelle du métier de l'eau et sur les métiers de l'eau en général, assistée de la directrice du Centre permanent d'initiatives pour l'environnement de la Corrèze. Un thème aquatique qui se poursuivait à l'étage, dans les classes, où les élèves recevaient la visite de leurs camarades pour présenter leur action. Comme chez les Bac pro service de proximité et vie locale, armés d'un écran projeté sur un mur de la salle. « Nous avons visité l'usine de traitement de l'eau et la station d'épuration d'Ussel avec les 1ère bac pro ELLEC (Électrotechnique énergie et équipements communiquants), commentaient les élèves. Et nous avons réalisé un diaporama pour en expliquer le fonctionnement. »
Des panneaux explicatifs sur la soif dans le monde ou encore la protection des animaux étaient également déployés. La géographie de l'eau à travers les continents était aussi illustrée ou encore la production de l'eau dans la région. Le passage de la précieuse ressource d'un simple bien naturel à un bien marchand, plutôt d'actualité, n'était pas, non plus, oublié par les élèves. Tous les travaux des élèves, de la maternelle au lycée seront une nouvelle fois présentés lors de la Fête de l'Ensemble scolaire, qui sera organisé en mai prochain, sur le thème de l'eau, évidemment. (source La Montagne.fr, auteur Magalie Roche - à télécharger)
Posté le 28/03/2012
Du chauffage par biomasse dans les collèges de l'Oise
Le département de l’Oise a installé des panneaux solaires thermiques et des systèmes de chauffage par biomasse dans plusieurs collèges (Betz, Neuilly-en-Thelle et Gaëtan-Denain à Compiègne), où les classes sont chauffées par des chaudières à bois. Trois collèges (Breteuil, Grandvilliers et Charles-Fauqueux à Beauvais) ont également été raccordés à des réseaux de chaleur (chaudières biomasse) et six autres projets sont à l’étude. Enfin, un marché de chauffage a été mis en place en 2009, pour 8 ans, sur les 66 collèges publics  du territoire : il oblige les exploitants à se rapprocher au maximum d’une température fixée par contrat et actualisée en fonction de la météo (19° C en moyenne dans les classes). Ainsi, en deux hivers, 3 500 tonnes de CO2 et 685 000 euros ont été économisés. Obtenus par le Département, les certificats d’économie d’énergie (CEE) valorisent l’action départementale en faveur de la réduction de la facture énergétique, avec 210 960 kWh cumac en 2011. Dans les mois qui viennent, quatre installations de solaire thermique verront le jour (collèges Clotaire Baujoin à Thourotte, René Cassin à Brenouille, d’Aramont à Verberie et Sonia Delaunay à Gouvieux). En savoir plus.
Posté le 27/03/2012
Une consommation responsable dans les collèges
Responsable de la restauration scolaire, le Conseil Général de la Nièvre fait de l’équilibre alimentaire et nutritionnel un axe prioritaire de sa politique de développement durable. « Manger local, c’est génial » est l’opération initiée par la collectivité départementale avec l’appui de la Chambre d’agriculture de la Nièvre pour favoriser l’approvisionnement en produits locaux dans les restaurants scolaires des collèges sur l’année scolaire 2011/2012. Six établissements pilotes se sont engagés à servir une fois par mois un repas 100% local. Ce sont ainsi près de 10 000 repas qui seront préparés d’ici le mois de juillet 2012. Outre l’éducation au goût des enfants, la valorisation du métier de cuisinier, cette action apporte également un soutien à la filière agricole locale et à une relocalisation de l’activité économique. En effet, une vingtaine de producteurs se sont inscrits dans la démarche et procèdent à des animations autour de leurs produits dans les collèges. En savoir plus.
Posté le 27/03/2012
Nouvel appel à projets Eco-Ecole 2012
Aujourd'hui, 900 écoles élémentaires, 380 collèges et 220 lycées ! Il s’agit du nombre d’établissements ayant engagé la démarche Eco-­‐Ecole depuis la rentrée scolaire 2011 sur l’un des 6 thèmes proposés : alimentation, biodiversité, déchets, eau, énergie et solidarités. Certains n’en sont qu’aux prémices de leur projet. Près de 500 ont obtenu le label attestant de la mise en oeuvre effective d’une démarche de
développement durable dans leur établissement. La Fondation pour l'éducation pour l'environnement en Europe lance le 6ème appel à projet pour tous les établissements qui souhaitent mettre en oeuvre concrètement le développement durable. Pour en savoir plus
Posté le 20/03/2012
Elior Restauration Enseignement signe sa 3ème convention de partenariat Eco-École
Le leader de la restauration collective scolaire en France vient de signer sa 3ème convention de partenariat avec la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe (FEEE) dans le cadre du programme Eco-École. Elior Restauration Enseignement, à travers cet engagement durable, contribue à sensibiliser les jeunes aux enjeux environnementaux. Aujourd’hui, plus de 100 établissements scolaires partenaires d’Elior Restauration Enseignement sont engagés dans ce programme pour obtenir le label Eco-Ecole et 25 d’entre eux ont été labellisées. Le programme Eco-école vise à intégrer l’ensemble des parties prenantes de l’établissement scolaire pour mettre en place un projet d’éducation à l’environnement et à la citoyenneté. Elior Restauration Enseignement, en tant qu’entreprise, s’intègre dans le dialogue avec la direction de l’établissement, le personnel administratif, les professeurs, les élèves, les parents d’élèves, les élus locaux, et les associations qui veulent participer à ce type de projet fondé sur la concertation de chacun pour participer à la sensibilisation et l’éducation des convives aux gestes éco-citoyens et durables. En savoir plus sur Eco-Ecole. En savoir plus sur Elior Restauration Enseignement
Posté le 20/03/2012
Fondaterra et Compass Group France s’associent pour proposer des menus responsables
Compass Group France, acteur majeur de la restauration collective, s’est associé à Fondaterra en janvier dernier pour mener des actions de développement durable sur la région Ile-de-France. Réseau d'institutions publiques et privées fédérant des compétences de recherche et de formation, Fondaterra soutient notamment l’opération Assiette verte qui consiste à approvisionner la restauration collective en produits locaux et de saison et à sensibiliser les consommateurs à l'alimentation durable. L’opération sera mise en place dans des restaurants pilotes du groupe Compass, qui a fait des menus responsables l’un des 5 enjeux de sa politique de développement durable. Ainsi, dans les restaurants collectifs de La Défense, Puteaux, Arcueil, et Montrouge, chacun pourra prendre ses responsabilités citoyennes et se faire consomm’acteur en choisissant les produits ciglés Assiette verte.  L’opération Assiette verte sera la première action concrète mise en place dans les restaurants du groupe Compass Group France, permettant entre autres la préservation des espaces naturels et des emplois locaux. Fondaterra accompagne Compass Group France en s’appuyant sur son expertise acquise depuis huit ans en termes de valorisation des déchets, de maîtrise de consommation d’énergies et d’eau dans les prestations de restauration.
Posté le 12/03/2012
BEM publie son cinquième rapport RSE et y intègre pour la première fois son bilan Carbone
BEM Bordeaux Management School vient de publier son cinquième rapport RSE.  Ce document présente l’ensemble des actions initiées par les étudiants et collaborateurs de l’Ecole en matière de développement durable de janvier 2010 à juin 2011, ainsi que les résultats de son premier bilan Carbone. Les données qualitatives (« fiches expérience ») et quantatives (consommations d’eau et d’énergie, nombre d’heures de cours RSE, nombre et type de publications...) présentées dans ce rapport sont significatives de l’intégration de la RSE dans l’école. De par son activité de recherche, de par ses enseignements, et de par les valeurs qu’elle promeut, la grande école diffuse la RSE au sein des entreprises. Quelques chiffres : durant les 18 mois, 1162 heures de cours de RSE ont été dispensées, et 60 travaux de recherche liés à la RSE ont été publiés, ce qui correspond à une augmentation de 54%. Par ailleurs, BEM est labellisée Cordées de la réussite grâce à ses actions telle que la démarche de tutorats auprès de bacheliers (accompagnement dans des projets de formation et professionnels), ou encore l’action "une Grande Ecole : pourquoi pas moi ?". Quant au premier bilan Carbone campus réalisé, il indique que les activités de BEM correspondent à 560 tonnes équivalent Carbone. Une série de recommandations a été réalisée pour réduire ces émissions (covoiturage des salariés, limitation de l’utilisation des transports aériens, sensibilisation aux éco-gestes, inclusion d’éco-critères dans les appels d’offre… Pour en savoir plus sur la RSE à BEM
Posté le 02/03/2012
300 élèves de la Plaine du Var découvrent le projet Eco-vallée
Les 300 écoliers et collégiens de la plaine du Var ont reçu le 17 février dernier un kit composé de 11 posters présentant les différents aspects de l’aménagement de la Vallée, tandis que des pistes pédagogiques ont été données aux enseignants et directeurs d’établissements. Cette distribution est l’initiative des promoteurs de l’Opération d’intérêt national (OIN) de la plaine du Var (programme Eco-vallée), à savoir la mairie de Nice en la personne de Christian Estrosi, le conseil général des Alpes-Maritimes en la personne d’Eric Ciotti, le recteur Claire Lovisi, le directeur académique des services de l'Éducation nationale Philippe Jourdan, et la directrice du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP), Michèle Ottombre-Borsoni. Ces kits ont été conçus en partenariat avec le CRDP, la Ligue pour la protection des oiseaux, (LPO), l’université de Nice-Sophia Antipolis et l’Académie de Nice. C’était l’occasion de présenter le projet de l’Eco-vallée qui prévoit l’aménagement de 450 hectares pour y développer les pôles du Grand Arénas, Nice Méridia et la Baronne-Lingostière, y construire des logements, des commerces, mais aussi y aménager un parc naturel départemental. Le territoire apparait comme un bon support pédagogique d’apprentissage des problématiques de développement durable. Seul bémol à cette initiative : la dimension réellement écologique du projet fait l’objet de controverses. Pour en savoir plus, consultez la page du site de l’Académie de Nice, le site de la vallée du Var et le site de la ville de Nice. Pour lire l’article de Nice Premium du 21 février 2012 présentant la critique de Collectif « O.I.N. Plaine du Var : pour un débat citoyen »
Posté le 02/03/2012
Un blog de partage de bonnes pratiques entre établissements agricoles
Le ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche a lancé, en 2009, un site pour les élèves et les étudiants de l’Enseignement agricole. Il s’agit d’un blog participatif ouvert à tous et permettant de lire et de commenter les articles, d’échanger ses bonnes pratiques dans un espace collaboratif. Pour cela, il suffit aux élèves, étudiants ou apprentis de l’enseignement agricole de s’inscrire sur le site, de créer leur profil et de devenir membre du réseau. Il sera alors possible de devenir ambassadeur du « Réseau des lycéens » pour leur établissement, et en valoriser les initiatives en publiant des textes, des images ou des vidéos sur le thème du développement durable. Il s’agit de partager sa vision de l’éducation pour le développement durable, d’expliquer les démarches de tri des déchets dans l’établissement et les démarches de sensibilisation à la consommation d’énergie, ou encore de développement la politique de l’établissement en matière d’alimentation (cantines scolaires)… http://reseau-lyceen.educagri.fr En savoir plus avec le guide pratique : http://reseau-lyceen.educagri.fr/wp-content/uploads/2009/09/Guide-pratique-pour-participer-au-blog.pdf
Posté le 29/02/2012
Eco-Ecole donne la parole à la communauté scolaire investie dans son programme
Eco-Ecole, campagne coordonnée par la Fondation européenne pour l’éducation à l’environnement -FEEE,  a édité en 2011 sa sixième brochure « Eco-Ecoles en action », qui présente des actions concrètes réalisées dans des écoles élémentaires, collèges et lycées, le tout assorti de témoignages. La diffusion de ces actions à la fois exemplaires et transposables vise à inciter de nouvelles écoles à s’engager dans une démarche éco-responsable. Aujourd’hui, Eco-Ecoles recense 1500 établissements scolaires ayant engagé depuis la rentrée 2011 une démarche Eco-Ecoles en France. Par ailleurs, à l’international, près de 41 000 établissements sont concernés par cette démarche dans 50 pays. La brochure permet de diffuser les discours des enfants, des enseignants et du personnel éducatif qui présentent alors leur implication dans chacun des projets et le déroulement de ceux-ci. Elle donne également de brefs conseils méthodologiques et pédagogiques pour mener à bien ce type d’actions, en rappelant l’importance de la sensibilisation, de la coopération, de la bonne définition de priorités ciblées, ainsi que de l’implication des élèves, et ce tout au long des sept étapes clés que propose Eco-Ecoles. Si ces étapes sont bien respectées, les écoles pourront peut-être obtenir le label par le Jury Eco-Ecoles et le renouveler chaque année, afin d’obtenir une reconnaissance nationale et internationale. eco-ecole@f3e.org - www.eco-ecole.org
Posté le 28/02/2012
Jumeler les écoles du Nord et du Sud : un projet de l’Union Européenne
L'enrichissement réciproque du nord et du sud en termes de connaissances, d’expériences et de curiosités mutuelles est essentiel pour penser une nouvelle société durable. Ainsi, un séminaire international de formation, de recyclage et de renforcement de capacités s’est déroulé à Douala (Cameroun) le 15 février dernier sur le thème « Plans d'actions éducatives sur les objectifs du millénaire pour le développement ». Ce projet prévoit notamment l'élaboration de l'agenda 21 scolaire orienté sur la coopération scolaire décentralisée et le développement durable, ainsi que la création d'un réseau de managers des écoles. Il s’agit de favoriser les jumelages scolaires entre les écoles du nord et du sud (échanges épistolaires…), créer une dynamique et une approche communes, favoriser l'éducation et la sensibilisation des enseignants, de jeunes et des parents au développement durable et à l'inter-culturalité, et de proposer des parcours de formation et des programmes d’expérimentation. Ce projet est implémenté en Europe par l'université Ca' Foscari de Venise, et en Afrique par la Communauté urbaine de Douala et l'université de Maroua. Des directeurs et proviseurs des lycées et collèges d'Italie, de Bulgarie, du Burkina Faso, de Portugal et de France, ainsi que des représentants des institutions partenaires et des enseignants de la ville de Douala, ont participé à ce séminaire, après avoir été reçus à Yaoundé par l'ambassadeur d'Italie, le représentant de la commission européenne, et les ministres en charge de l'éducation au Cameroun.  Source : Cameroun Info, le 16/02/2012
Posté le 24/02/2012
Des lycéens grassois mesurent le taux de CO2 de leur salle de classe
Une expérience réalisée au lycée Tocqueville dans le cadre de son Agenda 21 scolaire a démontré la trop forte concentration de CO2 dans les salles de classe, du fait du grand nombre d’élèves. En effet, pendant 15 jours, des élèves ont mesuré la qualité de l’air en faisant une comparaison entre deux salles similaires, mais qui avaient des taux d’occupation différents (l’une accueillant toute une classe et l’autre accueillant deux fois moins d’élèves). Le projet comportait trois axes : l’identification des polluants dans l’air extérieur et intérieur ; tirer des conséquences sur la qualité de l’air, les comportements, les performances et la concentration des élèves ; préconiser des solutions d’aérations et des produits d’entretiens adaptés. Les mesures étaient faites à chaque heure de cours, et les éco-délégués étaient chargés de faire un relevé toutes les 10 minutes en notant les ouvertures et fermetures de portes et fenêtres, ainsi que les autres événements de ce type. Le nombre de personnes et la température étaient également relevés. Trois périodes de mesure étaient distinguées afin de tester différentes techniques d’aération : aucune ventilation ; en laissant les cours se dérouler comme d'habitude (libre cours) ; en imposant un protocole d'aération (ouvrir les fenêtres pendant 10 minutes…). A partir de cette expérience, il a été constaté qu’il était difficile de donner des cours dans ces conditions, les élèves ayant du mal à se concentrer. Le lycée réfléchit donc à de nouveaux systèmes d’aérations. Pour en savoir plus  Pour mieux connaître l’Agenda 21 scolaire du lycée
Posté le 20/02/2012
Des CM1 collectent les déchets électriques pour le concours « Mission D3E » lancé par ERP
Le concours « Mission D3E » lancé par ERP France (European Recycling Platform) vise à sensibiliser les élèves de CM1 aux enjeux de la collecte et du recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E). Le challenge se veut ludique et créatif, dans le but à la fois d’informer les élèves mais aussi de les inciter à l’action immédiate en matière de recyclage. Chaque classe de CM1 participante (parmi celles présentes sur les territoires des collectivités partenaires d’ERP) doit imaginer et concevoir un prototype de boîte de collecte avec les matériaux, couleurs et design  de son choix. Cette boîte servira à déposer les petits D3E à recycler : appareil photo, lecteur MP3, téléphone portable, sèche-cheveux, brosse à dent électrique… le 19 mars, un jury sélectionnera les 10 meilleurs projets, et ces derniers seront exposés pendant la Semaine du développement durable, du 1er au 7 avril 2012. Les trois classes lauréates seront invitées à une cérémonie de remise des prix qui se déroulera à Paris le 4 avril. Cette initiative vient compléter le kit pédagogique lancé en novembre dernier par ERP France en collaboration avec le Webpédagogique. Ce kit visait déjà à sensibiliser les élèves de CM1-CM2 au fonctionnement et enjeux de la filière D3E et à les faire réfléchir aux problématiques sociales et environnementales. Le dossier de candidature et le règlement complet du jeu sont disponibles sur le site Internet www.erp-espacepedagogique.fr
Posté le 16/02/2012
Dix planches pédagogiques de Deyrolle pour l’Avenir diffusées dans les écoles
En avril 2010, Deyrolle pour l’Avenir et le ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative ont initié un partenariat sur l’éducation au développement durable dans les écoles primaires. Dix planches pédagogiques parmi la collection Deyrolle pour l’Avenir (composée de plus de 100 planches) ont été sélectionnées, relues et validées par le Ministère afin de composer un kit accompagné d’un livret rédigé par le Centre national de documentation pédagogique. Le kit a été distribué à titre expérimental  dans toutes les classes de CM1 et CM2 de l’Académie de Rouen (publiques et privées). Le succès de cette expérience a conduit sa reproduction dans les Académies de Rennes et de Caen (mars 2012). L’opération dans l’académie de Rennes a été lancée le 6 février  en présence du recteur de l’académie, Monsieur Steyer, et du haut fonctionnaire au développement durable au Ministère de l’Education Nationale, Monsieur Valantin. Deyrolle pour l’avenir s’apprête à distribuer à l’ensemble du territoire. Vous êtes une école et souhaitez recevoir le kit de sensibilisation au développement durable, contactez Maxime de Rostolan : rostolan@deyrolle.fr
Pour en savoir plus 
Posté le 16/02/2012
Les sixièmes du collège Léo Lagrange amènent la biodiversité jusque dans leur jardin !
Au collège Léo Lagrange de Fourmies, dans le Nord, vingt-deux élèves de sixième ont participé au projet « Du collège à chez soi » dans le cadre de l’Agenda 21 scolaire. Cette action de sensibilisation a débuté en décembre dernier et vise à développer la biodiversité de l'établissement scolaire, ainsi que celle du domicile des élèves. L'association lilloise "Chico Mendès", qui développe des projets associant éducation à l’environnement, citoyenneté et actions de terrain en faveur de la biodiversité, a participé à l’initiative. Ainsi, différentes séances ont été proposées aux élèves afin de leur faire découvrir des espèces d’animaux et de plantes. Les  sixième EO ont pu être mis en contact avec la nature et leur environnement local (arbres, espèces d’oiseaux locales…), y compris culturel (chants...). Une exposition a alors été faite pour présenter les diverses espèces d'oiseaux du territoire. Les sixième ont aussi assemblé des nichoirs et les ont placés dans les arbres de l'école, et chaque élève a également pu repartir chez lui avec son propre nichoir à installer dans son jardin. Ce type de projet permet non seulement de sensibiliser les jeunes à leur environnement, mais également de réhabiliter les terrains non entretenus et d’intégrer une dimension sociale à l’initiative mise en œuvre. En l’occurrence, des patients d'un atelier thérapeutique d'un centre hospitalier de psychiatrie ont découpé les planches pour les nichoirs. Pour consulter le site du collège Léo Lagrange. Pour consulter le site de Chico Mendès. Source : La Voix du Nord, 13.02.2012
Posté le 16/02/2012
L’agenda 21 scolaire : méthodes et outils pédagogiques
Rien de plus exaltant pour un établissement d'enseignement que de mettre en oeuvre une démarche de développement durable et de s'inscrire ainsi dans le mouvement national des Agendas 21 scolaires. Mais la conduite d'une telle démarche n'est pas simple. Elle exige une méthode et des outils efficaces et éprouvés. Cet ouvrage a pour objectif de donner aux enseignants et à la communauté éducative un cadre méthodologique précis accompagné d'outils pédagogiques " clés en main " mais personnalisables ayant fait l'objet d'une pratique validée. Huit cahiers méthodologiques reprennent l'essentiel pour la mise en oeuvre d'un Agenda 21 scolaire. 27 euros.  Pour en savoir plus
Posté le 14/02/2012
L'ADEME et LeWebpédagogique mettent en ligne leurs ressources sur le développement durable
L'ADEME et LeWebPédagogique proposent de découvrir gratuitement les ressources numériques qu’ils ont co-éditées sur le développement durable. Ces ressources, synthétiques et imagées, proposent aux enseignants une approche pédagogique et un regard d'expert sur les thématiques du développement durable. Ce mois-ci, c’est le thème de l'économie durable qui est à l’honneur, avec en premier lieu une question cruciale que l’on oublie souvent de se poser : La croissance économique est-elle compatible DD ? Différents autres dossiers sont mis à disposition de tout un chacun, par exemple sur le thème de  L'influence des politiques environnementales sur le comportement des consommateurs. Enfin des diaporamas sont accessibles : Diaporama : Définir le DD et Diaporama : Le T-shirt en coton. Ces documents gratuits sont publiés sous le régime juridique de Creative Commons et sont destinés à un usage en classe ou sur le web. Le prochain thème abordé sera le réchauffement climatique. En savoir plus
Posté le 10/02/2012
Une chaire sur la ville est lancée en partenariat avec l’AFD, Suez Environnement et GDF SUEZ
L'École des Ponts ParisTech s'est associée à l'AFD (Agence Française de Développement), Suez Environnement et GDF SUEZ pour lancer une  nouvelle chaire de trois ans, dédiée à la recherche et l'enseignement sur le fonctionnement des villes.  La ville attire en effet de plus en plus le monde de la connaissance, étant le théâtre des échanges économiques de biens et de services, mais aussi des échanges humains. Elle commande la performance économique comme le bien-être des habitants, elle recouvre à la fois des enjeux sociaux en brassant des populations diverses, et des enjeux politiques puisque la démocratie et le vivre-ensemble s’y jouent largement. Les axes de recherche choisis traitent tant des questions techniques que des questions politiques et sociales : la ville matérielle, avec l’agencement des bâtiments et son financement ; la gouvernance des villes et son offre de services ; le rôle de la firme dans la « fabrique urbaine » et l’intégration dans les sciences sociales des études à son sujet ; le rôle des acteurs publics ; l’évolution des réseaux techniques réticulaires face aux enjeux du développement durable. La création d'une chaire sur la ville s'inscrit dans une stratégie de développement de relations structurées avec les acteurs des secteurs économiques. Au total, l'École a mis en place 14 chaires et chacune d'entre elles s'appuie sur l'expertise reconnue au niveau national et international de ses laboratoires de recherche et de ses enseignants. Pour découvrir le programme détaillé ; Karima Chelbi karima.chelbi@enpc.fr
Posté le 07/02/2012
Neuf établissements récompensés en Auvergne pour leurs projets de développement durable
La région Auvergne incite les lycées et CFA à rédiger leur propre Agenda 21 dans une approche participative, plaçant les jeunes comme acteurs centraux de la préservation de la planète. Cette action a participé à l’obtention de la labellisation « Agenda 21 local France » du ministère de l’Ecologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire. Les projets de neuf établissements viennent d’être récompensés par la Région : cinq établissements pour leur proposition d’élaboration d’un Agenda 21 et quatre établissements pour leur projet d’équipe. Les projets d’élaboration d’un Agenda 21 sélectionnés doivent être issus d’une démarche transversale impliquant tous les acteurs de l’établissement : chef d’établissement, enseignants, lycéens et/ou apprentis, personnels administratifs et techniques, parents d’élèves… La Région apporte une aide de 5 000 euros pour la mise en place de ces projets. Quant au projet d’équipe, il permet le développement de projets d’éducation à l’environnement et au développement durable à une échelle plus limitée qu’un Agenda 21 dans les domaines de la gestion des déchets, la préservation de la biodiversité, la gestion de la ressource en eau... Ce dernier type de projet est soutenu à hauteur de 800 euros et est porté par le personnel administratif, le personnel technique, une classe ou un groupe de classes avec enseignants… En savoir plus
Posté le 07/02/2012
Bilan des Ecol’giques en démarche Agenda 21 depuis 3 ans
L’Education nationale et le Parc naturel régional de l’Avesnois ont développé un programme pédagogique destiné à accompagner les enseignants dans la mise en œuvre d’un Agenda 21 au sein de leur école : les Ecol’ogiques. L’Inspecteur d’Académie, le maire et ses services, les parents d’élèves et bien d’autres acteurs dont le Comité 21 se sont alors mobilisés et ont construit la démarche et la méthodologie ensemble. Suite au bilan fait par les enseignants au sujet concernant la mise en œuvre des grandes étapes de la démarche au bout de trois ans, le Parc naturel régional de l’Avesnois propose aujourd’hui d’adapter la démarche pour l’améliorer. Cela se ferait notamment en laissant à l’enseignant la liberté de travailler un seul thème par an au lieu de trois, en réduisant les comités de pilotage (école, mairie, parents à minima), en proposant une réunion de présentation au sein de l’école, ainsi qu’un accompagnement régulier, en maintenant une « permanence téléphonique » pour toutes les questions que pourraient se poser les enseignants lors de l’avancée du projet, et en pérennisant l’accompagnement financier du Parc, tout en l’adaptant au nombre de classes par écoles et au nombre de thématiques traitées. Ces points d’amélioration à apporter n’effacent en rien le bilan positif du projet : ce travail a abouti à un guide pratique et des outils pédagogiques qui peuvent désormais servir à tous les intéressés. Le classeur des Ecol’ogiques, guide pratique Agenda 21 scolaire, est une véritable ressource documentaire à destination des partenaires engagés, et explique toutes les étapes de la démarche. Pour en savoir plus
Posté le 06/02/2012
Sanary partenaire de ses écoles pour une éducation au développement durable
Depuis 2007, la commune de Sanary signe une convention avec les chefs d’établissements scolaires et l’inspection de circonscription Sud Sainte-Baume-Sanary afin de mener des projets pédagogiques d’éducation à l’environnement. Aujourd'hui, près de quinze projets sont proposés à chaque classe des écoles de la Vernette, Jean-Michel Cousteau, Saint Jean et Portissol. Près de 1500 élèves peuvent alors participer à des activités adaptées à leur âge, qu’il s’agisse d’interventions en classe, de mise en pratique sur le terrain, de sorties à l'école des oiseaux, à la plage ou de visites de potagers ou de séances d’informations sur le commerce équitable et solidaire... Cette année, de nouvelles sorties ont été proposées : l'école du patrimoine, l'école de l'olivier, l'école de la pêche et l'école des tortues marines. Ces actions s’inscrivent dans le cadre du programme d’éducation à l’environnement et au développement durable mis en place en 2007, et placé sous l’égide de l'Agenda 21 local, permettant de mettre en œuvre un partenariat intéressant entre les divers acteurs du territoire. Source « Un partenariat durable entre la commune et l'éducation nationale », Six-Fours, 27-01-2012. Pour en savoir plus
Posté le 03/02/2012
Nouvelle publication : comment démarrer l’éducation au développement durable
La collection « Repères pour agir.Premier degré", le CRDP d’Amiens, pôle national de compétences pour l’EDD, vient de publier un ouvrage "Démarrer l'EDD" qui s'adresse au premier degré. L’éducation au développement durable est devenue une composante importante de l’enseignement à l’école primaire. Les programmes de l’école primaire de 2008 requièrent en effet d’aborder tous les enjeux de la question, de la découverte du monde (cycle 1), à la compréhension des interactions entre les êtres vivants et leur environnement (cycle 2), et jusqu’à la technologie, les sciences, l’histoire et la géographie pour le cycle 3. Pour aider à sa mise en œuvre, cet ouvrage propose aussi bien des activités ponctuelles que des séquences ou des projets, de classe ou d’école. Des expériences sont commentées, des projets analysés ; "L’eau dans ma commune", "la couleur de l’étang", ou même "le développement durable chez nos voisins" sont autant d’occasions de déterminer l’approche pour mener cette éducation. Enfin, l’ouvrage propose de réinventer les usages de dispositifs existants : expositions, littérature de jeunesse. 142 pages. 19 euros Pour en savoir plus
 
Posté le 01/02/2012
La « démarche assiette durable » dans le Nord marie écologie et économie
Le département du Nord ambitionne de servir plus de 50 000 demi-pensionnaires (8 millions de plateaux par an) avec des repas écologiques et économiques dans les 170 restaurants collectifs de ses collèges. L’assiette durable a été expérimentée dans six établissements pilotes et est désormais présentée à tous les établissements du département. Ecologie, qualité et convivialité sont au cœur du dispositif. Le référentiel multicritère élaboré dans ce but permet de s’évaluer régulièrement au travers de 12 objectifs se déclinant en 34 « sous-objectifs » et en 47 préoccupations avec trois niveaux de performance. L’établissement définit ses priorités, organise des rencontres avec les producteurs locaux… Le coût n’en est pas augmenté tandis que la qualité du repas est améliorée, ce qui permet aux élèves de redécouvrir une nourriture plus saine et appréciée. En savoir plus
Posté le 31/01/2012
Le deuxième Concours Trophées IDEES Junior est lancé !
Le Conseil général des Hauts-de-Seine a relancé cette année le concours Trophées IDEES Junior à destination des collèges du Département. Un établissement, une classe ou un groupe d’élèves encadrés par un professeur, de la 6ème à la 3ème peuvent être candidats. Ce concours s’inscrit dans la lignée des Trophées IDEES, qui sont ouverts à quatre catégories de candidats : les personnes publiques (communes, groupements de communes, établissements publics), les associations, les entreprises et depuis 2011 les collèges. Le Concours Trophée IDEES Junior a pour vocation de mettre en avant les démarches citoyennes des collèges, le travail en interdisciplinarité, les projets concrets réalisés en faveur du développement durable et de récompenser l'action la plus  innovante. Il valorise et promeut alors l’implication de l’établissement, des collégiens et récompense leur réalisation. Le collège lauréat recevra une prime de 5 000 euros. Pour en savoir plus 
Posté le 31/01/2012
Plénière de la Plateforme régionale de concertation de l'EEDD en PACA
La Plénière de la Plateforme régionale de concertation de l'EEDD en PACA, du 15 décembre 2011, sur "Agenda 21 et EEDD : quand les territoires agissent pour leurs avenirs" à Manosque, a réunit 142 acteurs du territoire PACA, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, de Paris et de Lyon.  A télécharger le compte rendu, les articles de presse, les cartes sur les Agenda 21 (locaux et scolaires) en PACA, le ppt de M. Dussaux "EEDD comme nouvelle politique éducative locale" ...  une vidéo de la journée et un petit livret ressources seront prochainement en ligne sur le site. Pour en savoir plus
Posté le 27/01/2012
Éduquer au développement durable. Pratiques codisciplinaires et projets au collège et au lycée
Le développement durable n’est pas une discipline de plus, mais plutôt une approche sous un angle nouveau de chaque discipline. Les auteurs montrent dans cet ouvrage Éduquer au développement durable. Pratiques codisciplinaires et projets au collège et au lycée, édité par CRDP de l’académie d’Amiens et le CRAP-Cahiers pédagogiques, comment chacune, dans sa spécificité, peut renouveler son contenu, mais aussi s’inscrire dans un projet codisciplinaire. Sous la forme de témoignages commentés, des pistes pédagogiques sont proposées dans la plupart des matières. En français, on peut aborder la thématique de l’avenir de la planète avec Jules Verne. En ECJS, l’étude des institutions françaises et de l’Union européenne crée de nombreuses passerelles, et en EPS, une sortie peut sensibiliser à l’évolution des paysages...  Ces pistes individuelles sont complétées d’idées de projets à l’échelle de l’établissement, où coopèrent les enseignants de disciplines différentes. Organisation d’une journée-phare, ou d’une semaine « collecte des déchets » sont abordés, ainsi que la pérennisation et l’évaluation des actions. En matière de codisciplinarité, cet ouvrage vous le prouve, le champ d’investigation est large, l’imagination invitée ! Pour en savoir plus - Bon de commande
Posté le 25/01/2012
Le collège La Rocal : l'exemple du tri
Il fut un temps le mauvais élève du département en matière de gestion des déchets. À peine une année a suffi pour qu'il soit cité en exemple. Le collège La Rocala reçu hier la visite et les félicitations des élus du conseil général de Lot et Garonne. L'établissement scolaire, qui accueille environ 700 élèves, pour moitié issus des écoles primaires de Boé et Bon-Encontre, a considérablement réduit ses déchets. La taxe instaurée par la communauté d'agglomération d'Agen a sans nul doute été un incitateur à ces économies « vertes ».
« D'une taxe de 3 500 € représentant cinq containers en octobre 2010, nous sommes tombés à un seul container en mars 2011 et 1 030 € de taxes qui vont bientôt passer à 750 €» explique Marie-Thérèse Fourcade, la gestionnaire du collège La Rocal. « L'économie a été de 80 % », ajoute Christian Ferullo, élu en charge de l'Éducation au département.« En l'espace d'une année, nous avons complètement changé notre approche des déchets » présente Francis Cappe, le principal de l'établissement. Un agent d'entretien titulaire d'un CAP gestion des déchets a été recruté pour un contrat de deux ans. Georgette Sempé a apporté sa connaissance depuis un an et demi. Bémol, à la fin du contrat, elle ne sera peut-être pas maintenue au sein de l'établissement. Elle a notamment instauré un système de compostage des déchets verts auxquels sont adjointes les épluchures du self, la cuisine est en effet concoctée sur place par des cantiniers. De fait, les emballages sont déjà en pratique diminué.« Cela se passe à tous les niveaux, les élèves ont tout de suite joué le jeu du tri, les gestes leur sont venus naturellement » ajoute Dominique Routou, principal adjoint.
Le collège La Rocal a déposé un dossier d'Agenda 21 auprès du conseil général qui a été examiné  et a reçu un avis favorable. Ceci permettra, entre autres, l'obtention de la prise en charge de la taxe CAA sur les déchets par le Conseil général. Quatre autres collèges de l'agglomération agenaise ont déjà obtenu la validation de leur Agenda 21 : Chaumié, Dangla, Félix-Aunac à Agen et Théophile-de -iau au Passage. Jasmin et Ducos sont en cours. Outre l'environnement, La Rocal a mis sur pied des projets opéra, théâtre, cinéma et rédaction d'un roman antique. (source : le petit bleu de Lot-et-Garonne - 13012012)
Posté le 16/01/2012
Un nouvel outil de diagnostic : Diag 26000
Le groupe de travail Centrale Ethique (un groupement de l'association des anciens élèves de l'Ecole Centrale de Paris, ouverts aux non centraliens) sur la norme ISO 26000 vient de publier ses travaux. L'autodiagnostic mis au point est maintenant accessible gratuitement en ligne. Quelques minutes suffisent pour répondre aux questions et découvrir en temps réel où en est votre organisation par rapport à cette fameuse norme ! L'objectif est de permettre à chaque responsable de structure de pouvoir réaliser facilement un premier diagnostic, de façon autonome, avant de se lancer dans des démarches plus structurées. La diversité de l'origine des personnes volontaires a permis de représenter toutes les parties prenantes, assurant ainsi la formalisation d'un diagnostic de qualité. http://diag26000.eu/index.html
Posté le 10/01/2012
Wellness : « Mieux être pour mieux apprendre » chez Euromed
Le Groupe Euromed Management a mis en place un dispositif dénommé « Wellness » afin d’améliorer la qualité de vie et la santé des étudiants, d’être au service de la performance individuelle et de la prévention des risques psychosociaux de ses étudiants. Le Wellness est un dispositif indépendant de l’administration de l’école afin d’assurer la confidentialité et l’autonomie de la démarche. Ainsi tout étudiant ayant recours à la Wellness Team et aux partenaires de la santé bénéficie d’une confidentialité absolue au regard de son dossier scolaire. Pour l’aboutissement de ce dispositif, certains services et espaces sont dédiés au Wellness des étudiants telsque :
-  Student Wellness Center, un espace de vie étudiante situé au sein du nouveau Innovation & Creativity Center (ancienne Infothèque). L’étudiant trouvera sur place des informations concernant la santé, la nutrition, le sport, le stress, les aides financières et toutes les autres activités /informations pertinentes.
- Wellness Counseling Center, l’espace confidentiel du Wellness – Au 3ème étage du Bâtiment A (A.329) une salle est aménagée pour recevoir les étudiants qui souhaitent parler en toute confidentialité à un psychologue ou directement aux membres de la Wellness Team. Ceci leur permet d’avoir accès à des orientations personnalisées et des conseils.
- La Wellness Team est composée de 5 membres du personnel administratif de l’école. Secouristes et bénévoles, ces personnes organiseront les rendez-vous pour les visites médicales et les consultations, géreront les espaces Wellness et la documentation, et serviront de relais d’informations entre les étudiants et la Direction.
Le Wellness est un concept multidimensionnel et complexe qui décrit la bonne santé d’un individu se manifestant à travers sa qualité de vie et son intime sentiment de bien-être. Pour en savoir plus

Posté le 30/12/2011
Des écoliers plantent des arbustes à Puteaux
Vingt-cinq élèves d’une classe de CE2 de l’école Marius Jacotot ont participé dans la matinée de mardi 6 décembre à la plantation d’arbres à l’occasion de l’anniversaire des 50 ans de l’enseigne Auchan. Cette opération originale s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21 scolaire initié par la ville de Puteaux et mené par l’établissement. Avant de s’atteler à la tâche sur la terrasse Boiledieu, les élèves ont rencontré le directeur adjoint du magasin Auchan – La Défense, M. Lourenço, avec qui ils ont pu échanger. Lors du jeu des questions/réponses, l’importance de préservation et de l’amélioration de l’environnement en milieu urbain a évidemment été évoquée. Avec l’aide du service municipal des Espaces Verts, les écoliers ont planté vingt lilas des Indes, arbustes bien connus pour leur floraison estivale qu’il convient de planter en automne. Si la taille a lieu à la fin de l’hiver, en mars, le lilas des Indes explose de couleurs vives en été. A terme, l’arbuste pourra atteindre une hauteur de 3 mètres. Rappelons que la Ville a été récemment récompensée par le Prix Territoria d’Argent 2011 qui distingue l’Agenda 21 scolaire. Pour en savoir plus
Posté le 26/12/2011
Agenda 21 scolaire : les élèves de Segpa de Bellevue embellissent le paysage
Plus d'arbres, plus de vie », c'est le mot d'ordre auquel s'est ralliée la cité scolaire Bellevue, à l'occasion de l'année internationale des forêts 2011. Dès hier matin, les élèves de 3e Segpa ont commencé la plantation de 60 arbres (chênes et fruitiers), sur les 30 000 jeunes plants offerts aux participants du projet par les Pépiniéristes forestiers français. Une chance, la cité scolaire étant perpétuellement en travaux, il s'est trouvé sur place une grue disponible pour creuser. Des trous assez larges pour ne pas avoir à retravailler la terre pendant trois ans, explique Jean-Claude Pellegas, professeur d'horticulture à Bellevue. Devant une petite dizaine des ses élèves, l'enseignant a livré les secrets d'une bonne plantation. Et ses apprentis pépiniériste du jour ont bien fait les choses, malgré un crachin perfide et la terre lourde collant aux chaussures.Ces plantations s'inscrivent au menu d'un Agenda 21 bien rempli pour la cité scolaire qui s'est dotée entre autre d'une salle de production, d'une lombriculture et qui travaille, avec les élèves de Segpa, dans le domaine de l'environnement et du développement durable. Au-delà de l'année des forêts, les élèves de Segpa se sont engagés dans un projet visant à améliorer leur cadre de travail, des ateliers vétustes en fond de parc. Sur les murs de leur atelier, ils ont réalisé un affichage complet de leur projet qui comprend, outre l'aménagement paysager, la réhabilitation des façades avec des bardages de bois, la création de bassins à jet d'eau et un éclairage solaire. Plus une signalétique que les élèves ont commencé à réaliser, sous la direction de Gilbert Thomas, leur professeur de maçonnerie... (Source la dépêche.fr le 7/12/2011)
Posté le 23/12/2011
Signature de la Charte d'engagement la charte d'engagement du groupe scolaire Charles Peguy
La ville de Colombes accompagnes l'école Charles Peguy dans l'élaboration de son Agenda 21 scolaire. Le 12 décembre, la charte d'engagement entre le groupe scolaire Charles Peguy et la municipalité a été signée. La première expérience de la commune est  l’Agenda 21 scolaire Marcel Pagnol. Il a été élaboré au cours de l’année scolaire 2009-2010 à l’école Marcel Pagnol, désignée école pilote de la démarche.Après une année de travail, au cours de laquelle la concertation des différents acteurs de l’école (équipe enseignante, parents d’élèves et élèves, agents municipaux, élus et Académie) a largement été favorisée. Le plan d’actions de l’A21 scolaire Marcel Pagnol a été adopté le 26 juin 2010. La municipalité a souhaité poursuivre la démarche à engagement école Ambroise paré B à la rentrée scolaire 2010. Deuxième école pilote avec mise en œuvre d’une méthodologie plus légère pour les services municipaux partenaires et pour l’équipe enseignante (réduction des réunions de travail…). Adoption le 7 juin 2011 d’un plan d’action composé de 17 actions conduisant : création d’un potager de 7 parcelles, chacune gérée par une classe ; rétablissement des lignes de pédibus, ou encore  mise en place de la récupération des barquettes alimentaires en vue de leur recyclage en pièces automobiles ; mise en place du compostage des restes de fruits de la cantine. Un guide méthodologique Agenda 21 scolaire qui sera non seulement distribué aux enseignants des écoles C. Péguy mais aussi envoyé à l’ensemble des directeurs des écoles de la ville a été réalisé pour présenter cette méthode et accompagner les écoles désireuse de s’inscrire dans la démarche A21 scolaire. La Ville s’engage auprès des écoles à accompagner l’équipe pédagogique dans la mise en œuvre de l’Agenda 21 scolaire du groupe à travers la Mission développement durable de la ville ; donner priorité aux écoles en démarche d’Agenda 21 scolaire pour les demandes de travaux inscrites au cahier des écoles nécessaires à la mise en œuvre du plan d’actions, et faire passer en priorité les écoles en démarche d’Agenda 21 scolaire pour les animations dispensées par les différents services de la Ville (Animations proposées par les référents environnement, par les services Ecologie Urbaine et Etudes/Déplacements…). Pour en savoir plus
Posté le 21/12/2011
Le département des Alpes de Haute-Provence sensibilise les jeunes au développement durable
Jean-Louis Bianco, Président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence a signé, le jeudi 15 décembre, la déclaration d’engagement en faveur de l’éducation à l’environnement et au développement durable à l’issue d’une rencontre de la Plateforme Régionale de Concertation. Le département réaffirme ainsi son engament pour la sensibilisation, l’information, l’éducation et la formation des plus jeunes au développement durable : environnement, modes de vie, de production, de consommation et « vivre ensemble ». Plusieurs actions sont déjà menées dans cet esprit par le département dans le cadre de son Agenda 21, avec notamment :
- 8 collèges engagés dans un agenda 21 scolaire, qui leur permet d’échanger entre eux, de nouer des liens avec les différents acteurs du secteur et de faciliter la mise en place d’initiatives comme le tri sélectif et la collecte du papier, ou de dispositifs de médiation entre élèves et adultes.
- 3 collèges participant à l’opération 3 C (compostage dans les cantines des collèges).
- une sensibilisation sur la question de l’utilisation des pesticides dans plusieurs classes de collège et d’écoles primaires.
- le projet « Repas à pas vers un développement durable », autour de l’agriculture de qualité et du « bien manger".
Le Comité 21 intervenait sur l'ancrage territorial à cette réunion plénière de laplateforme de concertation.
Posté le 21/12/2011
Cérémonie de remise des labels « Agenda 21 » scolaire
Le Ministre wallon de l’Environnement, Philippe Henry, ainsi que la Ministre de l’Enseignement Obligatoire, Marie-Dominique Simonet ont remis, le 25 novembre 2011 au Mundo N, un label « Agenda 21 » scolaire à 9 écoles pour la reconnaissance du travail accompli et l’exemplarité des projets menés. Lors de cette cérémonie, des intervenants extérieurs ont été invités pour susciter la réflexion et donner un surplus de sens à la démarche wallonne. Ainsi, Christine Delhaye du Comité 21 a présenté la panorama européen des Agendas 21 scolaire et Aurélie Zwang de la Cité scolaire Henri Bergson à Paris a fait part de son étude et de sa réflexion sur l’évaluation des projets EDD. La campagne « Agenda 21 » scolaire a été initié en 2007 par l’asbl Coren avec le soutien du Ministre wallon de l’Environnement. Les enjeux de l’ « Agenda 21 » scolaire s’articulent autour de trois engagements inter-reliés les uns aux autres : travailler pour la qualité de l’environnement et le bien-être de la communauté scolaire ;  construire un processus participatif, et initier des activités et projets d’éducation au développement durable. Il n'existe pas de modèle d'« Agenda 21 » dans les écoles puisque le développement durable part de situations locales, des acteurs, de leurs attentes et de leurs visions de l'école. Ainsi, chaque « Agenda 21 » scolaire sera propre à chaque école selon ses objectifs, ses motivations et les moyens dont elles disposent.  Afin de systématiser les actions réalisées et les inscrire dans la durée, Coren propose une méthodologie basée sur le principe d’amélioration continue avec une labellisation. Initier et faire vivre une dynamique « Agenda 21 » scolaire porte sur un engagement de 3 ans minimum. L’établissement scolaire engagé dans la démarche « Agenda 21 » scolaire remet un dossier de candidature à la labellisation qui est examiné par des auditeurs externes. Outre l’évaluation, le rôle des auditeurs est surtout de susciter la réflexion au sein de l’école et relancer la dynamique interne. Les dossiers et rapports d’audits des écoles sont présentés à un jury d’experts qui valide l’octroi de label renouvelable annuellement. Le niveau d’intégration du développement durable dans chaque école se matérialise par une, deux ou trois planètes visibles sur le label. Pour en savoir plus
Posté le 19/12/2011
Nouvelle version du site Campus Responsables
Lancé en 2006 par l’agence d’information, Graines de Changement, Campus Responsables est le réseau des universités et des grandes écoles qui s’engagent à mettre en oeuvre le développement durable au quotidien dans leurs activités, avec 42 campus-­‐membres à ce jour. Le nouveau site Internet de l’initiative, tout juste mis en ligne, offre de nouvelles fonctionnalités et répertorie tous les outils et documents incontournables pour quiconque veut mettre en oeuvre des actions en matière de  développement durable sur un campus. Ainsi, le Guide des Campus Responsables, répertoire annuel des bonnes pratiques DD sur les campus  français, sera désormais  accessible en ligne de manière interactive. Dans un premier temps, il s’agira de faire des recherches par établissement sur l’édition précédente, et dès la prochaine édition, des recherches enrichies par thème d’engagement seront  également possibles. Les campus qui souhaitent figurer dans l’édition 2012 pourront faire remonter leurs données directement via un questionnaire en ligne. Le nouveau site propose également une base de données complète permettant aux acteurs intéressés (étudiants,enseignants, directeurs, entreprises ou internautes) de trouver les réponses à leurs questions pour passer à l’action, et un  forum d'échanges en cours de construction pour permettre aux établissements de partager difficultés et bonnes pratiques. Le Comité 21 est partenaire de Campus reponsables.  www.campusresponsables.com
Posté le 12/12/2011
Séminaire Le développement durable au sein des établissements scolaires à Limoges
Dans le cadre de la déclinaison régionale de la convention passée entre le ministère de l’Éducation Nationale et le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, la direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement et le Rectorat de l’Académie de Limoges ont organisé, en partenariat avec la direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, l’ADEME et des représentants de structures associatives régionales, un séminaire d’une journée sur la thématique du développement durable (DD) en milieu scolaire à destination des chefs d’établissements et gestionnaires des lycées et collèges de la région au Lycée Agricole des Vaseix. Cette première initiative a pour objectif de renforcer une culture commune et de favoriser la création de partenariats et d’échanges afin de faciliter la mise en oeuvre d’actions et d’animations liées aux enjeux du développement durable au sein des établissements scolaires. Cette journée a rassemblé environ 140 personnes. Une restitution de ces travaux, à l’issue de la journée, a permis aux participants de débattre et de dégager quelques pistes d’actions dans la mise en oeuvre d’une démarche développement durable dont : inciter et proposer des formations aux enseignants ; travailler par groupes pluridisciplinaires ; mettre en perspective les actions avec le rôle éducatif ; dégager des axes prioritaires au sein des établissements ;inscrire les actions dans le règlement ; clarifier les compétences ; développer des partenariats ; constituer une équipe projet DD « qui dure » ; responsabiliser les élèves. Pour en savoir plus
Posté le 06/12/2011
La démarches Eco-collèges 92 dans les Hauts de Seine
En partenariat avec l’Inspection d’académie, le Département des Hauts de Seine s’est engagé, depuis 2009, avec les collèges publics ou privés sous contrat, dans la mise en œuvre progressive d’un projet éducatif global articulé autour des questions liées au développement durable. Ce programme appelé «Eco-collèges 92 » s’appuie sur une démarche participative et pérenne, impulsée et pilotée par les établissements eux-mêmes avec l’aide des services du Département. Ce soutien consiste en un accompagnement méthodologique mais se concrétise également par des propositions d’animations et la mise à disposition d’outils pédagogiques (prêt de la borne développement durable, de malles pédagogiques, de documents…). Il s’appuie également sur les dispositifs éducatifs départementaux existants (Ateliers Sciences et Techniques, Formation du citoyen, dispositif SIEL, Concours des Voyages européens…).De plus, les services techniques du Département apportent leurs compétences sur les thématiques environnementales (énergie, eau, déchets, bruit…) afin de mettre en place des actions concrètes de réduction des impacts environnementaux inhérents à la vie de l’établissement. Pour les collèges ayant déjà initié des actions en lien avec les thématiques du développement durable, le programme Eco-collèges 92 est également un vecteur de valorisation, de communication et de mutualisation avec leurs homologues grâce au site www.planete92.net. dont l’enrichissement et l’actualisation sont pris en charge par la direction de la communication. Au vu du succès rencontré par cette expérimentation, l'expérimentation est poursuivie et à ce jour 10 collèges, 9 publics et 1 privé, se sont engagés dans cette démarche : collège Jules Verne à Rueil-Malmaison, collège Emile Verhaeren à Saint-Cloud,  collège Henri Matisse à Issy-les-Moulineaux, collège François Truffaut à Asnières, collège Auguste Renoir à Asnières, collège République à Nanterre, collège Jean Macé à Suresnes, collège Guy Moquet à Gennevilliers, collège La Source à Meudon, collège Les Champs-Philippe. Pour en savoir plus
Posté le 30/11/2011
Kit scolaire sur le recyclage et le tri des déchets électriques et électroniques
ERP (European Recycling Platform) a imaginé en collaboration avec le Webpédagogique, un kit pédagogique destiné aux élèves de CM1-CM2. Ce kit ludique vise à les sensibiliser au fonctionnement et aux enjeux de la filière DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) mais aussi leur apporter une réflexion globale sur un ensemble de problématiques environnementales. Les enseignants pourront trouver dans ce kit les aventures des ChronoKids Adèle et Marvin qui alternent BD et fiches explicatives pour l’élève; un site internet dédié avec portail "Enfant" et portail "Enseignant" (www.erp-espacepedagogique.fr); des fiches Enseignants pour un approfondissement des thèmes BD en support de cours. Une revue DocSciences Junior, numéro spécial DEEE, a également été développé pour les élèves et milieu éducatif du second degré en partenariat  avec le Centre Régional de Documentation Pédagogique de l'Académie de Versailles et Corepile, éco-organisme en charge des piles et accumulateurs.
contact : Natacha Kaniewski
Posté le 23/11/2011
28 outils franco-belge pour se lancer dans l'éducation à l'environnementOutils
Après le premier répertoire « 50 outils pour se lancer » publié en 2007, ce deuxième tome réalisé par le réseau IDée, Nord Nature-Chico Mendès et de la Maison régionale de l'environnement et des solidarités Nord Pas de Calais, propose une nouvelle sélection de 28 outils récents, belges et français, appréciés et commentés par des praticiens de terrain, et adaptés à des éducateurs non spécialisés en ErE. Il aidera les enseignants et animateurs souhaitant se lancer dans un projet d'éducation à l'environnement avec les 3-18 ans et plus, en leur proposant un éventail d'outils de qualité traitant de thèmes variés, du climat à la biodiversité, en passant par l'éco-construction ou encore l'alimentation. A téléchargeable
Posté le 22/11/2011
Outils pédagogiques d'éducation à l'environnement au service du handicap
Face au besoin important d'outils pédagogiques adaptés aux enfants et adolescents malvoyants, malentendants et aveugles, l'ARENE Île-de-France et la Bergerie Nationale ont créé des outils visuels et audio téléchageables et gratuits pour faciliter leur accès et diffusion : 30 affiches sur les espèces d'animaux élevés en Île-de-France ; 8 fichiers audio sous la forme d'histoire contée sur les animaux de la ferme, et 18 fiches sur le thème de l'alimentation Ces outils ont pour objectif d'aider les animateurs à préparer l'accueil et les animations pour ces enfants et adolescents en situation de handicap. Pour en savoir plus
Posté le 16/11/2011
Publication de la troisième circulaire Education nationale pour l'Education pour le développement durable
Le ministère de l’Education nationale vient de lancer la troisième phase de généralisation EDD (2011-2013 : circulaire n° 2011-186 du 24-10-2011) qui prolonge les trois objectifs prioritaires de la phase précédente (2007-2010) : prise en compte des questions se rapportant au développement durable dans les programmes d'enseignement, multiplication des démarches globales dans les établissements et les écoles, et formation des enseignants et des personnels impliqués dans cette éducation. La circulaire indique que « la formation au développement durable se joue au niveau du projet d'école ou d'établissement dans le cadre d'une double mise en cohérence : d'une part entre les enseignements et les diverses formes de projets pédagogiques ; d'autre part entre les activités conduites dans l'école ou l'établissement et les territoires proches où l'on puisera des exemples ou des études de cas et où l'on mettra en œuvre les partenariats possibles ». Cette troisième phase de généralisation s'appuie donc sur trois orientations majeures : le renforcement de la gouvernance et du pilotage ; l'élargissement des partenariats, et une meilleure diffusion des informations et du partage des réussites. Concernant plus précisément le projet d’établissement, il doit combiner les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire, ainsi que l'ouverture sur l'extérieur par le partenariat. Il doit intégrer les réalités des territoires proches de l'école ou de l'établissement, tout en conjuguant la dimension pédagogique avec les politiques de développement durable de ces territoires. Les personnels de direction jouent un rôle fondamental afin de mobiliser l'ensemble de la communauté éducative autour du projet et doivent désigner un enseignant référent pour l'EDD. Les écoles et les établissements scolaires peuvent désormais demander au comité académique de se voir attribuer la reconnaissance E3D, leur permettant ainsi de faire connaître leurs initiatives aux autorités académiques.
Télécharger la circulaire
Posté le 15/11/2011
L’exemplarité de l’école de Saint-Denis-de-Pile récompensée par un Trophée Agenda 21
Dans le cadre de son Agenda 21, le Conseil général de Gironde a créé des Trophées Agenda 21, chargés de récompenser les bonnes pratiques locales selon une répartition en plusieurs catégories (catégories Citoyens, Collectivités et Etablissements publics, Exploitations agricoles, Entreprises, Associations, Etablissement scolaires et universitaires). Chaque année, des projets sont ainsi primés pour avoir su véhiculer de façon concrète des valeurs du développement durable. Cette année, dans la catégorie Etablissements scolaires, l’école élémentaire au fonctionnement éco-responsable de Saint-Denis-de-Pile a été choisie pour l’engagement de ses enseignants et de ses élèves dans le développement durable. Cet exemplarité s’est notamment démontrée par la labellisation Eco-Ecole, un label décerné aux établissements scolaires au fonctionnement éco-responsable et intégrant des programmes d’éduction à l’environnement et au développement durable. En effet depuis 2009, l’école girondine a doublement manifesté son engagement au travers d’actions avec ses élèves, au sein-même de l’école mais aussi à l’extérieur (tri sélectif, économies d’énergie, jardins pédagogiques) et de partenariats noués avec WWF France, la municipalité, ou d’autres associations. Aux avant-postes du développement durable, les jeunes élèves dyonisiens sont à présent prêts à devenir de véritables éco-citoyens grâce à ce travail pédagogique renouvelé et plébiscité chaque année. Pour en savoir plus
Posté le 10/11/2011
Agenda 21 scolaire à l’école Marius Jacotot à Puteaux
L’action de la ville de Puteaux pour la mise en place d'un Agenda 21 sciolaire à l'éocle Marius Jacotot est  récompensée par le Prix Territoria d’Argent 2011 dans la catégorie « Développement durable ». Un Comité d’experts a effectué en premier lieu une pré-sélection des meilleurs dossiers au regard des critères de l’Observatoire National de l’Innovation Publique que sont la qualité novatrice des travaux, la capacité à être transposé à d’autres collectivités et la bonne utilisation des deniers publics. Ensuite, les dossiers retenus sont transmis à un jury composé d’élus, de journalistes, de dirigeants d’associations, de cadres de l’administration et de l’entreprise. L’implication et la participation active des élèves est le moteur de cette initiative. Les élèves éco-délégués participent aux comités de pilotage, tout élève volontaire peut aussi participer aux réunions de concertation. Les idées et les interventions des enfants sont entendues et prises en compte à hauteur de celles des adultes.
L’Agenda 21 scolaire est un projet collectif qui intègre les valeurs du développement durable dans l’enseignement, toutes disciplines confondues. C’est aussi un programme d’actions qui concerne toute la communauté de l’établissement : élèves, enseignants, responsables, personnels technique et administratif, parents. Il permet de prendre conscience de l’impact de nos modes de vie, donc de nos responsabilités individuelles et collectives. Pour en savoir plus
Posté le 08/11/2011
Des restaurants scolaires éco-responsables en région Rhône-Alpes
La région Rhône-Alpes a lancé en 2008 un projet d’outil de suivi de l'impact carbone de la restauration scolaire sur les émissions de gaz à effets de serre et sur l’équilibre nutritionnel des repas. Cet outil, tout en apportant aux établissements scolaires un support technique et pédagogique, permettra aux collectivités de tenir leurs obligations réglementaires en termes :
- de Plans Climat Energie (la cantine représente 25% des GES d’un établissement scolaire);
- d’équilibre nutritionnel des repas servis aux écoliers (cf Décret n° 2011-1227 du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire).
Le développement de l’outil devrait se concrétiser dans les mois à venir et pourra être utilisé par l’équipe en charge de l’élaboration des menus, puis par celui responsable des commandes auprès des fournisseurs. Actuellement, trois régions ((Champagne-Ardenne, Aquitaine, Poitou-Charentes) ont décidé de rejoindre le projet, qui bénéficie d’un soutien de l’Ademe depuis son origine, ainsi que des ministères de l’Education nationale et de l’Agriculture.
Pour en savoir plus


Posté le 28/10/2011
Ouverture du site dédié aux éco-délégués en Basse-Normandie
L’Académie de Caen, la région Basse-Normandie, le CRDP et le GRAINE Basse-Normandie se sont associés pour concevoir un site « boîte à outils » destiné à accompagner les écoles, établissements scolaires et organismes de formation qui souhaitent susciter une dynamique autour des éco-délégués. La mobilisation et la responsabilisation des élèves, étudiants ou apprentis constituent une composante essentielle des démarches globales de développement durable au sein des établissements de formation. Cette implication peut notamment prendre corps à travers la fonction d’éco-délégué, que chaque structure peut décliner selon le contexte.
S’adressant à la fois aux éco-délégués et à leurs encadrants, ce site a pour objet de mettre à la disposition des membres de la communauté éducative des fiches pratiques permettant d’initier, de mettre en œuvre et d’évaluer une dynamique territoriale autour des éco-délégués et de leurs actions. Pour en savoir plus
Posté le 26/10/2011
Parution de l'ouvrage sur Agenda 21 des lycées agricoles
Educagri vient de publier un ouvrage Démarche Agenda 21 d'établissement d'enseignement et formation, coordonnée par Isabelle Gaboreiau, animatrice de la démarche Agenda 21 les lycées agricoles publics picards Lycée du Paraclet, et Christian Peltier, animateur Réseau national EDD par une démarche de développement durable dans les établissements. Comment un établissement scolaire s’engage-t-il dans une démarche d’Agenda 21 ? Quelles conditions satisfaire qui soient à la hauteur des enjeux que le réchauffement climatique pose aux sociétés... et notamment à l’École qui forme les citoyens de demain ? La réflexion des auteurs s’articule autour de quatre moments : le sens (comment imaginer un projet collectif en développement durable sans projection vers un avenir collectif ?) ; la démarche (le choix d’une démarche itérative permet de développer les situations propres à chaque établissement et fait place à la responsabilisation et à la créativité des personnels) ; la mise en oeuvre (tous les domaines de la vie quotidienne d’un établissement scolaire sont concernés : alimentation, gestion de l’eau, de l’énergie, des déchets, pratiques pédagogiques, management, etc.) et  la stratégie (quel projet politique de développement l’établissement veut-il se donner ?). Ainsi cet ouvrage s’adresse à tous les établissements d’enseignement, au-delà du seul enseignement agricole. Le Comité 21 a contribué à cet ouvrage par un texte « En quoi les Agendas 21 territoriaux engagent-ils la démocratie ? » 352 pages Bon de commande Pour en savoir plus
Posté le 10/10/2011
Les Agendas 21 scolaires montent en puissance à Colombes
La ville de Colombes poursuit son engagement en matière d'éducation au développement durable auprès des élèves du primaire de la commune. En effet, cette année elle accompagne les trois écoles du groupe scolaire Charles Péguy dans l'élaboration et la mise en place de l'Agenda 21 scolaire du groupe scolaire. Forte des deux expériences pilotes en matière d'Agendas 21 scolaires, les écoles Marcel Pagnol et Ambroise Paré B, la Ville a repensé la méthodologie jusqu'ici utilisée et réalisé un guide méthodologique "Agenda 21 scolaire de Colombes". Celui-ci présente les différentes étapes de la démarche, des conseils de mise en oeuvre, des pistes de réflexion, des outils qui ont fait leurs preuves sur les écoles pilotes mais aussi des astuces et bonnes pratiques ainsi qu'une liste de partenaires et adresses utiles à la mise en oeuvre du projet. Bien entendu, la mise en oeuvre du plan d'actions de l'Agenda 21 scolaire de l'école Marcel Pagnol se poursuit cette année (un bilan des actions réalisées sera prochainement publié sur ce blog) alors que celle de l'école Ambroise Paré B débute ce mois-ci. Pour en savoir plus
Posté le 07/10/2011
Lancement du concours Le respect à la loupe
SNCF lance, en partenariat avec l’Anacej, un concours qui s’adresse aussi bien aux conseils d’enfants et de jeunes qu’aux écoles, collèges et structures périscolaires. Il a pour objectif de sensibiliser au développement durable, à la citoyenneté et à la sécurité dans le transport ferroviaire. Le concours le respect à la loupe propose aux de jeunes de 8 à 15 ans de créer une campagne de sensibilisation à destination des jeunes de leur âge, qui mette en avant une initiative en matière de respect de l’environnement, des autres ou des biens collectifs, dans le domaine du transport ferroviaire ou de façon plus générale en matière d’intermodalité (tant qu’il y a un lien avec le train). La création pourra prendre la forme d’une affiche, d’une vidéo ou d’un spot radio. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 décembre 2011 et les participants ont jusqu’au 8 avril 2012 pour déposer leur projet sur www.ConcoursScolaire-sncf.com
Posté le 06/10/2011
Marchons vers l'école
Depuis plusieurs années, la Direction régionale Ile-de-France de l’ADEME   et l’ARENE Ile de France relaient, durant tout le mois d’octobre, l’opération internationale « Marchons vers l’école ». Par le biais de son réseau "Partenaires pour l’écomobilité, de l’école à l’université", elles mettent à disposition des collectivités, établissements scolaires et associations de parents d’élèves, un kit de sensibilisation leur permettant d’organiser cet événement. Cette opération est l’occasion de mener des actions en faveur de l’écomobilité scolaire auprès des enfants et des parents : sensibilisation, pédagogie, enquête de mobilité, test ou lancement de bus pédestre. L’objectif de cette opération est d’inciter parents et enfants à aller à l’école à pied ou en vélo et contribuer, par conséquent, aux changements de comportements et d’habitudes des déplacements domicile-école. 
Télécharger la charte de participation à l'opération Marchons vers l'école
Pour en savoir plus

Posté le 06/10/2011
Le guide méthodologique sur le montage de projets d'éco-mobilité durable des campus
En partenariat avec l’ADEME, la Fondation Fondaterra (qui réunit l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, EDF, GDF Suez et Vinci Construction) a mis en ligne un guide méthodologique pour aider les établissements d’enseignement supérieur à mettre en œuvre leurs Plans de déplacement Campus. Les établissements d’enseignement supérieur français abritent près de 2 300 000 étudiants*, ce qui, ajouté au nombre d’enseignants et personnel administratif, génère chaque année des déplacements considérables. Dans le cadre de la mise en place du Plan Vert, la mobilité est donc un enjeu majeur des politiques de développement durable adoptées par les établissements. Reposant sur les méthodologies développées pour les Plans de Déplacements Entreprises (PDE), le guide Plan de Déplacements Campus est adapté au cas bien particulier des établissements d’enseignement supérieur, afin qu’ils aient toutes les clés en main pour mettre en place un PDC. Ce guide propose une interface intuitive et pratique facilitant leur conduite de projet de mobilité durable.
Pour en savoir plus

Posté le 03/10/2011
Boîte à outils Agenda 21 scolaire de la CUB : parution sur l'Ecoconstruction
Dans le cadre du dispositif des Juniors du développement durable de la Communauté urbaine de Bordeaux, l'Agenda 21 tient une place particulière. Il permet aux adultes en contact avec les enfants de 3 à 11 ans à l'école et dans des structures complémentaires (centre de loisirs et assimilés) de conduire des démarches globales de développement durable. Dans le cadre de l'accompagnement  auprès de 19 établissements avec le Créaq, la CUB a conçu en 2010 un guide pratique de l'Agenda 21 distribué dans toutes les écoles. Afin de faciliter la diffusion des outils gratuits tirés de cet accompagnement autour de cinq thématiques (écoconsommation, écoconstruction, écomobilité, écocitoyenneté et écosystème), la CUB vient de publier le tome consacré à l'écoconstruction, après avoir réalisé un premier tome sur l'écoconsommation.
Posté le 28/09/2011
Une semaine d’intégration à l’ESC Pau placée sous le signe du développement durable
Le 8 septembre, le Bureau des Elèves de l’ESC Pau lance une initiative originale dans le cadre de la semaine d’intégration. Les étudiants qui intègrent le programme Grande Ecole participent ainsi à une opération de nettoyage du Bois de Pau. Coachés par des étudiants de deuxième et troisième année, les groupes vont partir à la « chasse aux déchets », en quadrillant ce magnifique espace vert, haut lieu du jogging et des promenades du dimanche. Papiers gras, canettes, et autres objets incongrus (scooter ou roues de tracteurs figurent au palmarès des années précédentes !) seront rassemblés par les volontaires armés de sacs et de gants prêtés par la Mairie de Pau. Le tout sera stocké dans des bennes qui seront ensuite gérées par le service voierie de la Ville. Une opération originale qui veut sensibiliser les jeunes au respect de l’environnement et s’intègre parfaitement dans la politique Développement Durable de l’ESC Pau. Rappelons en effet que la pédagogie intègre des modules de cours sur cette problématique. L’ESC Pau présente ainsi aux étudiants une forme alternative à la voie professionnelle classique, en leur montrant que l’on peut concilier efficacement engagement et carrière. Le panorama de la filière Economie Sociale et Solidaire étant vaste, l’école l’a divisé en 5 chapitres fondamentaux : La Responsabilité Sociale de l’Entreprise et le Développement Durable, L’Ethique, qui prend une importance croissante dans l’univers de la Finance (microcrédits, fonds d’investissement responsable,...) ou du Marketing, Le Commerce Equitable, Les ONG, L’Economie sociale (les associations, les mutuelles et les coopératives...)... Dans chaque cours, les étudiants retrouvent les trois dimensions suivantes : la présentation des concepts académiques bien sûr, mais surtout des cas opérationnels et des exemples vécus, et enfin des indications pour favoriser leur employabilité (réseaux, sites Internet d’ONG, annonces distribuées en cours par les intervenants,...). Les perspectives offertes par l’Economie Sociale et Solidaire se développent considérablement, comme le montre la montée en puissance des politiques de développement durable dans les entreprises, et une prise de conscience récente des grands enjeux environnementaux et sociaux de la planète...
Posté le 12/09/2011
Nouveau guide des actions pédagogiques de la CUB
Depuis 2001, la Communauté urbaine de Bordeaux accompagne les écoles de son territoire dans leurs projets concrets de développement durable. Ce travail effectué en partenariat avec l’Inspection Académique de la Gironde et le tissu associatif concerne les élèves des écoles ainsi que des établissements accueillant des enfants souffrant de handicap, dans les 27 communes de La Cub. Le dispositif « les Juniors du développement durable » se déploie depuis cette date à travers trois grands types d’actions : les actions de sensibilisation, les actions de projet comme les Agenda 21, et les actions de formation. Pour l'année 2010-2011, près de 12 000 écoliers dans plus d'un tiers des établissements de la CUB ont bénéficié de ce dispositif. Elle lance notamment une action d’envergure en partenariat avec le département de philosophie de l’université Michel de Montaigne, Bordeaux III : « philosophie et développement durable ». Pourquoi
obéir ? Est-il normal qu’il y ait des pauvres ? Quelles
responsabilités envers l’animal ? Qu’est ce qu’être libre ?
Autant de nouveaux champs de réflexion à aborder
avec vos élèves. La réussite de ce dispositif repose sur le solide partenariat entre le tissu associatif, l’Inspection
Académique et les équipes municipales via le département de sensibilisation à l’écocitoyenneté qui coordonne le dispositif. Ce dispositif s'adresse également aux centres de loisirs et accueils périscolaires afin de favoriser un continuum de sensibilisation et de changements concrets de comportements.
Guide à télécharger
Posté le 07/09/2011
Formation Campus responsable
Depuis 2006, Campus Responsables, initié par Graines de Changement avec le partenariat du Comité 21, oeuvre pour que les universités et les grandes écoles françaises qui intègrent le développement durable dans leurs enseignements et leur fonctionnement. Ainsi, l'initiative soutient les campus qui s'engagent dans cette démarche et leur propose des outils pour les aider à progresser. Aujourd'hui, un module de formation est lancé pour répondre aux attentes des référents développement durable dans les campus :  Comment faire progresser le sujet sur mon campus avec si peu disponibilité ? Comment m'organiser au mieux pour structurer la démarche DD ? Comment impliquer les autres parties prenantes internes ? Comment mettre à profits le Plan Vert et les outils associés pour faire avancer mon établissement ? Comment utiliser concrètement le référentiel Plan Vert pour faire mon diagnostic et prévoir mon plan d'action ? Comment convaincre en interne et lever les freins de mes différents interlocuteurs ? 
Pour vous préinscrire et recevoir des informations complémentaires, remplissez notre formulaire en ligne sur :  http://bit.ly/fqxeH1 ou par elodie@grainesdechangement.com
Présentation de la formation
Flyer de la formation
Posté le 07/09/2011
Lancement de la chaire « Développement humain durable & territoires » par l'Ecole des Mines de Nantes
L’École des Mines de Nantes inaugure le 12 septembre une chaire « Développement humain durable & territoires » avec le parrainage de Stéphane Hessel, ancien ambassadeur de France à l’ONU, et en présence de Jan Dusik, responsable Europe du Programme des Nations Unies pour l’Environnement. La chaire « Développement humain durable & territoires », dirigée par Hélène Combe, par ailleurs déléguée générale de l’Observatoire de la Décision Publique, vise à susciter et à accompagner les mutations des organisations et des territoires, en lien avec les générations émergentes, à commencer par les étudiants de l’École. Elle entend mettre la question humaine au coeur des processus de transition et de transformation et à faire émerger une intelligence collective, fruit d’une collaboration de l’ensemble des parties prenantes. Elle concentrera ses travaux sur deux axes complémentaires et lourds d’enjeux : « nouveau rapport à l’économie et à la consommation » Et  « mondialisation par des territoires responsables et solidaires ». La chaire est conçue comme un laboratoire collaboratif et un centre « open source », c’est-à-dire un espace d’échanges, d’expérimentation et de capitalisation pour avancer, sur les plans théorique et opérationnel, dans la mise en oeuvre d’un nouveau modèle de développement. Ancré dans le Grand Ouest, le tour de table est le reflet de la pluralité des acteurs territoriaux : entrepreneurs économiques (activités lucratives ou non), collectivités et autres institutions publiques, établissements d’enseignement et de recherche,  assemblées consultatives, citoyens volontaires, et  médias. La chaire s’appuie sur une douzaine de partenaires fondateurs, dont les entreprises Cabinet Martinez, DFC2 et Araïs, le Réseau national des Chantiers École, Produit en Bretagne, les Régions Bretagne et Pays de la Loire, Angers Loire Métropole, Brest Métropole Océane, Nantes Métropole, Carquefou, Terri(s)toire, et une trentaine de partenaires associés, dont les entreprises MTTM, SNC Lavalin, SCOPIC et Séché Environnement, les CESER de Bretagne et des Pays de la Loire, la CCIR et la CRESS des Pays de la Loire, l’État, EDF, etc. Dans le cadre de cette adhésion plurielle, plusieurs partenaires seront porteurs des recherches-actions. Ensemble, ils participent au démarrage de la chaire pour un montant de 400 K€ environ.
Télécharger la présentation
Posté le 06/09/2011
Agenda 21 scolaire des collèges des Alpes de Haute-Provence
Depuis 2006, le Conseil général des Alpes de Haute-Provence co-construit et met en œuvre un Agenda 21 départemental. Une des actions phares de cette ambition de développement durable consiste en la mise en œuvre d’Agendas 21 scolaires dans les collèges volontaires du département. Aujourd’hui, 8 collèges sont d’ores et déjà engagés dans un Agenda 21 scolaire: Maria Borrely (Digne), Paul Arène (Sisteron), Jean Giono (Manosque), André Ailhaud (Volx), Pays de Banon, le collège du Verdon (Castellane) et Marcel Massot (la Motte du Caire) et l’Ecole Internationale Provence Alpes Côte d’Azur (Manosque). Afin de faciliter la mise en œuvre de la démarche, ils bénéficient d’un accompagnement méthodologique et pédagogique par le département et le CPIE 04. L’objectif général étant d’aboutir à une organisation et une démarche partagées, co-construites et pérennes avec l’ensemble des acteurs des collèges : communauté éducative, équipe technique, collégiens, parents d’élèves, partenaires extérieurs, collectivités locales … dans chacun des établissements concernés. Chaque établissement dispose d'un comité de pilotage et des réunions inter collèges sont organisées tous les trimestres. Chaque collège a désigné des éco-délégués, porte-parole de leurs camarades. Ils ont bénéficié de deux journées de formation prises en charge par le Département, sur le rôle des éco-délégués, les gestes éco-citoyens, l’alimentation, la lecture du paysage…
Pour en savoir plus
Posté le 29/08/2011
La circulaire de rentrée 2011 de l'Education nationale est publiée
Parue au BO n°18, la cir­cu­laire (1) rap­pelle les prio­ri­tés du minis­tère de l'Education natio­nale pour la ren­trée 2011. Avec un pre­mier objec­tif com­mun à tous les acteurs de l'Ecole : amé­lio­rer les acquis des élèves, signi­fi­ca­ti­ve­ment et à tous les niveaux de la sco­la­rité. Une prio­rité  tou­jours plus cru­ciale, à l'heure où les résul­tats d'enquêtes démontrent la per­for­mance moyenne du sys­tème éduca­tif fran­çais comme les écarts entre les élèves sui­vant leur cadre social et culturel. Elle se concentre sur plu­sieurs points : amé­lio­rer les résul­tats des élèves et le cli­mat sco­laire, mieux accom­pa­gner les ensei­gnants pour pro­mou­voir l'excellence et lut­ter contre les inégalités.
Posté le 26/08/2011
L'école de Saturne a mis en oeuvre son projet d'Agenda 21
En janvier, dans le cadre de leur l'Agenda 21, la communauté scolaire de l'école de Saturne à Blanquefort avait décidé d'agir sur la thématique de l'écosystème, pour protéger la biodiversité dans leur milieu scolaire. Depuis un travail de sensibiliation a été mené dans les classes, du CP au CM2. Un potager a été créé. Pour ce faire, un appel aux dons a été lancé auprès des familles, qui ont joué le jeu : fraisier, haricots verts, radis, basilic, persil, tomates, menthe... et aussi des fleurs (tournesols, capucines, vendangeuses) ont permis semis et plantations. Les enfants ont ainsi expérimenté le long travail de la nature pour la germination et découvert les conditions qu'elle requiert (par de expériences en classes ausso), le lien végétaux/animaux (comme les vers et les insectes), les besoins en eau et la nécessité de ne pas la gaspiller. Un composteur et un récupérateur d'eau ont été installés à proximité : pour bien se servir du premier, une visite aux jardins familiaux a permis de mieux comprendre l'intérêt et le cycle du compostage. Un hôtel insectes a été construit lors de l'accueil périscolaire avec les animateurs : des caisse en bois de récup' et quelques bambous coupés ont fait l'affaire. Les invertébrés, tels que les fourmis, coccinelles et abeilles n'ont plus qu'à y élire domicile... Des nichoirs ont été fabriqués et installés dans les arbres, des stickers en forme d'oiseaux ont été dessinés et collés sur les vitres pour éloigner les volatiles et ainsi éviter qu'ils ne se blessent. Le travail des uns a profité à l'ensemble, grâce à la présentation par deux élèves référents dans chaque classe... ces derniers ont aussi eu l'occasion de présenter leurs actions lors des Rencontres du développement durable organisées par la Communauté urbaine de Bordeaux (source : magazine Equinoxes et  Solstices de la ville de Blanquefortà. Pour en savoir plus


Posté le 29/07/2011
Accompagner les démarches Agenda 21 scolaire par la Communauté d'agglomération Pôle Azur Provence
L'objectif du programme scolaire annuel d'Education au Développement Durable mis en œuvre dans le cadre de la convention de partenariat avec les Inspections de l'Education Nationale de Grasse et Val de Siagne  en collaboration avec le Rectorat de Nice, est de mettre l'accent sur l'Education à l'Environnement et au Développement Durable pour former les éco-citoyens de demain et de soutenir les démarches globales de développement durable dans les écoles du territoire. Le programme d'actions EEDD propose plusieurs dispositifs :
Dispositif 1 : Parcours de sensibilisation à l'Environnement et au Développement Durable
Dispositif 2 : Appel à projet « Education vers un Développement Durable »
Dispositif 3 : Les sorties-découverte lors de la Fête de la Nature au mois de mai
Dispositif 4 : Accompagnement vers une démarche « Agenda 21 scolaire ».
La Communauté d'Agglomération Pôle Azur Provence encourage et appuie depuis 2009, en lien avec l'Education Nationale et des partenaires associatifs, la mise en œuvre de démarches globales de Développement Durable dans les établissements scolaires des 5 communes de son territoire (Auribeau sur Siagne, Grasse, Mouans-Sartoux, Pégomas, La Roquette sur Siagne). Ces démarches, par leur dimension participative et volontaire, permettent d'impliquer l'ensemble de la communauté éducative et des partenaires locaux pour engager une réflexion et des actions simples et concrètes en faveur du développement durable au sein d'un établissement scolaire. Après avoir encouragé ces démarches dans les lycées et collèges du territoire, la Communauté d'agglomération, avec le soutien de l'association Méditerranée 2000 et d'Evaléco, accompagne désormais les écoles primaires volontaires pour s'engager dans un « Agenda 21 scolaire ». Les écoles primaires volontaires bénéficient de conseils et d'un accompagnement méthodologique.
Les écoles en cours de démarche en 2011
Ecole élémentaire St-Jacques - Grasse
Ecole maternelle Les Jasmins - Grasse
Ecole maternelle St-Antoine - Grasse
Ecole élémentaire St-Jean - La Roquette sur Siagne
Télécharger le flyer


Posté le 27/07/2011
Bilan de l'année pour les douze Eco collèges 81 du Tarn
Le vendredi 24 juin, les douze Eco collèges 81 du Tarn se sont réunis au collège Louisa-Paulin à Réalmont sous la présidence de Daniel Viallèle, vice-Président de Conseil Général en charge de l'Agenda 21, de Serge Cazals en qualité de président du CPIE, Centre permanent d'initiatives pour l'environnement et de Thierry Martin, inspecteur de l'Éducation Nationale en charge de la mission départementale « Éducation au Développement Durable ». Hélène Magnanon du conseil général, coordinatrice des actions du réseau, conduisait la réunion. Cette rencontre départementale était l'occasion pour les enseignants, gestionnaires, services du Conseil Général et des partenaires impliqués dans le programme « éco collèges 81 » de faire le bilan des nombreuses actions de développement durable mises en oeuvre dans les collèges cette année. Les témoignages ont mis en évidence la richesse des expériences menées dans les établissements avec les jeunes sous toutes formes, club Unesco, atelier scientifique, club des éco délégués, et la diversité des thèmes étudiés : biodiversité, alimentation, approvisionnement en circuits courts, gestion des déchets, solidarité. Les perspectives du réseau ont aussi été évoquées pour l'année scolaire prochaine. Ainsi, les collèges ont d'ores et déjà décidé de travailler sur le thème de la nutrition, de l'approvisionnement local et de saison des fruits et légumes en s'appuyant notamment sur l'opération « un fruit pour la récré ». La rencontre a été clôturée par la visite du jardin pédagogique mis en œuvre par les élèves de Louisa-Paulin mobilisant l'association Arbres et paysages pour la plantation de haie, l'office de protection des insectes pour la construction d'un hôtel à insectes, le CPIE et les jardiniers de France pour l'aménagement d'une mare et des carrés de légumes et fleurs. (source : la dépeche.fr - 8 juillet 2011 - Pour en savoir plus).
Posté le 15/07/2011
Un réseau des éco collèges du Tarn par Conseil général du Tarn
Sur la base du volontariat, les collèges publics du Tarn ont été accompagnés par le Conseil Général et l'inspection académique pour structurer dans leur établissement une démarche d'éducation au développement durable concrétisée par un programme d'actions impliquant élèves, équipes éducatives et personnels techniques et administratif. Sélectionnés sur appel à projet et signataires d'une charte d'engagement, ces collèges ont bénéficié d'un appui méthodologique et technique du CPIE pays Tarnais. Ces démarches ont donné lieu à des actions concrètes au sein des établissements portant essentiellement sur la biodiversité (haies, jardins, nichoirs, ...), l'alimentation (produits locaux au restaurant, fruits à la récré), le tri et la réduction des déchets, la consommation responsable, la communication (conception d'outils de sensibilisation au DD). Leurs expériences sont valorisées par un réseau d'échange animé par le Conseil Général. Crée il y a 4 ans, ce réseau s'étoffe progressivement et regroupe 12 collèges (40% des établissements). Pour en savoir plus
Posté le 13/07/2011
Au collège Vauban le vert prend de la hauteur
Un mur pour servir de décor. Impensable ? Non car il s'agit d'un mur… végétal. Une belle réalisation au collège Sébastien-Vauban des élèves du dispositif Ulis (unité localisée pour l'inclusion scolaire, dispositif qui accueille des jeunes en situation de handicap) en collaboration avec deux ateliers de la Segpa sous la direction de leur enseignante, Odile Boulon, aidée par l'AVS Véronique Barril. Ce joli mur, conforme à des règles écologiques a été inauguré officiellement la semaine dernière. Le mur de 33 mètres carrés a été recouvert de sphaigne. Ce support (une mousse végétale spécifique, originaire du Chili) a l'avantage de permettre la pousse de plantes à la verticale et retient l'humidité. 250 plantes vivaces vont y être installées. Grâce à ces critères : éléments naturels, respect de l'environnement, peu de consommation d'eau, le projet des élèves de Vauban a reçu en octobre 2010 le trophée Agenda 21 des collèges du Conseil général. Détente et connaissances L'objectif de ce mur est « de rendre un espace détente accessible à tous les élèves pour rendre la cour du collège Vauban plus agréable », explique Odile Boulon. Pour ce faire les élèves ont dû apprendre les noms des plantes, apprendre certains éléments de jardinage, de botanique. Le projet a permis aux élèves de voyager à Paris pour savoir ce qu'est un mur végétal (au Musée picassiette), ils sont allés en observer au square Vinet à Bordeaux. Ce projet est en cours et sera terminé à la rentrée prochaine. Tiendra-t-il en dépit de la sécheresse de cet été ? « Oui, la sphaigne retient l'humidité et les plantes choisies l'ont été en fonction de leur capacité à pousser avec peu d'eau », assure Odile Boulon. Après le mur végétal, l'établissement projette de décorer encore davantage les murs du collège avec de la mosaïque sur les deux années à venir (de 2011 à 2013). Michèle Méreau (source : Sud-Ouest du 11 juillet Pour en savoir plus).
Photo M.M.
Posté le 11/07/2011
La Région Ile de France lance la démarche « Mon écolycée »
La Région Ile-de-France a élaboré un guide destiné à accompagner les 469 lycées franciliens dans leurs projets éco-responsables. Consommer moins d’électricité ou d’eau, participer à un chantier nature, composter ses déchets, calculer son empreinte écologique, équilibrer son plateau-repas : telles sont quelques-unes des actions concrètes proposées dans cette boîte à outils, réalisée par les services de la Région en partenariat avec l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (Arene) et Natureparif. L’objectif de cette démarche participative et citoyenne est de permettre aux  communautés scolaires de prendre conscience de l’impact de leurs gestes quotidiens sur la planète. La démarche « Mon écolycée » sera expérimentée à partir de la rentrée par une trentaine d’établissements pilotes retenus fin juin à l’issue d’un appel à projets régional. Le lycée Louis Armand, déjà impliqué dans deux projets européens sur l’énergie solaire, fait partie des 70 établissements consultés pour cet appel à candidatures. Cette opération s’inscrit dans la démarche d’Agenda 21 du Conseil régional, adoptée en novembre 2009, et dans le plan climat régional, également à l’ordre du jour de la prochaine assemblée. Propriétaire du quart des lycées publics français, soit un parc de plus de 5,5 millions de mètres carrés, la Région se veut ainsi exemplaire dans ses projets de construction ou de rénovation de lycées : depuis dix ans toutes ses opérations intègrent des objectifs environnementaux (Chaque lycée dépense en moyenne 125 000 euros en chauffage et, 432 000 tonnes de Co2 rejetés par tous les lycées). Guide à paraître à la rentrée scolaire 2011-2012 Pour en savoir plus
Posté le 27/06/2011
Les actes du Foredd 2011 sont en ligne
Le Forum des ressources pour le développement durable des 3 et 4 février 2011 avait pour thème « Écoles, collèges, lycées et développement durable ». Cette manifestation est organisée, dans le cadre du programme national de pilotage de la formation des enseignants, par la DGESCO, l’Inspection générale de l’éducation nationale, et le CRDP de l’académie d’Amiens, en tant que Pôle national de compétences pour l’éducation au développement durable du réseau SCÉRÉN [CNDP-CRDP]. La démarche de développement durable, inscrite dans le projet d’école ou d’établissement, a son ancrage dans les programmes et devient l’un des principaux ressorts de la pédagogie. Par son caractère global, elle met en jeu toutes les activités de l’établissement, qu’elles relèvent de l’enseignement, de la vie scolaire, de la gestion, de l’entretien et de l’aménagement des locaux. Elle prend en compte des réalités aussi bien sociales, qu’économiques et environnementales. Sa mise en oeuvre conduit à mobiliser l’ensemble de la communauté éducative, en associant les parents, les collectivités territoriales et l’ensemble des autres partenaires de l’école. Le travail dans les disciplines et les projets peut s’appuyer sur des problématiques, des exemples, des situations, des études de cas, identifiés dans le territoire de l’établissement à différentes échelles (la commune, le département, la région), mais aussi au-delà (le pays, l’Europe ou d’autres dimensions internationales). Ainsi, la démarche E3D, par la mise en oeuvre de nouvelles pratiques éducatives et de fonctionnement contribue-t-elle à faire de l’établissement un lieu d’apprentissage permanent, dans et hors la classe, des valeurs citoyennes et des pratiques de développement durable. Toutes les interventions, tables rondes et comptes rendus d’ateliers ont été chapitrés par thèmes et par intervenants. Télécharger les actes par chapitre
Posté le 17/06/2011
Communauté Creusot Montceau : Ecoliers et ambassadeurs de la biodiversité
Dans l’Agenda 21 de Creusot Montceau Communauté Urbaine, autrement dit dans son programme ayant pour ligne directrice le développement durable, il est inscrit un engagement à conduire et soutenir des actions éducatives en faveur de la biodiversité. C’est ainsi qu’un tel projet est venu. « 7 milieux et 77 espèces », ou la volonté de montrer aux élèves engagés la richesse de la biodiversité sur un territoire. Ayant bénéficié du label « 2010, année internationale de la biodiversité » et renforcé par un partenariat avec l'Education Nationale et le Conseil régional de Bourgogne, le projet a été réellement lancé à la rentrée de septembre. Sur les 19 communes liées à l’intercommunalité, 15 classes de CM1 et CM2 se sont alors inscrites dans la démarche. D’abord, chaque classe a dû choisir quatre espèces, pour arriver à un total de 76, auquel il a fallu ajouter une espèce portée par la Communauté, l’abeille domestique. Puis les élèves se sont penchés sur l’étude des espèces, dont a résulté la réalisation de fiches partagées ensuite entre les différentes classes sur une plateforme internet, dite collaborative, spécialement conçue pour ces échanges. Notons aussi qu’outre ce travail, les jeunes intéressés et leurs instituteurs sont sortis en milieu naturel et ont réalisé une exposition.
Ce mardi après-midi est donc apparu comme la conclusion d’une première année de travail sur la biodiversité. L’absence pour raisons de santé d’Hubert Reeves, parrain de l’opération, était évidemment regrettable mais les classes se sont bel et bien retrouvées dans le grand théâtre de L’arc. Les élèves ont pu échanger avec Christophe Aubel, représentant justement Hubert Reeves et la ligue Roc, Humanité et Biodiversité.
Les questions n’ont pas manqué et des enseignements en sont ressortis, comme le besoin de préserver toutes les espèces et la nécessité de protéger la biodiversité. « Tout le monde y gagnera », a dit Christophe Aubel. En charge du développement durable au sein de la CCM, Patrice Notteghem a lui invité les scolaires à « être des ambassadeurs de la biodiversité ». Ils l’ont en quelque sorte été pendant une année, avec l’enthousiasme de la découverte. « Le projet était bien. Je l’ai trouvé très intéressant », a réagi Léa, en CM2 à Sud Michelet. « Je ne connaissais pas la biodiversité et j’ai vraiment tout aimé », a rajouté Lysa, sa camarade.
En fin d’après-midi, aux côtés notamment des élus communautaires Jean-Marc Hippolyte (délégué à l'Agenda 21) et Jean-Yves Tondoux (biodiversité), Patrice Notteghem a annoncé des suites au projets. En fin d’année, un document grand public sera édité. (source : Creusot infos - 8 juin 2011)

Posté le 14/06/2011
Une fiche pédagogique sur les Agenda 21 scolaires de l'ARHENE
L'Agence régionale de l'environnement Haute Normandie, partenaire du dispositif "Etablissement du développement durable en Haute Normandie" initié par l'Académie de Rouen, propose aux éducateurs, enseignant et animateurs, afin de faciliter la mise en oeuvre d'Agenda 21 scolaire, une boîte à outils pédagogique. Des fiches pédagogiques sur les différents enjeux du développement durable sont disponibles ainsi qu'une fiche spécifique sur les Agenda 21 scolaires.
Posté le 08/06/2011
Intervention du Comité 21 sur les Agenda 21 scolaires en région Centre
La Région Centre, le CRDP et la DRAAF ont organisé le 12 mai 2011 à Orléans une conférence-débat sur le thème "En marche vers l'Agenda 21, comment mettre en place un Agenda 21 scolaire ?". Elle a été animée par Christian Peltier, animateur national Education au développement durable dans les établissements scolaires au ministère de l’Agriculture et Christine Delhaye, responsable de l’information et de l’education au développement durable, au Comité 21.
"-S’engager dans une démarche Agenda 21, c’est prendre rendez-vous avec un 21°siècle complexe, un siècle de défis pour l’humanité et pour notre planète.
-Comment concilier le besoin de retisser le lien entre nous, notre appétit de confort, notre curiosité, dans le partage et le respect des ressources humaines et naturelles qui toutes ont des limites ?
L’Agenda 21 scolaire :
- donne des perspectives à un établissement pour entrer dans le XXI° siècle...
- aide à trouver des réponses au changement climatique, au fonctionnement de la démocratie et à la lutte contre les exclusions.
- Y travailler dans les lycées paraît une évidence dans cet espace qui fait société entre jeunes et adultes...passerelle vers la vie adulte.
-Il faut être conscient qu’on peut le faire ... que c’est un « moment de bonheur pour réapprendre à vivre ensemble".
-Une approche sociocritique paraît néanmoins nécessaire.

-Dans le cadre du dispositif « Lycéen citoyen » du Conseil régional Centre, les lycéens "font du développement durable en le sachant, en le disant, en le faisant savoir".
-La démarche d’Agenda 21 s’impose pour fédérer, pérenniser les actions d’Education au Développement Durable".
La conférence est en ligne sur le site des Voix de l’école
Posté le 06/06/2011
Parution du rapport développement durable 2010 de l'Ecole des mines de Nantes
Le rapport développement durable 2010 de l’Ecole des Mines vient de paraître. Cette 3ème édition met une fois encore l’accent sur les témoignages des parties prenantes de la démarche entamée en 2007. Le document fait le point sur les avancées du plan d’actions de l’Agenda 21 adopté en 2008 et rend compte des difficultés rencontrées et progrès effectués. Le rapport
Posté le 27/05/2011
Un guide méthodologique Agenda 21 scolaire pour les lycées et les centres de La Réunion
La région Réunion, en partenariat avec l’Académie de La Réunion et la Direction de l’agriculture et de la forêt, a réalisé un guide méthodologique pour inciter la mise en œuvre d’Agenda 21 scolaire sur le territoire réunionnais. Destiné aux établissements d’enseignement et de formation de l’île, ce document se présente sous la forme d’un outil « clés en main », didactique, qui : apporte des éléments théoriques et méthodologiques permettant d’inscrire l’Agenda 21 scolaire au sein du contexte de développement durable global international, national et local ; présente un cheminement méthodologique pour élaborer un Agenda 21 scolaire et incite notamment à constituer un réseau pour capitaliser et échanger sur les pratiques ; propose l’étude de thématiques relatives au développement durable, et comprend des documents pratiques (fiche diagnostic, fiche action, fiches thématiques sur les grands enjeux de développement pour La Réunion, fiche d’évaluation, …) permettant d’appliquer pas à pas cette démarche pour aboutir à un Agenda 21 d’établissement scolaire. La Région a fait le choix d’une impression de 700 exemplaires sur papier issu de forêts gérées durablement et labellisé PEFC, par une imprimerie labellisée Imprim’vert. Cette impression papier est complétée par 200 CD-Rom. De plus, la Région Réunion réalise actuellement le bilan carbone de son patrimoine bâti, ainsi que celui de cinq lycées et d’un centre de formation. 
A télécharger
Posté le 23/05/2011
Les acteurs EDD de Basse-Normandie s’engagent pour les E3D
Depuis 2009, le Rectorat, l'enseignement agricole, la DREAL, le Conseil régional, les Conseils généraux du Calvados, de la Manche, de l'Orne, l'Ademe,  l'Agence de l'eau Seine-Normandie et le Graine ont signé une convention le 21 octobre 2009 pour constituer un groupe d'appui aux établissements entrant dans une démarche d'Agenda 21. Un guide en direction des collèges et lycées a été réalisé par ce groupe d'appui bas-normand.  Impulser et accompagner les E3D (Etablissements en Démarche de Développement Durable) constitue en effet le levier essentiel du déploiement de l’EDD dans l’académie de Caen. Le budget participatif et l'appel à projet du Conseil régional permettent de financer les initiatives des lycées dans ce domaine. Aujourd’hui, environ 50 EPLE (collèges, LGT et LP) et plus de 200 écoles du territoire académique sont désormais engagées dans des démarches globales de développement durable (éco-responsabilité, éco-écoles, Agenda 21 scolaire). Le plan triennal académique 2010-2013 vise à impliquer le tiers des EPLE et des écoles de l’académie dans une démarche de type E3D et entend développer les partenariats entre établissements de formation initiale et continue, en accordant également toute leur place aux lycées agricoles.
Télécharger le guide
Pour en savoir plus
Posté le 16/05/2011
Le Conseil général de l’Hérault accompagne les Collèges durables 34
Le Conseil général de l’Hérault s’engage, en partenariat avec l’Académie de Montpellier, dans une démarche d’accompagnement des collèges publics de l’Hérault initiant un Agenda 21 d’établissement. Après une phase test menée sur deux collèges, en 2010 ce sont quatre nouveaux collèges qui ont bénéficié  d’une aide méthodologique et financié  sur deux années, avec l’appui d’acteurs associatifs soutenus par le Département. Au terme de la période d’accompagnement, l’engagement effectif du collège dans la démarche Agenda 21 fera l’objet d’une évaluation, matérialisée par l‘obtention du label « Collège durable 34 » accordé pour quatre ans.  Chaque année, un appel à projets sera lancé afin de sélectionner de quatre nouveaux collèges susceptibles de bénéficier de ce dispositif. Financement : accompagnement associatif : 5 000 euros par collège sur deux ans / sept thèmes (biodiversité, eau, déchets, énergie, transport, alimentation, social). Un guide d'accompagnement des collèges engagés dans la démarche a été élaboré et sera distribué au cours du printemps 2011. Pour en savoir plus
Posté le 13/05/2011
Campus responsables propose des formations pour les campus engagés dans une démarche de développement durable
Depuis 2006, Campus Responsables oeuvre pour que les universités et les grandes écoles françaises intègrent le développement durable dans leurs enseignements et leur fonctionnement. Ainsi, l'initiative soutient les campus qui s'engagent dans cette démarche et leur propose des outils pour les aider à progresser.
Aujourd'hui, Campus responsable propose un module de formation spécialement adapté aux besoins des campus. Il a pour vocation de répondre aux attentes des établissements et des référents DD engagés :  Comment faire progresser le sujet sur son campus avec si peu disponibilité ? Comment s'organiser au mieux pour structurer la démarche DD ? Comment impliquer les autres parties prenantes internes ? Comment mettre à profits le Plan Vert et les outils associés pour faire avancer son établissement ? Comment utiliser concrètement le référentiel Plan Vert pour faire son diagnostic et prévoir son plan d'actions ? Comment convaincre en interne et lever les freins de ses différents interlocuteurs ? 
La première session de formation a lieu le 20 mai 2011 à Lyon (des places sont encore disponibles). Pour vous préinscrire et recevoir des informations complémentaires, remplissez un formulaire en ligne   http://bit.ly/fqxeH1  ou répondez par mail à camille@grainesdechangement.com
Présentation
Flyer sur la formation
Posté le 10/05/2011
Retrouver la télé participative Filmer local, penser global
Pour la 2ème année consécutive, le lycée du Val d’Argens et l’Association MODE ont organisé  un événement d’expression citoyenne durant la Semaine nationale du développement durable, les 31 mars et 1er avril. L’an passé, la première édition de Filmer Local Penser Global avait rassemblé plus de 1 500 lycéens, enseignants et parents d’élèves et près de 350 internautes autour de débats télévisés retransmis en direct sur internet autour de l’éco-responsabilité en termes de consommation, d’agriculture, de gestion des déchets, de construction… Cet événement de télévision participative a été mis en œuvre par des publics en insertion socioprofessionnelle, des lycéens, des enseignants et des formateurs. Cette année, au programme : 6 débats publics télévisés de 50 min, introduits par des reportages, retransmis en direct sur Internet, durant lesquels sont invités à s’exprimer , collégiens, lycéens, citoyens, acteurs économiques, élus et représentants institutionnels pour le territoire de l’Est Var. Retrouver le programme, les débats, les reportages 2011 sur le site Filmer local Penser global.
Posté le 25/04/2011
Newsletter Campus Responsables Avril 2011
L'équipe de Campus Responsables profite de la semaine du développement durable pour faire partager les nouvelles des établissements membres du réseau, les actualités de Campus Responsables et des autres acteurs de l’enseignement supérieur engagés ! Au programme : une offre de formation pour les référents DD des campus, un futur référentiel restauration responsable spécial campus et quelques informations toutes fraîches sur le Plan vert. Bonne lecture !
Posté le 21/04/2011
Deyrolle pour l’Avenir lance des planches pédagogiques pour les classes de CM1-CM2
Le 13 avril 2011 Deyrolle pour l’Avenir a distribué les premières planches pédagogiques sur le développement durable aux classes de CM1-CM2 de l’Académie de Rouen. Cette opération va s’étendre à sept autres Académies d’ici début 2012 (Rennes, Caen, Lille, Montpellier, Créteil, Bordeaux et Amiens) en partenariat avec le ministère de l'Éducation Nationale. Ce partenariat vise à placer le développement durable au cœur de l'éducation pour que les enjeux environnementaux et sociaux soient acquis dès le plus jeune âge. Les planches pédagogiques s’articulent autour de trois grands thèmes : « Comprendre les équilibres naturels », « Préserver la biodiversité » et « Agir pour l’avenir ». À plus grande échelle, la collection des planches pédagogiques Deyrolle pour l’Avenir, initiée en 2007, vise à sensibiliser le grand public en proposant des outils à la fois esthétiques et instructifs. En explorant de nombreuses thématiques, elles permettent de capter l’attention, d’émerveiller et ainsi d’éveiller les consciences aux enjeux majeurs du XXIème siècle. Tous les contenus sont pensés et travaillés avec des experts de chaque thématique et les planches bénéficient d'une relecture du ministère en charge du Développement Durable, de l'ADEME ou du Museum National d'Histoire Naturelle en fonction des sujets. L'ensemble de la collection se place sous le patronat de la Commission Française de l'UNESCO, dans le cadre de la décennie de l'Education en vue d'un développement durable.
Voir les planches.
Posté le 13/04/2011
Une mission d'accompagnement pour la mise en place d'un Agenda 21 scolaire de la ville de Pantin
La ville de Patin vient de lancer un appel d’offre afin de proposer à une structure associative d’accompagner la mise en place d’un Agenda 21 scolaire au sein de l'école primaire Saint-Exupéry et du centre de loisirs Petit Prince à Pantin, pour l'année scolaire 2011-2012. En effet, depuis 2003, la ville de Pantin, à travers le pôle sensibilisation de la mission environnement et développement durable, mène des actions éducatives dans les écoles. Ces actions s'inscrivent dans le plan d'éducation à l'environnement et au développement durable (PEDD) de la ville qui propose, chaque année, plus de 80 ateliers pédagogiques touchant environ 2 500 élèves sur les thématiques telles que le tri et la gestion des déchets, la biodiversité, les énergies ou encore l'éco-citoyenneté. Depuis 2006, la ville de Pantin s’attache à mettre en œuvre, à travers l'adoption d'un Agenda 21 local, une politique contribuant à l’ancrage du développement durable sur son territoire. Le PEDD a ainsi intégré le programme d'actions de l'Agenda 21 aux côtés d'autres grands projets comme la construction d'une école Zéro Energie certifiée Haute Qualité Environnementale. Ainsi, l'école Saint-Exupéry, 1ère école à énergie zéro de Seine-Saint-Denis, a ouvert ses portes en septembre 2010 à 265 élèves pantinois, répartis en 3 classes maternelles et 5 classes élémentaires. Dans le cadre de son Agenda 21, la ville de Pantin souhaite initier dans les écoles des démarches d'Agendas 21 scolaires afin que le développement durable soit pris en compte de manière globale à l'échelle d'un établissement. La volonté de mettre en place un Agenda 21 scolaire au sein du groupe scolaire Saint-Exupéry est partagée entre la municipalité, qui a souhaité doter ce bâtiment exemplaire d'une démarche pédagogique, et par l'Education Nationale, qui a fait de l'éducation au développement durable une de ses priorités. Aussi, ce projet est très fortement soutenu, et a été d'emblée inscrit le projet d'établissement. Date limite de réponse est fixée au mardi 19 avril à 12h.
>> Cahier des charges

>> Acte d'engagement
>> Clauses Administratives Particulières
>> Règlement de la Consultation
Posté le 06/04/2011
Appel à projet Eco-Ecole 2011
Programme international d'éducation à l'environnement et au développement durable (EEDD) initié par la Fondation européen pour l'éducation à l'environnement, Eco-Ecole est un label décerné aux écoles élémentaires, collèges et lycées qui s’engagent vers un fonctionnement éco-responsable et intègrent l’EEDD dans les enseignements. Vous êtes un nouvel établissement intéressé par le programme et souhaitez participer à partir de la rentrée 2011 ? La prochaine session d'inscription aura lieu du 4 avril au 27 mai 2011 : http://www.eco-ecole.org/participer/inscription-au-programme/
Posté le 05/04/2011
Expérience bio au lycée Emile Combes en Aquitaine
Le lycée Emile Combes a investi un nouveau champs de l'Agenda 21 : la restauration collective bio. Cette initiative qui a démarré le 14 mars, en introduisant petit à petit dans les menus des produits bio, s'est terminé le 24 mars, à midi, par un test comparatif : le même menu a été servi à une semaine d'intervalle, celui du jeudi 17 mars était totalement bio et les mêmes plats ont été cuisinés avec des produits issus de l'agriculture traditionnelle, le jeudi suivant. Différence de goût ? Au menu : en entrée, au choix des poireaux vinaigrette ou salade mêlée. En plat de résistance, sauté de veau marengo avec sa purée de carottes et pour finir pâtisserie et pomme. Sans oublier le pain. « Les élèves n'ont pas vraiment fait la différence entre les deux menus reconnaît aisément Nicolas Bonnet, le proviseur adjoint, d'un point de vue gustatif, seule la viande les a marqués au niveau bio, mais globalement, ils ont apprécié le côté convivial des échanges de la journée du 17 mars… ». Pendant cette journée phare, les élèves du lycée ont pu rencontrer des producteurs et éleveurs bio de la région Aquitaine et se familiariser avec la réalité des circuits courts de vente des produits bio. Parallèlement, un quiz a circulé dans les classes afin de sensibiliser et d'apporter des connaissances sur le bio, méconnu pour beaucoup d'entre eux. Il a été élaboré par les membres du groupe de pilotage Agenda 21, qui se compose à la fois d'adultes encadrants et de lycéens, accompagnés par Moktar Samerel, coordinateur de l'association Meduli nature. Cette dernière fait parti des cinq structures labellisées par la Région et le Conseil général (pour les collèges) pour aider à mener une réflexion et des actions, au sein des établissements scolaires Agenda 21. « Ce groupe est récent et ouvert à tous, précise Mme Kafsouf, professeur d'anglais, et se base sur des actions concrètes comme l'opération avec l'entreprise Les Ptits cageots qui livrent des produits bio aux élèves de Mme Paris en logistique… C'est à partir de cette immersion dans le monde du travail que les élèves découvrent le monde du bio… ». Les objectifs du Grenelle de l'environnement sont d'atteindre 20 % de produits bio dans la restauration collective en 2014, et le lycée s'y attèle concrètement.
Posté le 04/04/2011
Les collèges de Gironde se convertissent au nettoyage écologique
D'ici à 2012, le personnel technique d'entretien de 103 collèges de Gironde seront formés au nettoyage écologique. 800 adjoints techniques territoriaux sont concernés. Pour l'heure, un peu moins de 200 d'entre eux l'ont été dans une vingtaine d'établissements. Les sessions durent deux jours et sont organisées par la délégation régionale du Centre national de la fonction publique territoriale d'Aquitaine (CNFPT). L'action s'inscrit dans le cadre de l'Agenda 21 départemental et, plus précisément, "dans la continuité du plan régional santé-environnement qui concerne notamment les bâtiments scolaires", indique Gwenaëlle Tudal, chargée de mission Agenda 21 pour le département. Le programme de formation a été élaboré avec l'appui de l'association Habitat-santé-environnement. Créée en 2004 et unique en son genre, cette structure intervient auprès de collectivités et de cliniques en vulgarisant les savoirs scientifiques liés aux impacts sanitaires de produits de nettoyage ou de construction, mais aussi de jouets ou de fournitures scolaires. La formation comprend donc une part d'information sur les effets des molécules chimiques présentes dans les produits d'entretien (formaldéhyde, COV). Surtout, elle aide les agents à mieux cerner la toxicité de ces produits en lisant notamment les fiches de sécurité du produit. Des pratiques de nettoyage alternatives leur sont aussi montrées. Au sein de l'établissement, la conduite du changement s'appuie sur la tenue d'un plan de nettoyage pour adapter les usages et produits au type de lieu à nettoyer. Quant au surcoût, il n'est pas manifeste selon les retours des collèges où l'action a été déployée, car il est vite compensé par la réduction du nombre de produits utilisés et donc achetés. Source Localitis.infos - 22 mars 2011 - A télécharger
Posté le 31/03/2011
La Communauté urbaine de Bordeaux a publié une étude sur les Agenda 21 scolaires
La Communauté urbaine de Bordeaux et l’association, le Creacq, ont réalisé une étude sur la modélisation de l’Agenda 21 scolaire en s’appuyant sur l’accompagnement depuis trois ans de 20 écoles pilotes. Après un rappel sur la démarche Agenda 21 et une contextualisation, l’étude expose l’analyse des retours d’expériences menées dans ces établissements pilotes et les préconisations pour une facilitation de la mise en œuvre auprès du plus grand nombre d’établissements. En complément un recensement des principaux programmes, organismes, ouvrages ou guides existants sur le sujet des Agenda 21 scolaires a été réalisé ainsi qu’une amorce d’analyse comparative. Rappel : en Gironde, la  Communauté Urbaine de Bordeaux  (CUB) a souhaité dès 2001 développer un dispositif d’actions pédagogiques sur le développement durable à l’attention des écoles primaires publiques et privées et des établissements accueillant des enfants souffrant de handicap des 27 communes de la CUB. Il se traduit par trois grands types d’actions : les actions de sensibilisation, les actions de projets et l’Agenda 21 scolaire. L’ensemble des actions et le programme proposé aux enseignants ont été conçus avec l’Inspection académique. En 2009, le dispositif ouvre son site internet http://pedagogie.durable.lacub.fr/ qui compile la présentation des nombreux partenaires locaux, notamment associatifs, des ressources pédagogiques et des exemples de réalisations concrètes en image. Aujourd’hui, ce dispositif a trouvé un nom à sa pointure  « les Juniors du Développement Durable » et 10 000 écoliers en bénéficient, soit 1 élèves sur 3. Pour compléter ce programme d’actions, la CUB a proposé dès la rentrée 2009, un cycle de formations à destination des enseignants du 1er  degré et des agents municipaux des 27 communes. L’Agenda 21 scolaire est naturellement la forme la  plus aboutie d’éducation au développement durable proposée aux écoles.  A la rentrée 2006, la CUB a voulu qu’une association, en l’occurrence le CREAQ, puisse accompagner les équipes pédagogiques et plus généralement tous les acteurs souhaitant s’engager dans cette démarche expérimentale. Parallèlement, à la rentrée 2007, le Conseil général de la Gironde a lancé son programme d’accompagnement à la démarche Agenda 21 auprès des collèges du département et le Conseil Régional d’Aquitaine a fait de même auprès des lycées Aquitains. Initiatives qui ont donné naissance à un conventionnement de coopération entre ces 3 collectivités. Pour mettre en oeuvre le protocole proposé, 20 écoles pilotes, sélectionnées selon des critères de motivation et de représentativité de l’agglomération se sont portées volontaires et ont été accompagnées sur une durée allant de quelques mois à plus de trois ans selon la date d’entrée des écoles dans le dispositif expérimental.
Télécharger l'étude
Posté le 28/03/2011
Le Finistère accompagne ses collèges en Agenda 21
Suite aux expérimentations menées entre 2005 et 2007 sur deux collèges avec les deux CPIE du département, le Conseil général du Finistère a lancé un premier appel à projet à la rentrée 2008/2009 avec 10 collèges. Depuis, un nouvel appel à projet est lancé chaque année. En 2010/2011, au total 31 collèges du département sont engagés dans un Agenda 21 scolaire, avec possibilité d'accompagnement proposé par sept associations. La démarche départementale est soutenue et financée par le Conseil Général ; une enveloppe de 5 000 euros est mise à disposition des collèges engagés sur 2 à 3 ans. Son fonctionnement repose sur un groupe de pilotage départemental composé des services du Conseil Général, de l'Inspection Académique, du Rectorat et des deux CPIE. Pour en savoir plus
Posté le 17/03/2011
Un Agenda 21 scolaire pour le lycée Auguste Béhal à Lens
Au 6 rue Paul Eluard à Lens, sont regroupés un lycée polyvalent, un lycée professionnel et un CFA. Une convention a été passée avec le Conseil régional Nord Pas de Calais dans le cadre de l’Agenda 21. Sa mise en oeuvre suppose d’adopter de nouveaux comportements "citoyens" et cela concerne toutes les personnes fréquentant les établissements (élèves, étudiants, apprentis, personnels,...). A l’occasion de la semaine du développement durable, une journée d’animation pour médiatiser l’Agenda 21 et ses modalités d’application a été organisée. Des jeux, des diaporamas, des mises en scène... ont montré les démarches accomplies, celles qui devront être mises en place (exemples : laisser à plat un papier que l’on jette, compresser avec les appareils spécifiques les bouteilles plastiques,...). Un appel à candidature sera également formulé pour les projets futurs. Source CERDD
Pour en savoir plus
Posté le 16/03/2011
Présentation vidéo de l'Agenda 21 Lycée agricole du Paraclet
Le Pôle national de compétence de l'éducation au développement durable propose un film sur l'Agenda 21 du Lycée agricole de Paraclet (80). Une démarche Agenda 21 d’établissement de formation est collective ou n’est pas. C’est ce que montre ce  film au travers du prisme restauration / alimentation / santé sur le lycée agricole du Paraclet : la manière dont chacun, animateur, élève, enseignant, cuisinier, proviseur est interpellé par les questions d’Education pour un développement durable. Et la manière dont chacun, dans son métier propre, peut y contribuer. Au-delà des gestes, c’est bien une réflexion de fond sur nos systèmes alimentaires qui est engagée avec le collectif ; une réflexion qui nécessite d’être accompagnée via des réseaux régionaux et nationaux. Pour en savoir plus 
Posté le 15/03/2011
Pôle Azur Provence accompagne les Agenda 21 scolaires
Le Pôle Azur Provence soutient la réalisation du diagnostic des pratiques écologiques des établissements par Evaléco et l’accompagnement méthodologique de la démarche avec Méditerranée 2000.
A Grasse :
- L’école élémentaire St-Jacques : les écodélégués de classe se forment avec l’association Méditerranée 2000 et préparent, notamment, la Charte d’engagement des élèves dans l’Agenda 21 scolaire. Engagée cette année sur le thème des « Déchets », l’école met en oeuvre de nombreuses actions : évaluation quantitative et qualitative des déchets produits dans l’école, visites du centre de tri, réalisation d’une fresque .
- Les écoles maternelles St-Antoine et Les Jasmins finalisent leur diagnostic des pratiques environnementales et écologiques avec l’association Evaléco et vont organiser prochainement leur 1er comité de pilotage pour définir leurs actions prioritaires. A suivre !
A La Roquette sur Siagne :
- l’Ecole élémentaire St-Jean se lance dans la démarche et mobilise l’ensemble de la communauté scolaire pour participer au diagnostic des pratiques écologiques et environnementales de l’établissement avec l’association Evaléco.
Télécharger la lettre d'information EDD du Pôle Azur Provence "Génération développement durable"
Posté le 14/03/2011
Retours d'enquête sur l'EDD à l'école en Belgique
Dans le cadre des Assises, le Réseau Idée a mené l'enquête auprès des écoles maternelle, primaire et secondaire afin de mieux connaître la situation sur le terrain et d’identifier les éléments améliorables en tre novembre 2010 et février 2011. 873 directeurs, enseignants et autres membres d'équipes pédagogiques ont pris le temps de donner leur avis sur l'Education relative à l'Environnement à l'école. Une majorité (67%) des personnes qui ont répondu à notre enquête sont des enseignants, équitablement répartis entre les 3 niveaux (maternelles, primaire et secondaire). Ils sont suivis par les directeurs (24%), essentiellement représentés par le fondamental (77% contre 23% en secondaire).
A cette question "qui freine vos projets d'ErE-DD à l'école?", la majorité des répondants pointe le manque de temps, le manque de moyens et le fait que le projet soit porté par une personne seule, soit par manque de soutien de la direction soit par manque d'intérêt des collègues. Les enseignants relèvent aussi un problème de continuité (continuité de l'équipe pédagogique, dans le parcours de l'élève, essoufflement du projet). Quant aux directeurs, ils sont les premiers à constater un trop-plein de sollicitations et d'activités concurrentes.
La plupart des réponses concernant ce qui facilite les projets, indiquent que l'implication des élèves dans le projet est le premier levier. Le soutien de la direction semble également être une condition incontournable. Le niveau fondamental compte également sur les ressources proposées par l'extérieur. Parmi ces ressources extérieures, ce sont les animations en classe qui sont le plus souvent mentionnées, suivies par les documents pédagogiques et les animations à l'extérieur de l'école. Parallèlement, un sondage auprès des associations qui offrent ces types de services montre que celles-ci trouvent plus important de proposer aux écoles un accompagnement pédagogique tout au long du projet, une offre en formations- essentiellement axée sur la méthodologie d'un projet - et des animations à l'extérieur.
"Quels sont les effets favorables des projets d’Education relative à l’Environnement ?"

Ici, c’est l'apprentissage de la citoyenneté, l'apport de sens aux apprentissages et la motivation (des jeunes et des enseignants) qui sont les premiers mentionnés.
Télécharger le rapport
Pour en savoir plus
Posté le 11/03/2011
Marchons vers l'école à Morsang !
Commune de 21 884 habitants, Morsang-sur-Orge fait tout pour promouvoir l'éco-mobilité auprès des jeunes. Autrement dit, sensibiliser les 350 élèves du lycée professionnel, les 1 000 élèves des deux collèges et les 2 200 élèves issus des huit écoles primaires et élémentaires. Au début des années 2000, la Maison de l'environnement, partenaire de l'Agenda 21 départemental de l'Essonne, a commencé à mener des actions pédagogiques et à réaliser des aménagements de voirie par elle-même. Puis, à partir de 2006, elle a continué avec l'aide de la Région, dans le cadre du dispositif spécial qu'elle venait de lancer : les Plans de déplacement d'établissements scolaires (PDES). Depuis la rentrée 2009, ce partenariat est reconduit. « Nous travaillons à la carte en fonction du déplacement et du type de trajet pour trouver le moyen de transport le mieux adapté » explique Marie Degaey, animatrice en environnement et éco-mobilité à la Maison de l'environnement de Morsang-sur-Orge. Un exemple ? Les bus pédestres sont mis à l'honneur, avec à la clé la sécurité et le repérage des circuits pour prendre les chemins les plus courts... En marge de toutes ces actions, divers aménagements de voirie sont prévus dans le quartier du Vieux bourg. La rue de la Ferme est ainsi transformée en zone piétonne : ses trottoirs seront supprimés et ses accès sécurisés, une zone de rencontre avec un double sens cyclable y sera créée et on y renouvellera la signalétique, les éclairages et le mobilier urbain.
Posté le 10/03/2011
L'école élémentaire Saturne lance son agenda 21
Créer un agenda 21 sur la thématique de l'éco-système, ou comment protéger la biodiversité, est le projet qui a été choisi cette année par les enseignants de l'école Saturne. Il concerne les 319 élèves et 14 maîtres, mais aussi les parents d'élèves et les agents municipaux travaillant sur le site. «On a choisi le thème de la biodiversité car la commune de Blanquefort et les espaces à proximité de l'école (comme Majolan ou Dulamon) sont un beau terreau pour ce type d'expérimentation», explique Alain Mathivet, le directeur de l'école. Un agenda 21 scolaire a pour objectif de mettre en place et d'inscrire de façon durable des comportements plus respectueux de notre environnement au sein de l'école. La première réunion du comité de pilotage, dans lequel élèves, enseignants, parents, agents de la restauration et de l'accueil périscolaire sont représentés, s'est tenue le 13 janvier afin que soit lancée la phase de diagnostic, au-delà de laquelle des actions concrètes seront définies pour être menées d'ici la fin de l'année scolaire. À suivre...
*2010-2011 restera donc l'année scolaire qui marque l'entrée de cet établissement dans le développement durable - Saturne étant la première école de Blanquefort à répondre au dispositif Agenda 21 dans le cadre des «Juniors du développement durable» proposé par la Communauté urbaine de Bordeaux et accompagné par le CREAQ.
Pour en savoir plus
Posté le 04/03/2011
La faculté des sciences de Montpellier carbure au vert avec l'Agenda 21
De vrais pionniers. Début 2007, un étudiant écologue mettait la fac au vert. Devançant le Plan vert qui, depuis le 17 juin 2010, astreint tous les campus au développement durable, Sébastien Guyon embarquait deux profs de l'UM II - la faculté des sciences - dans ses basques. Objectif : initier le premier Agenda 21 universitaire de France (lire également ci-contre). En question : le développement des énergies renouvelables, le tri sélectif, l'implication des étudiants dans la vie universitaire, la création d'espaces à vocation pédagogique...
Le premier Agenda 21 universitaire de France
Avec Olivier Thaler, enseignant et partie prenante au projet, l'Agenda 21 décolle d'emblée. Mandaté pour initier un système de management   ad hoc   , le master Ingénierie en écologie et gestion de la biodiversité (IEGB), coordonné par l'enseignant, intègre l'élaboration d'une méthodologie dans l'enseignement 'Gestion de projet'. À charge pour les masters en science pour l'environnement de mener diagnostics et concertations : enquête qualitative, identification des leviers d'action, etc. En février 2008, Université 21, appellation de l'Agenda 21 de l'UM II, voit officiellement le jour. Aux manettes, Sébastien Guyon et Olivier Thaler deviennent respectivement chef de projet et chargé de mission. Mais l'étudiant d'opter pour la création artistique. Et Amanda Valencia, ex-étudiante en IEGB d'Olivier Thaler, de prendre illico la relève. La jeune Colombienne, ingénieur sanitaire et de l'environnement dans son pays d'origine, est loin d'être bizut : élément moteur dans l'élaboration d'Université 21, elle œuvra cinq ans dans le traitement des déchets et la gestion de projets en Colombie. Lui incombe aujourd'hui la gestion transversale de l'Agenda 21, avec les partenaires et acteurs : services universitaires, associations, enseignants-chercheurs, étudiants... Via les suivi, mise en réseaux, valorisation du patrimoine universitaire et mise en place de plateformes de coopération pédagogique et de recherche. Avec cette spécificité d'inciter les étudiants à soumettre et développer leurs projets. Parce que   « l'enseignement et la recherche impactent les conduites de demain ». Et d'ores et déjà, outre la formation des agents aux achats durables, les étudiants apportent résolument leur écot : promotion de la circulation vélo au campus, mise en place d'une plateforme de covoiturage, tri sélectif, points de collectes, création d'outils pour la com', journée de troc... Car, lorsque   « le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, dit un proverbe Cri cité par l'UM II,   alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas. » Reste cette grande inconnue : quid de l'Agenda 21 à l'aube du plan Campus ?
DAG-Agenda21@univ-montp2.fr  - Pour en savoir plus
(source : Midi Libre)
Posté le 03/03/2011
Nouvelle lettre d'information du réseau Agenda 21 des établissements agricoles publics picards
Posté le 01/03/2011
Découvrez les projets du 5ème numéro d'Eco-Ecoles en action !
Eco-écoles, initiée par la Fondation européenne pour l'éducation à l'environnement, vient de publier Eco-écoles en Action 2011. Douze établissements scolaires (écoles primaires, collèges et lycées) et leurs partenaires témoignent de leurs projets, présentant des actions concrètes réalisées pendant l’année scolaire 2009-2010. Les actions présentées ici ont été retenues pour leur caractère exemplaire et transposable. Comment se sont-ils appropriés les septs points de la méthodologie ? Comment ont-ils identifiés leurs enjeux locaux ? A quels outils, quels moyens et compétences ont-ils recours, en interne et à l'extérieur ? Comment ont-ils fait de leur projet d'éducation à l'environnement et au développement durable une matière première au service des enseignements fondamentaux ?
A télécharger
Posté le 17/02/2011
Outils méhodologiques Agenda 21 pour les lycées en Midi Pyrénées
Solidarités entre les individus, les territoires et les générations, préservation des ressources naturelles, qualité de vie, consommation responsable, lutte contre le réchauffement climatique : pour répondre à ces défis planétaires majeurs, l’ARPE Midi-Pyrénées propose un outil méthodologique et pédagogique d’éducation au développement durable intitulé «Agenda 21 au lycée». Cet outil web propose des ressources pour encourager les acteurs de la communauté scolaire à mettre en œuvre des actions éducatives et pérennes, visant à réduire les impacts de la communauté scolaire sur l’environnement, à développer des actions solidaires dans une approche participative, à articuler des réflexions sur les enjeux planétaires dans les cours et au quotidien au lycée : un projet d’éducation pour les jeunes, citoyens planétaires à part entière ! Pour en savoir plus
Posté le 15/02/2011
Outils méthodologiques co-responsabilite pour les lycées en Midi-Pyrénées
Lutte contre le réchauffement climatique, préservation des ressources naturelles et consommation responsable : pour répondre à ces défis écologiques majeurs, l’ARPE Midi-Pyrénées propose un outil pédagogique de gestion environnementale au lycée.  Cet outil web propose des conseils, des suggestions d’analyse, des exemples d’actions, des formulaires d’enquête, des tableaux de bord…, toute une méthodologie pour aider la communauté scolaire à réaliser des économies d’eau, d’énergie, à s’engager dans la gestion rationnelle des déchets et l’écomobilité, à mettre en place une politique d’achats responsables : un projet d’éducation pour les jeunes écocitoyens de demain entre approche globale et action locale. Pour en savoir plus
Posté le 15/02/2011
Au lycée agricole d’Yssingeaux on est développement durable
L’une des actions de l’Agenda 21 de la Région Auvergne prévoit d’inciter les lycées à rédiger leurs propres Agendas. À la suite de l’appel à projet lancé début juillet 2009 à destination des lycées et des Centres de formation des apprentis (CFA), deux projets d’établissements sont récompensés ainsi que sept projets d’équipe relatifs à l’environnement portant sur la gestion des déchets, la préservation de la biodiversité, gestion de la ressource en eau… Les deux établissements retenus recevront chacun 5 000 euros pour la mise en place de leur proposition d’élaboration d’un Agenda 21. Ce sont d’une part, le CFA du BTP de Clermont-Ferrand, pour une manifestation en fin d’année scolaire sur le thème de la lutte contre les changements climatiques, eau, santé et environnement, et d’autre part, le CFA agricole et forestier du Cantal, pour des feuilles d’informations mensuelles, sur le patrimoine naturel. Six établissements ont été retenus pour un projet d’équipe, dont deux sont présentés par le Legtpa d’Yssingeaux. Le premier projet primé par les élèves d’Yssingeaux, concerne une action de valorisation d’une démarche de proximité et de qualité au niveau de la restauration scolaire. Les actions proposées envisagent des alternatives au service classique, la sensibilisation des lycéens à l’équilibre alimentaire… Le second projet vise à la réduction des déchets issus de la restauration collective, du centre équestre et de l’exploitation. Autre lauréat Altiligérien, l’ISVT de Vals-près-Le Puy, qui prévoit un tri des déchets organiques, avec la mise en place d’un lombric-composteur, l’utilisation du compost pour la fertilisation du jardin pédagogique et des espaces verts. Chaque établissement recevra une aide de 800 euros par projet, auxquels pourront s’ajouter 400 euros maximum pour le financement de journées d’animation sur le développement durable. Lionel Roucan, vice-président du conseil régional d’Auvergne, en charge de la prospective et du développement durable, a remis les prix aux établissements lauréats. Source : Le Progrès - publié le 28 janvier 2011
Pour en savoir plus
Posté le 14/02/2011
Le CDDP de l'Oise se mobilise pour l'éducation au développement durable
Pour accompagner les enseignants dans cette nouvelle démarche éducative, le CDDP de l’Oise entreprend de mettre en ligne des ressources qui leur seront utiles selon quatre enjeux sensibles dans le département : la prévention des risques naturels et technologiques, la préservation de la biodiversité, la sensibilisation aux dangers sanitaires et le développement des énergies renouvelables. Ce corpus documentaire destiné aux enseignants sera suivi, dans un avenir proche, de sites à destination des élèves de l’Oise afin qu’ils puissent s’inscrire
localement dans une démarche citoyenne soucieuse de l’impératif. Pour en savoir plus
Posté le 11/02/2011
Le collège version écocitoyen
L’Agenda 21 est le projet pédagogique du collège Panchon qui vit de manière active sa première année. Une année axée sur les évaluations mais qui ne se limite pas à de seuls constats : des actions ponctuelles sont mises en place pour sensibiliser élèves, personnels et enseignants sur deux thèmes précis : la gestion des déchets (papiers et alimentaires) et l'alimentation et la consommation (produits divers origines, circuits, emballages). à la fin de ce projet, d'une durée de trois ans, les solutions viendront conclure la démarche. Pour mettre en œuvre ces deux thèmes, trois commissions ont été créées : une commission éducative avec huit écodélégués élèves et le CPE ; une commission pédagogique avec les élèves d'une classe de 5e et un professeur ; et une commission technique avec les agents des services et l'intendante. Les actions mises en place sont coordonnées et font l'objet d'un suivi rigoureux. Au restaurant scolaire
La première action concerne le tri sélectif et se déroule durant cette semaine. Elle a pour cadre le restaurant scolaire où les usagers (élèves, enseignants et personnels) sont sensibilisés sur le tri sélectif des déchets des repas. Ainsi, la commission éducative et ses jeunes écodélégués expliquent le tri des résidus et ses motivations. Trois sélections s'opérent : les déchets alimentaires, les déchets non-alimentaires (emballages, serviettes…) et le pain.
Du gaspillage constaté

Dès lors que 550 repas sont servis à midi, chaque jour, les écodélégués se montrent surpris des quantités récoltées lors de la seule journée de lundi : 50,4 kg de déchets alimentaires ; 10,6 kg de non-alimentaires et 7,6 kg de pain (25 baguettes de 300 grammes !). De quoi faire réfléchir sur le gaspillage de notre époque... Bien sûr, ces résultats seront formalisés et exploités alors que, dans le même temps, la commission technique étudie avec rigueur tout ce qui caractérise les emballages des divers produits utilisés et en tire également d'utiles enseignements. Ainsi, l'Agenda 21 du collège est bien lancé !
Source : journal Sud Ouest –
par  Georges Césaire le 28 janvier 2011
Pour en savoir plus
Posté le 10/02/2011
A Mamirolle, près de Besançon, le recyclage du papier sert à financer les sorties scolaires
Depuis début janvier, les parents d’élèves de la commune de Mamirolle, près de Besançon, ont mis en place une action de récupération des papiers usagers afin de les vendre à une entreprise dont le papier est sa matière première. L’argent ainsi récolté permet le financement des projets scolaires. Cette action trouve un rôle tout aussi environnemental que social : elle soulage quelque peu les familles et offre aux professeurs de nouvelles perspectives pour varier les sorties. Les habitants de la commune sont donc tous incités à trier et rapporter leurs papiers (journaux, publicités, catalogues, annuaires, revues, cahiers, feuilles…). Le papier est vendu à une entreprise de Pontarlier. L’association a déjà récupéré plus de 5 tonnes de papier. Fort du constat que les papiers représentent 90 % des déchets produits dans une salle de classe, la communauté d’agglomération du grand Besançon s’active depuis plusieurs années pour le recyclage du papier, notamment dans les écoles.
Posté le 09/02/2011
La Cub publie un guide pratique de l’Agenda 21 scolaire
Depuis la rentrée 2006, et dans le cadre du dispositif « Les juniors du développement durable », la Communauté urbaine de Bordeaux (Cub), avec l'appui de l'association Creaq (Centre régional d'éco-énergétique d'Aquitaine), accompagne les équipes pédagogiques et tous les acteurs souhaitant s'engager dans la démarche d'Agenda 21 scolaire dans les 27 communes du territoire. En 2010, après avoir réalisé une étude sur le sujet, elle publie un Guide pratique de l'Agenda 21 scolaire qui s'alimente des témoignages des 19 écoles pilotes expérimentant la démarche d'Agenda 21 scolaire depuis cinq ans sur le territoire. Leur contribution a abouti à des pistes de réflexions et des outils gratuits téléchargeables sur Internet. Après une description de l'engagement de la Cub dans l'éducation au développement durable, ce document, qui n'est pas une compilation de principes, se nourrit du travail des écoles ayant bâti leurs propres règles. Les retours d'expériences sont ainsi déclinés selon les grandes étapes de la mise en place d'un Agenda 21 scolaire : le comité de pilotage, la sensibilisation des acteurs de l'école, l'élaboration du plan d'actions et son évaluation. Le guide présente ensuite les dix règles en or pour réussir la démarche, pour finir sur des témoignages d'acteurs. Pour en savoir plus
Posté le 01/02/2011
Les lauréats de l'appel à projet de la région Auvergne
L’une des actions de l’Agenda 21 de la Région Auvergne prévoit d’inciter les lycées à rédiger leurs propres Agenda 21. À la suite de l’appel à projet lancé début juillet 2009 à destination des lycées et des Centres de formation des apprentis (CFA), deux projets d’établissements viennent d'être récompensés ainsi que sept projets d’équipe relatifs à l’environnement portant sur la gestion des déchets, la préservation de la biodiversité, gestion de la ressource en eau… Les deux établissements retenus recevront chacun 5 000 euros pour la mise en place de leur proposition d’élaboration d’un agenda 21. Ce sont d’une part, le CFA du BTP de Clermont-Ferrand, pour une manifestation en fin d’année scolaire sur le thème de la lutte contre les changements climatiques, eau, santé et environnement, et d’autre part, le CFA agricole et forestier du Cantal, pour des feuilles d’informations mensuelles, sur le patrimoine naturel. Six établissements ont été retenus pour un projet d’équipe, dont deux sont présentés par le Legtpa d’Yssingeaux. Le premier projet primé par les élèves d’Yssingeaux, concerne une action de valorisation d’une démarche de proximité et de qualité au niveau de la restauration scolaire. Les actions proposées envisagent des alternatives au service classique, la sensibilisation des lycéens à l’équilibre alimentaire… Le second projet vise à la réduction des déchets issus de la restauration collective, du centre équestre et de l’exploitation. Autre lauréat Altiligérien, l’ISVT de Vals-près-Le Puy, qui prévoit un tri des déchets organiques, avec la mise en place d’un lombric-composteur, l’utilisation du compost pour la fertilisation du jardin pédagogique et des espaces verts. Chaque établissement recevra une aide de 800 euros par projet, auxquels pourront s’ajouter 400 euros maximum pour le financement de journées d’animation sur le développement durable. (source : le progrès.fr du 31 janvier 2011). Pour en savoir plus
Posté le 31/01/2011
Echophylle accompagne les Agenda 21 scolaires
En 2010, Ecophylle (Réseau Vivacités Île-de-France), a été missionnée par la municipalité de Puteaux sur l'assistance à maîtrise d’ouvrage pour la réalisation de l’Agenda 21 scolaire de l'école primaire Marius Jacotot. Dans sa mission d'accompagnement de l'Agenda 21 scolaire, Ecophylle organise et anime les comités de pilotage et les six réunions de concertation. L’association a aussi assuré l’élaboration du diagnostic ainsi que des séances de sensibilisation à la démarche et aux enjeux du développement durable dans les 22 classes de l’établissement. Ecophylle a formé les éco-délégués pour les préparer à vivre leur rôle tout particulier dans l’école. Une formation pour les adultes a permis aux parents, enseignants et agents municipaux de mieux comprendre les étapes de l’Agenda 21 scolaire. Les plans d’actions sur cinq ans de l’Agenda 21 de l’école Jacotot seront présentés officiellement lors de la Semaine du développement durable en avril 2011. Brigitte Vigroux - bvigroux@ecophylle.org
Posté le 31/01/2011
L’Agenda 21 jeunesse de la ville de Marseille
Dans le cadre de l’Agenda 21 jeunesse de la ville de Marseille, un centre d’éducation à l’environnement, ENJEU (Environnement jeunesse), a été inauguré en septembre 2010 pour offrir aux jeunes Marseillais des supports pédagogiques interactifs. Située aux portes des Calanques, cette structure aborde différents sujets à travers des ateliers éducatifs. Elle est composée de cinq salles consacrées à cinq thèmes : eaux, déchets, énergies renouvelables, risques urbains et biodiversité. De plus, les aménagements extérieurs permettent aux enfants de visualiser des applications concrètes : un jardin aromatique pour découvrir les senteurs, un système photovoltaïque et une éolienne pour tester les énergies renouvelables. Des bacs à compost, une table d’orientation et une mare pédagogique complètent le dispositif. Cette structure municipale a reçu durant l’année scolaire 2009/2010 plus de 8 000 enfants des écoles primaires et plus de 3 500 des équipements sociaux de proximité. Lucien louis - llouis@mairie-marseille.fr
Posté le 31/01/2011
L’agglomération des Hauts-de-Bièvre sensibilise ses écoliers
Une action pilote de l’Agenda 21 de la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre (Île-de-France) est destinée à sensibiliser le public scolaire. Mise en place depuis l’année scolaire 2006-07 et basée sur le volontariat des enseignants, elle a concerné à ce jour 3 700 enfants des écoles élémentaires. Les associations Relief, CPN (connaître et protéger la nature) Val de Seine ainsi que le Cemagref, le CNRS, LPO et Météo France notamment sont partenaires de cette initiative. Sept thèmes sont proposés aux enseignants : l’énergie et le réchauffement climatique, l’air, les déchets, la biodiversité, l’eau, le son, l’alimentation. Chaque classe bénéficie d’un minimum de quatre demi-journées d’ateliers, réparties dans l’année. A Antony, par exemple, une classe encadrée par le CPN et en partenariat avec la Ville a initié un chantier de réhabilitation de la mare d’un petit bois urbain en 2009-10 ( Bois de l’aurore). Pour aller plus loin, les enseignants désireux de s’informer sur les actions de type Eco-Ecole ou Agenda 21 scolaires reçoivent un appui. Afin de valoriser le travail des écoles, une Semaine du développement durable  vient ensuite clôturer les ateliers en juin. Les enfants réalisent alors une exposition avec l’aide d’artistes plasticiens, et participent à des rencontres, animées par des scientifiques, au cours desquelles chaque classe découvre le travail réalisé par les autres classes. Line Chokron - l.chokron@agglo-hautsdebievre.fr
Posté le 31/01/2011
Objectifs du millénaire pour le développement : un programme pour les écoles
Trois écoles de Douala expérimentent une adaptation aux écoles des objectifs du millénaire pour le Développement : l’Agenda 21 scolaire. La communauté urbaine de Douala (Cud) a abrité le 13 janvier 2011 la réunion de lancement du programme dénommé « agenda 21 scolaire ». Selon les responsables de la Cud qui présidaient cette séance de travail, il s’agit d’un projet qui vise à «  éduquer les jeunes et leurs familles au développement durable à modifier leurs comportements au regard des problématiques et des difficultés rencontrées en Afrique sub-saharienne ». Le chef de file de programme est l’université de Venise et deux villes camerounaises sont concernées, à savoir Douala et Maroua. L’Agenda 21 scolaire est une réduction au niveau des établissements scolaires ou universitaires de ce programme international que chaque état est par ailleurs appelé à appliquer au niveau national. La réunion de jeudi dernier réunissait autour de Loé Mammert de la Cud les responsables des trois établissements de la ville de Douala retenus actuellement pour ce programme. A savoir le lycée d’Akwa nord, le collège saint Michel et le lycée de Makèpè. Tous se sont accordés sur l’importance d’un tel programme qui « est de faire grandir les nouvelles générations avec des comportements et des mentalités plus responsables et conformes aux objectifs du millénaires pour le développement. » La nouvelle expression Cameroun Actu
Posté le 27/01/2011
Les Établissements du Développement Durable (EdDD) de Haute Normandie
Ce sont à l'origine douze (2005) puis quinze partenaires institutionnels[1] (2010) qui portent une ambition régionale, celle de contribuer par l'action et l'éducation à une Éducation au Développement Durable qui implique tous les acteurs de la communauté éducative et ses partenaires. La démarche de projet a permis de réunir au sein de ce collectif régional les principaux acteurs de l'EDD. Notre démarche vise à développer les compétences et la culture dont nous avons besoin pour contribuer, individuellement et collectivement, par l’action et l’éducation, à l'épanouissement de tous les citoyens autant qu’au maintien et à l’amélioration du cadre et des conditions de vie sur Terre. C’est dans la double perspective de contribuer et d'éduquer au développement durable que les EdDD proposent une démarche globale de progrès inscrite au cœur du projet d’établissement, de centre ou d’école visant à intégrer les trois dimensions suivantes.
Télécharger le schéma

1.     Les enseignements et les formations : c’est le cœur de métier. Il s’agit de former des citoyens et des professionnels qui soient acteurs du DD dans l’établissement et au-delà. Les enseignements, la pluridisciplinarité et la démarche de projet jouent un rôle moteur dans à la mise en œuvre du projet.
2.     La gestion et le fonctionnement de l'établissement : c’est le principe de cohérence entre «le dire et le faire», la pédagogie de l’exemple et de l’exemplarité. Il s’agit de montrer que le développement durable s’incarne dans le fonctionnement et la gestion éco-responsable de l’établissement. Comment chacun doit-il et peut-il intégrer le DD et ses principes dans sa culture et ses gestes professionnels ? L'amélioration des impacts liés au fonctionnement et à la gestion du restaurant scolaire, des espaces verts, des énergies et des fluides, des bâtiments, des transports, des achats, etc. constitue un objectif en soi autant que de bons supports pédagogiques pour les enseignements et les formations.
3.     L’ancrage territorial du projet désigne d’abord une démarche citoyenne d’ouverture sur le monde et le territoire selon le principe «Penser global, agir local». C’est également une démarche co-construite, partenariale, avec les acteurs du territoire. En lien ou en amont des démarches d'Agenda 21 impulsées par les collectivités, les EdDD ont ainsi l’ambition d'agir « dans, avec et sur » le territoire.  
Pour en savoir : http://www.eddd.fr
[1] Autorités académiques, collectivités territoriales et locales, agences et services de l'État, associations, Parc Naturel Régional (PNR).

Dispositif EdDD de Haute Normandie
Charte des EdDD de Haute Normandie
Label régional EdDD de Haute-Normandie
Posté le 25/01/2011
3 et 4 février : Forum des ressources pour l’éducation au développement durable (FOREDD)
Le FOREDD constitue un élément clé de la politique de généralisation de l’éducation au développement durable qui occupe une place essentielle dans la Stratégie nationale de développement durable 2010-2013. La démarche de développement durable, inscrite dans le projet d’école ou d’établissement, a son ancrage dans les programmes et devient l’un des principaux ressorts de la pédagogie. Ce troisième séminaire, organisé le 3 et 4 février 2011, permettra aux cadres de l’éducation nationale en charge des questions de développement durable et à leurs partenaires (collectivités, scientifiques, etc.) d’échanger sur les bonnes pratiques à mettre en place dans les établissements scolaires. L’édition 2011 du FOREDD portera sur Écoles, collèges, lycées et développement durable. Au programme : des tables rondes sur l’actualité du développement durable, des témoignages sur les actions menées dans les écoles et établissements scolaires et des ateliers sur les orientations de l’E3D. En savoir plus
Organisateurs : DGESCO, Inspection générale de l’éducation nationale, et CRDP de l’académie d’Amiens.
Lieu :
CRDP de l’académie d’Amiens, 45 rue Saint-Leu  80026 Amiens CEDEX 1
Posté le 24/01/2011
Parution de la lettre d'information AGENDA 21 des étabissements agricoles picards n°7
Posté le 21/01/2011
Les campus se mettent au vert !
Aujourd’hui en France, les universités et grandes écoles – environ 300 – s'orientent ensemble vers le développement durable dans leurs enseignements et la gestion de leur établissement. Le Plan vert, devenu une obligation législative pour les campus par l’article 55 de la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 et lancé officiellement le 17 juin 2010, les accompagne dans ce sens. Il s’agit d’un plan d'actions permettant à chaque campus d'organiser et de définir son engagement en faveur du développement durable. Démarche initiée notamment par la Conférence des grandes écoles, la Conférence des présidents d’universités et le Réseau français des étudiants pour le développement durable, le Plan vert a pour vocation d'aider les établissements d’enseignement supérieur à instaurer un programme de développement durable à l’aide de deux documents : le canevas, modèle de stratégie structuré autour des neuf défis clés de la Stratégie nationale du développement durable 2009-2013 et le référentiel, outil de pilotage de cette stratégie. En élaborant son Plan vert, chaque établissement peut ainsi définir et mettre en oeuvre sa propre stratégie, à son rythme et en fonction de sa situation. Pour les aider dans cette démarche, l’outil d’auto-évaluation EVADDES, réalisé par Fondaterra, est disponible en ligne. Actuellement, le Plan vert est testé par une centaine d’établissements et doit mener à terme à une labellisation des campus.
Plan vert 
Loi Grenelle 1

>> Télécharger l'édito CPU et CGE
Posté le 18/01/2011
Développement durable et Agenda 21 dans les lycées lorrains
Depuis le printemps 2008, 26 établissements ont été choisis par la Région Lorraine, en partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Nancy-Metz, pour entrer dans le dispositif Agenda 21. Le dispositif fixera une méthode et un plan d’actions pour les établissements qui souhaitent s’engager en faveur de l’environnement et du développement durable. Il permet par exemple :
- d’améliorer la gestion des déchets
- de réduire et maîtriser les consommations d’eau et d’énergie
- de favoriser l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite
- de développer des modes de transports doux ou alternatifs (transports en communs, covoiturage, marche à pied, etc.)
- de favoriser la solidarité locale ou internationale (jumelage, coopération, etc.)
- de privilégier une alimentation saine et de qualité (aliments bio, etc.)
Le Conseil Régional met à disposition des lycées volontaires un consultant chargé d’appliquer l’Agenda 21 au sein de l’établissement. La Région soutient les projets déjà émergents des lycées engagés ou non dans la démarche Agenda 21 par une aide d’un montant de 8 875 €.
Pour en savoir plus

Posté le 17/01/2011
L’Université de Bordeaux publie une étude comparative des initiatives campus verts
L’Université de Bordeaux publie une étude comparative des initiatives campus verts menées à l’échelon international. L’Université de Bordeaux s’est engagée à bâtir un nouveau modèle d’Université, et parallèlement à devenir leader en matière de développement durable. C’est en ce sens que début 2009, elle a répondu favorablement, conjointement avec l’Université Bordeaux 1 Sciences Technologies, à la proposition d’Ecocampus-Nobatek et d’EDF : réaliser un retour d’expériences et des analyses sur des projets campus verts en France, Europe et Amérique du Nord. L’objectif de cette étude a été d’observer et de capturer les bonnes pratiques et actions exemplaires relatives aux grands piliers du développement durable : domaines économiques, sociaux, environnementaux et organisationnels. L’Université de Bordeaux va s’y référer pour mettre en œuvre une gouvernance et une stratégie à long terme au service d’un campus plus vivable et plus équitable pour l’ensemble de la communauté universitaire.
Télécharger l'étude
Pour en savoir plus
Posté le 17/01/2011
Un blog pour la mise en réseau des lycéens
La Direction générale de l’enseignement et de la recherche du Ministère de l'agriculture lance une expérimentation qui doit permettre aux lycéens d’échanger, en réseau, sur des problématiques d’éducation au Développement Durable. Pour cela, le blog http://reseau-lyceen.educagri.fr a été créé. Cette démarche de mise en réseau des lycéens sur Internet s'inscrit dans le cadre du 5e schéma national des formations de l'enseignement agricole pour les années 2009-2014, avec l’objectif suivant : « au niveau de l’établissement, développer les initiatives des élèves sur le développement durable [en prenant appui] sur les représentants des élèves qui mutualisent leurs expériences dans le cadre d’un réseau. » Le blog http://reseau-lyceen.educagri.fr est accessible à tous et offre aux élèves une grande diversité de moyens d’expression pour favoriser la création d’un véritable réseau d'échange sur les questions relatives à l’éducation au développement durable.
Tout élève peut suivre les contributions publiées, sans inscription préalable, mais il doit créer un compte pour prendre part activement aux échanges en rédigeant des articles ou en répondant à des contributions. Une charte de modération définit le cadre des échanges, la forme et le contenu des contributions.
Contact : reseau.lyceen@educagri.fr
Posté le 13/01/2011
Un an après la signature de la déclaration des Campus Responsables pour le climat, et à l’occasion du sommet de Cancun : état des lieux sur les campus
A l'occasion du sommet de Cancun, et un an après le sommet de Copenhague, Campus Responsables, initié par Graine de Changement, et avec le soutien du Comité 21, et les partenaires de la Déclaration des Campus Responsables pour le Climat (de décembre 2009) ont souhaité réaliser une enquête auprès des 20 établissements signataires de la déclaration. 14 campus ont répondu à l'enquête de Campus Responsables et ont ainsi accepté de faire part des actions qu'ils avaient mené pour respecter les engagements pris en décembre 2009 afin de lutter contre le réchauffement climatique.  Pour en savoir plus 
>> Rapport de synthèse des réponses à l'enquête de Campus Responsables suite à la déclaration sur le climat
>> CPDeclarationCopenhague Décembre 2009
Posté le 22/12/2010
La région Nord Pas de Calais lance les « Budgets participatifs des Lycées »
Les lycéens font des propositions d'amélioration des conditions de vie et de travail dans l'établissement. La Région Nord Pas de Calais évalue ensuite financièrement la réalisation de ces projets. Ce nouveau dispositif sera expérimenté dans cinq lycées de la région et s'inscrit dans le cadre du Schéma Régional des Formation et l'Agenda 21 Lycée. La Région a souhaité la mobilisation de toute la communauté éducative : les lycéens bien sûr, les principaux concernés par la démarche mais aussi, parents d'élèves, enseignants, personnels techniques et administratifs. Cette démarche de démocratie participative, expérimentée par d'autres régions de France depuis quelques années, porte sur des projets d'équipement et des travaux d'amélioration du cadre de vie. En lançant la démarche, la Région poursuit trois objectifs : l'éducation à la citoyenneté au sein des établissements scolaires, l'amélioration de la gouvernance et de la qualité de vie lycéenne et l'amélioration de l'efficacité de l'action publique à destination des lycées.  Etablissements retenus pour l'expérimentation : Le lycée Blaise Pascal de Longuenesse, les lycées professionnels Lavoisier de Roubaix, Jacques le Caron d'Arras et du Détroit de Calais et le lycée agricole de Radinghem. www.nordpasdecalais.fr
Posté le 22/12/2010
Oui au bio dans ma cantine, saison 2
Le WWF-France a lancé le 15 décembre 2010 la deuxième édition de sa campagne Oui au Bio dans ma Cantine. 20% de bio dans les cantines à l’horizon 2012, tel est l’objectif que la France s’est fixé à l’issue du Grenelle de l’environnement. L’année dernière, le WWF-France a lancé la première campagne nationale pour l’introduction de produits issus de l’agriculture biologique locale dans les cantines scolaires. Aujourd'hui, le WWF-France renforce aujourd’hui sa mobilisation. La campagne se déclinera de décembre 2010 à juin 2011, d’événements festifs en actions citoyennes. Mais surtout, cette mobilisation s’attachera à donner aux décideurs des solutions concrètes pour les aider à mettre toujours plus de bio dans les cantines de nos enfants.  Première étape de la campagne : participez à la grande enquête nationale du bio dans les cantines du WWF. Cet état des lieux permettra donner une image réelle et concrète de la France qui dit "Oui au Bio dans ma cantine" et d’évaluer le chemin encore à parcourir. C’est pourquoi le WWF compte sur vous pour relayer cette enquête citoyenne inédite. Pour télécharger l’enquête, cliquez ici  Une opération du WWF en partenariat avec la Ligue de l’enseignement, la FCPE, le CIVAM, la FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique), Colibris, Slow Food France, Terre de liens, la mairie de Paris et les Eco-Maires www.ouiaubiodansmacantine.fr/
Posté le 21/12/2010
Un éco-référentiel pour les lycées bretons
Dès 2005, le Conseil régional de Bretagne a élaboré et adopté des cadres de référence, tels que l'Agenda 21 régional, ou bien encore la « charte qualité des lycées bretons ». Il vient de mettre en place dans son programme prévisionnel d'investissements (PPI), un écoréférentiel qui définit précisément, sur la période 2010-2014, les conditions d'aménagement et d'exploitation des lycées. La Bretagne est la première Région à se doter d'un «éco-référentiel» pour réduire l'empreinte écologique des lycées publics. Le but est de réduire l'empreinte d'un parc immobilier de deux millions de mètres carrés (117 lycées), en faisant appliquer des principes écoresponsables à l'ensemble de la chaîne. De qualité et de capacité très inégales, l'ensemble des établissements publics consomme quelques 151 GWh/an pour le chauffage, 45 GWh/an d'électricité, 1 million de m3 d'eau... et produit 30 000 tonnes de dioxyde de carbone libérées dans l'atmosphère chaque année (tCO2/an). L'objectif est aussi d'accompagner les principes du développement durable dans la construction, la modernisation et le fonctionnement quotidien des lycées, de servir de cadre technique pour les maîtres d'œuvre et les entreprises, de faire évoluer les pratiques des usagers et personnels. Une sensibilisati:  choix de matériaux sains, qualité de l'air, réduction des consommations énergétiques en produisant des énergies renouvelables, économies d'eau, gestion des déchets, développement d'espaces verts, gestion économe et raisonnée des bâtiments... L'éco-référentiel comporte deux documents-cadres, l'un portant sur l'éco-conception, l'autre sur l'écogestion. Des outils d'évaluation sont prévus pour vérifier le respect des engagements. Pour en savoir plus

Posté le 12/12/2010
En Rhône-Alpes, les lycéens inventent l’arbre à économie d’énergie
La Région Rhône-Alpes a lancé un défi à ses lycéens : imaginer et fabriquer un objet artistique qui évalue en temps réel la consommation d’énergie de leur lycée. Ce concours intitulé Fluid’Art, qui a attiré 32 lycées de la Région Rhône-Alpes, a distingué le projet « Le Picagon » de la Cité scolaire Aragon-Picasso à Givors : Dans le Hall principal du lycée, un arbre monumental montrera les consommations d’eau du lycée par ses branches s’abaissant ou s’élevant ainsi que les consommations d’électricité par la couleur de ses feuilles lumineuses. Un oiseau mythique, « Le Picagon », poussera des cris de satisfaction ou de douleur suivant le comportement du lycée.  La conception de l’arbre a été soutenue à hauteur de 30 000 € par la Région Rhône-Alpes.  Cette démarche pédagogique a associée 6 classes, qui bénéficieront d’un financement régional pour l’organisation d’un voyage scolaire en lien avec les enjeux environnementaux. Le concours Fluid’Art s’inscrit dans le cadre du Plan énergie des lycées mené par la Région Rhône-Alpes, qui vise à accentuer la maîtrise des consommations de fluides dans les lycées. 
Pour en savoir plus
Posté le 09/12/2010
La Franche-comté accompagne les lycées
Posté le 29/11/2010
Nouvelle lettre d'information Agenda 21 des lycées agricoles publics de Picardie
Si l’éducation au développement durable a fait son apparition depuis quelques années dans nos référentiels de formations, elle apparait aujourd’hui comme un pilier fondamental de l’Enseignement agricole. La circulaire du 12 septembre 2007 sur l’EDD dans l’Enseignement agricole (DGER/SDRIC/C20072015), qui insistait sur la nécessité d’une cohérence globale entre formation - éducation, gestion de l’établissement et partenariat est aujourd’hui renforcée. En effet, la nouvelle Stratégie nationale de développement durable (SNDD) engage 9 défis relatifs notamment à une production et une consommation durables, au changement climatique et à l’énergie, à une société de la connaissance (éducation) et à la gouvernance. Ces défis sont repris et explicités dans la stratégie du Ministère (automne 2010). Dans le 5ème
schéma de l’Enseignement agricole 2009-2014, des références explicites sont faites aux démarches d’Agenda 21.Les champs de réflexion des Agendas 21  d’établissement de formation sont interrogés depuis le début de la démarche mais il apparait aujourd’hui essentiel d’initier une réflexion collective autour de l’EDD. C’est pourquoi, en plus des autres chantiers ouverts depuis l’an passé (gouvernance et métiers/compétences), le début de l’année 2011 sera consacré aux articulations entre enseignement et développement durable, avec, en filigrane, une question clef: « L’enseignement agricole peut-il enseigner le DD comme il a enseigné le productivisme? ». Une première session de formation
est prévue pour les EPL de Crézancy et de la Thiérache le 11 janvier au LPA d’Aumont. Ces mêmes formations seront proposées dans chaque département et pour tous les établissements dès la mi-janvier 2011. Isabelle Gaborieau
Animatrice régionale de la démarche Agenda 21 des lycées agricoles publics picards
>> Télécharger la lettre
Posté le 19/11/2010
Publication de la lettre d'info de l'Agenda 21 de l'Ecole des Mines de Nantes
Cette lettre est destinée au personnel et aux étudiant(e)s de l’Ecole ainsi qu’au réseau des responsables développement durable de l’enseignement supérieur dont la Conférence des Grandes Ecoles (CGE). Elle a pour objet de partager les avancées concrètes de l’Agenda 21 de l’Ecole et les difficultés rencontrées. Les 5 axes de l’Agenda 21 de l’Ecole des Mines de Nantes sont : inscrire le développement durable au coeur des valeurs de l’école ; former les futurs responsables aux enjeux et pratiques du développement durable ; faire progresser le développement durable par la recherche et l’innovation ; réduire l’impact écologique de l’école ; mettre en adéquation la gouvernance, la politique sociale et les ressources humaines.
A télécharger
Rapport développement durable 2009
Posté le 18/11/2010
Publication de la 3e édition du Guide des Campus Responsables
En ces temps de crise environnementale et économique, les universités et grandes écoles françaises, qui forment les dirigeants de demain, se sont désormais engagées à prendre en compte les enjeux du développement durable - tant dans la gestion de leur campus que dans le contenu des enseignements qu’elles proposent à leurs étudiants. C’est la principale conclusion de la troisième édition du Guide des Campus Responsables, qui recense les bonnes pratiques en matière de développement durable de 58 écoles et universités françaises.  Créée à la rentrée 2006, l'initiative Campus Responsables fait paraître pour la troisième année consécutive son Guide des Campus Responsables. Avec le soutien de l’ADEME et en partenariat avec le mensuel Terra Eco, le guide recense les bonnes pratiques des établissements d’enseignement supérieur en lien avec les 5 thématiques du « Plan Vert ». Cette année, ce sont au total 58 campus (contre 34 en 2008) qui ont accepté de partager leurs expériences au travers de ce guide : 22 écoles de commerce ou de management, 20 universités, 12 écoles d’ingénieurs et 4 établissements spécialisés (vétérinaire, agro-foresterie…). Le Comité 21 est partenaire de la campagne "Campus resdponsable".
Guide à télécharger
>> Télécharger le communiqué
Posté le 10/11/2010
Les grandes écoles de commerce sont-elles responsables ? Réponse d’Euromed
Dans la deuxième édition de son Rapport de développement durable 2009-2010, Euromed Marseille met à jour ses indicateurs et actions de responsabilité sociale et environnementale (RSE). Parler de RSE à Euromed Management oblige à questionner l’étendue de sa responsabilité en tant qu’établissement d’enseignement supérieur évoluant dans un environnement de plus en plus complexe (formation d’étudiants, impact sur l’environnement, etc.), surtout depuis la présentation du Plan vert cette année rendant obligatoire la démarche développement durable dans les campus. La mission de ce rapport est double : permettre à l’ensemble des parties prenantes d’appréhender l’état d’avancement de leur démarche de développement durable et leur permettre d’y contribuer.  Ainsi, comme l’année passée, il présente tant les réussites que les points de blocage à travers trois types d’actions majeures : la participation à la vie institutionnelle des organismes d’enseignement, le développement de nouveaux savoirs et la mise en réseau d’idées. La stratégie 2007-2015 développée par Euromed Marseille intègre le management responsable à tous les niveaux de l’école et ce document l’articule autour des cinq axes de la direction de la RSE que sont la réflexion, la formation, l’information, l’action et la co-construction. Télécharger le rapport DD d’Euromed Marseille 
Posté le 27/10/2010
Pessac : l’élaboration d’un programme communal d’éducation au développement durable
Pour ancrer la culture du développement durable, de nombreux outils de communication et sensibilisation ont été déployés à Pessac depuis 2005 : animations (Fête des jardins et de la nature, stand sur la ville durable au Printemps du Bourgailh), accompagnement par la Ville de six Agenda 21 scolaires, formation de 150 animateurs au développement durable, sensibilisation des acteurs à l’éco-habitat (guide pratique, animations, convention de partenariat avec le Centre régional d’éco-énergie d’Aquitaine) et aux manifestations éco-responsables (kit). Pour structurer et prolonger ces multiples initiatives, la Ville a engagé l’élaboration d’un programme communal d’éducation au développement durable. Ce programme a cherché à mobiliser et à fédérer tous les acteurs avec : une enquête auprès des acteurs et des habitants, la participation au réseau départemental EDD, la création d’un portail pédagogique commun fin 2008. Un projet pédagogique a été élaboré sur les deux centres de loisirs pessacais avec l'Education nationale, et a permis le développement d'un programme partenarial d'animations, avec la réalisation d'une Charte de l'éco-citoyen en 2007. Plus de 5 000 enfants des écoles de Pessac sont sensibilisés au développement durable chaque année. Karine Lancement – karine.lancement@mairie-pessac.fr
Posté le 26/10/2010
La Région Nord pas de Calais met ses lycées au vert
Les Agendas 21 lycées ont pour objectif de structurer, dans chaque lycée, un mode de gouvernance valorisant la sensibilisation au développement durable. Initié sur la base d'un appel à candidature formulé par la tégion Nord Pas de Calais, le projet "Agenda 21 lycée" est une démarche progressive de sensibilisation, d'information puis d'action. La signature d'une convention Agenda 21 entre l'établissement scolaire et l'institution régionale organise la mise en oeuvre d'un ensemble d'actions cohérentes dans le cadre du développement durable. Les actions peuvent être menées sur tous les domaines concernant les lycées : les énergies, les déchets, la restauration, l'alimentation, les transports... Le lycée du Hainaut à Valenciennes prépare des repas bio ; les lycées Béhal de Lens et Mousseron à Denain ont misé sur la formation de leur personnel à la consommation et aux achats responsables, le lycée Blaise Pascal à Longuenesse travaille à une meilleure prise en compte du handicap... Pour en savoir plus
Posté le 01/10/2010
L’éducation au développement durable, de l’école au campus
Ecrit par Odile Blanchard, Didier Lecomte et Marie-Christine Zelem, cet ouvrage a repris un certain nombre de contributions significatives des échanges suscités au cours du colloque international « L’éducation au développement durable, de l’école au campus » qui s’est tenu au centre universitaire Jean-François Champollion et à l’École des Mines d’Albi, les 25-27 juin 2008 auquel le Comité 21 a participé. Ce livre interroge les modes de gouvernance des démarches d'éducation au développement durable, ainsi que les méthodologies d'évaluation qui leur sont associées. Il présente des outils pédagogiques et insiste sur les conditions d'émergence d'une culture du développement durable. Des réflexions portent sur les partenariats à mettre en oeuvre et la nécessité du fonctionnement en réseaux. Il se termine par des récits d'expériences. Paris, l'Harmattan -  coll : questions contemporaines - http://editions-harmattan.fr  - juin 2010 - 484 pages - 42 euros.
Posté le 24/09/2010
Signature d’un accord-cadre de coopération coopération pour l’éducation au développement durable
Le Directeur général de l’enseignement scolaire, Jean- Michel Blanquer, et la Déléguée interministérielle et commissaire générale au développement durable, Michèle Pappalardo, ont signé aujourd’hui au Lycée des métiers Vauquelin (Paris 13 ème) un accord-cadre de coopération pour l’éducation au développement durable. Cet accord-cadre formalise un processus dynamique d’accompagnement de la communauté éducative et de ses partenaires. Il facilite la mise en oeuvre des engagements du Grenelle Environnement, repris dans la Stratégie nationale de Développement durable 2010-2013 qui dessine plus globalement les voies vers une économie verte et équitable.


>> Télécharger le communiqué
Posté le 21/09/2010
Communauté urbaine de Bordeaux : le guide 2010-2011 des actions pédagogiques « Juniors du développement durable » est sorti !
Depuis dix ans, la Communauté urbaine de Bordeaux a choisi d’accompagner les écoles de son territoire dans leurs projets pédagogiques autour du développement durable. Ce travail effectué en partenariat avec l’Inspection académique de la Gironde et le tissu associatif concerne les élèves des écoles ainsi que des établissements accueillant des enfants souffrant de handicap, dans les 27 communes de la Cub. Cette année, près de 12 000 écoliers ont profité du dispositif à travers trois grands types d’actions : les actions de sensibilisation (initiation et perfectionnement au développement durable) ; les actions de projet parmi lesquelles les emblématiques Agenda 21 scolaires et ces 18 écoles-pilotes, et les actions de formation (séance sur les enjeux concrets du développement durable à l’attention des enseignants et du personnel municipal). En 2010-2011, la dimension sociale du développement durable sera investie davantage à travers notamment la thématique du vivre ensemble et les questions de parité, de relations garçon-fille… Le Comité 21 soutient les Juniors du développement durable.
Juniors du développement durable

Télécharger le guide
Posté le 03/09/2010
Pays des Hautes Falaises : Opération DDéfis biodiversité
Dans la lignée de son Agenda 21, le Syndicat Mixte du Pays des Hautes Falaises propose pour la première année aux écoles et aux établissements scolaires du territoire de s'engager à leur échelle dans une démarche concrète de développement durable à travers l’Opération DDéfis.   Le thème mis en avant pour cette première édition est la Biodiversité (labélisée par le Ministère en charge du développement durable dans le cadre de cette année internationale : http://www.biodiversite2010.fr/). L’Opération DDéfis a pour objectif de sensibiliser les enfants et la communauté éducative au développement durable en expérimentant des actions de terrain pour favoriser l’épanouissement de la biodiversité. L’opération s’accompagne également d’un apport de connaissances sur l’environnement et la biodiversité grâce à une animation pédagogique conçue par l’association CARDERE. Le Pays propose ainsi à chaque école/établissement de bénéficier d’un atelier pédagogique de ½ journée pour un groupe d’élèves. Puis, sous la conduite de leur enseignant, la classe/le groupe d’élèves s’engage à relever au moins un DDéfis, c’est à dire un petit aménagement pour la biodiversité parmi les 20 DDéfis proposés ! 

>> Télécharger la présentation
>> Télécharger le bulletin d'inscription
Posté le 02/09/2010
Ville de Colombes : Agenda 21 scolaire de l’école Marcel Pagnol
La Ville de Colombes, impliquée dans des démarches de développement durable depuis plusieurs années, a souhaité à travers son Agenda 21 local renforcer sa politique d’éducation à l’environnement et au développement durable. Mené cette année sur l’école Marcel Pagnol, désignée comme école pilote, le projet d’Agenda 21 scolaire a réuni parents d’élèves, enseignants, personnel communal, élus et élèves. Dans le plan d'actions établi, 10 thématiques : énergie, biodiversité, alimentation, déchets, eau, mobilité, solidarité, etc., sont abordées avec pour chacune d’elles un ou plusieurs objectifs définis et actions mises en place. L’impact budgétaire, les indicateurs de suivi, les partenaires ainsi que le planning relié à ces actions sont également explicités.

>> Lire le plan d'actions de l'Agenda 21 scolaire
Posté le 05/08/2010
Sensibilisation des lycéens à l’environnement : la Région renforce son partenariat avec l’ADEME
Depuis six ans la Région Ile-de-France s’associe aux conférences-débats « la planète précieuse » proposées par l’ADEME aux lycées. Ces conférences organisées en classe donnent aux élèves et aux enseignants une information détaillée sur les problématiques de l’environnement, ainsi que des idées pour changer les comportements. En 2009-2010, 197 conférences se sont tenues dans 60 établissements des huit départements franciliens, permettant de sensibiliser 5 000 élèves. Pour l’année prochaine, l’ADEME et la Région ont décidé de donner plus d’ampleur à leur partenariat. Lors des conférences, les lycéens seront incités à s’engager dans des actions concrètes pour l’environnement, à travers les « projets passion » et «projets d’établissement » financés par la Région, les démarches d’Agendas 21 scolaires…   Des thèmes nouveaux seront abordés lors des conférences, comme la géothermie, la prévention de la production des déchets, l’énergie et l’Europe… Un dossier pédagogique proposant des exercices et des pistes d’approfondissement sera réalisé. La communication autour du dispositif sera renforcée. La Région participera à hauteur de 39.000 euros au financement de ces actions au titre de l’année scolaire 2010-2011, soit la moitié du coût du programme. http://lycees.iledefrance.fr

Posté le 14/07/2010
La Région Aquitaine lance l’opération « Toits bleus »
La Région Aquitaine lance un appel à projets « Toits bleus » auprès d’investisseurs, en vue de l’installation sur les toits des 153 lycées publics aquitains de centrales photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution d’électricité. L’Aquitaine s’est engagée à réduire de 30 % l’empreinte carbone de son patrimoine. Dans cet objectif, il lui faut agir non seulement en faveur de la réduction des consommations d’énergies mais aussi pour le développement de l’utilisation des énergies renouvelables.  Dès 2009, un audit des toitures de 31 lycées a été engagé pour étudier les travaux à mener afin d’obtenir une isolation de haut niveau, une étanchéité durable et concevoir les meilleurs choix d'intégration architecturale des modules photovoltaïques. En 2010, trois sites pilotes ont ainsi été équipés. Le Conseil régional a décidé de généraliser ces expériences et d’engager un important programme d’amélioration thermique des toitures, associé à la mise en place de panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité d’origine renouvelable. Cette opération de mise à disposition s’accompagnera de travaux importants d’isolation des lycées aquitains. A partir de janvier 2011, ce seront près de 280 millions d’euros qui pourront être investis par l’opérateur choisi, qui permettront à l’Aquitaine de valoriser son patrimoine immobilier et de renforcer sa position de leader dans le développement de la filière des énergies renouvelables. Pour en savoir plus
Posté le 09/07/2010
Lettre d'information n°4 de la démarche Agenda 21 des établissements agricoles publics de Picardie
A l'invitation de la Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la forêt (DRAAF) de Picardie, un comité régional de l'alimentation s'est réuni le 23 avril 2010.  De nombreux partenaires, publics et privés, directement impliqués dans la production et l'accès pour tous à une alimentation saine et diversifiée en Picardie étaient représentés. Après une présentation du programme national pour l'alimentation dans le cadre de la loi de Modernisation agricole, les travaux des groupes de travail mis en place dès février ont été présentés. Ils ont permis à chacun de mesurer l'ampleur des partenariats et actions qui se tissent déjà sur le sol picard.

>> Télécharger la lettre N°4
Posté le 02/06/2010
Signature d'un accord de coopération entre les ministères de l'écologie et de l'Education nationale pour l'éducation au développement durable
La stratégie nationale de développement durable 2009-2013, les Grenelle de l'environnement et de la mer, le plan de mobilisation des métiers et des formations de la croissance verte, le plan national d'adaptation au changement climatique... mettent en évidence l'importance de la contribution apportée par tous les systèmes et dispositifs d'éducation et de formation des citoyens et des futurs citoyens. Il faut aujourd'hui éduquer, former et soutenir l'intégration de ces nouvelles connaissances, compétences et aptitudes et faciliter leur diffusion dans toute la société.
Le 12 mars 2010, un accord-cadre de coopération a été signé entre Michèle Pappalardo (CGDD/MEEDDM) et Jean-Michel Blanquer (DGESCO/MEN) afin de faciliter au niveau national comme territorial la mise en œuvre d'actions concertées pour l'éducation au développement durable. Il s'agit de mutualiser des compétences et des ressources diverses, et de développer des partenariats avec tous les acteurs concernés. Ces travaux donneront lieu à évaluation et valorisation conjointes largement partagées, en particulier au sein de l'espace national de concertation.

>> Accord de coopération
Posté le 31/05/2010
Journées-rencontres 2010 des classes parisiennes engagées dans un Agenda 21
Depuis deux ans, le CRDP de Paris, la ville de Paris et l'Académie proposent aux écoles et aux collèges parisiens de se lancer dans l'élaboration d'un agenda 21. Au fil des mois, des classes ont répondu à l'appel, conduites par les enseignants, soutenues par les services de la Ville et les parents, aidées par les structures et les associations elles-mêmes impliquées dans le développement durable. Ce sont aujourd'hui plus de 3 000 élèves qui se sont déjà engagés dans la démarche d'un Agenda 21. Ces journées ont été conçues pour permettre aux classes de valoriser leur travail, confronter leurs expériences, rencontrer les élus et échanger avec eux. Elles sont aussi l'occasion pour tous les partenaires impliqués dans le projet aux côtés du CRDP - enseignants, élus de la Ville, élus d'arrondissement, partenaires des structures ou d'associations - de se rencontrer pour connaitre et évaluer les actions en cours afin de déployer la démarche.
Posté le 25/05/2010
Parution du n°3 de la lettre du réseau Agenda 21 des lycées agricoles publics de Picardie
Posté le 25/05/2010
Lancement du portail éducatif pour l'éducation au développement durable
Présenté  le 17 mai au siège de l'Unesco par l'agence de production Strass et ses partenaires (Ministère de l'Éducation Nationale, l'Institut de Recherche sur le Développement -IRD-, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie -ADEME- et le Programme sur l'homme et la biosphère -MAB- de l'Unesco), le site "Education Développement Durable" se veut un outil de référence pour l'Éducation à l'environnement durable (EDD). Libre et gratuit d'accès, adapté aux exigences de programmes et d'orientations pédagogiques de l'Éducation Nationale, il offre des ressources  pour mener à bien un projet transdisciplinaire et interactif, du Collège au Lycée. Le portail présente deux entrées : l'une en accès libre, tout public, pour découvrir les ressources (16 thèmes, 183 rubriques sur les dimensions environnementales, économiques et sociales du DD), les comportements responsables et la médiathèque du site (diaporamas, vidéos, cartes et schémas). L'autre, sur inscription, permet aux enseignants de construire leurs cours dans un porte-document personnel, à l'aide des études de cas, des savoirs synthétiques, des activités et exercices interactifs (plus de 250). Les élèves peuvent accéder aux fichiers qui leur sont affectés par l'enseignant grâce à un code d'accès personnalisé. Pour en savoir plus
Posté le 21/05/2010
Le programme Etablissement du développement durable en Haute-Normandie
Depuis 2005, les 12 partenaires du programme (Rectorat de Rouen et Direction régionale de l'Agriculture et de la Forêt, Région, Départements 76 et 27, Communes de Rouen, Grand-Couronne et Canteleu, ADEME, DIREN, AREHN -Agence régionale de l'environnement de Haute-Normandie- et l'association CADERE) proposent à tout établissement d'enseignement ou de formation volontaire, de l'école au campus, appartenant à l'Education nationale ou de l'Enseignement agricole, d'entrer dans le dispositif "Etablissements du Développement Durable". Par définition, un EdDD est un "Établissement d'enseignement ou de formation qui est engagé dans une démarche sur le long terme, définie dans un projet d'établissement, et qui vise progressivement à prendre en compte les enjeux du développement durable dans l'ensemble de ses politiques. Ce projet participatif est conduit à travers l'élaboration et la mise en œuvre de programmes d'actions concrètes qui répondent à des problématiques sociales, environnementales, économiques et citoyennes, identifiées au niveau de l'établissement et qui impliquent l'ensemble de la communauté scolaire et ses principaux partenaires."Il s'agit donc de mettre en oeuvre ce qui est appelé par ailleurs un "Agenda 21 scolaire". Après cinq années, le dispositf concerne aujourd'hui 168 établissements, de l'école au lycée, et 44 sont dotés du label mis en place par le Rectorat en 2009, qui vise à encou­ra­ger ceux qui sou­haitent s'engager encore plus avant dans le pro­jet. Pour compléter ce dispositif et à la demande des différents acteurs qui souhaitaient renforcer l'accompagnement des établissements engagés, le Comité de pilotage des partenaires a décidé de définir : une Charte, commune pour tous les EdDD engagés et un Label, pour les seuls EdDD qui souhaitent entrer dans un tel processus de reconnaissance.
Depuis son lancement en 2005, le Comité 21 soutient le programme des "Etablissements du développement durable" en Haute-Normandie en formant, entre autre, les deux premières années, les coordonnateurs volontaires. Différents outils ont été créés pour aider les établissements dans cette démache.
A télécharger
Présentation de la lettre Connaître pour agir
Posté le 17/05/2010
Des outils de diagnostic élaborés par la ville de Colombes et l’école Marcel Pagnol
Dans le cadre de son Agenda 21, la ville de Colombes a lancé le 2 octobre 2009 une expérimentation d'Agenda 21 scolaire sur le site pilote de l'école Marcel Pagnol, maternelle et primaire. Depuis plusieurs années, sous l'impulsion de la directrice, des enseignants, des personnels et avec le soutien des enfants de leurs parents, l'école Marcel Pagnol s'inscrit dans une démarche volontariste en faveur de l'écologie et le développement durable. Ce projet permet cette année à tous les acteurs de l'école (élèves, enseignants, animateurs, agents, parents d'élèves) de faire le point ensemble sur les pratiques déjà en place à travers un diagnostic, les besoins de l'école et de préconiser des actions pour les années à venir. Chaque classe est porteuse d'une thématique et travaille pendant l'année : CPA : l'eau ; CPB : déplacements ; CE1A : la santé et la qualité de vie ; CE1B : les déchets ; CE2A : Alimentation ; CE2B : la biodiversité ; CM1A : la diversité culturelle ; CM1B : la solidarité ; CM2A : l'énergie ; CM2B : bâtiments et équipements. D'octobre à janvier, l'école a réalisé un diagnostic : des groupes de travail se sont réunis trois fois pour faire l'état des lieux ( les 5 et 19 novembre, le 11 décembre). De janvier à mai, les groupes de travail ont réfléchi à des actions à mettre en place dans l'école. En juin sera présentée à tous la synthèse de ce travail lors de la fête de l'école.
Fiches de questionnaire du diagnostic
Questionnaire de consultation

Résultat du diagnostic 
Pour en savoir plus :
http://agenda21.colombes.fr/                              
http://www.ec-pagnol-colombes.ac-versailles.fr/spip.php?rubrique81
Posté le 03/05/2010
Le conseil de développement durable des Hauts-de-Seine (C2D 92) lance un nouveau site internet
Ce site évolutif regroupe les actions de développement durable menées par le Conseil général des Hauts-de-Seine, les entreprises, les associations, et les personnes publiques dans les Hauts-de-Seine. Il contient un fil d'actualité sur les actions entreprises par le Conseil général et ses partenaires. Une boîte à outils rassemble plus de 300 acteurs, un glossaire et un widget « La bonne attitude DD ». Le site donne accès aux contenus institutionnels du C2D 92, aux Trophées IDEES 92, au Club IDEES 92 ainsi qu'aux projets des éco-collèges 92. Les lauréats 2010 des Trophées C2D 92 sont EthiK'dO dans la catégorie « Entreprises » pour son chèque cadeau éthique et multi-enseignes ; les Matins du Soleil dans la catégorie « Associations » pour une teinturerie-coopérative au Niger ; la ville de Suresnes, dans la catégorie « Personnes publiques », pour la création de l'éco-quartier Carnot-Gambetta. L'association Espaces a également été récompensée Prix spécial du jury pour ses jardins écologiques et solidaires, elle a reçu un cerisier de Sainte-Lucie. Les inscriptions 2011 sont ouvertes du 8 avril au 31 décembre 2010. Cette année, un nouvel accès est ouvert pour les collégiens "le concours Trophée IDEES junior". Il invitera les collégiens du département à réaliser des actions concrètes liées au développement durable dans leur établissement.  www.planete92.net
Posté le 16/04/2010
Des produits locaux au menu des collèges dans le Tarn
La commission « Eco citoyenneté » du Conseil général jeunes du Tarn (81) s'est fixée comme priorité de promouvoir le développement des « circuits courts » alimentaires et la consommation de produits de saison, notamment dans la restauration scolaire. Les collégiens membres de cette commission ont organisé un repas scolaire composé de produits locaux (ou issus de circuits courts) et de saison en mars dans 4 collèges du département (Albert Camus à Gaillac, Augustin Malroux à Blaye les Mines, Louis Pasteur à Graulhet et Pierre Suc à Saint-Sulpice). Ce projet a pour but de favoriser l'économie locale, de préserver l'environnement et de sensibiliser les consommateurs à une alimentation plus saine. Trois menus ont été élaborés en concertation avec le cuisinier, le gestionnaire et le principal de chaque établissement. La consultation des élèves a arrêté le choix des repas qui seront servis. La collaboration d'un fournisseur et du service enseignement du Département a permis de mener à bien ce projet. Pour en savoi plus
Posté le 09/04/2010
Une nouvelle chaire « Achats Durables et Socialement Responsables » pour Euromed Management
Après la chaire sur la « Performance durable » avec le Groupe La Poste en 2007, puis celle avec AG2R La Mondiale sur la « Finance Autrement » en 2008, Euromed Management lance une nouvelle chaire de recherche à la croisée des directions Ssratégie, achats, marketing et développement durable. Pour cette chaire intitulée « Achats durables et socialement responsables», Euromed Management s'est associée avec trois entreprises investies sur ce thème depuis plusieurs années, la SNCF, Sodexo et L'Occitane ainsi qu'avec 3 acteurs de la société civile Max Havelaar, le WWF et Extramuros, complétant ainsi son expertise managériale par les aspects environnementaux et sociétaux. La chaire est officiellement lancée depuis le 1er avril 2010, lors d'une conférence « l'achat responsable va-t-il changer la donne dans les entreprises ? », en présence des représentants de six partenaires. Pour en savoir plus

>> Dossier de presse
Posté le 06/04/2010
Agenda 21 dans les lycées en France-Comté accompagnés par le CPIE
Les quatre CPIE de Franche-Comté (Haut-Jura, Haut-Doubs, Bresse du Jura et Vallée de l'Ognon) ont été choisis par la Région de Franche-Comté pour une assistance à maîtrise d'ouvrage sur le dispositif Agenda 21 des lycées. Après avoir expérimenté des démarches de management environnemental, la collectivité de tutelle a choisi de proposer aux lycées une démarche plus souple qui vise à mettre en cohérence les actes de la communauté scolaire avec les investissements réalisés. Un groupe régional composé de la Région, du Rectorat et de la DRAAF pilote la démarche régionale. Aujourd'hui, 47 établissements sont engagés dans un Agenda 21 dont plus de la moitié depuis 2006.
Le rôle des CPIE est de proposer un accompagnement méthodologique adapté à chaque lycée pour favoriser la prise de conscience, la mobilisation et l'envie d'agir de l'ensemble de la communauté scolaire. Pour en savoir plus 
Posté le 05/04/2010
Le Conseil général de l’Hérault accompagne les « Collèges durables 34 »
 Le Conseil général de l'Hérault s'engage, en partenariat avec l'Académie de Montpellier, dans une démarche d'accompagnement des collèges publics de l'Hérault initiant un Agenda 21 d'établissement. Après une phase test menée sur deux collèges, en 2010 ce sont quatre nouveaux collèges qui vont bénéficier d'une aide méthodologique sur deux années, avec l'appui d'acteurs associatifs soutenus par le Département. Au terme de la période d'accompagnement, l'engagement effectif du collège dans la démarche Agenda 21 fera l'objet d'une évaluation, matérialisée par l‘obtention du label « Collège durable 34 » accordé pour trois ans. Chaque année, un appel à projets sera lancé afin de sélectionner de nouveaux collèges susceptibles de bénéficier de ce dispositif. Christian Cazin -
c-cazin@cg34.fr
Posté le 30/03/2010
Le Conseil général des Côtes d’Armor soutient les Agenda 21 de collège
 Depuis le début de l'année 2009, le Conseil général des Côtes d'Armor, en partenariat avec l'inspection académique, accompagne trois collèges du département dans l'élaboration de leur propre Agenda 21 sur deux ans. Les établissements bénéficient d'un appui méthodologique et technique individuel en fonction de l'avancée de leur démarche. Deux exemples parmi les établissements concernés. Dans l'un des collèges, les élèves de la 6ème à la 3ème ont été sensibilisés à la démarche d'Agenda 21 lors d'une journée banalisée. Consultés par la suite sur les sujets qu'ils souhaitaient voir aborder dans l'Agenda 21 de leur établissement, ils ont retenus les thèmes de l'eau, de la qualité de vie au collège, de l'alimentation et de la diversité culturelle. Un autre collège a choisi de travailler sur l'Agenda 21 notamment au travers d'Itinéraires de découverte (IDD) mis en place pour les élèves de 5ème et de 4ème. Les thématiques retenues concernent l'alimentation, la gestion de l'énergie, de l'eau et les déchets. Les élèves ont travaillé sur la phase de diagnostic en recueillant eux-mêmes des données sur les déchets générés et sur les consommations énergétiques de l'établissement. Ils ont ensuite proposé et mis en place des actions. Danielle Jegoud - jegoudanielle@cg22.fr
Posté le 30/03/2010
La CUB sensibilise les enseignants et les agents à l’écosystème
 La Communauté urbaine de Bordeaux profite de cette semaine pour consacrer une journée entière à la formation et à l'éducation au développement durable. Pour que nous « changions nos comportements », la Cub, en partenariat avec l'Inspection académique, l'IUFM et l'association Creaq, animera le 7 avril 2010, au Château de Tenet, une formation/sensibilisation sur l'écosystème pour les enseignants des écoles et les agents municipaux d'agglomération. Ce module allie à la fois théorie et pratique pour susciter l'envie et la capacité d'adopter un comportement écocitoyen. Cette journée s'inscrit dans le cadre du dispositif « Les Juniors du développement durable » que la Cub anime depuis 2001, à l'intention des écoles maternelles et primaires, publiques et privées de l'agglomération. Et cette année encore, ce seront plus de 12 000 enfants qui seront sensibilisés aux enjeux du développement durable. www.pedagogie.durable.lacub.fr Stéphanie Baltardive - sbaltardive@cu-bordeaux.fr
Posté le 30/03/2010
La SNCF met l’écomobilité au tableau !
 Profiter des opportunités offertes par le digital et le multimédia pour sensibiliser les élèves aux enjeux du développement durable et de l'écomobilité, c'est le pari que la SNCF et le CRDP (Centre régional de documentation pédagogique) d'Auvergne ont fait en créant ensemble un atelier numérique. Cet atelier est une déclinaison entièrement interactive du programme de la SNCF « Mobil'idées : pour comprendre l'écomobilité ». Destiné aux classes de collège, cette plateforme numérique sera lancée officiellement à l'occasion de la semaine du développement durable et accessible à tous sur tableau numérique interactif, un dispositif alliant les avantages d'un écran tactile et de la vidéo projection. Avec ce projet, l'ambition de la SNCF est double : accompagner les enseignants dans l'éducation au développement durable tout en mettant à leur disposition un contenu innovant et dynamique. http://crdp-sncf.ac-clermont.fr  Delphine Roux - delphine.roux@sncf.fr
Posté le 30/03/2010
La ville de Paris a lancé le projet « CPE Ecoles »
La Ville de Paris a lancé le projet « CPE Ecoles » qui vise notamment la réduction de 30% des consommations énergétiques de 600 écoles primaires et maternelles municipales, conformément au Plan Climat de la capitale. Ce plan Climat adopté en octobre 2007 fixe des objectifs ambitieux d'efficacité énergétique et de réduction des émissions de gaz à effets de serre dans les 3.000 bâtiments administratifs. Un des volets opérationnels de ces engagements, le projet « CPE Ecoles », concerne la mise en œuvre d'un programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre dans 600 écoles au travers de la passation de Contrats de Performance Energétique au cours des six prochaines années.  Dans cette perspective, le marché d'Assistance à Personne Publique attribué au groupement d'entreprises constitué par la société d'ingénierie énergétique ALTEREA, et les cabinets Landwell & Associés et PricewaterhouseCoopers, vise à apporter à la Ville de Paris les compétences techniques, juridiques et financières nécessaires au montage du premier Contrat de performance énergétique. La mission, démarrée fin janvier, se décompose en deux phases :
. L'évaluation préalable du projet : construction du périmètre fonctionnel et géographique, définition des objectifs à atteindre conformément au plan Climat, analyse des données existantes, analyse des aspects juridiques et financiers, analyse de la matrice des risques...
. L'assistance technique, juridique et financière pour la mise en œuvre de la procédure du Contrat de Performance énergétique.
www.environnement.paris.fr
Posté le 11/03/2010
Le réseau Agenda 21 des lycées agricoles publics de Picardie vient de publier le numéro 2 de sa lettre d'information
Posté le 08/03/2010
L’Agenda 21 : outil stratégique de généralisation de l’EDD pour les établissements de l’enseignement agricole
Près de la moitié des établissements agricoles publics ont mis en place des projets globaux de développement durable – le plus souvent un Agenda 21. En observant les démarches de ces établissements, on constate le passage d’actions ponctuelles ou thématiques à une reconsidération de l’ensemble de la gouvernance de l’établissement. Tous les métiers, que l’on soit chef d’établissement, enseignant, agent d’entretien, élève, sont peu à peu revus à la lumière de cette démarche dont cet article présente plusieurs exemples précis. Se pose aussi la question de la reconnaissance de ce nouvel engagement. Comment l’établissement peut-il valoriser ? À partir de quels indicateurs d’évaluation ?
L’analyse proposée s’appuie sur un travail de suivi et d’animation, d’abord du réseau régional « Développement durable » de la DRAF-SRFD Pays de la Loire (2005-2008) puis du réseau national « EDD par les démarches de développement durable dans et par les établissements agricoles français » (2008-2009).
Télécharger les articles
Posté le 26/02/2010
Un dispositif régional sur la route de l'école en Aquitaine
En 2009, l'ADEME Aquitaine a mis en place le dispositif CAR A PATTES/CAR A CYCLES. Grâce à l'implication de relais départementaux missionnés par l'ADEME, les parents s'organisent et mènent leurs enfants à l'école de manière groupée à pied ou à vélo. L'objectiof est de rendre les abords de l'écoles plus sûrs, mais aussi de contribuer à diminuer les nuisances environnementales et de santé provoquées par les voitures. la gestion quotidienne des déplacements est également facilitée. L'objectif 2009 de mobiliser 15 écoles est atteint. Il s'agit maintenant d'en conquérir 1000 en Aquitaine afin que le dispositif devienne un réflexe et que chaque parent adopte durablement la démarche. Janvier 2010 marque donc la seconde étape et voit un appel à candidatures lancé auprès des écoles des 23 communes de plus de 20 000 habitants en Aquitaine. Pour en savoir plus
Posté le 12/02/2010
Sensibilisation des jeunes au développement durable en Hauts de Bièvre
A la demande des élus de la Commission développement durable, une « action pilote » de  l'Agenda 21 communautaire des Hauts de Bièvre, destinée à  sensibiliser le public scolaire, a été mise en place depuis l'année scolaire 2006-2007. Basée sur le volontariat des enseignants, elle a concerné à ce jour 2600 enfants des écoles élémentaires, soit en moyenne 650 enfants par an. Les interventions dans les établissements scolaires sont réalisées par des structures spécialisées dans les animations scientifiques et environnementales, les associations Relief, en 2006-2007, puis  CPN Val de Seine en 2007-2008 et 2008-2009. Plusieurs thèmes sont proposés aux enseignants, outre une introduction au développement durable : l'énergie et le réchauffement climatique,  les déchets,  la biodiversité, l'eau, le son et le bruit, l'alimentation et l'agriculture. Chaque classe bénéficie de 4 demi-journées d'ateliers, réparties dans l'année. De plus, afin de dépasser le stade de la sensibilisation, est proposé une aide aux enseignants et directeurs d'établissements désireux de s'informer sur  les actions concrètes visant l'amélioration  de l'environnement dans l'école, et en particulier les projets d'établissements de type  Eco-Ecoles  ou Agenda 21 scolaires. Afin de valoriser le travail des écoles, une « Semaine du développement durable » clôture les ateliers, en juin. Les enfants réalisent une exposition avec l'aide d'artistes plasticiens, et participent à des rencontres au cours desquelles chaque classe découvre le travail réalisé par les autres classes. Avec la Communauté d'agglomération, l'association CPN et cinq scientifiques animent ces rencontres, au cours desquelles ces derniers expliquent aux enfants, d'une façon interactive,  leurs thèmes de recherche (sur le compostage des déchets ménagers, la biodiversité, l'eau la météorologie etc.). Un goûter « bio » est offert à chaque enfant, avec  un petit cadeau en matière recyclée. Cout de l'action : 30.000 euros par an. Pour en savoir plus
Posté le 02/02/2010
Nouvelle plaquette Eco-Ecoles en action !
La version informatique de la nouvelle brochure "Eco-Ecoles en action !" organisé par la Fondation européenne de l'éducatrion à l'environnement est disponible. Dans cette brochure, douze participants, écoles primaires, collèges et lycées, témoignent de leurs projets, présentant les actions concrètes qu'ils ont réalisées pendant l'année scolaire 2008-2009. Les actions ont été retenues pour leur caractère exemplaire et transposable. Vous trouverez également sur le site, le film Eco-Ecole d'une quinzaine de minutes, la carte interactive qui vous permettra d'obtenir des renseignements sur les Eco-Ecoles de votre département, la liste des établissements labellisés en juin 2009 et de multiples autres ressources. Pour en savoir plus
Posté le 15/01/2010
Passeport Eco-citoyen pour les CE2 de l'Agglomération lyonnaise
Tous les élèves de CE2 de l'agglomération lyonnaise seront prochainement destinataires d'un « Passeport Eco-citoyen ». Cet ouvrage présente la problématique et les enjeux de l'enseignement du développement durable dans une approche adaptée aux enfants de 8 à 11 ans. Ce document à usage pédagogique les accompagnera jusqu'à la fin de leur scolarité à l'école primaire, l'objectif étant que les enfants se l'approprient en y étant à la fois attentifs et attachés. Le Grand Lyon finance l’édition de 13 000 exemplaires du « Passeport Eco-Citoyen », pour tous les élèves de CE2 de l’agglomération lyonnaise. L'ouvrage se présente en deux parties : un « livret thématique » qui apporte des contenus didactiques et un « livret d'activités » qui engage la participation des élèves à une réflexion sur les comportements citoyens. Une trentaine d'enseignants a d'ores et déjà testé l'outil dans leur classe en 2007-2008. Les élèves ont été enchantés par ce document. Le passeport éco-citoyen est le résultat d'une dynamique de partenariat entre l'Inspection Académique du Rhône et le Grand Lyon. Télécharger le passeport
Posté le 15/01/2010
Espaces naturels régionaux : réalisation d’un cahier technique Comment créer un Agenda 21 scolaire ?
En partenariat avec l’Education nationale, le Parc naturel régional de l’Avesnois s’est lancé dans la mise en œuvre d’un programme pédagogique, « Les Ecol’ogiques », visant la création d’Agenda 21 scolaires. Sept écoles primaires situées sur le territoire du parc se sont portées volontaires en 2008/2009 pour expérimenter la démarche. Ce travail partenarial a donné lieu à la réalisation d’un cahier technique Comment créer un agenda 21 scolaire?, édité par Espaces Naturels Régionaux et présenté en juin dernier à Tourcoing. Cet outil vise à transférer l’expérience d’un Parc de l’Avesnois au service des écoles en milieu urbain et a pour ambition de généraliser une démarche environnementale et éco-citoyenne. La méthode propose six étapes, à mener sur trois ans, dont la formation d’un comité de pilotage, un état des lieux (éco-diagnostic) de l’école, le choix et la mise en œuvre d’un programme d’actions, etc. Vivre ensemble, déplacements, bâtiments, cadre de vie-biodiversité, alimentation, consommation, déchets, eau, énergie... ce sont les neuf thèmes d’actions proposés. Il est recommandé aux écoles d’en retenir un seul, voire deux ou trois, pour commencer. Le Comité 21 fait partie des partenaires associatifs du Comité de pilotage de l’expérimentation du Parc naturel régional de l’Avesnois.Télécharger le cahier
Posté le 11/01/2010
La Région Ile-de-France agit contre le bruit dans les lycées
L'étude pilotée  par Bruitparif dans 20 lycées de la Région Ile-de-France confirme que la majorité des lycéens peut être exposée à des niveaux sonores importants. Le projet, financé par le Conseil régional, a été réalisé au cours du premier semestre 2009 par Bruitparif (observatoire du bruit en Ile-de-France créé en 2004 par la Région). Vingt établissements d'enseignements généraux et professionnels répartis dans les trois académies de Créteil, Paris et Versailles ont été choisis pour cette étude pilote. Les principaux constats au terme de cette étude :
-60% des locaux étudiés présentent une qualité acoustique bonne ou moyenne
-lycéens et personnels sont fortement exposés au bruit au cours de leur journée : un élève sur deux et plus d'un adulte sur quatre sont soumis à des niveaux moyens supérieurs à 80 décibels
-les lycéens constituent une population à risque compte tenu de leurs pratiques : 54% des lycéens écoutent leur baladeur à des niveaux supérieurs à 85 décibels.
L'étude a été présentée à la Commission lycées de la Région qui a salué la qualité du travail et souhaité sa reconduction.   Le Conseil régional d'Ile-de-France prend largement en compte depuis 10 ans l'objectif de qualité acoustique des établissements scolaires, compte tenu de son impact direct sur la qualité des apprentissages ainsi que sur la qualité de la vie en collectivité. Cette dimension est totalement intégrée dans la construction et la rénovation des lycées, dans le cadre du volet environnemental des opérations. Depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté du 25 avril 2003 sur la limitation du bruit dans les établissements d'enseignement, 145 opérations de rénovation de lycées respectant la nouvelle réglementation ont été lancées par la Région, dont 25 concernent spécifiquement des services de restauration, plus d'une quinzaine des lieux de vie lycéens et 17 opérations de constructions neuves ou reconstruction. En outre, des travaux ponctuels sont régulièrement réalisés pour améliorer l'acoustique des locaux. Le total de ces interventions ponctuelles s'est élevé à 390.000 € en 2009, pour 12 lycées concernés. Sur les 20 établissements concernés par cette campagne, 14 vont faire l'objet de travaux de restructuration importants. Les résultats de l'étude de Bruitparif seront remis aux maîtres d'œuvre afin de pallier les dysfonctionnements constatés. Les interventions à mener dans les 6 lycées restants pourront être étudiées dans le cadre d'opérations plus ponctuelles de maintenance. 

>> Consulter le document
Posté le 06/01/2010
Le Conseil général de l'Oise lance une expérimentation Agenda 21 scolaire
Le Pôle Education, jeunesse et sports du Conseil général de l'Oise initie des actions de sensibilisation auprès de 24 collèges dans le cadre du dispositif « jeunes éco-citoyens », en partenariat avec l’ADEME et l’Inspection académie, et une commission de Conseillers généraux Jeune sur le développement durable. Dans ce contexte, depuis 2008, 4 collèges (collège George Sand et Henri Baumont à Beauvais, Edouard Herriot à Nogent sur Oise et Guynemer à Compiègne), sélectionnés suite à un appel à candidatures, sont accompagnés dans leurs démarches d’Agenda 21 d’établissement scolaire par le Conseil général, en partenariat étroit avec l’ADEME Picardie et l’Inspection Académique, jusqu’en juin 2011 (3 ans). L’accompagnement s’appuie sur un soutien technique quotidien et un apport financier.
Pour en savoir plus
Posté le 28/12/2009
Recensement des établissements éco-responsables de la région Rhône-Alpes
Depuis 2006, la région Rhône-Alpes, les académies de Lyon et Grenoble ainsi que la DRAFT* de Rhône-Alpes avec la participation des Amis de Circée et d'autres associations, a initié un dispositif, la démarche d'établissement éco-responsable en faveur de l'éducation au développement durable au sein des établissements scolaires. L'association « Les Amis de Circée » publie aujourd'hui un recensement des établissements éco-responsables en Rhône-Alpes.
Le dispositif « lycées écoresponsables »
Le Conseil régional, les académies de Lyon et Grenoble ainsi que la DRAFT de Rhône-Alpes ont décidé de généraliser le dispositif "lycées écoresponsables". La Région Rhône-Alpes a lancé un appel à candidature dans l'objectif de sélectionner 70 nouveaux établissements d'ici mars 2010. Les établissements retenus s'engageront sur une durée de trois ans et seront signataires de la charte des lycées écoresponsables qui a été approuvé par l'assemblée plénière du 9 juillet 2009. 91 établissements ont candidaté pour entrer dans le dispositif.
*Direction régionale de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt de Rhône-Alpes
Télécharger le rapport de recensement
Pour en savoir plus sur le dipositif des lycées éco-responsables en région Rhône-Alpes

>> Consulter le document
Posté le 15/12/2009
Campus responsables, 19 campus s'engagent pour le climat
A l'occasion de la conférence sur le climat de Copenhague, 19 campus français (Grandes Ecoles et Universités) ont signé la Déclaration des Campus Responsables pour le Climat, à l'initiative du réseau Campus responsables, dont le Comité 21 est partenaire depuis sa création, et d'Euromed Management, sous le parrainage de la secrétaire d'Etat à l'écologie, Chantal Jouanno. Cette initiative est également soutenue par le Réseau action climat, Solar génération, le réseau français des étudiants pour le développement durable et le Comité 21. Si les engagements ne remplacent pas les actes, ils sont néanmoins nécessaires pour donner une dynamique, orienter l'action et fixer le niveau de l'ambition partagée par les campus : sur leurs activités directes (bâtiments, déplacements, etc.), réduire de 40% leurs émissions de GES d'ici à 2020 (par rapport au niveau de référence de 1990) et parvenir à la neutralité carbone à horizon 2030 ; sur leurs activités d'enseignement et de recherche, former dès aujourd'hui des scientifiques et dirigeants capables de relever demain les défis environnementaux ; rendre des comptes chaque année sur les progrès réalisés et les difficultés rencontrées. www.campusresponsables.com

>> Communiqué
>> la déclaration
Posté le 08/12/2009
Un « Référentiel » développement durable des campus
Dans le cadre de leurs missions au service de l'enseignement supérieur et de la recherche, la Conférence des Présidents d'Université (CPU) et la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) ont finalisé, ensemble, le premier « Référentiel » développement durable applicable aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Ce document, qui constitue à la fois un guide d'autodiagnostic, un tableau de bord, un guide stratégique et une base de référentiel de certification, commence à être testé par bon nombre d'établissements. L'année 2009-2010 doit en effet permettre d'adapter et d'améliorer ce référentiel en fonction des spécificités de chacun ; l'objectif étant un déploiement national dans les meilleurs conditions dès la rentrée universitaire 2010, telle que le prévoit l'article 48 de la Loi « Grenelle 1 »*. Le référentiel, qui a pour cadre général le « Plan Vert » (finalisé d'ici la fin de l'année 2009 et lancé officiellement début 2010), cible cinq domaines prioritaires : stratégie, management et gouvernance participative ; politique sociale et ancrage territorial ; gestion environnementale ; formation ; recherche. Elaboré en concertation avec le Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche, le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, le référentiel est aussi l'oeuvre des organisations représentatives des étudiants (Réseau français des étudiants pour le développement durable, Graines de Changement, Campus Responsable, Solar Generation...), de Fondaterra (Fondation Européenne pour des Territoires Durables) et du Comité 21, très impliqués tout au long de nos travaux, ainsi que du BNEI, de la CDEFI et de la CTI. Le Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche et le Conseil général de l'Environnement et du Développement Durable ont également apporté leur contribution et leurs idées.
* Article 55 de la Loi Grenelle 1 :
« Les établissements d’enseignement supérieur élaboreront, pour la rentrée 2009, un «Plan vert» pour les campus. Les universités et grandes écoles pourront solliciter une labellisation sur le fondement de critères de développement durable ».


>> Référentiel à télécharger
Posté le 30/11/2009
BEM intègre le service civil au sein de son programme ESC
Alors qu'une proposition de loi sur le nouveau service civique est en discussion fin novembre à l'Assemblée Nationale, BEM - Ecole de management de Bordeaux prend les devants. En partenariat avec l'association Unis-Cité, BEM intègre le service civil volontaire au sein de son programme ESC Grande Ecole. A partir de janvier 2010, les étudiants pourront s'engager dans un projet « utile aux autres autant qu'à soi » qui comptera dans la scolarité. Unis-Cité est une association nationale présente actuellement dans dix régions et dont 90% des projets sont menés au profit d'associations : Secours Populaires, maisons de retraite, Resto du coeur, Association des Paralysés de France, etc. Les étudiants pourront choisir de s'engager dans une action pilotée par Unis-Cité autour de l´exclusion, de la lutte contre les discriminations, de la solidarité intergénérationnelle, de l´environnement et du sport. Leur mission comptera dans l'obtention du diplôme au même niveau que tous les autres modules du programme. Dans un premier temps, entre trois et cinq étudiants de 2ème année ESC devraient être recrutés à plein temps pour une durée de 6 à 9 mois durant laquelle ils percevront une bourse mensuelle de 600 € et seront encadrés par un tuteur d'Unis-Cité. Cette initiative entre BEM et Unis-cités sera adaptée aux futures dispositions légales qui encadreront le "nouveau service civique" prochainement voté par le Parlement. Pour en savoir plus
Posté le 16/11/2009
Rentrée 2009-2010 : lycées écoresponsables de la Région Rhône-Alpes
La Région Rhône-Alpes engage la généralisation progressive de la démarche « lycée éco - responsable » dès la rentrée 2009/2010, avec un objectif de 70 établissements impliqués en mars 2010, pour former les éco-citoyens de demain. Après appel à candidatures, 91 établissements ont répondu. Les établissements sélectionnés s'engagent pour une durée de trois ans à lancer des actions dans au moins trois des domaines suivants : gestion des déchets, pratiques alimentaires, usages de l'énergie et de l'eau, transports, solidarité internationale, intégration de l'établissement dans son milieu naturel et /ou dans son tissu social. Tous les lycées publics ou privés sous contrat d'association avec l'Etat, relevant, soit de l'Education nationale, soit de l'enseignement agricole, ainsi que les établissements régionaux d'enseignement adapté, sont éligibles. Chaque nouvel établissement retenu, signataire de la « Charte des lycées éco-responsables » qui, à terme, pourrait ouvrir droit à l'obtention d'un label, bénéficiera de l'expérience des lycées pilotes grâce aux outils d'échanges et de valorisation des bonnes pratiques, aux séminaires régionaux, et au site internet etablissement-ecoresponsable.rhonealpes.fr, ainsi que d'une subvention (accompagnement externe, acquisition de matériels pédagogiques, organisation d'événements ou d'actions de communication).
Rappel : La Région Rhône-Alpes a pris la décision de devenir une Eco-Région en février 2005 et entrepris de nombreuses actions depuis, notamment dans le domaine des lycées. La phase pilote, qui a pris fin le 29 avril dernier après 3 années d'expérimentation, montre un bilan satisfaisant pour les 29 lycées engagés dans la démarche éco-responsable.
Posté le 05/11/2009
Un guide pour élaborer un diagnostic en milieu scolaire
Dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de sanctuarisation des établissements scolaires annoncées par le président de la République le 28 mai 2009, un diagnostic de sécurité doit être réalisé dans chaque établissement. Un guide a été élaboré pour aider à la réalisation de ce diagnostic. Il doit être adapté aux situations propres à chaque EPLE. Il comprend : un état des lieux comportant une présentation générale de l'établissement et une analyse des données de vie scolaire de façon à élaborer le plan de prévention de la violence prévu par le décret n°2005-1145 du 30 août 2005 relatif aux EPLE, dont doit se doter chaque établissement. Cet état est réalisé par le chef d'établissement et l'équipe éducative ; une observation de l'état physique de l'EPLE, en analysant, en partenariat avec le référent police ou gendarmerie, les facteurs de risques de violence ; les conclusions tirées des deux étapes précédentes. Elles portent à la fois sur l'évolution des phénomènes de violence et sur l'état des mesures de protection de l'établissement.
Si, à l'issue de ce diagnostic, il apparaît que la situation est particulièrement complexe sur le plan de la sécurité, il appartient au chef d'établissement de solliciter du directeur départemental de la Sécurité publique ou du commandant de groupement de gendarmerie la réalisation d'un diagnostic de sûreté par un référent sûreté (police ou gendarmerie) spécialement formé. A télécharger
Posté le 02/10/2009
BEM passe à l'autopartage
BEM, l'école de management de Bordeaux, passe à l'autopartage. Après l'adhésion au Club Planète Gagnante de l'Ademe et le lancement de l'initiative Campus Vert, BEM poursuit son engagement prioritaire en faveur des modes de transport plus écologiques. En partenariat avec la société AutoCool, BEM accueille la 1ère station d'autopartage sur le campus universitaire de Bordeaux. Les deux véhicules AutoCool, stationnés sur le parking de BEM, sont destinés aux tudiants de BEM et à son personnel, mais aussi à l'ensemble du campus universitaire ainsi qu'au grand public. Cette ouverture s'accompagne du lancement d'un nouveau tarif étudiant à 50% et d'une offre liberté sans abonnement grâce à la carte prépayée. La nouvelle station complète le réseau des 20 stations AutoCool déjà réparties sur cinq villes de l'agglomération bordelaise. La réservation du véhicule s'effectue facilement pour « 1 heure, 1 soirée, 1 week-end » à partir du site www.autocool.fr. On récupère le véhicule dans une station en y accédant avec un badge, puis on le ramène au même endroit après son déplacement.
Posté le 29/09/2009
Lycée 21 : un programme d’éducation à l'environnement et de gestion durable des lycées publics régionaux en Languedoc Roussillon
la Région Languedoc Roussillon anime, depuis 2006, le programme « Lycée 21 », programme d'éducation à l'environnement et de gestion durable des lycées publics régionaux, en partenariat avec le Rectorat et la Direction régionale de l'agriculture et de la forêt (DRAF). 42 lycées volontaires, représentant toutes les filières d'enseignements présentes en région (général, technologique, professionnel, agricole, maritime) sont actuellement engagés dans ce programme. Chaque lycée qualifié dans « Lycée 21 » est retenu après un appel à candidatures lancé par la Région et le choix d'un jury composé de la Région et de ses partenaires (comme chaque année, un nouvel appel à candidatures sera lancé dès octobre 2009). A noter que tous les lycées agricoles publics sont investies dans « Lycée 21 ». La Région et chaque lycée signent une Charte « Lycée 21 », charte d'engagements réciproques pour une durée de 3 ans. Chaque lycée s'engage notamment à mettre en œuvre un « Conseil 21 », instance de démocratie participative, composé de la diversité des catégories d'acteurs présents dans le lycée (lycéens, enseignants, proviseur, personnels techniques, administratifs, de santé, éducatifs, parents d'élèves, partenaires extérieurs) et qui coordonne, anime et évalue le projet « Lycée 21 » dans l'établissement. Le programme « Lycée 21 » valorise la démarche de projet et motive les établissements à rechercher de nouveaux partenaires territoriaux et associatifs pour chacune de leurs actions (accompagnement, animations thématiques, formations...). La Région soutient financièrement les actions proposées par les lycées, jusqu'à 80 % du coût global de l'action, dans la limite de 20 000 euros par an et par lycée. Elle s'engage également à animer le réseau régional des « Lycée 21 » et met, notamment, en place, avec l'appui de ses partenaires, des « Journées techniques régionales », ouvertes à tous les lycées publics régionaux, dont le but est d'approfondir techniquement et pédagogiquement une thématique. Une première journée a eu lieu autour des déchets. La seconde journée traitera de l'alimentation biologique au lycée. Des journées régionales d'échanges sont également prévues chaque année à l'Hôtel de Région. Un recueil d'expériences des différents « Lycée 21 » est en cours. A terme, le programme « Lycée 21 » pourra accueillir tous les lycées publics régionaux. Pour en savoir plus
Posté le 28/09/2009
La Région des Pays de la Loire publie un guide « Des idées pour agir » pour les lycées et CFA éco-responsables
Pour la rentrée scolaire 2009-2010, la Région des Pays de la Loire a réalisé le guide «Des idées pour agir» pour les lycées et CFA de son territoire pour les aider à concevoir leur projet de développement durable. Ce guide est une des actions de l'Agenda 21 régional. Les thèmes retenus sont ceux qui ont directement trait aux compétences de la Région. Ils sont illustrés par une somme d'actions issues d'expériences menées par les équipes éducatives des établissements, ou résultant de pratiques de travail des services régionaux impliqués dans la vie de ceux-ci. L'objectif du guide est de mutualiser les bonnes pratiques dans une démarche d'amélioration continue et de partage. Il alimentera ainsi la réflexion indispensable qui sera menée par les équipes de l'établissement pour réaliser de façon participative un premier diagnostic. Tous doivent se sentir concernés et être impliqués : personnels administratifs et techniques, gestionnaires, enseignants, parents, jeunes. Les exemples présentés dans ce guide, comme les nouvelles actions proposées par les établissements, doivent répondre aux enjeux du développement durable, et en priorité à deux objectifs de l'Agenda 21 régional : la réduction des gaz à effet de serre et la consommation énergétique, notamment électrique. Mille exemplaires du guide ont été imprimés sur du papier recyclé et envoyés aux établissements et les dossiers d'appels à projets ont été adressés aux chefs d'établissements en les invitant à devenir « établissement éco-responsable » avec un souhait d'engagement des communautés éducatives, en particulier des agents techniques territoriaux. Les projets doivent être adressés en retour pour le 27 octobre à la DE qui assure la coordination de l'instruction au sein du comité de pilotage de l'Etablissement Eco-responsable . Le guide est la première étape en attendant l'espace collaboratif dédié qui sera présent, à partir du printemps prochain, sur l'espace numérique de travail des lycées et qui permettra ainsi le développement des échanges de bonnes pratiques entre les équipes des établissements. A télécharger
Posté le 25/09/2009
Lycées éco-responsable et Agenda 21 scolaires en Midi-Pyrénées
Depuis 2006, l'Académie de Toulouse propose un dispositif d'accompagnement sur site par l'équipe pluridisciplinaire de formateurs en EDD de l'IUFM des établissements qui souhaitent s'engager dans des Agenda 21 scolaires. En 2007-2008, 7 collèges et 5 lycées en ont bénéficié, dont 3 sont également suivis par l'ARPE Midi Pyrénées. En effet, l'ARPE, opérateur de la Région Midi-Pyrénées, a lancé une opération expérimentale en 2006-2007 sur 2 ans pour étudier une méthodologie d'Agenda 21 dans 4 établissements (Lycées Roland Garros à Toulouse, Bellevue à Albi, le lycée agricole de Pamiers & le lycée professionnel horticole Adriana de Tarbes). Suite à cette expérimentation, l'ARPE propose 2 outils méthodologiques en ligne sur son site internet : « Actions écoresponsables au lycée » et « Agenda 21 au lycée ».
En appui au développement de ces actions dans les établissements, la Région Midi-Pyrénées soutient les projets d'Agenda 21 dans les lycées et les CFA de Midi-Pyrénées, par le biais d'un appel à projets qui favorise l'utilisation de ces outils Web et l'accompagnement d'associations d'éducation à l'environnement pour les communautés éducatives souhaitant s'engager dans ces démarches d'EDD.
L'enseignement agricole, sous l'autorité académique du DRAF, a fait de la mise en place d'Agenda 21 scolaires dans ses établissements une priorité inscrite au PREA (Projet Régional de l'Enseignement Agricole). Suite à une première expérimentation conduite en partenariat avec l'ARPE au lycée agricole de Pamiers, 20 autres établissements ont amorcé une démarche d'Agenda 21 en utilisant l'outil « Actions écoresponsables au lycée » réalisé par l'ARPE. Ces établissements se rencontrent régulièrement par groupes territoriaux de 4-5, pour des échanges de pratiques entre enseignants impliqués dans l'Agenda 21, mais aussi entre élèves, écodélégués. Ils sont accompagnés par une personne du lycée agricole de Pamiers, chargée d'animation régionale sur ce thème, et par l'ARPE. La mise en oeuvre de ces démarches est favorisée grâce à un partenariat actif des représentants institutionnels et associatifs réunis au sein d'un comité régional d'éducation à l'environnement en midi-pyrénées (www.creemp.org), depuis 10 ans.
Posté le 23/09/2009
Guide Agenda 21 scolaire pour les collèges alsaciens
Les Conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, en partenariat avec l'académie de Strasbourg, ont lancé un dispositif d'accompagnement des Agenda 21 scolaires auprès des collèges avec l'association Eco-conseiller, depuis 2004. Aujourd'hui, 12 Agenda 21 scolaires de collèges sur 3 ans sont accompagnés. Pour une généralisation du dispositif, le Bas-Rhin s'est engagé à accompagner 2 nouveaux collèges tous les ans de 2008 à 2011. Le soutien financier par établissement est d'un montant de 8 000 euros sur 4 ans correspondant à 16 jours d'accompagnement. Un guide méthodologique Agenda 21 des collèges alsaciens permet d'aider les établissements dans la démarche. Il fournit une série de 17 fiches thématiques (Gouvernance " Achats et Consommation " Bâtiments scolaires " Engagement social " Transports, etc.), proposant des objectifs, des actions, des outils pédagogiques et des sources d'information. Des fiches outils et une liste de partenaires sur lesquels s'appuyer sont également fournies pour chaque thématique. A télécharger
Posté le 14/09/2009
L’écomobilité scolaire soutenue par l’ADEME
Encouragée par le Grenelle Environnement, l'écomobilité scolaire est soutenue par l'ADEME depuis une dizaine d'années. Actuellement, 70 % des élèves du premier degré - maternelle et élémentaire - se rendent à l'école en voiture pour un trajet généralement inférieur à 1 500 mètres ! L'ADEME a lancé entre octobre 2007 et juin 2008 une évaluation nationale de l'écomobilité scolaire en France (guide de l'ADEME "Réaliser un plan de déplacements établissement scolaire" - www.ademe.fr/publications - réf. : 6474 - 25 euros). L'objectif de cette enquête était de recenser et caractériser les démarches, d'étudier le potentiel de développement, d'estimer les impacts des actions entreprises et d'évaluer la politique nationale. Au terme de ce projet, l'Agence a identifié près de 1 500 initiatives dans ce domaine. Aujourd'hui, 2 % des établissements scolaires ont donc engagé une démarche dans ce domaine, et la marge de progrès reste très importante. Autre enseignement de cette étude : sur les 1 470 démarches recensées, 1 348 sont toujours opérationnelles. 12 391 élèves ont donc modifié leurs habitudes de déplacement grâce à des démarches d'écomobilité. 89 % d'entre elles se déroulent dans le primaire et 10 % dans le secondaire. Les « meilleurs élèves » sont la région Rhône-Alpes avec 17 % d'établissements participants, suivie des Pays de la Loire (14 %), de l'Ile-de-France (14 %), de Provence-Alpes-Côte-d'Azur (13 %) et de la Bretagne (9 %). La majorité des actions (61 %) concerne la mise en place de bus pédestres. Avec 152 lignes et 2 000 enfants concernés, le Grand Lyon encourage la mise en place de lignes de pédibus et vient de publier une nouvelle plaquette de rentrée scolaire des pédibus. Pour en savoir plus

>> plaquette du Grand Lion sur les Pédibus
Posté le 27/08/2009
La Région Rhône-Alpes décide la généralisation du dispositif «lycées éco-responsables »
Le Conseil régional, les Académies de Lyon et Grenoble ainsi que la Direction régionale de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt de Rhône-Alpes ont décidé de généraliser le dispositif "lycées écoresponsables" dès la rentrée 2009/2010, avec un objectif de 100 établissements impliqués en mars 2010, pour former les éco-citoyens de demain. Après appel à candidatures, les établissements sélectionnés s'engagent pour une durée de trois ans à lancer des actions dans au moins trois des domaines suivants : gestion des déchets, pratiques alimentaires, usages de l'énergie et de l'eau, transports, solidarité internationale, intégration de l'établissement dans son milieu naturel et / ou dans son tissu social. Tous les lycées publics ou privés sous contrat d'association avec l'Etat, relevant soit de l'Education nationale soit de l'enseignement agricole, ainsi que les établissements régionaux d'enseignement adapté, sont éligibles. Chaque nouvel établissement retenu, signataire de la « Charte des lycées éco-responsables » qui, à terme, pourrait ouvrir droit à l'obtention d'un label, bénéficiera de l'expérience des lycées pilotes grâce aux outils d'échanges et de valorisation des bonnes pratiques, aux séminaires régionaux, et au site internet etablissement-ecoresponsable.rhonealpes.fr, ainsi que d'une subvention pour couvrir les dépenses liées à leur projet : accompagnement externe, acquisition de matériels pédagogiques, organisation d'événements ou d'actions de communication. Pour en savoir plus
Rappel : La Région Rhône-Alpes a pris la décision de devenir une Eco–Région en février 2005 et entrepris de nombreuses actions depuis, notamment dans le domaine des lycées. La phase pilote, qui a pris fin le 29 avril dernier après trois années d’expérimentation, montre un bilan très satisfaisant pour les 29 lycées engagés dans la démarche éco-responsable.
Posté le 07/08/2009
Le dispositif
La Communauté urbaine de Bordeaux anime depuis 2001 un dispositif pédagogique dédié au développement durable, à l'attention des écoles primaires publiques et privées et des établissements accueillant des enfants souffrant de handicap des 27 communes de la CUB. Depuis cette date, les actions entreprises se sont multipliées, en étroite collaboration avec l'Inspection d'Académie de la Gironde et l'ensemble des acteurs concernés par le dispositif. Il se traduit par trois grands types d'actions : les actions de sensibilisation ; les actions de projets et l'Agenda 21 scolaire. Le dispositif a désormais un nom "Les juniors du développement durable". Cette année, 10 000 écoliers en ont bénéficié. 3 500 d'entre eux se sont réunis du 15 au 19 juin au parc de Fongravey à Blanquefort pour les traditionnelles journées de valorisation. Un site dédié à ce dispositif est désormais accessible : www.pedagogie.durable.lacub.fr. 23 reportages en images, 50 visites de sites, 37 outils de sensibilisation, 70 actions de projet, 850 documents... Le nouveau site internet présente et détaille l'ensemble du dispositif. Il met également à disposition des internautes - notamment la communauté éducative - une banque de données documentaires utile pour la mise en place des actions au sein des écoles. Le site va s'étoffer et s'enrichir d'ici la fin de l'année d'une plateforme collaborative pour les enseignants, ainsi que de nouvelles documentations. contact : ecocitoyen@cu-bordeaux.fr Pour compléter le tout, la CUB, en partenariat avec l'Inspection Académique, proposera à la rentrée sept modules de formation-sensibilisation destinée aux enseignants et aux représentants des services municipaux sur les thèmes de l'écoconsommation, l'écomobilité, l'écoconstruction, l'écocitoyenneté, les écosystèmes, la problématique du réchauffement de la planète ou bien encore à la mise en œuvre d'un Agenda 21.
Posté le 13/07/2009
Un outil d'évaluation des pratiques d'un Agenda 21 scolaire à partager
L'association Evaléco propose une méthode d'évaluation simple et efficace des pratiques de développement durable dans le cadre d'une démarche Agenda 21 scolaire. Après les expériences in situ du lycée Tocqueville (PACA) et du collège du Rouret, une grille a été élaborée pour deux utilisations possibles : une autoévaluation des pratiques et un diagnostic partagé des pratiques dans le cadre d'un Agenda 21.
Aujourd'hui, Evaléco souhaite faire connaître cet outil d'évaluation pour partager les retours d'expérience et, ainsi, améliorer et développer cet outil. Elle vient d'ouvrir un site internet dédié : http://evaleco.free.fr/ Avec 8 thèmes et 4 axes, cet outil permet de :
- disposer d'un état des lieux détaillé des pratiques de l'établissement en matière de développement
durable ;
- de donner des pistes d'action et de progrès tout en sensibilisant la communauté scolaire aux enjeux du
développement durable ;
- en réitérant cette auto-évaluation, de mesurer les progrès réalisés et les communiquer à l'ensemble
des partenaires ;
- d'aider à choisir les thématiques de travail et à commencer un diagnostic partagé.
Après avoir adhéré à l'association et signé une charte d'utilisation qui donne un cadre déontologique d'utilisation des outils proposés, l'association Evaleco fournit à l'utilisateur (établissement scolaire mais aussi collectivités territoriales et PME) l'outil d'évaluation et s'engage à fournir toutes les explications pouvant favoriser l'utilisation de ses outils. L'utilisateur s'engage à faire connaître toutes les utilisations, modifications et adaptations des outils qu'il aura réalisées, pour enrichir la méthode. Pour en savoir plus sur les résultats de cette méthode, deux exemples : dans un collège
(http://evaleco.free.fr/resultatscol.html ) et dans un lycée (http://evaleco.free.fr/resultatslyc.html )
Posté le 09/07/2009
L'ARPE Midi-Pyrénées lance un nouvel outil pédagogique
Lutte contre le réchauffement climatique, préservation des ressources naturelles et consommation responsable : pour répondre à ces défis écologiques majeurs, l'ARPE Midi-Pyrénées propose un outil pédagogique de gestion environnementale au lycée. Cet outil informatique a été conçu à partir d'une expérimentation menée auprès de 3 lycées de Midi-Pyrénées lors de l'année scolaire 2006-2007. Il propose à l'établissement de s'engager dans des actions pérennes visant à réduire les impacts de la communauté scolaire sur l'environnement : économies d'eau, d'énergie, gestion rationnelle des déchets, achats de produits écolabellisés, mobilité responsable. L'outil méthodologique « Actions écoresponsables au lycée » réunit un ensemble de supports, de conseils et de ressources, pour encourager les acteurs à des changements de comportements adaptés au contexte écologique. Il propose notamment :
  • des conseils en terme d'organisation humaine pour aboutir progressivement à une mobilisation effective de l'ensemble des acteurs du lycée et des partenaires à associer,
  • un diaporama de sensibilisation comportant 70 diapositives dans les 5 domaines étudiés (rappel des enjeux, conseils d'actions au lycée, ressources en sitographie pour «aller plus loin»),
  • des questionnaires simplifiés pour établir l'état des lieux dans les 5 domaines, avec quelques rappels réglementaires par thématique,
  • des suggestions d'analyse des résultats pour l'élaboration du programme d'actions,
  • des exemples d'actions à engager à court terme et à long terme,
  • des tableaux de bord pour organiser le programme d'actions, le suivre en continu, évaluer régulièrement la situation globale, mettre en perspective les objectifs et les résultats obtenus.
Pour accéder à l'outil « Actions écoresponsables au lycée » sur le site www.arpe-mip.com/html/7-5980-Outils-EDD.php voici le login : actionseco et le mot de passe : actionseco Ces codes permettent d'accéder à l'intégralité du logiciel en lecture seule, mais ne permettent pas d'utiliser les fiches de l'outil (enquêtes, tableaux de bord, etc.).
Posté le 11/06/2009
L'appel du WWF : « Oui au bio dans ma cantine »
A l'issue du Grenelle de l'environnement, il a été décidé de passer à 20% de bio dans les cantines à l'horizon 2012. Le WWF-France lance la première campagne nationale « Oui au bio dans ma cantine » pour l'introduction de produits issus de l'agriculture biologique locale dans les cantines scolaires. L WWF-France appelle ainsi tous les parents d'élèves à se mobiliser le 18 juin pour convaincre le maire de leur commune de privilégier les produits issus de l'agriculture biologique dans chaque cantine scolaire et de mettre en oeuvre des mesures concrètes pour inciter les agriculteurs de son territoire à passer au bio. Pour en savoir plus
Posté le 08/06/2009
Les élèves parisiens présentent leur Agenda 21 scolaire
Le 4 mai, à l'Hôtel de ville de Paris, la Mairie de Paris, le CRDP et le rectorat de Paris ont réuni les classes parisiennes qui se sont lancés cette année dans une démarche Agenda 21. Avec l'appui d'un site internet, ces partenaires proposent aux élèves des écoles parisiennes d'agir sur la consommation d'énergie, le tri des déchets, la qualité de leur alimentation... En présence de Jean-Louis Etienne, les élèves de 8 écoles parisiennes, La Plaine, Damrémont, Lassalle, Forest, Flocon, Lépine, Boileau, La Sibelle, et de l'UPI du collège Georges Braque ont présenté les travaux réalisés dans ce cadre. La démarche proposée par le CRDP comporte plusieurs étapes : portrait de l'école, diagnostic environnemental, social et économique, défis à relever. En fonction de leurs intérêts, les élèves ont investi une ou deux thématiques, naissant parfois d'une collaboration de classe ou d'un investissement de l'école tout entière dans une démarche citoyenne. On retrouve ainsi les problématiques de la biodiversité (fabrication des jardins miniatures ou des murs végétaux), des économies d'énergie (ampoules basses énergie), le tri sélectif des déchets (réflexion sur le nombre des emballages et l'amélioration des habitudes alimentaires).
Posté le 05/05/2009
500 élèves des 9 écoles qui ont répondu pour les Agenda 21 des écoles parisiennes
En automne 2008, en phase avec les objectifs de la Ville de Paris dans le domaine de la limitation des gaz à effet de serre, des consommations énergétiques, de la gestion des déchets, de la qualité de l'eau et de l'air, le Centre Régional de Documentation Pédagogique de Paris proposait aux classes parisiennes de s'engager dans une démarche de développement durable en s'appuyant sur l'Agenda 21. Le CRDP de Paris a mis en ligne un site internet pour les accompagner dans leur projet : http://crdp.ac-paris.fr/agenda21. Les 500 élèves des 9 écoles qui ont répondu à cet appel se rencontreront le lundi 4 mai et seront reçus par les élus parisiens. Cet événement sera l'occasion pour les 22 classes « pionnières » de présenter leur école, leur diagnostic et leurs actions et de dialoguer avec les élus. Une telle démarche globale, qui s'inscrit dans le temps, implique l'engagement de multiples partenaires : Éducation nationale, collectivités locales (en l'occurrence la Ville de Paris), structures officielles (ADEME) ou associatives (IDEMU). Des temps de débats, de présentations et de visite rythmeront cette matinée qui sera conduite en partie par le scientifique Jean-Louis Étienne. À la prochaine rentrée, de nouvelles classes parisiennes s'engageront dans la démarche, à la faveur du renouvellement des projets d'école.

>> Consulter le document
Posté le 29/04/2009
Avec l'opération éco collèges 81
Dans le cadre de son Agenda 21, le Conseil général du Tarn a élaboré, en collaboration avec l’Inspection d’Académie et le Centre Permanent d'Initiative pour l'Environnement (CPIE) des pays Tarnais, un programme en faveur de l'éducation au développement durable intitulé « éco collèges 81 » qui se déroulera sur la période 2008-2012. Ce programme s’adresse à tous les collèges souhaitant initier au sein de leur établissement une démarche intégrée de développement durable. La démarche Eco Collège 81 permet d’enrichir le projet d'établissement et d'impliquer l’ensemble de la communauté éducative. Il formera à l’éco-citoyenneté par l’action dans l’établissement et  favorisera le décloisonnement entre les matières et les différents acteurs du collège. Enfin, il contribuera à limiter les charges de fonctionnement de l’établissement par l’évolution des comportements et d’éventuelles améliorations techniques apportées notamment dans les domaines de l’énergie, de l’eau et des déchets. La phase expérimentale du programme Eco Collège 81 concerne trois collèges pilotes : Alain Fournier à Alban, Pierre Suc à Saint Sulpice et Madeleine Cros à Dourgne. La signature de l’accord-cadre et des chartes d’engagement individuelles pour ces trois collèges a eu lieu le 24 avril dernier à Albi. Jusqu’en 2012, les autres collèges seront progressivement intégrés dans l’opération. Le CPIE des Pays Tarnais apportera un soutien à la mise en œuvre de cette opération, en conseillant les moyens à mettre en œuvre, en animant les comités de suivi. Il assurera une sensibilisation de base auprès des groupes d’élèves porteurs de projets (classes, ateliers, clubs). Pour en savoir plus
Posté le 24/04/2009
Le CNED lance un site EDD pour les lycéens
Le CNED ouvre un site consacré à l'éducation au développement durable (EDD). Adossé à plusieurs disciplines du second cycle du lycée, ce site répond aux exigences du Ministère de l'éducation nationale sur l'EDD et constitue un outil accessible aux inscrits du Cned pour approfondir la notion de développement durable abordée dans les cours de géographie, d'ECJS, ou de SES et à l'occasion des TPE. En complément des cours, ce site interactif propose des films, interviews, des QCM, des quizz, des liens internet... www.campus-electronique.fr/edd/
Posté le 20/04/2009
« A l’école du Parc » : un guide à l’attention des enseignants du niveau primaire
Ce guide, réalisé par les Parcs naturels régionaux, a été réactualisée à la lumière des nouveaux textes relatifs à la généralisation de l'Education à l'Environnement pour un Développement Durable du ministère l'Education nationale. A travers une approche de terrain, il propose aux enseignants des idées de projet pédagogiques pouvant être menés avec leurs élèves en les incitant à redécouvrir la nature, les paysages, le lieu de vie qui les entourent, à agir pour le préserver et à partager avec d'autres leurs explorations et leurs réalisations. L'illustration de ce document est issue essentiellement des travaux des classes des Parcs ayant participé à l'opération « Les Cahiers Itinérants des Parcs ». Edité en 10 000 exemplaires, il a été mis à disposition des Parcs pour diffusion auprès des enseignants du primaire de leurs territoires. Disponible sur demande à la Fédération des Parcs
Posté le 16/04/2009
Formation sur les achats responsables dans les écoles en région Rhône Alpes
Le Grand Lyon et l'Inspection Académique du Rhône proposent pour favoriser l'engagement des écoles dans une démarche de développement durable une formation ouverte à tout agent de collectivité de Rhône-Alpes sur les achats écoresponsables dans les écoles. Cette formation, coordonnée par le centre national de la fonction publique territoriale Rhône-Alpes, s'adresse à toute personne en charge de l'achat de produits (alimentaire et d'entretien), matériels au sein des écoles maternelles et primaires : responsables des services achats des communes ; responsables des services scolaires des communes ; chargés du développement durable dans les communes et élus.

>> Programme
>> Inscription
Posté le 13/04/2009
Un projet concret de recyclage des déchets alimentaires en milieu scolaire
Avenance Enseignement, entreprise de restauration collective scolaire, en partenariat avec Worgamic, association spécialisée dans la sensibilisation au développement durable, ont mis en place un projet innovant qui conjugue sensibilisation et réalisation concrète. En effet, deux classes de l'Ecole Notre Dame des Missions à Charenton (94) ont été volontaire pour participer à un projet avec notamment la construction et l'utilisation de lombricomposteurs pour le recyclage des déchets alimentaires de leur restaurant scolaire. Entre mars et juin 2009, deux classes de CM1 et CM2 sont sensibilisées au développement durable au travers d'un projet de terrain ludique et pédagogique. Après la construction de lombricomposteurs le 20 mars dernier, les élèves recyclent quotidiennement les déchets organiques qu'ils génèrent lors de leurs déjeuners. Avec leur professeur, ils constateront au fil des semaines l'évolution de la dégradation de leurs déchets et la création de compost. Pour en savoir plus
Posté le 10/04/2009
Eco-écoles : l'appel à projet 2009 est lancé !
Eco-Ecole est un programme développé par la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe, en partenariat avec Eco-Emballages et le Réseau Ecole et Nature, avec le soutien de la Fondation Ensemble, le relais de Milan Presse et le parrainage de l'Association des Maires de France. Créé en 1994, ce programme est aujourd'hui implanté dans 46 pays et près de 26 000 établissements scolaires l'ont déjà mis en oeuvre avec succès. Le programme Eco-Ecole permet à tous les participants et les partenaires d'une école élémentaire, d'un collège ou d'un lycée, de construire un projet environnemental concret pour leur établissement. Dans les établissements volontaires, les élèves et les enseignants, en partenariat avec les élus locaux, les associations locales et les parents d'élèves notamment, travaillent successivement sur cinq thèmes prioritaires : l'alimentation, la biodiversité, l'eau, l'énergie et les déchets. Du diagnostic de leur lieu de vie et de leurs comportements à des améliorations concrètes pour en réduire les impacts sur l'environnement, Eco-Ecole conduit les acteurs de l'école et en particulier les élèves, à une réflexion de proximité sur les enjeux environnementaux et favorise l'éducation à la citoyenneté. Des outils d'accompagnement téléchargeables sur www.eco-ecole.org facilitent l'organisation et la mise en oeuvre de la démarche et de ses objectifs : exemples de projets, manuel méthodologique d'accompagnement, brochures... 
Posté le 16/03/2009
La 2ème édition du guide Campus responsable est sortie
Graine de changement publie pour la seconde année consécutive le Guide des Campus Responsables. Publié avec le soutien de l'ADEME et en partenariat avec l'Usine Nouvelle, a pour objectif de dresser un panorama des actions menées dans les campus français, à l'attention des établissements soucieux de faire progresser leur démarche en s'inspirant des meilleures pratiques... mais aussi des étudiants, des enseignants et de tous ceux qui s'intéressent au sujet. Réalisé à partir d'un questionnaire portant sur 4 axes (stratégie et management, politique sociale et ancrage territorial, enseignement et recherche, gestion écologique des campus - déchets, bâtiments, transports et dépenses énergétiques...), le guide recense cette année les bonnes pratiques de 34 campus (13 universités, 14 écoles de commerce ou de management et 7 écoles d'ingénieur), soit 50% de plus que l'an dernier. En un an, la prise de conscience « durable » semble bien avoir eu lieu.  Sans surprise, c'est sur le terrain de la sensibilisation au développement durable que la mobilisation est la plus forte. Les directions d'établissement commencent à publier des rapports de développement durable ou à élaborer des plans d'action, parfois accompagnés par la création d'un poste dédié L'intégration du développement durable dans les enseignements fait également un bond en avant, même si la thématique fait encore surtout l'objet de cours spécialisés, voire optionnels, sans intégration transversale à l'ensemble des matières pertinentes (finance, marketing, conception des produits, etc.). Enfin, c'est en matière de gestion écologique de leurs infrastructures (bâtiments, espaces verts, transport) que les campus ont le plus avancé, incités notamment en cela par les réductions de coût que ces mesures engendrent et les pressions issues du Grenelle sur les bâtiments énergétiquement efficaces, qu'il s'agisse de construction neuve ou de rénovation. Téléchargeable sur le site www.campusresponsables.com
Posté le 16/03/2009
Premier rapport développement durable pour Euromed Marseille
Après avoir obtenu la première notation extra financière (note AA) par BMJ Ratings en novembre dernier qui attestait une forte implication dans les problématiques de développement durable, tant en termes d'organisation interne que dans le contenu de ses enseignements, Euromed Management publie son rapport annuel de développement durable. C'est l'occasion pour l'école de réaffirmer ses valeurs et d'être reconnue comme un acteur majeur dans l'enseignement responsable. Ce rapport met en perspective l'engagement d'Euromed, confronte celui-ci aux réalisations de l'école, et contribue à structurer la démarche de développement durable au sein de l'école en impliquant les différents acteurs dans une démarche stratégique commune. « Le but de ce premier rapport Développement Durable est de permettre à l'ensemble de nos parties prenantes, de mieux comprendre les actions que nous mettons en place », souligne Pierre Cottin, directeur accréditation et qualité d'Euromed Management.
Posté le 12/03/2009
Bilan à mi-parcours des lycées agricoles engagés dans un Agenda 21 scolaire en Picardie
Depuis 2007, tous les lycées agricoles picards se sont engagés dans une démarche d'Agenda 21 en l'inscrivant dans leurs projets d'établissement. La Région Picardie avec le partenariat de l'ADEME soutient pleinement cette initiative répondant à ses orientations politiques vers un développement plus durable du territoire. En décembre 2008, un bilan a été présenté aux acteurs et partenaires : chaque établissement s'est doté d'un comité de pilotage pour évaluer ses actions, ses marges de progrès et se donner des priorités et soutenir les six animateurs locaux engagés pour animer les équipes. Des outils méthodologiques d'aide à la mise en projet pour un développement durable au sein des établissements sont en cours de réalisation mais surtout, les modes de fonctionnement au quotidien sont interrogés et éventuellement modifiés. Aujourd'hui, les consommations en eau et en kwh sont ainsi suivies et affichées, les gestionnaires ont été sensibilisés à l'emploi de produits éco-labellisés, plusieurs cantines trient leurs bio-déchets en amont des plateaux et ceux-ci sont parfois compostés. Le tri du papier est lui aussi concerné. Trois exploitations se sont lancées en Système de Management Environnemental, et les exploitations du Paraclet (80) et du lycée de la Thiérache (02) sont d'ores et déjà certifiées ISO 14001 tandis que l'exploitation de Crézancy (02) termine son diagnostic environnemental. Si la maîtrise des consommations énergétiques est étudiée, l'utilisation d'énergies renouvelables n'est pas en reste et deux chaudières bois sont installées tandis que des études pour la méthanisation des déchets sont montées sur plusieurs établissements. La pédagogie est aussi impliquée et les projets qui touchent au développement durable foisonnent qu'ils touchent aux modes de production biologique, à la mobilité et au co-voiturage, à l'alimentation ou à l'exclusion. De nombreux jeunes ont décidé de devenir éco-délégués dans les lycées agricoles picards. Pour en savoir plus
Posté le 23/02/2009
L’APIEU-CPIE atelier Urbain Montpellier Mèze- a conçu un outil Trajet Lycée 21
Réalisé avec le soutien de la région Languedoc - Roussillon dans le cadre de l'opération régionale lycée 21, Trajet lycée 21 est une application en ligne, qui permet d'intégrer progressivement les principes du développement durable au projet du lycée et engager à cet effet des actions concrètes. La démarche suit les étapes classiques de toute démarche de projet à savoir : diagnostic, définition des objectifs, déclinaison des objectifs en plans d'actions opérationnelles et évaluation des avancées à fréquence régulière. La démarche s'appuie sur un outil unique pour toutes les étapes : la « cible du Développement Durable », et sur une application en ligne qui propose une cible du Développement Durable du lycée concerné, les explications nécessaires à l'utilisation de l'outil de pilotage, et une batterie d'exemples facilitant l'élaboration du plan d'actions opérationnelles.Trajet lycée 21 propose une liste de 50 bonnes pratiques en termes de développement durable, classées sous forme concentrique (cible) par ordre de complexité de mise en œuvre et explicitées par une fiche descriptive. Pour chaque bonne pratique, un système de coloration (du rouge quand rien n'est réalisé, au vert quand la bonne pratique est optimisée) permet d'évaluer où se situent le lycée. Pour aider à la notation et à la coloration, le lycée s'appui sur une grille de notation spécifique. Visuelle et simple, la cible est partageable par tous acteurs, enseignants, apprenants,.... Elle rend concrètes les grandes orientations du projet Développement Durable, et permet à chacun de situer son action et sa contribution aux objectifs partagés. L'APIEU (Atelier Permanent d'Initiation à l'environnement Urbain) propose en complément un accompagnement en moyenne 2,5 jours par lycée qui s'organise autour de 6 grandes étapes : le lancement de la démarche et la sensibilisation du groupe projet mobilisé, la réalisation du diagnostic, l'identification des enjeux, la définition des pistes d'actions et la restitution aux participants. l'accompagnement à la définition et à la mise en oeuvre d'un plan d'actions opérationnelles, un suivi à période régulière. Contact : Bernard Dumas - apieumtp@educ-envir.org - www.apieum.org
Posté le 20/02/2009
Publication d'un guide méthodologique Agenda 21 scolaire par le Réseau développement durable des lycées agricoles publics de basse-normandie
Depuis la rentrée 2008, le reseau développement durable des 6 lycées agricoles publics de basse-normandie se sont lancés dans un Agenda 21 scolaire. La sensibilisation à la démarche et la mise en place des commissions de travail et du comité de pilotage ont été les premières initiatives réalisées. Pour renforcer cette mise en œuvre, le réseau vient d'élaborer un guide méthodologique commun aux 6 établissements de Basse-Normandie qui devront le tester concrètement dans les mois à venir. Il présente le principe de la démarche et un ensemble d'outils (fiches diagnostics, actions, évaluation et pistes d'actions de communication) pour faciliter l'appropriation du projet par les établissements. Le réseau développement durable des lycées agricoles existe depuis 1999 et regroupe aujourd'hui 6 établissements agricoles (sur 7 sites) en Basse-Normandie. Il est coordonné par une animation régionale et des animateurs locaux par établissement. Ses objectifs sont la promotion des enjeux du développement durable et d'éco-responsabilité,avec des pratiques éducatives innovantes, au niveau local et régional. Contact : Frédérique Giffaut et Luc Lecarpentier, animateurs régionaux - frederique.giffaut@educagri.fr - luc.lecarpentier@educagri.fr

>> Télécharger le guide
>> Présentation des actions du réseau
Posté le 06/02/2009
Lancement de la première lettre d'information du réseau Agenda 21 des établissements agricoles publics picards
Après l'élaboration d'un guide méthodologique, cette lettre d'information, mensuelle, est à destination de tous les personnels et partenaires des établissements Agenda 21 des établissements agricoles publics picard. Elle vise à tenir informés
du travail réalisé, des actions, projets mais aussi réflexions des établissemensts.
>> A télécharger
Posté le 14/01/2009
Un guide sur l'Agenda 21 scolaire Angevin
Depuis 2006, la ville d'Angers en partenariat avec l'éducation nationale invite es établissements scolaires de son territoire à participer activement à la "Décennie des Nations Unies pour l'éducation pour le développement durable" en mettant en place un Agenda 21 soclaire. La ville propose un guide méthodologique composé d'une définition de l'Agenda 21 scolaire, des étapes essentielles à l'élaboration de la démarche et de 13 fiches thématiques recensant, en fonction d'un des thèmes  du développement durable, les constats actuels établis à l'échelle mondiale, nationale et locale ; les actions effectuées en faveur de ce thème pour la ville d'Angers, les actions à réaliser potentiellement par les écoles et les enfants, et enfin les ressources.
Posté le 10/11/2008
14 collèges Agenda 21 scolaires en Corrèze
Le Conseil Général de la Corrèze a mis en place en 2005 un dispositif expérimental avec les 7 premiers collèges volontaires afin de définir un référentiel "Agenda 21 d'établissement", commun, adapté et partagé. Aujourd'hui, 14 collèges ont mise en place un Agenda 21 scolaire. Le Conseil général apporte un appui technique et financier à hauteur de 1 000 euros par collège. Le CPIE (Centre permanent d'initiatives pour l'environnement) les accompagne sur la méthodologique. Pour en savoir plus
Posté le 02/02/2008
La Basse-Normandie s'engage
Le Rectorat, l'enseignement agricole, la DREAL, le Conseil régional, les Conseils généraux du Calvados, de la Manche, de l'Orne, l'Ademe,  l'Agence de l'eau Seine-Normandie et le Graine ont signé une convention le 21 octobre 2009 pour constituer un groupe d'appui aux établissements entrant dans une démarche d'agenda 21. Un guide en direction des collèges et lycées a été réalisé par ce groupe d'appui bas-normand. 
La Région Basse-Normandie a lancé un appel à projets en direction des lycées et CFA pour soutenir les démarches globales de DD volontaires des établissements dans un objectif de "labellisation". Elle soutient un réseau régional d'accompagnateurs associatifs EEDD qui vont aider les lycées dans le lancement de leur Agenda 21 dès cette année 2009/2010.
Le pôle académique de soutien aux innovations et expérimentations a mis en ligne le projet Agenda 21 et les témoignages du lycée de Coutances dans la Manche où un effort particulier a été fait pour mettre en relation les actions avec des temps d'enseignement:  http://www.ac-caen.fr/innovalo/e3d/index.htm
Par ailleurs, depuis la rentrée 2008, le  Réseau développement durable des 6 lycées agricoles publics de Basse-Normandie se sont lancés dans un Agenda 21 scolaire. Le réseau vient d'élaborer un guide méthodologique commun aux 6 établissements.
Posté le 00/00/0000
Agenda 21 scolaire en Aquitaine
Depuis 2007/2008, le Conseil régional d'Aquitaine a impulsé la démarche Agenda 21 scolaire dans 9 établissements volontaires, représentatifs des différentes filières de l’enseignement et de l’apprentissage et répartis sur l’ensemble du territoire régional : le lycée Alcide Dusolier de Nontron (24), Val de Garonne à Marmande (47), Gaston Fébus à Orthez (64), Condorcet à Bordeaux (33), Pape Clément à Pessac (33), Elisée Reclus à Sainte Foy la Grande (33), Philippe Cousteau à Saint André de Cubzac (33), Sainte Elisabeth à Saint Pandelon (40) et Hector Serres à Heugas (40). La région apporte son soutien financier dans la condtuite de projet (3 000 euros/établissement) accompagné de 1 000 euros par l’ADEME pour deux ans.
Pour en savoir plus
Posté le 00/00/0000
187Initiatives d'établissements
Evénements
Outils pour agir
  • Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale
  • UVED : inscriptions ouvertes pour le MOOC sur Causes et enjeux du changement climatique
  • Le Sustainability literacy Test présenté à la conférence mondiale EDD de Nagoya